Prendre en photo un feu d’artifice

Près d’un millénaire après leur invention, les feux d’artifice ne cessent d’impressionner et sont régulièrement utilisés pour célébrer la nouvelle année, les fêtes nationales comme le 14 juillet et les grands événements. Comme de nombreux spectateurs, vous souhaiterez certainement immortaliser ces moments en photo. Pour ce faire, vous devez avoir une bonne maîtrise de votre matériel et des réglages pour figer l’action et éviter les prises de vues floues ou des expositions imprécises. Avec ces quelques techniques et astuces, vous pourrez facilement capturer d’impressionnantes photos des feux d’artifice. 

Trouver le meilleur emplacement 

Pour prendre en photo un feu d’artifice, vous devez avant tout déterminer le meilleur point de vue. Évitez de vous placer trop près du lieu de tir, car vous devrez regarder constamment vers le haut et il sera plus complexe d’intégrer un premier plan dans l’image. Idéalement, vous devriez vous tenir légèrement à l’écart dans une zone depuis laquelle les feux d’artifice sont à un maximum de 45 degrés. Ainsi, vous pourrez facilement intégrer les feux d’artifice et des éléments géographiques ou architecturaux sur la même image. Pour ce faire, recherchez des points d’intérêt comme une réflexion sur l’eau, des arbres ou tout simplement la foule. Ces éléments renforcent votre composition. Enfin, faites attention aux lignes électriques, aux bâtiments élevés et à tout autre élément trop haut susceptible d’obstruer une partie de spectacle. 

Placez vous légèrement à l’écart pour photographier le feu d’artifice dans son environnement afin de créer une composition plus forte. 

Quel objectif utiliser ? 

Vous n’allez probablement pas acheter un nouvel objectif pour prendre en photo un feu d’artifice, mais connaître les exigences de cet exercice photographique vous permettra de faire le meilleur choix parmi votre matériel actuel. Naturellement, le choix de la focale est dicté par votre emplacement et le résultat souhaité. Si vous êtes éloigné ou que vous ne connaissez pas exactement l’ampleur du feu d’artifice, un zoom vous offrira une grande polyvalence et vous permettra de vous adapter rapidement à la situation. Un objectif de 24-70 mm comme les Sigma 24-70mm f/2,8 DG OS HSM Art, Sony FE 24-70 mm f/2,8 GM et Nikon AF–S 24-70 mm f/2,8 ou de 24-105 mm comme les Canon RF 24-105 mm f/4-7,1 et Sony 24-105 mm f/4 vous permettra de photographier au grand angle pour inclure un paysage au premier plan, tout en ayant la possibilité de zoomer pour vous concentrer uniquement sur le feu d’artifice. Veillez tout de même à laisser de l’espace autour du feu d’artifice pour que les retombées puissent se déployer librement. Si vous savez exactement ce que vous voulez capturer, un objectif à focale fixe peut également convenir. 

Un objectif grand angle vous permet de capturer le feu d’artifice dans son environnement. 

L’importance du trépied 

Vous pouvez photographier un feu d’artifice à main levée, mais vous devrez utiliser une vitesse d’obturation suffisamment élevée pour limiter le flou de bougé. Cela signifie qu’il sera impossible d’intégrer un premier plan à l’image et que seules les branches les plus lumineuses du feu d’artifice seront visibles. Il est donc fortement conseillé d’utiliser un trépied pour stabiliser votre appareil et étendre la durée de l’exposition. Ce trépied vous permettra également de peaufiner le cadre et la composition de l’image. Pour maximiser la stabilité, installez l’appareil à hauteur des yeux sans avoir à déplier la colonne centrale, cette dernière étant souvent plus bancale. En complément, vous pouvez utiliser un déclencheur à distance comme le Pixel TW283-E3 ou une application mobile pour capturer les images sans avoir à manipuler votre appareil. 

L’utilisation d’un trépied vous permet d’obtenir des images plus nettes et d’optimiser l’exposition. 

Comment effectuer la mise au point ? 

Il peut être délicat de réaliser la mise au point sur les feux d’artifice, car les explosions sont imprévisibles et rapides. De plus, le système autofocus de votre appareil sera souvent lent et en difficulté en raison de la faible luminosité ambiante. Pour vous assurer d’obtenir des images nettes, il est préférable de réaliser manuellement la mise au point avant le début du spectacle. La solution la plus simple consiste alors à réaliser la mise au point sur l’infini. Pour ce faire, tournez la bague de mise au point jusqu’à son extrémité supérieure, puis revenez en arrière de 5 à 10°, en fonction de votre objectif. Vous pouvez également effectuer la mise au point sur la distance hyperfocale, soit à l’aide de l’échelle de profondeur de champ gravée sur votre objectif ou en la calculant manuellement. Une fois la mise au point réglée, vous n’aurez plus à y toucher de la séance. 

La mise au point sur l’infini ou sur la distance hyperfocale permet de maximiser la netteté du premier plan jusqu’à l’arrière-plan. 

Si vous préférez utiliser l’autofocus, vous pouvez dès la première explosion d’un feu d’artifice, enfoncer le déclencheur à mi-course pour que l’appareil réalise la mise au point. Tout en conservant le déclencheur enfoncé de moitié, désactivez l’autofocus à partir de la commande AF/MF de votre objectif ou appareil. Ainsi, votre matériel restera focalisé sur les feux d’artifice durant toute la séance. 

Quels réglages utiliser ? 

Optez idéalement pour le mode manuel de votre appareil photo afin d’avoir un contrôle total sur les paramètres d’exposition. Commencez par régler la sensibilité ISO sur le réglage le plus bas autorisé par votre appareil : 100 ou 200 ISO en fonction du modèle. Ensuite, définissez l’ouverture sur une valeur comprise entre f/8 et f/11 pour étendre la profondeur de champ. Si le feu d’artifice est tiré en pleine nuit, augmentez légèrement l’ouverture à f/5,6 pour tenir compte de la faible luminosité. Enfin, le réglage de la vitesse d’obturation doit prendre en considération la luminosité ambiante et la manière dont vous souhaitez capturer les feux d’artifice. L’astuce pour capturer tout le mouvement du feu d’artifice consiste à régler votre appareil photo sur le mode Bulb. Celui-ci permet de laisser l’obturateur de l’appareil ouvert tant que vous maintenez le déclencheur. Lorsqu’un feu d’artifice est sur le point d’exploser, vous pouvez appuyer sur le déclencheur, puis le conserver enfoncé jusqu’à ce que l’explosion soit terminée. Plus vous exposerez longtemps, plus le feu d’artifice prendra de place dans l’image. Vous devez donc laisser suffisamment d’espace pour qu’il ne sorte pas du cadre. 

Le mode bulb vous permet de capturer une grande partie des retombées des feux d’artifice. 

Si votre appareil photo ne dispose pas du mode bulb, vous pouvez régler manuellement la vitesse d’obturation. Pour ce faire, optez pour une valeur de 1/20s pour figer l’explosion ou de 3 à 10s pour saisir une plus grande partie des retombées. Plus vous exposerez longtemps, plus vous pourrez avoir de tirs sur la même photo. En revanche, la photo risque d’être surexposée si votre cadre comprend des éclairages publics ou la lune, par exemple. Pour éviter ce problème, vous pouvez disposer un carton noir mat ou un cache devant l’objectif entre chaque bouquet afin de capturer uniquement les tirs d’artifice. 

Avec une longue exposition et un cache, vous pouvez facilement multiplier les feux d’artifice sur l’image. 

Travailler la composition 

Les premières étapes de la composition s’effectuent avant même le commencement du feu d’artifice, lorsque vous cherchez le meilleur point de vue. Si vous vous tenez près de l’endroit d’où sont tirés les feux d’artifice, vous pourrez uniquement les photographier d’en bas, avec le cadre rempli par les feux d’artifice. En revanche, si vous vous tenez à distance, vous pourrez inclure plus de feux d’artifice dans votre cadre et varier plus facilement la composition. Les plus belles images de feu d’artifice incluent généralement d’autres éléments dans le premier plan pour instaurer un contexte et créer une histoire. Si vous vous tenez dans une foule, vous pouvez utiliser les personnes devant vous pour créer des silhouettes très intéressantes. Pensez également aux règles de composition habituelles comme la règle des tiers pour placer les feux d’artifice dans le cadre. Enfin, essayez d’expérimenter en variant les angles et les compositions durant le spectacle pour obtenir un maximum d’images différentes. 

Intégrez un premier plan à l’image pour créer un contexte et raconter une histoire. 

Comment retoucher les photos ? 

Les feux d’artifice prennent toute leur splendeur en post-traitement. Pour ce faire, il est avant tout nécessaire de photographier en RAW pour maximiser les possibilités d’édition. Ensuite, à partir d’un logiciel de traitement comme Photoshop ou Lightroom, vous pourrez ajuster l’exposition, la clarté et le contraste. Vous pouvez réduire les hautes lumières pour minimiser la visibilité de la fumée des explosions. Faites ressortir les couleurs en ajustant la saturation et la vibrance. Vous pouvez également jouer sur la balance des blancs pour modifier les teintes des feux d’artifice. 

Il est essentiel d’éditer les images pour ajuster la luminosité, la teinte et le rendu des feux d’artifice. 

À vous de jouer 

Photographier un feu d’artifice est un excellent défi pour tout photographe. Que ce soit pour le 14 juillet, le Nouvel An ou toute autre occasion, les feux d’artifice sont généralement longs et variés, vous permettant d’expérimenter, de régler correctement votre matériel et de capturer de superbes photos. Enfin, vérifiez régulièrement la netteté, l’exposition et la composition de vos images et ajustez les réglages si nécessaire. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *