Les plus belles photos du concours Ocean Art

Les gagnants et finalistes de l’édition 2021 du concours annuel Ocean Art Underwater Photo ont récemment été dévoilés. Pour cette 10e année, plusieurs milliers d’images réalisées sous la surface ont été soumises par des photographes des quatre coins du monde. Le photographe belge Luc Rooman s’est imposé comme le grand gagnant avec son image de deux brochets en plein affrontement. 

Grand gagnant : Luc Rooman

© Luc Rooman – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : cette photographie a été capturée lors d’une plongée de nuit en octobre 2021 sur le site de Domein Muisbroek, près d’Anvers, en Belgique. À ma plus grande surprise, je suis tombé sur ces deux brochets en train de se combattre. J’ai eu la chance de photographier toute une série de photos de ces deux spécimens.

Équipement utilisé : Nikon D810 avec objectif Nikon 60 mm, boîtier étanche Hugyfot


1re place catégorie grand angle : Eduardo Acevedo

© Eduardo Acevedo – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : un groupe de globicéphales réside dans les eaux claires du sud-ouest du chenal entre les îles de Tenerife et La Gomera. Nous pouvons voir des femelles adultes avec des baleineaux nager ensemble. Il est normal de voir ce groupe d’individus interdépendants en dehors des grands mâles. Cette image combine les globicéphales avec les reflets créés par l’eau cristalline de la mer.

Matériel utilisé : Canon 5D Mark IV avec objectif Canon 15 mm, boîtier Seacam pour Canon 5D Mark IV


1re place catégorie macro : Nigel Motyer

© Nigel Motyer – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : j’ai réalisé cette photo lors d’une plongée de nuit où nous cherchions à photographier des requins épaulettes de Misool. Ce petit bonhomme a attiré mon attention et je suis resté avec lui quelque temps dans l’espoir de réaliser des portraits. J’ai adoré la couleur des yeux et le visage expressif, alors j’ai pensé que ce petit poisson ferait un excellent sujet de photo. Durant la séance, j’ai remarqué que mes lumières attiraient du plancton, puis j’ai vu que la blennie devenait très active en se nourrissant de ce dernier. Sur la photo, vous pouvez voir la blennie aligner une frappe sur un copépode qui passe. J’aime la mise au point sur le visage dans cette image.

Matériel utilisé : Nikon D750 avec objectif macro Nikon 105 mm, boîtier Nauticam, deux flashs Inon Z230


1re place catégorie portrait : Paolo Bausani

© Paolo Bausani – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : cette photo capture le moment où un poisson ouvre grand la bouche, laissant apparaître ses branchies internes. La photo met en évidence la couleur vive des anthias mâles, typique de la période de parade nuptiale. 

Équipement utilisé : Nikon D500 avec objectif macro Nikkor 60 mm, boîtier Nauticam, flash Dual One


1re place catégorie nudibranche : Salvatore Ianniello

© Salvatore Ianniello – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : cette image représente un Godiva quadricolor (un nudibranche) capturé d’en bas. La photo a été prise en Méditerranée dans un lagon du golfe de Naples, en Italie.

Équipement utilisé : Nikon 800e avec objectif macro Nikon 60 mm et flash Dual Inon Z240


1re place catégorie eaux noires : Steven Kovacs

© Steven Kovacs – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : parfois, lors d’une plongée dans des eaux noires, des poissons volants peuvent se trouver en train de naviguer le long de la surface avec leurs reflets visibles. Les photographier présente un important défi pour parvenir à montrer ce phénomène en tenant compte des mouvements de l’eau à la surface qui a tendance à secouer les plongeurs. Cela rend très difficiles la stabilisation et le cadrage d’une image à angle droit. Parfois, les conditions sont tout de même assez bonnes pour permettre de telles photos, comme cela était le cas cette nuit où j’ai aussi eu la chance d’avoir un poisson volant curieux qui nageait à proximité pour me surveiller.

Équipement utilisé : Nikon D500 avec objectif macro Nikon 60 mm, boîtier Ikelite, deux flashs Ikelite DS160


1re place catégorie conservation sous-marine : Catherine Holmes

© Catherine Holmes – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : dans cette image, un plongeur examine la progression de la croissance des fragments de coraux sur un arbre corallien, mis en place par CORALL (Coral Reef Restoration Alliance) à la Barbade pour propager de nouveaux récifs à partir de fragments vivants.

Comme souligné lors de la COP26, les récifs coralliens sont les superstars de l’océan, étant l’un des écosystèmes les plus riches en biodiversité, abritant près de la moitié des espèces de poissons, absorbant 97 % de l’activité des vagues protégeant les masses terrestres et se montrent essentiels pour la subsistance de millions de personnes dans le monde.

Des projets de restauration des coraux ont été mis en place dans de nombreux endroits à travers le monde, essayant de lutter contre la perte sans précédent d’habitat formant des coraux durs au cours des dernières décennies causée par la hausse des températures de l’eau, la pollution, les mauvaises pratiques de pêche, les maladies et les prédateurs locaux comme les étoiles de mer couronnes. Le réchauffement climatique provoquant le blanchissement des coraux après des températures élevées de l’eau présente également l’un des dangers les plus importants. 

Les méthodes employées par les projets de restauration sont très variables. À la Barbade, comme aux Caïmans et aux Maldives, des jardins de coraux ont été construits pour servir de pépinières pour les fragments de coraux en croissance avant leur transplantation sur les récifs endommagés. Des arbres artificiels sont suspendus à la surface par des dispositifs de flottaison permettant aux fragments de corail attachés aux branches d’être baignés dans les courants mouvants.

Il y a un pourcentage élevé de réussite dans la croissance des coraux ramifiés et un taux de survie de 66%, mais des efforts mondiaux de restauration à grande échelle sont nécessaires. À l’heure actuelle, la fragmentation des efforts locaux, qui bien qu’efficaces à court terme, n’ont pas encore un impact suffisant et sont toujours sensibles aux catastrophes climatiques.

Équipement utilisé : appareil photo Nikon D500 avec objectif fisheye Nikon 8-15, boîtier Nauticam, flash Dual Inon Z330 


1re place catégorie art aquatique : Jenny Stock

© Jenny Stock – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : en plongeant à Cuba, j’ai pris des images captivantes d’un basslet féerique aux couleurs vives. Les couleurs complémentaires de ce poisson se prêtaient à la création d’une image artistique. Grâce à l’utilisation de masques et de filtres en post-traitement, j’ai conçu les corps du basslet pour qu’il se disperse en volutes de nuages colorés sur un fond noir.

Équipement utilisé : Canon 5D Mark IV avec objectif macro Canon 100 mm, boîtier Nauticam, flash Dual Inon


1re place catégorie noir et blanc : Tom St George

© Tom St George – Ocean Art Underwater Photo

Histoire de la photo : j’ai rejoint Ellen Cuylaerts et ma partenaire Julia Gugelmeier pour une plongée souterraine au cenote Zacil Ha. Après avoir passé du temps à nager dans de très petits passages, la grotte s’ouvre soudainement et vous présente ces concrétions géantes qui ont mis des millénaires à se former. La plongeuse, Ellen, est cachée par les colonnes massives alors qu’elle plane, émerveillée et immobile, tandis que Julia utilise un projecteur pour la rétro-éclairer et rester complètement cachée de l’appareil. Photographier dans des grottes sous-marines est toujours un effort d’équipe !

Équipement utilisé : Sony A7SII avec objectif fisheye Sigma 15 mm, boîtier Nauticam, 2 flashs Inon Z330, lampe vidéo Big Blue 30K Lumen


1re place catégorie eaux froides : Matthew Sullivan

© Matthew Sullivan – Ocean Art Underwater Photo

L’histoire : je me suis ancré contre un rocher à la base d’un petit bassin profond et j’ai regardé vague après vague les saumons roses passer et faire le saut vers les chutes pour se diriger vers les frayères en amont. Les poissons sont si singulièrement concentrés sur leur mission qu’ils ne se soucient pas du tout de moi, je faisais juste partie de leur environnement.

Équipement utilisé : Nikon D500, avec objectif Nikon 13 mm, boîtier Nauticam, 2 flashs Retra


Vous pouvez retrouver la liste complète des gagnants et finalistes de chaque catégorie sur la page du concours Ocean Art Underwater Photo. Si vous pratiquez la photo sous-marine, vous pourrez également vous inscrire et participer à l’édition 2022 pour tenter de remporter les nombreux prix proposés par les jurys. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *