Comment utiliser le mode manuel d’un appareil photo ?

Lorsque l’on débute en photographie, on prend la majorité de nos images en mode automatique ou semi-automatique, car cela offre généralement des résultats décents, sans nécessiter une configuration complexe. La prise de vue en mode manuel peut en effet sembler intimidante et inaccessible pour un photographe débutant, mais il existe tout de même de nombreuses raisons de l’utiliser, notamment pour libérer votre créativité et obtenir des photos plus cohérentes. Nous allons donc découvrir dans ce guide comment utiliser et paramétrer le mode manuel de votre appareil photo pour obtenir des images encore plus éblouissantes. 

 

Pourquoi photographier en mode manuel ? 

Lorsque vous photographiez en mode automatique, l’appareil définit ses propres paramètres pour obtenir une exposition qui lui semble correcte. Cependant, celle-ci ne correspond pas forcément à votre vision artistique. L’appareil n’est en effet pas capable de définir la profondeur de champ que vous souhaitez obtenir ou de détecter si vous souhaitez figer ou flouter les sujets en mouvement. Le mode automatique présente de plus ses limites lorsque vous photographiez dans des conditions lumineuses difficiles. Cela est notamment le cas en photographie de nuit où les automatismes deviennent dans la majorité des cas inutilisables. Sous un faible éclairage, il a également tendance à trop solliciter le flash interne de votre appareil, ce qui est souvent très disgracieux. Photographier en mode manuel est donc à privilégier pour bénéficier d’un contrôle total de votre appareil et du résultat final de vos images. Vous pourrez ainsi jouer avec de nombreux paramètres pour capturer l’image que vous désirez, obtenir une exposition constante pour plusieurs images et exploiter la pleine puissance de votre appareil. 

mode manuel appareil photo
Photographier en mode manuel vous confère une liberté totale et permet de réaliser des photos plus créatives.

 

Quels paramètres influencent l’exposition ? 

En mode manuel, vous aurez la possibilité d’ajuster d’innombrables paramètres, mais seuls trois ont une incidence sur l’exposition de votre image. Il s’agit de la sensibilité ISO, de l’ouverture du diaphragme et de la vitesse d’obturation. Ces trois paramètres sont interdépendants, ce qui signifie que si vous modifiez un paramètre, vous devez également modifier les deux autres réglages pour équilibrer l’exposition. Mais avant d’étudier comment ajuster l’exposition du mode manuel de votre appareil photo, commençons par détailler le fonctionnement et l’impact de chacun des trois paramètres du triangle d’exposition

 

  • L’ouverture du diaphragme 

L’ouverture permet de définir la quantité de lumière que l’objectif laisse entrer sur le capteur. Ce réglage est noté f/nombre dans les paramètres du mode manuel de l’appareil photo. Plus ce f/nombre est petit, plus l’ouverture est large. À l’inverse, plus ce nombre est grand, plus l’ouverture est étroite. Par conséquent, une ouverture de f/1,4 sera plus grande et laissera entrer plus de lumière qu’une ouverture de f/11. L’ouverture maximale que vous pouvez utiliser dépend en revanche de votre objectif. Certains sont peu lumineux et présentent une ouverture maximale de f/5,6, par exemple, tandis que d’autres sont très lumineux et présentent de grandes ouvertures comme f/1,4 ou f/1,8.  

mode manuel appareil photo
Avec sa grande ouverture de f/2,8, l’objectif Sigma 24-70 mm DG OS HSM permet de laisser entrer une grande quantité de lumière en direction du capteur.

À noter que le choix de l’ouverture va également avoir une incidence sur la profondeur de champ. En effet, plus votre ouverture sera grande (petit f/nombre), plus la profondeur de champ sera faible. Cela signifie que les éléments de la scène en dehors de la zone de focalisation seront flous. On va donc privilégier une grande ouverture pour la réalisation d’un portrait, car la faible profondeur de champ va permettre d’isoler efficacement le sujet du reste de l’image. Cette grande ouverture présente également l’avantage de former un bel effet de bokeh. À l’inverse, on privilégiera une plus petite ouverture pour maximiser la profondeur de champ, comme cela est nécessaire en photo de paysage. 

mode manuel appareil photo
Une grande ouverture (petit f/nombre) va former une faible profondeur de champ, permettant de mettre en avant le sujet de l’image.

 

  • La vitesse d’obturation 

La vitesse d’obturation est le second paramètre d’exposition que vous pouvez ajuster dans le mode manuel de l’appareil photo. Elle définit la durée durant laquelle l’obturateur s’ouvre pour exposer le capteur à la lumière. Cette vitesse d’obturation est notée sur votre appareil en fraction de seconde (1/60s, 1/200s, 1/800s…) ou en seconde (1”, 3”, 10”… jusqu’à 30 secondes sur la majorité des appareils). Plus cette vitesse est longue, plus l’appareil va capter de lumière. La vitesse d’obturation se montre donc très simple à utiliser. En effet, il suffit d’augmenter la durée de l’exposition pour accroître proportionnellement la luminosité de votre image (à condition de ne pas modifier les autres paramètres du triangle d’exposition). Ainsi, chaque fois que vous doublez la durée de l’exposition, l’appareil va pouvoir enregistrer deux fois plus de lumière. 

En revanche, vous n’êtes pas toujours libre d’utiliser la vitesse d’obturation de votre choix. Elle va en effet dépendre du sujet que vous capturez. Si celui-ci est en mouvement, vous devrez utiliser une vitesse d’obturation très courte pour figer l’action. À l’inverse, avec une exposition plus longue, les sujets en mouvement seront flous. De plus, lorsque vous tenez l’appareil photo à main levée et que vous utilisez une longue vitesse d’obturation, il y a un risque d’engendrer un flou de bougé en raison des légères vibrations de vos mains. Cela va se traduire à l’image par un manque de résolution ou de netteté. L’emploi d’un trépied est donc indispensable pour effectuer de longues expositions.  

mode manuel appareil photo
Une longue exposition peut être utilisée pour flouter des sujets en mouvement.

 

  • La sensibilité ISO 

La sensibilité ISO définit la sensibilité du capteur à la lumière. Plus ce paramètre est configuré sur une valeur élevée, plus le capteur va être sensible et pouvoir rapidement exposer votre image. Par exemple, avec une vitesse de 1/200s et une sensibilité de 100 ISO, vous obtiendrez la même exposition qu’avec une sensibilité de 200 ISO et une vitesse de 1/400S. La sensibilité ISO présente cependant l’inconvénient d’engendrer du bruit numérique sur les images lorsque vous utilisez une valeur trop importante. Il est ainsi conseillé de toujours utiliser la sensibilité ISO la plus basse que les conditions lumineuses et la scène photographiée vous autorisent. Ainsi, par une belle journée ensoleillée, une sensibilité de 100 ISO constitue un bon point de départ pour photographier en mode manuel. Si le temps est nuageux, vous pouvez définir l’ISO sur une valeur plus élevée, comme 200 ou 400 ISO. Enfin, lorsque vous photographiez à l’intérieur ou dans des conditions lumineuses, vous pourrez monter davantage, à condition de rester sous la valeur maximale tolérée par votre appareil. Celle-ci correspond à la valeur jusqu’à laquelle le bruit reste acceptable et non destructeur. Pour connaître cette valeur propre à chaque appareil, vous pouvez effectuer une série d’images d’un même sujet en augmentant progressivement l’ISO. 

mode manuel appareil photo
Privilégiez une faible sensibilité ISO pour limiter l’apparition de bruit sur vos images.

 

Comment ajuster les réglages du mode manuel ? 

Avant toute chose, vous devez placer votre appareil photo en mode manuel en sélectionnant la lettre “M” sur la molette de l’appareil. Dès lors, vous serez chargé de tous les paramètres de l’appareil et aucun réglage ne changera sans votre avis. Comme nous l’avons vu précédemment, vous avez la possibilité d’ajuster les trois paramètres d’exposition dans l’ordre de votre choix. Il est en revanche plus simple de commencer par l’ISO. Il y a également quelques scénarios à privilégier en fonction de la scène à capturer et de l’image que vous souhaitez réaliser. Par exemple, si vous photographiez des sujets en mouvement et que vous souhaitez figer leur action, vous devrez commencer par une vitesse d’obturation rapide, puis ajuster les autres paramètres pour équilibrer l’exposition. En revanche, si vous prenez des portraits et que vous souhaitez obtenir une faible profondeur de champ et un bel effet de bokeh, commencez par une grande ouverture, puis modifiez l’ISO et la vitesse d’obturation pour équilibrer l’ensemble. 

mode manuel appareil photo
En mode manuel, commencez par ajuster la sensibilité ISO, puis l’ouverture ou la vitesse d’obturation en fonction de la priorité donnée à votre image.

 

Comment exposer en mode manuel ? 

Pour photographier en mode manuel, nous venons de voir qu’il est préférable de partir du réglage le plus essentiel à votre image, puis d’ajuster les autres paramètres pour équilibrer l’exposition. Pour faciliter cet équilibre et vous assurer que votre exposition sera correcte, l’appareil propose dans son viseur et sur l’écran LCD un photomètre ressemblant à ceci : + 2… 1… 0… 1… 2- (Nikon) ou 2… 1… 0… 1… 2 + (Canon).

mode manuel appareil photo
En mode manuel, votre appareil affiche un photomètre sur l’écran LCD ou le viseur pour connaître l’exposition de votre image.

Le but pour obtenir une exposition correcte en mode manuel est d’aligner le curseur du photomètre sur le 0. Pour ce faire, commencez par sélectionner la valeur ISO la plus adaptée à l’environnement dans lequel vous travaillez. Ensuite, réglez l’ouverture ou la vitesse d’obturation en fonction de la priorité donnée à votre image. Il ne vous reste alors plus qu’à ajuster le dernier paramètre du triangle d’exposition pour aligner le photomètre sur 0. Sachez que vous aurez besoin de doubler la quantité de lumière captée pour passer d’une valeur à l’autre sur le photomètre. Pour illustrer cela, imaginons que vous photographiez à l’extérieur et que vous obteniez une exposition correcte avec les réglages suivants : ISO 200, 1/250s et f/16. Le soleil vient cependant à être caché derrière les nuages et vous obtenez une perte de luminosité d’environ – 2 IL. Pour composer cela, vous devez ajuster vos paramètres pour capter plus de lumière. Plusieurs solutions sont alors disponibles : 

  • Passer de 200 ISO à 800 ISO, mais cela risque d’impacter la résolution et la finesse des détails de votre image. 
  • Passer de 1/250s à 1/60s, mais cela risque d’engendrer un flou de bougé si vous photographiez à main levée ou que votre sujet est en mouvement. 
  • Passer de f/16 à f/8. Dans notre cas, c’est la solution qui s’avère la plus adaptée à la scène. On perd un peu en profondeur de champ, mais elle reste suffisamment large, même pour du paysage. 
mode manuel appareil photo
Vous pouvez équilibrer facilement l’exposition en fonction des changements de luminosité grâce au photomètre de votre appareil.

On arrive à la fin de cet article et vous savez désormais comment photographier en mode manuel. Comme nous l’avons vu, cette technique est beaucoup moins déroutante qu’on ne se l’imagine, car il vous suffit simplement d’ajuster les trois paramètres du triangle d’exposition en vous fiant au photomètre de l’appareil pour assurer d’obtenir une exposition correcte. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *