Le matériel pour la photographie animalière

La photographie animalière nécessite un matériel bien spécifique. De nombreux équipements sont essentiels pour capturer les animaux sauvages et travailler dans des conditions météorologiques souvent défavorables. Utiliser un matériel adapté maximise vos chances de prendre vos plus belles photos d’animaux. Dans ce guide, nous avons rassemblé tout le matériel nécessaire pour devenir un meilleur photographe animalier. 

L’appareil pour la photo animalière 

Le premier équipement nécessaire à la photographie animalière est bien évidemment l’appareil photo. Pour photographier les animaux sauvages, celui-ci doit idéalement présenter une cadence de rafale élevée. La plupart des animaux sauvages sont en effet très vifs et craintifs. Les plus belles scènes ne durent parfois qu’une fraction de seconde. Un appareil très réactif forme ainsi un atout essentiel pour capturer la faune. Plus la cadence du mode rafale est élevée, plus vous maximisez vos chances de capturer l’image parfaite. Ainsi, optez au minimum pour un appareil capable de prendre 6 à 8 images par seconde, ce qui constitue le point de départ de la majorité des appareils modernes. Avec un modèle encore plus performant comme l’OM System OM-1 et son mode 120 i/s, vous pourrez décomposer avec encore plus de facilité les actions les plus rapides. 

Un appareil pour la photo animalière doit présenter une cadence de rafale élevée afin de saisir les moindres actions des animaux. 

L’appareil pour la photographie animalière doit également présenter une forte sensibilité à la lumière. Dans la nature, vous devrez souvent travailler dans de faibles conditions lumineuses, notamment dans les sous-bois. De plus, la majorité des espèces ne sortent qu’à l’aube ou à la tombée de la nuit, lorsque la lumière ambiante diminue. Ainsi, un appareil avec une bonne sensibilité à la lumière évitera l’emploi d’un ISO élevé, maximisant alors la qualité de l’image. Enfin, l’appareil doit présenter un système autofocus réactif et un mode de suivi du sujet suffisamment efficace pour assurer une mise au point toujours optimale sur les animaux. L’emploi d’un appareil comme le Nikon Z6 II avec détection et suivi automatiques des animaux constitue un atout essentiel pour la photo animalière. 

À lire : quel appareil photo animalière choisir ?

Le système autofocus de l’appareil hybride Nikon Z6 II peut détecter et suivre les animaux pour assurer une mise au point toujours optimale. 

L’objectif pour la photo animalière 

L’objectif forme le second équipement pour la photo animalière à ne surtout pas négliger. Comme il n’est pas toujours facile ni même possible de s’approcher des animaux sauvages, vous devrez choisir de longs téléobjectifs pour remplir le cadre avec le sujet, tout en restant à distance. Pour la photographie animalière, la distance focale minimale est d’environ 300 mm. Si les animaux sont très éloignés, vous aurez plus de facilité avec une focale de 400 ou 600 mm. Ces dernières se montrent également parfaites pour photographier des oiseaux. Comme pour tout autre domaine, vous avez le choix entre un zoom ou une focale fixe. Certains photographes animaliers préfèrent les objectifs à focale fixe, car ils sont plus nets et plus lumineux. Cependant, si vous débutez, un zoom sera plus simple à utiliser et vous permettra de suivre avec plus de facilité le sujet. À ce titre, nous vous recommandons les objectifs Sigma 150-600 mm F5-6.3 DG OS HSM, Fujifilm XF100-400mm f/4.5-5.6 R LM OIS WR et Sony FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS qui offrent un très haut niveau de polyvalente pour prendre en photo de nombreux animaux. En plus de leur très large plage focale, ces objectifs profitent également d’un autofocus suffisamment réactif et fluide pour suivre les animaux en mouvement. 

À lire : quel objectif choisir pour la photo animalière ? 

Avec sa très large plage focale, l’objectif Sony FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS est idéal pour photographier les animaux sauvages. 

Le téléconvertisseur pour la photo animalière 

En photographie animalière, on désire toujours plus de portée. Un téléconvertisseur, également appelé multiplicateur de focale, forme ainsi un élément essentiel pour étendre la longueur focale de votre objectif. Cet accessoire vient se placer entre votre objectif et la monture de l’appareil photo. Il comprend plusieurs lentilles optiques pour augmenter la focale effective. Les téléconvertisseurs sont généralement déclinés en deux versions : 1,4x et 2x. Avec un objectif de 300 mm, un multiplicateur de 1,4x offre une focale de 420 mm sur un appareil plein format, de 630 mm sur un appareil APS-C et de 840 mm sur un appareil micro 4/3. Avec un multiplicateur de 2x, ce gain est encore plus important et transforme l’objectif de 300 mm en un 600 mm sur plein format, 900 mm sur APS-C et 1200 mm sur micro 4/3. Les téléconvertisseurs les plus performants conservent tous les automatismes de l’appareil, notamment l’autofocus, l’ouverture électronique et la communication avec l’objectif. Le seul inconvénient est que vous perdez un peu en luminosité avec les focales les plus longues.

Un téléconvertisseur (ici le Sony SEL-20TC 2x) constitue un atout essentiel pour étendre la portée de votre objectif. 

Le trépied pour la photo animalière 

Il est évidemment possible de photographier les animaux à main levée, mais les téléobjectifs employés sont généralement lourds et encombrants. Il est ainsi beaucoup plus confortable de travailler avec un trépied ou un monopode. Cet accessoire pour la photo animalière permet de stabiliser votre appareil pour soulager vos articulations et réaliser des images plus nettes. En effet, l’emploi d’une longue focale intensifie le flou de bougé lorsque vous photographiez à main levée dans des conditions de faible luminosité. Enfin, l’emploi d’un trépied permet de laisser votre matériel en position durant les nombreuses heures pendant lesquelles vous devrez patienter et rester à l’affût des éventuels animaux qui pourraient passer dans les environs. Comme vous aurez souvent besoin d’effectuer de longues marches pour aller à la rencontre des animaux sauvages, un trépied pour la photo animalière doit être à la fois robuste et léger. Un modèle compact en carbone comme le K&F Concept BA225 forme ainsi un accessoire de choix pour limiter l’encombrement et la surcharge. 

À lire : bien choisir un trépied pour la photo animalière

Un trépied soulage vos articulations du poids important des téléobjectifs employés en photo animalière, tout en maximisant le netteté des images. 

La tête panoramique pour la photo animalière 

Pour utiliser votre matériel dans les meilleures conditions, les photographes animaliers remplacent souvent la tête du trépied. Vous pouvez opter pour une rotule ball afin de déplacer librement votre objectif dans toutes les directions. Pour encore plus de réactivité avec de longs et lourds téléobjectifs, vous pouvez également remplacer la rotule par une tête panoramique comme les Benro GH2 et Neewer Arca-Swiss. Ces dernières offrent encore plus de flexibilité pour suivre plus facilement les déplacements des animaux. Que ces derniers soient sur terre ou dans les airs, vous pouvez rapidement adapter votre position pour les conserver dans le cadre et saisir le cliché parfait. 

La tête panoramique Neewer Arca-Swiss permet de suivre plus facilement les animaux en mouvement. 

La housse de protection pour la photo animalière 

La photographie animalière implique souvent de travailler dans des conditions météorologiques défavorables. Selon le type d’animaux, vous pouvez patienter de longues heures sous la pluie, sous la neige ou dans un environnement humide. Il est ainsi important de correctement protéger votre matériel pour la photo animalière afin d’éviter tout problème électronique ou mécanique. Pour ce faire, commencez par utiliser un sac photo étanche pour protéger votre appareil et votre matériel non déployé. Privilégiez un modèle issu de spécialistes d’accessoires photo comme Lowepro, Vanguard, Manfrotto ou encore K&F concept pour assurer la sécurité de votre matériel. Pour l’appareil et l’objectif associé, vous pouvez utiliser une housse anti-pluie. Cette dernière englobe à la fois l’objectif et l’appareil pour imperméabiliser l’ensemble. Pour la photographie animalière, nous vous recommandons la housse Leaf Pattern qui présente une longueur de 56 cm pour s’adapter à la majorité des appareils et des téléobjectifs, dont les Canon 100-400 mm, 400 mm 5.6, Sigma 150-500 mm, 50-500 mm, 120-300 mm, 170-500 mm, etc. Elle présente en plus l’avantage d’adopter une finition camouflage pour que votre appareil se fonde dans le décor. 

La housse Leaf Pattern permet d’utiliser votre appareil et vos objectifs sous la pluie ou la neige pour photographier les animaux sous toutes les conditions météorologiques. 

La lampe frontale pour la photo animalière 

La faune sauvage est généralement plus active à l’aube ou au crépuscule. Même s’il fait jour durant la séance photo, vous devrez souvent vous rendre sur place ou quitter les lieux dans l’obscurité. Vous avez ainsi besoin d’une lumière pour vous rendre sur le lieu et vous installer, mais également pour revenir à votre véhicule après le coucher du soleil. Une lampe frontale forme la meilleure solution pour vous éclairer, tout en conservant les mains libres. Idéalement, optez pour une lampe pouvant émettre au choix une lumière blanche ou rouge. La lumière rouge permet de voir la nuit sans vous éblouir et perdre votre vision dans la pénombre. La lumière blanche offre un éclairage plus puissant pour revenir du lieu en toute sécurité. Pour profiter de ce double éclairage, nous vous recommandons les lampes Black Diamond Revolt 350 et PETZL Actik Core

Une lampe frontale forme un accessoire indispensable pour vous rendre sur place avant l’aube et quitter les lieux après le coucher du soleil. 

La carte mémoire pour la photo animalière 

La carte mémoire est un élément auquel peu de photographes portent attention. Cependant, en photographie animalière, celle-ci forme un élément essentiel sur la réussite de vos séances. En effet, si la carte n’est pas suffisamment rapide, la prise de vue en continu sera inévitablement bridée. Par conséquent, il sera inutile d’avoir un appareil capable de prendre 10 images ou plus par seconde si la carte associée ne peut gérer la vitesse d’écriture. Celle-ci détermine la vitesse à laquelle les images sont enregistrées. Pour de la photographie animalière, optez pour une carte présentant une vitesse d’écriture d’au moins 170 Mo/s comme la SanDisk Extreme PRO. Pour les appareils les plus réactifs ou dotés d’une haute résolution, optez idéalement pour la carte UHS-II Lexar Professional 2000x qui offre une vitesse d’écriture de 300 Mo/s. 

Avec une vitesse d’écriture de 300 Mo/s, la carte UHS-II Lexar Professional 2000x forme un atout essentiel pour photographier les animaux en mode rafale. 

Le matériel pour la photo animalière : conclusion 

À l’aide du matériel pour la photo animalière présenté dans ce guide, vous maximisez vos chances d’obtenir des images de qualité et de saisir les plus belles actions des animaux sauvages. Le kit de base se compose d’un appareil photo réactif, capable de faire une mise au point rapidement, de suivre les animaux en mouvement et de capturer de nombreuses images à la seconde. Associé à un long téléobjectif et à une carte mémoire réactive, cet ensemble vous arme pour la photo animalière. Pour optimiser la séance, vous pouvez compléter ce kit par un téléconvertisseur pour profiter d’une portée accrue. Enfin, certains équipements comme le trépied et la tête panoramique facilitent la prise de vue, tandis que d’autres comme les housses anti-pluie vous assurent d’être opérationnel dans toutes les conditions météorologiques. Enfin, n’oubliez pas les accessoires habituels tels que des batteries de rechange, des cartes mémoires supplémentaires, un kit de nettoyage, etc. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *