Protéger son matériel photo du froid

L’hiver est désormais bien installé et les températures ont grandement chuté ces derniers jours. Il devient alors nécessaire de prendre quelques précautions pour protéger votre matériel photo du froid. En effet, la plupart de nos appareils et optiques ne sont pas conçus pour fonctionner en dessous de 0°C. Une mauvaise utilisation dans ces conditions risque alors d’avoir des conséquences néfastes et d’engendrer des dommages irréversibles. Heureusement, en prenant certaines précautions, vous pourrez photographier en toute sécurité les paysages enneigés et les nombreuses merveilles offertes par cette saison. 

L’impact du froid sur les batteries 

De tous les éléments de votre appareil photo, la batterie est de loin la pièce qui est la plus affectée par les changements de température. Le froid présente en effet l’inconvénient d’engendrer une réduction drastique de l’autonomie des batteries au Lithium. Une chute de seulement 10°C peut réduire de moitié la durée de vie de votre batterie et plus il fait froid, plus cette autonomie diminue.

Étant donné que la batterie constitue l’élément vital de nos appareils photo, nous vous conseillons de prendre à minima une ou deux batteries supplémentaires. Si possible, rangez ces dernières dans une poche intérieure de votre manteau pour les protéger du froid. Vous pouvez également glisser des chauffes mains à l’intérieur de votre poche pour maximiser la température et préserver davantage leur autonomie. Enfin, lorsque vous devrez échanger les batteries vides, remettez-les également au chaud dans vos poches. Après quelques dizaines de minutes, vous constaterez qu’elles ont retrouvé une partie de leur autonomie et pourront à nouveau être utilisées.

appareil photo froid
Le froid réduit fortement l’autonomie des batteries. Emportez donc des recharges supplémentaires que vous placerez au chaud dans vos poches.

Attention aux chocs thermiques 

Un choc thermique peut se produire lorsque vous passez rapidement votre matériel d’un environnement chaud à un environnement froid ou inversement. Ce changement brusque de température risque de former de la condensation à l’intérieur de votre appareil et de vos optiques. Celle-ci est dévastatrice pour votre matériel, car elle peut endommager de manière irréversible les composants électroniques de votre appareil et laisser des traces sur les lentilles internes de votre objectif. À force de répétition, il y a même un risque de formation de moisissures. 

Pour éviter la formation de condensation, vous devez faire en sorte que le passage entre deux températures extrêmes se fasse le plus lentement possible. Avant de sortir braver le froid, essayez de laisser au moins une heure votre appareil dans une pièce peu chauffée comme un garage, un grenier, etc. Une fois à l’extérieur, laissez votre appareil dans son sac photo le plus longtemps possible afin que le changement ne se fasse pas brusquement. Si vous devez prendre la voiture, placez votre matériel de préférence dans le coffre plutôt qu’à l’intérieur de l’habitacle, près d’une bouche de ventilation. Effectuez les mêmes opérations lorsque vous rentrez et attendez au minimum une heure avant d’ouvrir votre sac photo. Pensez donc à retirer la carte mémoire avant de rentrer si vous ne souhaitez pas attendre pour visualiser vos photos.

Le passage entre deux températures extrêmes doit s’effectuer le plus lentement possible pour éviter la formation de condensation dans l’objectif et votre appareil. 

Laissez au maximum l’appareil dans son sac 

Une fois à l’extérieur, sortez uniquement votre appareil de son sac lorsque vous devez prendre une photo et rangez-le dès qu’il n’est plus utilisé. Il sera ainsi moins exposé aux conditions extrêmes qu’en le laissant suspendu en permanence autour de votre cou. Évitez également de le placer sous votre manteau. Cela peut paraître plus simple pour gagner en réactivité et ne pas avoir à rouvrir votre sac pour chaque image, mais si vous avez transpiré, de l’air humide risque d’être emprisonné sous cet habit. Cela peut être le cas après avoir longuement marché dans la neige. Il y a alors un risque de formation de condensation sur les optiques et l’électronique de votre matériel.

Rangez dès que possible votre appareil dans son sac photo pour éviter qu’il ne subisse massivement les éléments et le froid. 

Comment retirer l’humidité de votre appareil photo ? 

Même avec les précautions les plus drastiques, le taux d’humidité est parfois tellement extrême en hiver lorsqu’il neige qu’il est tout de même possible que de la condensation se forme sur vos équipements. Si cela vous arrive, placez votre matériel dans un sac hermétique avec quelques sachets absorbants en gel de silice. Il s’agit des sachets de billes souvent fournis dans les boîtes de chaussures ou de produits électroniques. Nous vous conseillons par ailleurs d’en laisser toujours un ou deux dans votre sac photo, même en dehors de l’hiver. Si vous n’en avez pas à disposition, certaines marques comme Lapurete’s vendent des sachets renouvelables pour seulement quelques euros.

Placez des sachets absorbants en gel de silice dans votre sac photo pour limiter le taux d’humidité. 

Protéger son appareil de la neige 

En cas de chutes de neige, il est important de protéger votre matériel contre l’eau qui pourrait s’introduire à l’intérieur lorsque celui-ci n’est pas étanche. Tout d’abord, prévoyez de transporter votre matériel dans un sac photo entièrement imperméable, même lorsqu’il ne neige que très légèrement. Ensuite pour utiliser votre appareil sous la neige, sachez qu’il existe des housses de protection contre la pluie qui se montreront tout aussi efficaces pour la neige. Nous vous conseillons la housse Zwooz qui est compatible avec un grand nombre d’appareils et d’objectifs. Pour une protection optimale, installez également un pare-soleil pour bloquer au maximum les flocons latéraux. Un filtre UV constitue aussi un bon atout pour protéger la lentille frontale des éclaboussures. Enfin, prévoyez un chiffon en microfibre pour essuyer délicatement les quelques gouttes qui arriveraient à se poser sur le filtre. Attention en revanche de ne pas ranger vos éléments mouillés dans votre sac photo pour ne pas endommager vos autres équipements. 

Une housse de protection est indispensable pour photographier sous la neige avec un appareil non étanche.

Si vous n’avez pas eu le temps de vous procurer une housse de protection, vous pouvez toujours en fabriquer une à l’aide d’un sac plastique. Pour ce faire, découpez un trou dans celui-ci d’un diamètre légèrement plus grand que celui de votre objectif. Fixez ensuite le sac à l’aide d’un élastique sur le filtre UV que vous aurez préalablement placé sur la lentille frontale de votre objectif. Une fois correctement installé, seul le filtre devrait être exposé aux intempéries. Nous vous conseillons également de découper le dessous du sac de façon à pouvoir accéder sans difficulté aux réglages de l’appareil.

L’impact du froid sur les écrans LCD 

Les écrans LCD de nos appareils photo sont également affectés par les basses températures. Ils peuvent alors perdre en contraste, afficher des tons beaucoup plus gris et présenter une latence beaucoup plus forte. Ils deviennent également nettement plus sensibles au toucher, en pouvant même présenter des défauts colorimétriques lorsque vous appuyez dessus. Heureusement, ces problèmes sont réversibles après quelques minutes d’utilisation lorsque l’écran LCD se réchauffe.

Lorsqu’il fait très froid, l’écran LCD de votre appareil risque de ne pas fonctionner correctement. Un appareil doté d’un viseur sera donc d’un grand atout. 

Habillez-vous chaudement

Maintenant que votre appareil photo est protégé du froid et des intempéries, il est temps de s’intéresser à votre propre confort. Il ne faut en effet pas oublier que le plus important est de prendre soin de vous en vous habillant chaudement. Il serait de plus dommage d’obtenir des photos floues après tous ces efforts parce que vous n’arrivez pas à vous empêcher de trembler de froid. Utilisez donc des habits chauds et imperméables, car vous pourriez avoir besoin de vous allonger sur le sol ou de vous agenouiller pour obtenir la photo que vous avez en tête. 

Prévoyez des vêtements imperméables pour vous allonger sur le sol ou vous agenouiller sans mouiller vos habits. 

Si vous utilisez des gants, faites attention à ce qu’ils ne soient pas trop épais, ce qui risquerait de rendre l’utilisation des commandes difficiles. Nous vous conseillons par conséquent d’utiliser des gants spécialement conçus pour les photographes comme ceux proposés par la marque Magreel dont l’extrémité peut se détacher pour utiliser les commandes tactiles de votre écran. 

En résumer : comment protéger son matériel du froid ? 

Avec ces quelques conseils, vous devriez pouvoir photographier la beauté de l’hiver en toute sécurité. N’oubliez pas que le plus important est de conserver vos batteries dans un environnement le plus chaud possible et de ne surtout faire subir aucun choc thermique à votre matériel photo. Faites également attention aux éléments habituellement fragiles qui deviendront encore plus cassants avec le froid. Par exemple, si vous faites tomber votre trépied, la rotule risque de se fissurer. Il en est de même pour le pare-soleil, les filtres, les compartiments pour la batterie ou les cartes mémoires, etc. Prévoyez donc un sac photo suffisamment rembourré et manipulez ces éléments avec précaution pour éviter tout dommage accidentel.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Une pensée sur “Protéger son matériel photo du froid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *