11 astuces pour photographier un coucher de soleil

Symbole de l’éternel retour, le coucher du soleil ne cesse de fasciner et a inspiré certaines des plus belles toiles de l’histoire de l’art. Depuis l’apparition de la photographie, tout photographe, amateur comme professionnel a au moins une fois capturé le soleil couchant. Cependant, photographier un coucher de soleil peut parfois s’avérer difficile. En effet, l’important écart de luminosité entre le ciel et la terre rend l’exposition délicate. De plus, les teintes chaudes si caractéristiques ne sont pas correctement retranscrites sur l’appareil photo, si bien que la photo finale manque souvent de netteté ou ne retransmet pas l’atmosphère féerique de l’instant. Pour que cela ne soit plus votre cas, nous allons voir dans cet article 11 astuces et techniques pour correctement photographier un coucher de soleil.

 

Surveillez la météo et arrivez en avance 

Même si parfois de sublimes photos de coucher de soleil peuvent être réalisées par le plus grand des hasards, il est tout de même préférable de planifier votre séance photo. En effet, la grande majorité des plus belles photos de coucher de soleil sont en réalité le fruit d’une longue préparation. Commencez donc par surveiller la météo. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un ciel entièrement dégagé n’offre généralement pas les meilleures photos. En effet, la condition optimale pour photographier un coucher de soleil est un ciel présentant quelques nuages pour donner du relief aux images et ajouter différentes teintes à la scène lorsque la lumière se reflétera sur les particules d’eau qui les composent. Outre l’application météo de votre smartphone, vous pouvez connaître avec une plus grande précision la couverture nuageuse en vous rendant sur des sites spécialisés comme meteorama, sat24 ou encore meteo-live. 

photographier un coucher de soleil

Si les conditions météo sont réunies, vous devrez dans un second temps connaître l’heure du coucher du soleil pour vous y rendre au minimum une demi-heure à l’avance. En effet, étant donné que ce phénomène ne dure qu’une petite demi-heure, arriver en avance va vous permettre de trouver l’emplacement idéal, d’installer votre trépied, de choisir votre objectif, de fixer un filtre, etc., sans devoir vous précipiter et risquer de louper les quelques minutes fatidiques. Vous pouvez facilement connaître les horaires et l’emplacement du soleil couchant à l’aide de Google Maps ou de sites comme photoephemeris et golden-hour.

 

Utilisez le mode priorité à l’ouverture 

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le mode manuel, la solution la plus simple pour photographier un coucher de soleil est d’utiliser le mode priorité à l’ouverture. Celui-ci est généralement abrégé par les lettres “A” ou “AV” sur la molette des modes de votre appareil photo. Dans ce mode, vous avez uniquement à régler la valeur de l’ouverture souhaitée et l’appareil se charge ensuite de calculer automatiquement la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO nécessaire pour obtenir une exposition correcte. À noter qu’il est au préalable recommandé de définir une valeur ISO maximale afin que l’appareil n’utilise pas des valeurs extrêmes, ce qui pourrait engendrer du bruit et dégrader la qualité de l’image.

 

Utilisez la bonne ouverture  

Pour photographier un coucher de soleil, on souhaite en général obtenir la profondeur de champ la plus large possible, c’est-à-dire en ayant à la fois le premier plan et l’arrière-plan de nets. Pour ce faire, la solution la plus courante consiste à utiliser une petite ouverture, comprise entre f/8 et f/16. Cependant, comme nous l’avons vu sur l’article “10 astuces pour obtenir des photos de paysage plus nettes”, il est préférable de ne pas dépasser la valeur de f/16 afin de conserver une bonne qualité d’image. En effet, il faut savoir que tout objectif photo ou vidéo ne délivre pas la même qualité d’image selon l’ouverture du diaphragme utilisée. Ainsi, bien qu’une très petite ouverture permette d’élargir la profondeur de champ, elle engendre en revanche des phénomènes de diffraction et de reflets qui impactent la qualité de l’image finale. L’ouverture maximale de f/16 constitue ainsi le meilleur compromis entre qualité d’image et profondeur de champ. Si vous souhaitez obtenir scène encore plus profonde, vous pouvez utiliser la distance hyperfocale, comme nous allons le voir dans la suite de cet article sur comment photographier un coucher de soleil.

photographier un coucher de soleil

 

Surveillez votre zone de mise au point 

Si vous trouvez que la profondeur de champ n’est pas suffisamment large, même avec une ouverture de f/16, il est probable que votre mise au point ne soit pas correctement effectuée. En effet, l’erreur la plus courante pour obtenir une très large profondeur de champ consiste à réaliser la mise au point sur l’infini. Cette méthode n’est en revanche pas optimale, car même si l’ensemble de l’arrière-plan apparaît net, une importante zone du premier plan de l’image reste floue. Il s’avère ainsi plus efficace de réaliser manuellement la mise au point sur une zone précise située entre le premier plan et l’arrière-plan. La distance qui sépare ce point est nommée la distance hyperfocale. Celle-ci permet alors de gagner jusqu’à ⅓ de profondeur de champ supplémentaire. Cette méthode de mise au point étant propre à chaque objectif et difficile à résumer en quelques lignes, vous pourrez en savoir plus sur l’article entièrement consacré à la distance hyperfocale en cliquant ici.

photographier un coucher de soleil

 

Utilisez la correction d’exposition 

Après avoir réalisé quelques images, vérifiez si l’exposition des photos est correcte à l’aide de l’écran LCD de votre appareil et de l’histogramme. Si l’image semble sous-exposée ou surexposée, vous pouvez rapidement et facilement ajuster les réglages pour les prochaines photos en utilisant la correction d’exposition. Ainsi, si l’image est sous-exposée, appliquez une compensation d’⅓ ou d’½ Il (indice de lumination) et inversement si elle est surexposée. Pour rappel, à chaque fois que vous augmentez de + 1 Il, vous doublez la quantité de lumière captée par l’appareil photo. Pour utiliser la fonction de correction d’exposition, certains appareils photo mettent à disposition une molette dédiée, mais la plupart disposent d’un bouton sur lequel il faut rester appuyé tout en tournant l’une des molettes de commande pour que les changements s’effectuent. Consultez le manuel de votre appareil photo ou lisez notre guide sur la correction d’exposition pour savoir comment utiliser cette fonction.

photographier un coucher de soleil

 

Utilisez un trépied 

Un trépied est presque toujours indispensable pour correctement photographier un coucher de soleil. En effet, étant donné que vous allez utiliser une petite ouverture, il sera nécessaire d’allonger le temps de pose pour équilibrer le triangle d’exposition. De plus, du fait que la luminosité extérieure diminue au fur et à mesure que le soleil se couche, la vitesse d’obturation sera de plus en plus lente. Un trépied s’avère donc indispensable pour conserver l’appareil parfaitement stable et éviter le flou de bougé provoqué par les vibrations des mains. De plus, un trépied vous permettra de faire des poses longues pour rendre une eau agitée parfaitement lisse et cotonneuse ou encore pour dynamiser les nuages. L’utilisation d’un trépied a cependant tendance à rendre l’utilisateur statique. Il est donc indispensable de fréquemment penser à vous déplacer afin d’essayer d’autres compositions et angles de vue. Vous développerez ainsi votre créativité et pourrez obtenir des photos véritablement uniques. Vous pouvez découvrir la liste des meilleurs trépieds de voyage ici.

photographier un coucher de soleil

 

Réalisez un bracketing d’exposition 

Lorsque l’on débute en photo, il est souvent difficile de déterminer les réglages parfaits pour photographier un coucher de soleil. De plus, de par la forte différence de luminosité présente lors du soleil couchant, il est très souvent nécessaire de faire un compromis entre capturer un maximum de détails dans le ciel ou au sol. Par conséquent, réaliser un bracketing d’exposition s’avère être une excellente alternative pour correctement exposer l’ensemble de la scène.

Aujourd’hui, la grande majorité des appareils photo peuvent réaliser un bracketing d’exposition automatique. Abrégée par les lettres “AEB” sur la molette des modes de l’appareil, cette fonctionnalité va rapidement réaliser une série de plusieurs images de la même scène avec des réglages du triangle d’exposition différents pour chaque image. Ainsi, lorsque vous sélectionnez le mode bracketing d’exposition automatique, l’appareil photo va calculer une exposition moyenne pour l’ensemble de la scène, comme cela sera le cas avec n’importe quel autre mode d’exposition. En revanche, contrairement à ces derniers, il va réaliser au minimum deux autres images supplémentaires, avec une sous-exposition et une sur-exposition. Si votre appareil est suffisamment récent, ces différentes images peuvent ensuite être automatiquement assemblées afin d’obtenir une unique photo du coucher du soleil sur laquelle l’ensemble de la scène est parfaitement exposé.

Si votre appareil ne peut pas automatiquement assembler les images, il est possible de le faire manuellement à l’aide de la fonction HDR de Lightroom ou en utilisant les masques de luminosité dans Photoshop.

photographier un coucher de soleil

 

Désactivez la balance des blancs automatique 

Lorsque la balance des blancs automatique de l’appareil est activée, certaines teintes chaudes du coucher de soleil risquent d’être supprimées. En effet, tandis que les appareils photo les plus modernes détectent automatiquement que vous êtes en train de photographier un coucher de soleil, d’autres plus anciens interprètent ces teintes chaudes comme un défaut de luminosité et cherchent donc à les corriger en abaissant la température des couleurs. Pour éviter cela, vous pouvez régler manuellement la balance des blancs de votre appareil ou utilisez l’un des presets disponibles. Les plus efficaces sont les modes “nuageux et ombres” qui sont tous les deux généralement employés dans des conditions de lumière froide et permettent ainsi de légèrement réchauffer la scène. Certains appareils disposent également d’un mode coucher de soleil, mais celui-ci produit très souvent des résultats peu naturels. Il est donc déconseillé d’en abuser. Dans tous les cas, souvenez-vous que la solution la plus simple pour conserver une grande flexibilité dans la gestion des couleurs reste de photographier en RAW.

photographier un coucher de soleil

 

Photographiez en raw 

Comme nous venons de le voir, photographier un coucher de soleil nécessite de judicieusement régler la balance des blancs pour fidèlement capturer les teintes chaudes de la scène. De plus, malgré tous les conseils mentionnés dans cet article pour photographier un coucher de soleil, vous vous apercevrez qu’il sera parfois difficile de correctement exposer l’image. En effet, étant donné que le ciel est très lumineux et que certaines parties du sol très sombres, toute la plage dynamique de la scène ne pourra pas correctement être capturée. Photographier en RAW s’avère alors très utile pour précisément ajuster la balance des blancs et l’exposition en post-traitement. Vous pouvez par exemple assombrir les hautes lumières du ciel et rehausser les ombres. Cela nécessite tout de même que l’écart entre les deux ne soit pas trop important. Si cela est le cas, seuls un bracketing d’exposition ou un filtre ND gradué permettront de parfaitement exposer l’ensemble de la scène.

photographier un coucher de soleil

 

Utilisez un filtre ND dégradé 

Lorsque la différence de luminosité entre le ciel et le sol est trop importante, nous avons vu qu’il était possible de réaliser un bracketing d’exposition pour correctement exposer l’ensemble de la scène. Cela nécessite tout de même de posséder un appareil photo suffisamment moderne ou de réaliser quelques manipulations dans un logiciel de retouche. Si vous ne souhaitez pas retoucher vos images et que votre appareil n’est pas suffisamment moderne pour assembler automatiquement plusieurs images, il est possible d’obtenir des résultats très similaires à l’aide d’un filtre ND dégradé. Celui-ci se compose d’une plaque de verre sur laquelle la moitié supérieure est plus ou moins assombrie. Cela signifie que vous pourrez obtenir une exposition plus équilibrée avec beaucoup de détails dans le ciel et au premier plan. Certains verres disposent d’un dégradé noir, tandis que d’autres comme les filtres Cokin Creative bénéficient d’une teinte jaune ou orange. Ces derniers sont à privilégier pour photographier un coucher de soleil afin de renforcer les teintes chaudes de la scène.

Attendez que le soleil soit couché 

Ne vous précipitez pas après avoir réalisé quelques images et attendez que le soleil se soit entièrement couché pour rentrer. Vous pourrez avec un peu de chance terminer votre séance photo sous un ciel de feu. En effet, lorsque de hauts nuages sont présents, les rayons rouges du soleil peuvent encore être reflétés dans ces nuages durant quelques minutes après le coucher du soleil. Ce phénomène est d’autant plus spectaculaire avec des nuages d’orages ou d’averses. Il en résulte des couleurs allant du rouge vif au rouge foncé, donnant ainsi l’impression que le ciel est véritablement en feu.

photographier un coucher de soleil

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *