Comment utiliser le flash à synchronisation lente pour des effets créatifs ?

Le flash à synchronisation lente est une technique d’éclairage simple et efficace pour réaliser des effets créatifs sur des sujets en mouvement dans des conditions de faible luminosité. Cela permet de figer l’action tout en capturant le flou de mouvement, dynamisant alors grandement l’image et la rendant nettement plus attrayante. Dans ce guide, nous allons voir ce qu’est la synchro lente du flash et les différentes façons de l’utiliser pour améliorer vos photographies. 

 

Qu’est-ce que le flash à synchronisation lente ?

La synchronisation lente consiste à déclencher le flash au début ou à la fin d’une exposition plus longue que la moyenne, par exemple 1/20 de seconde. Cette fonctionnalité est disponible sur la plupart des appareils photo reflex, hybrides ou bridges. Elle permet de conserver une exposition correcte de l’ensemble de l’image dans des conditions lumineuses difficiles ou de réaliser des effets créatifs. En effet, avec une faible vitesse d’obturation, il est très difficile de maintenir suffisamment stable l’appareil photo pour obtenir une exposition correcte et une image nette, sans utiliser une forte sensibilité ISO, ce qui risquerait de dégrader la qualité de la photo. L’utilisation du flash à synchro lente permet alors de figer le début ou la fin de l’action, tout en collectant des traînées lumineuses des mouvements le reste du temps. Cette technique permet ainsi de créer des effets uniques, comme cela est visible sur l’image ci-dessous. 

flash synchro lente
Photo réalisée avec le flash à synchronisation lente et la synchronisation au premier rideau.

 

Comment utiliser le flash à synchronisation lente ? 

L’utilisation du flash à synchro lente se révèle être d’une simplicité déconcertante. Pour que cela fonctionne, vous avez simplement besoin d’un appareil photo avec la possibilité de modifier la vitesse d’obturation en mode manuel ou semi-automatique. La synchro lente peut être utilisée avec le flash interne de votre appareil photo ou avec un flash externe. L’utilisation de ce dernier est en revanche préférable pour avoir un plus large contrôle sur la puissance du flash. Après avoir sélectionné la vitesse d’obturation, vous aurez deux options pour capturer l’image : la synchronisation au premier rideau ou la synchronisation au second rideau. Selon l’option sélectionnée, le flou de mouvement sera positionné avant ou après le sujet. Il est donc important de bien réfléchir à l’image que vous souhaitez obtenir. Pour vous aider, étudions en détail ces deux options. 

flash synchro lente
Le flash à synchro lente est ici utilisé pour illuminer la tente.

 

L’impact du rideau sur le flash à synchro lente 

Pour bien comprendre la suite de ce guide et correctement choisir le mode de synchronisation du rideau, il est dans un premier temps nécessaire de savoir comment votre appareil photo fonctionne pour capturer l’image. En dehors de l’obturateur électronique, les appareils photo modernes disposent de deux rideaux pour capturer les images. Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, le premier rideau descend pour exposer le capteur à la lumière. Ensuite, lorsque l’exposition arrive à son terme, le second rideau entame sa descente pour recouvrir le capteur. Par exemple, pour une image réalisée à 1/20s, il va s’écouler 1/20 de seconde entre le moment où toute la surface du capteur est entièrement exposée et celui où le second rideau entame sa descente. Pour bien comprendre ce principe, voici une vidéo capturée à 5 000 i/s montrant ce mode de fonctionnement pour une vitesse d’obturation de 1/60s. 

 

Flash à synchronisation lente au premier rideau 

La synchronisation au premier rideau est le paramètre de prise de vue configuré par défaut sur votre appareil photo. Avec ce mode, le flash se déclenche immédiatement après avoir enfoncé l’obturateur, dès que le premier rideau dévoile tout le capteur, puis l’appareil photo va ensuite capturer seul le reste de l’exposition jusqu’à ce que le second rideau vienne se refermer. Par conséquent, le sujet va être figé dès le début de la prise de vue, puis les traînées lumineuses de ses mouvements seront placées devant lui. Par exemple, pour un cycliste se déplaçant de gauche à droite, il sera fixé à gauche du cadre, puis flou jusqu’à l’extrême droite du cadre. Cela va donc donner l’impression que le cycliste avance en sens inverse. L’utilisation du flash à synchro avec le premier rideau fonctionne dans certaines situations, mais ce n’est pas toujours le mode le plus esthétique, car il va faire chevaucher l’arrière-plan avec le sujet. Certaines lumières peuvent notamment sembler “traverser” la personne photographiée, qui apparaît alors comme fantomatique. 

flash synchro lente
Flash à synchro lente avec synchronisation au premier rideau. Déplacement réel du DVD de la gauche vers la droite.

 

Flash à synchronisation lente au second rideau 

Avec la synchronisation au second rideau, l’appareil photo capture seul l’image, puis le flash se déclenche juste avant que le second rideau entame sa course. Son fonctionnement est donc à l’opposé de la synchronisation au premier rideau. Par conséquent, la dernière action du sujet est parfaitement nette, mais tous ses précédents mouvements sont flous. En procédant ainsi, le sens de déplacement du sujet est également inversé par rapport à la synchro au premier rideau. Pour reprendre l’exemple du cyclisme se déplaçant de la gauche vers la droite, il sera flou à gauche du cadre, puis net sur la droite, au moment où le flash s’est déclenché pour mettre fin à l’exposition. Son déplacement est ainsi fidèlement représenté. En déclenchant le flash en dernier lieu, cela permet également d’exposer votre sujet par-dessus les différents éléments de l’arrière-plan, évitant ainsi l’effet fantomatique engendré par la synchronisation au premier rideau. Ce mode est donc très souvent le plus efficace pour obtenir les meilleures images avec un flash à synchronisation lente. 

Flash à synchro lente avec synchronisation au second rideau. Déplacement réel du DVD de la gauche vers la droite.

 

Quand utiliser le flash à synchro lente ? 

Vous pouvez utiliser le flash à synchronisation lente dans toute situation de faible éclairage lorsque l’utilisation du flash avec une vitesse d’obturation élevée va engendrer un déséquilibre d’exposition. Cela est par exemple le cas pour la photographie de portrait au coucher du soleil ou dans des conditions lumineuses difficiles. Dans ce type de situation, il est en revanche nécessaire que le sujet soit le plus immobile possible, auquel cas ses bords seront légèrement adoucis. 

flash synchro lente
Photo réalisée avec le flash à synchronisation lente et la synchronisation au premier rideau.

Une autre application du flash à synchro lente consiste à photographier un sujet en mouvement comme une danseuse pour figer l’action tout en obtenant un flou de ses précédents déplacements. Cela permet alors de grandement dynamiser l’image et parvenir à introduire les notions de vitesse et de mouvements dans la scène. 

flash synchro lente

Comme nous venons de le voir, le flash à synchronisation lente est un processus simple et accessible avec tout matériel photographique. Précisons tout de même que lorsque vous utilisez de très longues expositions et que vous souhaitez obtenir un arrière-plan net, il sera nécessaire d’utilisation un trépied ou un monopode pour correctement stabiliser votre appareil. 

 

vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *