Comment figer un mouvement en photographie ?

Lorsque vous photographiez un sujet en mouvement, deux possibilités s’offrent à vous : flouter une partie des mouvements pour démontrer son déplacement ou figer entièrement l’action. Quand on débute en photographie, il peut cependant se révéler difficile de figer efficacement l’action, notamment lorsque les sujets se déplacent rapidement comme cela peut être le cas avec des sportifs, des véhicules ou encore des animaux sauvages. Si vous photographiez en mode automatique, le résultat s’avère également très aléatoire, avec la possibilité d’obtenir un sujet net si vous avez de la chance, ou flou si l’appareil en décide autrement. Dans ce guide, nous allons donc voir comment régler votre appareil photo pour toujours parvenir à figer un mouvement en photographie.

 

Sélectionnez un mode autofocus adapté 

Un des premiers défis pour figer une action en photographie consiste à vous assurer de vous focaliser sur la bonne partie de l’image. Par conséquent, à moins que vous sachiez à l’avance la zone où l’action va se dérouler, vous aurez besoin d’exploiter l’autofocus de votre appareil pour vous assurer que le sujet de l’image soit correctement net. Cependant, tous les modes autofocus ne conviennent pas à la photographie d’action. En effet, avec un mode autofocus classique, étant donné que la position du sujet dans le cadre va varier entre le moment où vous enfoncez le déclencheur à mi-course et celui où la photo est capturée, le sujet ne sera pas parfaitement net s’il se déplace très rapidement. Par conséquent, un bon point de départ consiste à sélectionner le mode autofocus continu de votre appareil (AF-C pour Nikon et AL servo pour Canon). Celui-ci va permettre d’ajuster en temps réel la mise au point aussi longtemps que vous conservez le déclencheur enfoncé à mi-course, de sorte que le sujet soit toujours dans la zone de focalisation. Il s’agit donc du meilleur mode à utiliser pour figer un mouvement en photographie. 

figer mouvement photo
Utilisez le mode autofocus continu de votre appareil photo pour assurer une netteté optimale de votre sujet en mouvement.

 

Sélectionnez le mode priorité à la vitesse 

Lorsque vous devez photographier un sujet en mouvement, il est indispensable de quitter le mode automatique de votre appareil, car les résultats sont trop aléatoires. C’est en effet l’appareil qui va décider à votre place si le sujet doit être flou ou net. La meilleure alternative consiste donc à placer votre appareil en mode priorité à la vitesse (mode S pour Nikon/Sony et Tv pour Canon). Dans ce mode semi-automatique, vous aurez uniquement à définir la vitesse d’obturation la plus adaptée à votre sujet, puis l’appareil va ajuster automatiquement l’ouverture du diaphragme et parfois également la sensibilité ISO pour obtenir une exposition correcte. Étant donné que la vitesse d’obturation est le paramètre le plus important pour figer un mouvement en photographie, le mode priorité à la vitesse se révèle donc le plus approprié. Pensez en revanche à définir à l’avance la sensibilité ISO maximale que l’appareil pourra utiliser afin d’éviter que celui-ci n’utilise des valeurs extrêmes qui risqueraient d’engendrer du bruit numérique. 

À lire : comprendre et maîtriser le mode priorité à la vitesse 

figer mouvement photo
Le mode priorité à la vitesse est idéal pour rapidement figer un mouvement sans avoir à effectuer une configuration complexe de votre appareil.

À noter que vous pouvez également utiliser le mode manuel lorsque vous avez le temps de paramétrer votre appareil au préalable ou que vous devez photographier une action répétitive se déroulant au même endroit. Par exemple, si vous êtes assis dans les tribunes d’un circuit automobile et que les voitures passent toujours au même endroit, vous pouvez conserver les mêmes paramètres pour chaque image et ainsi assurer des photos homogènes en exploitant le mode manuel. En revanche, dès que vous avez la moindre incertitude, restez en mode semi-automatique. 

 

Utilisez une vitesse d’obturation rapide

Une fois votre appareil placé en mode priorité à la vitesse ou manuel, le paramètre le plus important va être celui de la vitesse d’obturation. Celle-ci correspond à la durée durant laquelle l’obturateur va s’ouvrir pour exposer le capteur numérique de votre appareil à la lumière afin d’exposer l’image. Dans votre cas, cette vitesse doit être suffisamment rapide pour parvenir à figer les mouvements de votre sujet. La valeur que vous devez définir va en revanche dépendre de ce que vous photographiez. Par exemple, pour un sujet se déplaçant peu rapidement, vous aurez généralement besoin d’une vitesse d’obturation d’environ 1/200s. En revanche, pour de la photo de sport ou pour capturer un cycliste, celle-ci doit être poussée entre 1/500 et 1/1000s. Enfin, pour un sujet extrêmement rapide comme cela peut être le cas avec une course automobile, une vitesse comprise entre 1/2000 et 1/4000s est indispensable. 

figer mouvement photo
Une vitesse d’obturation de 1/1000s a été utilisée pour figer le mouvement de cette photo.

Une erreur courante lorsque l’on débute en photographie peut consister à vouloir utiliser la vitesse d’obturation la plus rapide possible. Cela peut cependant s’avérer contre-productif lorsque le sujet ne le nécessite pas, car l’appareil va devoir augmenter excessivement l’ISO, ce qui va avoir pour effet de réduire la précision des images. Il va de plus utiliser la plus grande ouverture tolérée par votre objectif, avec pour effet une zone de mise au point extrêmement réduite, ce qui n’est pas forcément le résultat que vous espériez. Pensez donc à toujours ajuster la vitesse d’obturation en fonction du sujet que vous souhaitez photographier. Outre la vitesse des actions photographiées, de nombreux autres paramètres comme la direction ou la distance du sujet vont également avoir une influence sur le choix de la vitesse d’obturation. Il est donc nécessaire de connaître ces paramètres pour savoir quelle est la vitesse d’obturation minimale que vous pouvez utiliser pour figer un sujet en mouvement. 

figer mouvement photo
Utilisez la vitesse d’obturation la plus adaptée à votre sujet pour éviter l’apparition de bruit sur l’image.

 

Vitesse d’obturation et direction du sujet 

La direction dans laquelle le sujet de votre image se déplace va avoir une importance majeure dans le choix de la vitesse d’obturation. En effet, un sujet se déplaçant vers l’appareil ou qui s’en éloigne pourra être figé avec une vitesse d’obturation plus lente que pour un sujet se déplaçant d’un côté à l’autre du cadre. Par exemple, si vous souhaitez photographier un chien courant vers vous, vous pouvez figer son déplacement en utilisant une vitesse d’environ 1/500s. En revanche, si ce chien court à la même cadence, mais de gauche à droite du cadre, une vitesse d’obturation d’au moins 1/800s sera nécessaire pour figer son déplacement. Le mouvement va en effet être plus prononcé lorsque le sujet se déplace à travers le cadre plutôt que dans votre direction. À noter que cette caractéristique peut cependant varier en fonction de l’objectif utilisé. 

figer mouvement photo
Lorsque le sujet se déplace dans la direction de votre appareil photo, vous pouvez figer son mouvement avec une vitesse d’obturation légèrement plus lente.

 

L’impact de la distance du sujet et de la focale 

Lorsque le sujet se trouve à proximité de vous, ses moindres mouvements dans le cadre sembleront beaucoup plus grands que lorsqu’il est plus éloigné. Par conséquent, lorsque vous photographiez de près un sujet en mouvement, il sera nécessaire d’utiliser une vitesse d’obturation plus élevée que lorsque vous capturez le même sujet se déplaçant à la même vitesse, mais plus loin dans l’image. 

figer mouvement photo
Plus votre sujet est loin dans le cadre, plus vous pourrez facilement figer ses mouvements.

 La focale utilisée va également avoir une incidence sur la vitesse d’obturation. Tout comme pour photographier un sujet de près, lorsque vous utilisez un zoom ou un téléobjectif, le sujet va occuper beaucoup plus d’espace dans le cadre, ce qui implique que ses mouvements seront plus prononcés. Par conséquent, si vous photographiez un match de foot avec un objectif grand angle, chaque joueur va occuper un petit espace dans l’image, ce qui permettra d’utiliser une vitesse d’obturation relativement faible, tout en figeant parfaitement chaque joueur. En revanche, si vous effectuez un zoom pour faire un gros plan d’un joueur spécifique, alors l’utilisation d’une vitesse d’obturation beaucoup plus rapide sera indispensable.

figer mouvement photo
Plus votre sujet va occuper de l’espace dans le cadre, plus vous devrez utiliser une vitesse d’obturation rapide pour figer ses mouvements.

 

Comment effectuer un effet de filé ? 

L’effet de filé est l’une des techniques de composition les plus courantes en photographie de sport. Celle-ci consiste à utiliser une vitesse d’obturation plus lente pour déplacer l’appareil photo afin de suivre le sujet en mouvement durant la durée de l’exposition. De cette façon, le sujet ressort net sur l’image, mais le reste de la scène apparaît comme de multiples traînées. Cette astuce se révèle donc très efficace pour retranscrire la vitesse du sujet tout en l’isolant du reste de l’image. De plus, si l’arrière-plan est disgracieux cela va permettre de le cacher. 

figer mouvement photo
Un effet de filé permet de figer le mouvement de votre sujet de manière esthétique et dynamique.

Pour réaliser un bel effet de filé, vous pourrez généralement utiliser une vitesse comprise entre 1/40 et 1/160s pour un véhicule ou entre 1/40 et 1/10s pour un cycliste ou un jogger. Ensuite, positionnez-vous face à l’endroit où vous allez prendre la photo et tournez votre taille vers le côté où le sujet va apparaître. Lorsque le sujet est visible dans le viseur optique ou électronique de votre appareil, effectuez le cadrage tout en déplaçant votre taille de façon à revenir à votre position initiale, mais en prenant soin de caler votre vitesse de rotation sur le déplacement du sujet afin qu’il reste toujours au même emplacement dans le cadre. Par exemple, si vous désirez centrer votre sujet, vous devez faire en sorte de le conserver à cet emplacement durant tout le temps où vous déplacez l’appareil photo. Enfin, lorsque le sujet prend place à l’endroit désiré (votre position de départ), déclenchez tout en continuant à le suivre jusqu’à tant que l’obturateur se ferme. Pour maximiser votre stabilité, seul votre torse doit tourner. Vos jambes et vos pieds ne doivent pas bouger de la position initiale. Cette technique photo demande beaucoup de pratique et d’erreurs, mais lorsque vous aurez bien compris son fonctionnement, elle se révélera idéale pour figer le mouvement d’une photo de manière plus esthétique tout en transmettant au spectateur une notion de déplacement. Cela va également avoir pour effet de dynamiser l’image. 

figer mouvement photo

 

En résumé : comment figer un mouvement en photographie ? 

Comme nous l’avons vu, chaque fois que vous devez figer un mouvement en photographie, il va être nécessaire d’utiliser le mode priorité à la vitesse ou manuel afin de régler une vitesse d’obturation suffisamment rapide pour figer l’action. Le choix de cette vitesse doit en revanche être effectué en cohérence avec votre sujet afin de ne pas réaliser une exposition trop courte qui engendrerait une sensibilité ISO trop élevée et du grain à l’image. Pour ce faire, prenez comme point de départ, une vitesse de 1/200s pour un sujet peu rapide, une vitesse comprise entre 1/500 et 1/1000s pour de la photo de sport et une vitesse entre 1/2000 et 1/4000s pour un sujet extrêmement rapide. Pensez également à prendre en considération le sens de déplacement du sujet et l’espace qu’il occupe dans le cadre. Enfin, même s’il est satisfaisant de pouvoir figer les mouvements en photo, vous n’êtes pas toujours obligé de le faire. Parfois, un sujet légèrement flou sera plus efficace pour démontrer le mouvement et dynamiser l’image. Il faut juste le faire consciemment et à bon escient. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *