À l’heure actuelle où le marché des photographes est surchargé, il est indispensable de se spécialiser pour devenir un bon photographe.

 

-Pourquoi se spécialiser ?

 

Sans vous spécialiser, vous courrez le risque de vous exposer à une trop grande concurrence. En effet, un trop grand nombre de photographes pratiquent tous les types de photos pensant ainsi gagner plus. C’est l’erreur la plus courante, mais la plus grave. Comment voulez-vous vous démarquer si vous faites exactement pareil que la concurrence ?

D’autant plus qu’il y aura toujours des photographes généralistes moins chères que vous. Alors à part baisser les prix jusqu’à faire des prestations gratuites (oui certains photographes le font, je me demande bien comment ils font pour vivre) vous ne vous démarquerez pas des concurrents.

 

-Vous serez reconnu comme un expert 

 

En vous spécialisant dans le domaine qui vous attire le plus tout en tenant compte du marché pour ce domaine vous allez bien évidemment supprimer une très grande partie de votre clientèle, mais vous allez attirer un nouveau type de client, ceux qui vous contacteront parce qu’ils aiment votre style et surtout parce qu’ils savent déjà les résultats qu’ils obtiendront avec vous. En attirant à vous ce type de client, vous pourrez augmenter vos tarifs, car ils seront prêts à payer beaucoup plus cher pour votre travail car vous serez reconnu comme étant un expert dans ce domaine.

Par exemple, imaginez que vous vouliez vous faire construire une piscine.Vous allez contacter un maçon ou une société spécialisée dans l’installation de piscine ? Bien évidemment, vous choisirez la société spécialisée même si leurs tarifs seront plus chers, car vous serez sûr d’obtenir un résultat de qualité. Ce sera exactement pareil lorsqu’un potentiel client cherchera un photographe dans un but précis.

 

 

 

Vous devez être le photographe qui se démarque dans une foule de concurrents.

 

 

 

 

-Vous apprendrez plus vite 

 

En vous concentrant sur un seul domaine photographique, vous apprendrez beaucoup plus vite les techniques propres à ce domaine.

Si par exemple vous voulez être un excellent musicien, apprendre la guitare, le piano, le violon.. etc en même temps ne fera que vous ralentir et vous empêchera d’être un expert pour un instrument précis ou alors dans de nombreuses années. En photo c’est pareil, sauf que plus le temps passe, plus vous perdez des clients qui ne reviendront sûrement pas.

 

 

-Vous pourrez cibler votre clientèle 

 

Il est très important de cibler sa clientèle afin de pouvoir y adapter ses tarifs. En voulant plaire à tout le monde, vous ne pourrez pas cibler un public particulier. Votre communication en sera moins efficace, voire contre-productive. Vous devrez bien souvent adapter des tarifs sous-estimés. C’est pour cela qu’il faudra également se spécialiser en fonction du type de client avec qui vous voulez travailler.

Par exemple si vous souhaitez être photographe de mariage, vous pouvez entre autres faire des mariages de luxe ou des mariages «standards» mais rarement les deux. Les mariages luxueux impliquent d’être plus mobile, de faire plus d’heures lors des séances et de fournir un service de très bonne qualité, ce qui sous-entend une assez grande responsabilité de votre part et les séances en seront du coup assez stressantes.  Alors que pour des mariages «standard» vous pourrez en faire dans votre région, mais il faudra en faire plus souvent pour gagner autant. En revanche, les attentes seront moins strictes et les séances en seront moins stressantes. C’est à vous de choisir en fonction de la vie que vous souhaitez avoir.

 

-Vos séances deviendront un plaisir

 

Bien que nous exerçons pour la plupart ce métier par passion, il faut quand même avouer que nous avons presque tous un domaine dans lequel on s’épanouit moins. Il est inutile de s’obstiner à vouloir faire des photos de mariage si vous détestez les cérémonies. Idem pour des photos de paysage si vous n’aimez pas la nature. En vous forçant, vous ne serez pas appliqué dans votre travail. Vous n’arriverez pas ou difficilement dans les meilleurs des cas à transmettre une émotion, et la photo c’est avant tout de l’émotion.

libre

 

Et enfin pour finir, tout simplement parce qu’il y a suffisamment de taches peu passionnantes dans le métier de photographe comme tout ce qui concerne la fiscalité ou parfois les heures passées pour le post-traitement qu’on en finirait par en détesté notre passion si on ne se faisait pas plaisir sur le terrain.