Comment photographier son chien de manière professionnelle ?

Les chiens font partie intégrante de la famille et nous voulons tous obtenir de sublimes photos de nos amis à quatre pattes. À bien des égards, la photographie de chien s’inspire des techniques de la photo de portrait et de sport. Elle nécessite des réglages adaptés pour photographier les chiens énergiques, mais demande aussi beaucoup de techniques lorsque vous désirez obtenir des photos plus posées. Alors, comment devenir un meilleur photographe pour chiens ? 

La qualité de la lumière 

Vous pouvez aussi bien photographier des chiens à l’intérieur en studio, qu’à l’extérieur dans le jardin familial ou dans un parc. Vous obtiendrez cependant les meilleurs résultats lorsque vous travaillez avec la lumière naturelle, idéalement en début ou en fin de journée. À ces deux moments, la lumière se montre plus douce, plus chaude et permet de créer des images plus joyeuses qui mettent efficacement en valeur les animaux. Vous pouvez aussi photographier durant la journée, mais les résultats sont plus aléatoires. Si vous devez photographier en pleine journée, évitez autant que possible la lumière directe du soleil, car celle-ci se révèle trop forte et trop dure. Elle crée des ombres peu flatteuses sur le sujet. Pour éviter ces dernières, placez votre sujet à l’ombre ou photographiez par temps nuageux. Bien que les nuages ne vous permettent pas de capturer des images lumineuses, ils créeront un rendu plus homogène et plus doux. 

Photographier au lever ou au coucher de soleil permet d’obtenir une lumière plus douce et plus chaude qui met efficacement en valeur le pelage des chiens. 

La hauteur du cadrage 

Pour sublimer vos photos, essayez toujours de vous placer à la même hauteur que votre chien. Idéalement, votre appareil photo doit se placer à hauteur des yeux de l’animal. Ainsi, vous éviterez d’écraser le sujet en le photographiant de haut et vous pourrez plus facilement créer un lien avec le spectateur qui se sent partie prenante de l’instant photographié. Prendre en photo un chien nécessite donc souvent de vous pencher, de vous agenouiller ou même de vous allonger sur le sol. Prévoyez donc des vêtements adaptés lors de la séance photo. Si plusieurs chiens sont présents dans l’image, placez-vous à hauteur du plus grand pour obtenir la composition la plus séduisante. Si la différence de taille est trop importante, comme cela peut être le cas avec des chiots accompagnés de leur mère, une image en contre-plongée peut former une composition séduisante pour intégrer tous les sujets. 

Placez votre appareil à hauteur du chien pour le photographier sous un angle plus flatteur et plus séduisant. 

Bien connaître la personnalité du chien 

En photographie de portrait, on apprend souvent à connaître le modèle avant la séance photo. On sympathise et on se renseigne sur la personnalité pour avoir une meilleure idée de ce qu’il faut éviter durant la séance et la manière la plus efficace de donner des instructions. Vous pouvez utiliser la même technique pour photographier des portraits de chien. S’il s’agit de votre propre chien, vous connaissez ses habitudes et les heures auxquelles il est le plus apte à se faire photographier. En revanche, si vous êtes photographe professionnel de chien, prenez toujours le temps de vous renseigner et de jouer avec les animaux de vos clients un peu avant la séance. Ne soyez pas un simple étranger qui vient prendre des photos et le déranger dans la sieste, mais plutôt un ami avec lequel il peut jouer. Si l’animal de compagnie est très énergique, vous pouvez aller le promener, puis conserver des jouets à portée de main durant la séance. Avec un animal plus calme, prévoyez des friandises pour attirer son attention. Enfin, inspirez-vous du comportement du chien pour créer votre séance photo. Un chiot plein d’énergie trouvera idéalement sa place en train de jouer dans le jardin, tandis qu’un chien plus calme est parfait pour du portrait rapproché ou un portait en compagnie de ses maîtres. 

Commencez votre séance photo par des jeux et réservez les photos de portrait en fin de séance lorsque le chien est fatigué et plus calme.  

La mise au point sur les yeux 

Une belle photographie de chien doit avoir un sujet net et suffisamment détaillé. Pour ce faire, plusieurs réglages de mise au point sont possibles en fonction de la scène et de l’activité du chien. Lorsque ce dernier joue à l’extérieur, vous pouvez utiliser la mise au point en continue pour que l’appareil adapte automatiquement la zone de focalisation en fonction des déplacements du chien. Si votre appareil dispose d’un mode de suivi des yeux des animaux, activez cette option pour obtenir des images encore plus puissantes. Comme pour les humains, les yeux sont le reflet de l’âme et véhiculent de nombreuses émotions à travers les photos. Lorsque le chien devient plus calme et que vous êtes prêt à capturer des portraits, vous pouvez passer au mode autofocus sur les yeux ou idéalement à la mise au point manuelle. Cela vous permettra d’ajuster la zone de mise au point avec une plus grande minutie pour capturer des portraits très nets. 

Utilisez la mise au point en continue avec suivi automatique des yeux pour garantir une mise au point toujours optimale. 

La vitesse d’obturation 

Pour prendre en photo un chien fougueux et énergique, vous aurez besoin d’utiliser une vitesse d’obturation relativement élevée. Ce paramètre définit la durée durant laquelle le capteur de l’appareil photo est exposé à la lumière extérieure. Si cette vitesse d’obturation est trop longue, le chien a le temps de se déplacer entre le début et la fin de l’exposition, ce qui entraîne une photo floue. L’utilisation d’une vitesse d’obturation rapide est donc indispensable lorsque le chien joue, court ou se montre imprévisible. Généralement, vous obtiendrez de très bons résultats avec une vitesse comprise entre 1/250 et 1/400 de seconde. Pour les chiens les plus rapides, vous pourrez avoir besoin de montrer jusqu’à 1/500 de seconde. Ces réglages sont valables lorsque le chien se déplace en direction de l’appareil. S’il court d’un côté à l’autre du cadre, le mouvement sera plus fortement perceptible à l’image et une vitesse d’obturation d’au moins 1/800 de seconde sera nécessaire. À l’inverse, lorsque le chien est immobile, vous pouvez utiliser une vitesse d’obturation plus longue pour maximiser la capture de la lumière. 

Une vitesse d’obturation élevée s’impose pour figer l’action lorsque le chien se déplace rapidement. 

L’ouverture du diaphragme 

L’ouverture du diaphragme est un autre réglage à maîtriser pour correctement prendre en photo son chien. Ce paramètre agit sur le diamètre d’ouverture du diaphragme qui compose votre objectif. Il se note f/nombre dans les paramètres de l’appareil photo. Plus le f/nombre est petit, plus l’ouverture réelle est large et laisse entrer une importante quantité de lumière. Une grande ouverture maximise ainsi vos chances d’obtenir une exposition correcte dans des conditions lumineuses difficiles ou lorsque vous utilisez une très faible vitesse d’obturation, ce qui est souvent le cas pour capturer les chiens en action. L’emploi d’une grande ouverture d’au moins f/2,8 présente également l’avantage de réduire la profondeur de champ. Concrètement, cela signifie que l’arrière-plan et une grande partie des éléments en dehors de la zone de focalisation seront flous. Seul le sujet conserve sa netteté, ce qui permet de le détacher plus efficacement du reste de l’image et ainsi de le mettre facilement en valeur. Enfin, une grande ouverture peut créer de sublimes effets de bokeh sur les points lumineux en arrière-plan, pour un résultat plus professionnel et plus dynamique. 

Photographie réalisée avec une focale fixe de 85 mm et une ouverture de f/1,4. Cette dernière offre un beau flou d’arrière-plan pour mettre efficacement en valeur le sujet. 

Le choix de l’objectif 

Contrairement à de nombreux autres domaines, vous n’aurez pas besoin d’utiliser un objectif spécifique pour prendre en photo votre chien. Tout objectif peut ainsi convenir et ce sera surtout à vous de vous adapter en fonction de votre matériel. Une focale fixe de 50 mm comme les Canon EF 50 mm f/1,4 STM et Sigma 50 mm f/1,4 DG HSM Art peut très bien faire l’affaire, mais vous devrez vous montrer sportif et agile pour suivre les moindres mouvements des chiens. Avec des chiens craintifs, cette focale risque cependant de se montrer inadaptée, car vous devrez vous approcher de trop près du sujet. Pour des portraits posés, une focale de 85 mm comme les Sony FE 85 mm f/1,8 et Sigma 85 mm f/1,4 DG HSM se montre idéale pour obtenir des images aux proportions naturelles et flatteuses. Pour plus de polyvalence, vous pouvez opter pour un zoom de 70-200 mm comme les Sony FE 70-200 mm f/2,8 et Canon EF 70-200 mm f/2,8 L IS III qui vous permettra de couvrir toutes les situations. Enfin, vous pouvez vous autoriser quelques images plus fantaisistes et amusantes avec un objectif grand angle comme le Tamron 24 mm F/2,8 Di III OSD M1:2 pour déformer les traits des animaux et obtenir des images plus caricaturales. 

Photographie de chien réalisée avec un objectif zoom de 70 à 200 mm. Cette dernière offre une grande polyvalence pour s’adapter aux moindres mouvements du chien. 

Conclusion

Avec ces quelques éléments de base et un peu de pratique, vous parviendrez à photographier de sublimes images de chiens. Durant la séance, vous devez toujours être à l’affût du comportement du chien pour adapter en conséquence vos réglages et le cadre afin de conserver une image suffisamment nette, mais également une composition attrayante. Enfin, essayez toujours de commencer vos séances par des photos à l’extérieur ou des activités qui puisent dans les ressources du chien, puis de terminer par des photos plus posées lorsque le chien se calme et se repose. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *