Grand successeur du Sony Alpha 6000, l’Alpha 6300 conserve la résolution de 24 Mpx, mais apporte des améliorations et des nouveautés en ce qui concerne la mise au point automatique, l’enregistrement vidéo 4k, la résolution du viseur électronique et la qualité de fabrication. Le Sony Alpha 6300 a depuis été remplacé par l’Alpha 6500, qui apporte des améliorations de performances et un écran tactile. Malgré cela, l’Alpha 6300 reste un excellent appareil photo et il est désormais plus abordable que jamais auparavant.

 

Test Sony Alpha 6300 : conception et ergonomie 

Extérieurement, le Sony Alpha 6300 est très ressemblant à son prédécesseur. Il partage en effet le même corps ultra fin et une interface de contrôle quasiment identique. Le boîtier est ainsi équipé d’un viseur électronique OLED XGA de 2,359 millions de points, d’un flash intégré, d’une griffe flash, d’un écran 16:9 inclinable à 90°, de deux molettes de commande et de neuf boutons personnalisables. Les différences sont assez subtiles, avec l’ajout d’un sélecteur identique à celui présent sur l’Alpha 7 et permettant de commuter la mémorisation d’exposition avec la mémorisation de la mise au point. Le boîtier de l’Alpha 6300 offre également une plus grande résistance à l’humidité et à la poussière. L’Alpha 6300 conserve ainsi l’excellente ergonomie de son prédécesseur. Les boutons de commandes sont tous facilement atteignables et la poignée est suffisamment large pour assurer un confort d’utilisation optimal. Les faibles dimensions de 120 x 70 x 49 mm pour un poids de 404 g permettent de passer toute une journée avec l’Alpha 6300 dans les mains, sans ressentir la moindre gêne ni douleur dans les bras. L’appareil se faisant presque oublier.

Test Sony Alpha 6300

L’écran LCD de 3″ est facilement inclinable à 90° et reste parfaitement dans la position dans laquelle il est ajusté. L’affichage est très correct dans la plupart des cas, mais en extérieur, la luminosité est parfois un peu faible pour voir suffisamment clair. Ce problème peut cependant être résolu en passant le Sony Alpha 6300 en mode Soleil, ou en augmentant manuellement l’affichage, bien que cela impact l’autonomie de la batterie. Cet impact reste raisonnable, d’autant plus que l’autonomie est très correcte, avec une durée de vie d’environ 400 images avec l’écran LCD et 350 images avec le viseur électronique. Ce nombre est cependant susceptible de varier en fonction des conditions d’utilisation, de la température ambiante et des paramètres d’affichages. Dans tous les cas, l’achat d’une batterie supplémentaire de type NP-FW50/C1 est vivement recommandé pour ne pas être pris au dépourvu. 

Test Sony Alpha 6300
L’écran du Sony Alpha 6300 est inclinable à 90°

Test Sony Alpha 6300 : les performances 

À l’intérieur du Sony Alpha 6300, le capteur APS-C offre toujours une résolution de 24 Mpx, mais il possède désormais un système de mise au point automatique hybride doté de 425 points autofocus à détection de phase et 169 zones de détection de contraste. La vitesse de mise au point automatique peut ainsi être effectuée en un temps record de 0,05 seconde, et ceci dans diverses conditions et sur différents sujets. En intérieur, une lampe AF intégrée (désactivable) vient assister le Sony Alpha 6300 pour conserver cette vitesse de mise au point, malgré les conditions de luminosité plus faibles.

Test Sony Alpha 6300
Sony Alpha 6300 + Sony E 30mm F2.8 – 30.0 mm – F/9.0 – 1/80s – ISO 100

Le mode de suivi des yeux Eye AF disponible avec autofocus continu est également grandement amélioré pour une détection et un suivi précis des yeux d’un sujet en mouvement. Ce mode garantit une netteté toujours optimale pour la photographie de portrait. Pour immortaliser des sujets se déplaçant très rapidement, le mode rafale de l’Alpha 6300 délivre 11 images par seconde, avec un ajustement de la mise au point et de l’exposition pour chaque image. Sony annonce que cette cadence d’image peut être conservée pour 21 photos RAW ou 41 photos Jpeg, avec la plus haute résolution. Sur le terrain, ces données sont effectivement validées et légèrement dépassées, mais à condition d’utiliser une carte mémoire suffisamment rapide.

Test Sony Alpha 6300
Sony Alpha 6300 + Sony E 16-50mm F3.5-5.6 OSS – 50.0 mm – F/5.6 – 1/2000s – ISO 640

La conception de l’Alpha 6300 met également en oeuvre un câblage en cuivre d’une très grande pureté afin d’améliorer ses performances. Associé à un nouveau processeur d’image Bionz X, le capteur Sony Alpha 6300 offre des performances améliorées dans la gestion du bruit, même à plus de 6400 ISO. La plage ISO est d’ailleurs comprise entre ISO 100 et ISO 51 200. L’Alpha 6300 se montre ainsi très performant pour capturer des scènes de nuit ou dans des conditions d’éclairages difficiles.

Test Sony Alpha 6300
Sony Alpha 6300 + Sony E 30 mm F/2.8 – 30.0mm – F/7.1 – 10s · ISO 100

 

Test Sony Alpha 6300 : caractéristiques vidéo 

Côté vidéo, l’Alpha 6300 est très performant et produit des vidéos UHD 4k à 24 ou 25 images par seconde sur l’ensemble de la largeur du capteur, ou à 30 images par seconde en effectuant un léger recadrage. Les vidéos produites sont fluides, détaillées et exemptes d’artefacts. Même dans des conditions de lumières très faibles, le bruit reste très bien géré et peu présent. L’Alpha 6300 bénéficie également d’un mode ralenti de 120 images par seconde en 1080p, avec une option permettant de lire la vidéo avec une vitesse de 1/4 ou 1/5. La présence d’une entrée micro constitue un réel avantage, notamment lors de la présence d’un fort vent, où les microphones intégrés du Sony Alpha 6300 sont inutilisables. De plus, les profils S-Log 2 et S-Log 3 sont également disponibles afin d’utiliser une très large gamme de tons dans les fichiers 8 bits et permettre un ajustement progressif des couleurs.

 

Test Sony Alpha 6300 : les objectifs 

Le Sony Alpha 6300 dispose d’une monture pour objectif APS-C de type E. Au moment de la rédaction de ce test, Sony propose 17 objectifs APS-C à monture E. Voici les différents objectifs disponibles :

En plus de ces 17 modèles, tous les objectifs Sony E plein format peuvent être montés sur l’Alpha 6300. De plus, de nombreux objectifs Tamron et Sigma sont compatibles avec la monture E du Sony Alpha 6300. La gamme d’objectifs est ainsi très large et capable de couvrir tous les scénarios possibles, de la photographie de portrait, au paysage, en passant par la photographie animalière et sportive.

Test Sony Alpha 6300
La gamme d’objectifs pour le Sony Alpha 6300 est très large.

À noter que le Sony Alpha 6300 est disponible nu ou en kit avec l’objectif compact Sony E 16-50 mm f / 3.5-5.6 PZ OSS pour seulement 100 € de plus. Les performances optiques de cet objectif de kit ne sont pas des plus exceptionnelles, mais à ce prix, cela forme un excellent pack pour un photographe débutant ou intermédiaire. Ensuite, l’achat d’un objectif plus performant comme ceux mentionnés ci-dessus permettra d’exploiter la pleine résolution du Sony Alpha 6300.

 

Test Sony Alpha 6300 : conclusion 

Bien qu’à l’heure actuelle, le Sony Alpha 6300 ne soit pas l’appareil photo hybride à capteur APS le plus performant du marché, il est de loin le meilleur dans cette gamme de prix. Son autofocus ultra rapide, sa qualité vidéo, ses performances en basse lumière, sa qualité d’image et sa compacité en font un appareil photo polyvalent qui conviendra tout aussi bien à un photographe débutant qu’à un photographe plus expérimenté.

Voir les meilleures offres pour le Sony Alpha 6300

Test Sony Alpha 6300
Sony Alpha 6300 + Sony E 30mm F/2.8 – 30 mm – F/9.0 – 1/200s – ISO 100

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.