Lorsque l’on souhaite faire de la photo macro avec un objectif standard, on se retrouve vite bloqué par la distance de mise au point minimale. L’achat d’un véritable objectif macro coûte souvent trop cher, nous obligeant à délaisser cette technique. Heureusement, il existe des solutions pour faire de la macro sans changer son objectif. C’est notamment ce que va nous permettre les bagues allonges.

 

 

Qu’est-ce qu’une bague allonge ? 

 

bague allonge
Exemple de 3 bagues allonges Neewer montée sur un appareil Canon

Les bagues allonges sont des tubes dépourvus d’éléments optiques et que l’on vient intercaler entre le capteur et l’objectif. Leurs buts sont d’augmenter la distance capteur-objectif et ainsi de réduire la distance minimale de mise au point. Elles sont donc utilisées pour faire de la macrophotographie. Il faut faire attention à ne pas les confondre avec les multiplicateurs de focale, qui eux permettent d’augmenter la focale de votre objectif, mais ne modifie pas la mise au point minimale.

Il en existe de plusieurs épaisseurs et sont le plus souvent vendu par lot. Plus la bague est épaisse, plus on pourra se rapprocher du sujet et ainsi, plus il sera grossi sur la photo. Il est également possible de monter plusieurs bagues les unes sur les autres pour obtenir un grandissement encore plus important.

 

 

 

 

Les avantages: 

 

  • Diminue la distance minimale de mise au point. Chaque objectif dispose d’une distance minimale à partir de laquelle il ne peut plus faire la mise au point. Les bagues permettent de supprimer cette contrainte. Prenons un exemple pour que ce soit plus concret. Je m’excuse d’avance pour le mauvais éclairage, je n’avais pas de flash avec moi

 

bague allonge

 

 

Distance minimale de mise au point avec un 50 mm

 

 

 

 

bague allonge

 

 

50 mm + bague de 12 mm

 

 

 

 

bague allonge

 

 

50 mm + bague de 20 mm

 

 

 

 

bague allonge

 

 

50 mm + bague de 36 mm

 

 

 

 

bague allonge

 

 

50 mm avec les 3 bagues, soit 68 mm

 

 

 

 

Impressionnant quand on compare avec la première photo et surtout quand on pense que c’est fait avec un 50 mm.

 

 

  • Pas de perte de qualité. Comme le tube est entièrement creux, il n’engendre pas de dégradation sur la  qualité optique de votre objectif. Vous obtenez donc un objectif macro avec le même piqué que votre objectif de base.

 

  • Peu encombrant. Bien qu’un objectif macro ne soit pas aussi encombrant qu’un téléobjectif, l’économie de place et de poids est toujours un plus à prendre lorsque l’on doit se déplacer.

 

  • Le prix. C’est le principal avantage. Vous pouvez obtenir des photos macro pour moins d’un tiers du prix d’un véritable objectif.

 

 

 

 

Les inconvénients: 

 

  • Profondeur de champ réduite. C’est le plus gros inconvénient que possèdent les bagues allonges. En effet, plus la bague sera épaisse, plus il faudra se rapprocher du sujet et ainsi, plus la profondeur de champ sera réduite. C’est un principe optique inévitable. Pour mieux comprendre, tendez votre bras, fixez votre doigt et rapprochez-le de plus en plus près de vos yeux. Observez comme l’arrière-plan devient de plus en plus flou. Pour montrer à quel point il faut se rapprocher, voici la distance à laquelle j’étais pour prendre la photo avec la bague de 36 mm.

 

bague allonge

 

 

Impressionnant, j’écraserais presque le sujet. Pour que ce soit encore plus clair, prenons un exemple:

 

 

bague allonge

 

 

Distance de mise au point minimale avec un 85 mm à F/11

 

 

 

 

bague allonge

 

 

85 mm + bague 12 mm à F/11

 

 

 

 

bague allonge

 

 

85 mm + bague 20 mm à F/11

 

 

 

 

bague allonge

 

 

85 mm + bague 36 mm à F/11

 

 

 

 

On remarque bien que la profondeur de champ devient de plus en plus faible alors que mon diaphragme est ouvert à F/11. De plus, les 3 photos faites avec les bagues ne sont pas faites à la distance minimale, j’aurais pu être encore plus près et avoir encore moins de profondeur de champ.

Pour limiter cet effet, il faudra diminuer l’ouverture du diagramme et utiliser votre objectif ayant la plus grande focale. Plus cette focale sera importante, plus vous pourrez vous éloigner, mais jamais à plus de quelques centimètres. Cette courte distance peut être gênante si vous photographiez des insectes car vous risquez de les effrayer. De plus, vous allez très fréquemment toucher le sujet avec l’objectif, ce qui risquerait de le salir. Je vous recommande ici d’utiliser en complément un filtre UV pour protéger la lentille.

 

 

 

  • Perte de luminosité. Comme le parcourt de la lumière est moins direct entre l’objectif et le capteur, il y a une perte de luminosité plus ou moins importante. En règle générale elle est de 1 à 2 IL, voir 3 IL lorsque vous montez plusieurs bagues les unes sur les autres. De plus, comme on vient de le voir, il faut parfois se rapprocher très près, ce qui peut générer de l’ombre. Il faudra donc un appareil avec une bonne montée en ISO, même si le mieux reste d’utiliser un flash macro ou un flash cobra déporté.

 

 

 

Comment choisir ses bagues allonges ? 

 

Il existe deux types de bagues allonges:

 

  • Les bagues allonges manuelles. Ce sont les bagues les moins chers (10€-30€) car elles ne disposent d’aucun contacteur pour régler la mise ou point, l’ouverte du diaphragme, etc. Par conséquent, vous pourrez uniquement les utiliser avec des objectifs que l’on peut régler manuellement, comme ceux utilisés pour de l’argentique.

 

  • Les bagues allonges automatiques. Ce sont les bagues les plus efficaces, car vous conserverez tous les automatismes de votre appareil et surtout les seules que vous pourrez utiliser avec un objectif moderne. Elles sont aussi malheureusement plus chers.

 

Au niveau des différents modèles, vous en trouverez à tous les prix. Même si elles ne comportent pas d’éléments optiques, il vaut mieux éviter les modèles bas de gamme où l’usinage est très souvent bâclé. Elles sont tout en plastique, ce qui diminue leurs résistances et risqueraient de casser si vous utilisez un objectif lourd. De plus, certains modèles sont tellement mauvais qu’ils laissent passer de la poussière entre les joints lorsque vous montez plusieurs bagues. Dès le milieu de gamme, les bagues sont en acier avec de meilleures finitions. Dans tous les cas, le plus important est de bien vérifier qu’elles sont automatiques et compatibles avec votre matériel photo.

 

Si je devais vous conseiller un modèle en particulier ce serait le kit de 3 bagues Kenko DG. C’est les bagues que j’ai utilisées pour les différents tests effectués plus haut. Parmi tous les modèles que j’ai eu l’occasion de tester, ce kit s’est avéré être le meilleur. Il vous permettra de conserver tous les automatismes de votre appareil, même lorsque les 3 bagues sont montées. Ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres bagues. Il est certes un peu cher, mais vous ne trouverez pas plus efficace.

bague allonge kenko test

 

 

Voir les offres pour le kit Kenko DG pour appareil Canon

Voir les offres pour le kit Kenko DG pour appareil Nikon

Voir les offres pour le kit Kenko DG pour appareil Sony

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou si vous aussi vous utilisez des bagues allonges pour vos photos macro.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains articles. En plus, vous recevrez gratuitement votre livre photo.