L’importance du premier plan en photo de paysage

En photographie de paysage, le premier plan est un élément beaucoup trop souvent négligé. Celui-ci est cependant un puissant outil de composition que tout photographe devrait utiliser. En effet, lorsqu’il est correctement maîtrisé, le premier plan apporte de la profondeur et du relief à l’image. Vous pouvez ainsi transformer une photo plate et banale en un cliché très attrayant. Ce premier plan permet également d’inclure un contexte et de raconter une histoire tout en offrant une perspective plus large. Il est donc indispensable de correctement choisir et d’intégrer votre premier plan pour améliorer la composition et l’impact de vos photos. 

 

Comment intégrer et accentuer le premier plan ? 

  • Utilisez un objectif grand angle 

L’utilisation d’un objectif grand angle vous permet de capturer une plus large étendue du paysage, facilitant ainsi l’intégration des éléments du premier plan dans votre scène. Lorsque vous utilisez un très grand angle, vous pouvez également essayer de vous rapprocher un maximum du sujet pour jouer avec la perspective. Votre sujet va ainsi paraître plus imposant, tandis que les éléments en arrière-plan vont être réduits et mieux s’intégrer dans le cadre. Cela va ainsi permettre d’obtenir une composition plus dynamique et plus intéressante. 

premier plan photo
Un objectif grand angle permet de capturer une plus large étendue du premier plan.

 

  • Vérifiez les distractions

Pour que l’intégration d’un premier plan dans votre photo de paysage soit réellement efficace, il est indispensable que celui-ci apporte un contexte, une histoire ou dynamise l’image. Si cela n’est pas le cas, il est alors préférable de vous déplacer pour trouver une composition plus attrayante. Il est également nécessaire que ce premier plan ne soit pas trop distrayant. Il doit bien évidemment attirer le regard du spectateur, mais votre travail va consister à faire en sorte que ce regard soit rapidement redirigé vers le reste de l’image. Vous pouvez pour cela exploiter la lumière (un arrière-plan plus lumineux attirera automatiquement le regard), les couleurs ou encore les lignes directrices naturellement présentes dans la scène.

premier plan photo
Pour que l’intégration d’un premier plan dans votre photo de paysage soit réellement efficace, il est indispensable que celui-ci apporte un contexte, une histoire ou dynamise l’image.

 

  • Cadrez bas

Vous pouvez facilement maximiser l’étendue de votre premier plan et renforcer l’effet de profondeur de votre image en abaissant votre point de vue. Essayez ainsi de vous accroupir ou de réduire la hauteur de votre trépied. La perspective de votre image va alors être grandement étendue, notamment si vous utilisez un objectif grand angle. Cet angle de vu est particulièrement efficace lorsque le premier plan comporte de nombreux points d’intérêts comme des fleurs, des motifs dans un sol craquelé, une vague qui s’étale sur la plage, etc. En revanche, lorsque vous cadrez bas et que vous utilisez un trépied, pensez à toujours vérifier qu’aucune jambe de celui-ci ne soit visible dans votre cadre. 

Vous pouvez facilement maximiser l’étendue de votre premier plan et renforcer l’effet de profondeur de votre image en abaissant votre point de vue.

 

  • Surélevez votre horizon

Que vous cadrez bas ou non, vous pouvez également étendre le premier plan de votre image en surélevant la position de l’horizon dans votre cadre. Vous pourrez ainsi très généralement obtenir d’excellents résultats en plaçant l’horizon sur le tiers supérieur de votre image en réalisant une très légère contre plongée. Votre premier plan va alors occuper les ⅔ de l’image et donc prédominer dans l’image. Ce type de cadrage peut donc uniquement être employé avec un premier plan très intéressant ou possédant des lignes suffisamment fortes pour entraîner le regard du spectateur vers le reste de l’image.  

premier plan photo
Vous pouvez accentuer le premier plan en surélevant la ligne d’horizon de votre image.

 

  • Recherchez les lignes directrices

Lorsque vous intégrez un premier plan dans votre image, il est nécessaire que celui-ci parvienne à rediriger le regard du spectateur vers le reste de l’image. Pour cela, l’une des meilleures solutions consiste à exploiter les lignes directrices présentes dans votre image. Ces lignes peuvent être droites, diagonales, verticales ou même courbées. Elles peuvent être naturelles comme une fissure sur le sol ou un tronc d’arbre couché, mais également artificielles comme un chemin, un muret ou encore une digue, par exemple. Votre travail va ainsi consister à analyser et détecter ces lignes de façon à judicieusement les placer dans votre image pour qu’elles conduisent le regard du spectateur jusqu’au point d’intérêt de l’image. 

premier plan photo
Utilisez les lignes directrices pour diriger le regard du premier plan vers l’arrière-plan.

 

  • Surveillez la mise au point 

En photographie de paysage, on cherche souvent à obtenir une profondeur de champ la plus large possible. Cela signifie que vous devrez avoir à la fois le premier plan et l’arrière-plan de net. Suivant votre image, il peut alors être difficile d’obtenir cette mise au point parfaite sur l’ensemble de la scène. Il existe cependant différentes solutions pour maximiser cette profondeur de champ. La première consiste à réaliser un bracketing de mise au point, puis à regrouper les différentes images en une unique photo. Cela nécessite en revanche du temps et implique que tous les éléments de votre scène soient parfaitement statiques. Si par exemple une légère brise souffle et agite les feuilles des arbres, la réalisation d’un focus stacking ne sera pas possible.

La seconde alternative pour étendre la profondeur de champ de votre image consiste à réaliser la mise au point sur la distance hyperfocale. Celle-ci permet alors d’obtenir une zone de netteté encore plus grande qu’avec la mise au point sur l’infini. Il faut en effet savoir qu’avec l’utilisation de la mise au point sur l’infini, vous obtenez un arrière-plan net, mais qu’une certaine étendue du premier plan reste floue. La distance hyperfocale consiste alors à réaliser la mise au point à une distance très précise qui va permettre d’optimiser la netteté du premier plan tout en conservant celle déjà présente sur le reste de l’image. La distance à laquelle vous devez réaliser la mise au point est en revanche propre à chaque objectif. Si votre optique est équipée d’une échelle de mise au point, cette distance hyperfocale est indiquée dessus. Vous avez alors plus qu’à placer la mise au point dessus pour étendre la netteté de votre image. Cependant, si aucune échelle n’est disponible, vous pouvez utiliser des applications mobiles comme SetMyCamera, Hyperfocal dof ou encore DOF Calculator pour la déterminer. 

premier plan photo
La mise au point sur la distance hyperfocale permet d’obtenir une netteté optimale du premier plan jusqu’à l’arrière plan.

 

Conclusion 

Lorsque vous réalisez une photo de paysage et que l’image vous semble trop plate et peu intéressante, intégrer un premier plan dans votre composition peut alors instantanément ajouter une impression de profondeur et de dynamisme. Cependant, comme pour tout autre élément de composition, vous devez uniquement utiliser un premier plan si celui-ci apporte un intérêt à l’image. Si ce dernier n’aide pas à instaurer un contexte, à raconter une histoire, à dynamiser l’image ou qu’il distrait trop le regard du spectateur, son utilisation sera alors contre-productive. Il est également important que ce premier plan parvienne à rediriger le regard du spectateur vers le reste de l’image ou le sujet principal de votre scène. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *