Comment photographier un portrait de nuit ?

De nuit, les lieux et l’atmosphère se métamorphosent et peuvent vous permettre de réaliser des photos de portraits uniques et impossibles à reproduire en pleine journée. Photographier un portrait de nuit peut cependant s’avérer être un véritable défi. Vous devez notamment utiliser un éclairage spécifique, trouver un lieu adapté et correctement configurer votre appareil photo. Dans cet article, nous allons voir différentes techniques et astuces pour parfaitement réussir tous vos portraits de nuit. 

 

Quel objectif utiliser ? 

Le choix de l’objectif est l’un des points les plus importants pour réaliser une photo de portrait de nuit. En effet, étant donné que vous photographiez dans des conditions lumineuses très faibles, vous aurez besoin d’utiliser une grande ouverture pour capturer suffisamment de lumière. Par conséquent, un objectif présentant au minimum une ouverture de f/2,8 comme le Tamron 24-70 mm f/2,8 DI est indispensable. Si vous disposez d’un objectif équipé d’une ouverture encore plus large comme les Canon 50 mm f/1,2 et Sigma 85 mm f/1,4, votre travail en sera grandement simplifié. À titre d’exemple, avec la même vitesse d’obturation, un objectif doté d’une ouverture de f/1,4 peut capturer quatre fois plus de lumière qu’un objectif de f/2,8. L’utilisation d’une grande ouverture présente également l’avantage d’accentuer le bokeh. Ce dernier point s’avère ainsi très utile pour sublimer les éclairages et enseignes lumineuses en arrière-plan lorsque vous photographiez un portrait de nuit en ville. 

portrait de nuit
Le Sigma 85 mm f/1,4 est idéal pour photographier un portrait de nuit.

 

Comment faire la mise au point ? 

Si vous utilisez une source de lumière continue ou un flash TTL, l’autofocus de votre appareil ne devrait pas montrer de signe de défaillance. Vous pouvez néanmoins accélérer son fonctionnement en activant uniquement un collimateur ou un groupe de collimateurs placé sur le visage de votre sujet. Si votre appareil utilise un capteur autofocus à détection de contraste, il se montrera plus efficace en sélectionnant le contour entre deux éléments contrastés, comme par exemple les yeux. Si vous utilisez un flash manuel ou que votre sujet est relativement éloigné, vous pouvez tenter d’éclairer votre modèle à l’aide d’une lampe de poche ou du flash de votre smartphone. Si malgré cela votre appareil ne parvient pas à se focaliser, il sera nécessaire de réaliser manuellement la mise au point. Pour ce faire, commencez par placer votre appareil sur un trépied afin de le stabiliser. Ensuite, la solution la plus simple consiste à utiliser la visée par écran, puis d’augmenter au maximum la sensibilité ISO et d’étendre la vitesse d’obturation. L’appareil va alors augmenter artificiellement la luminosité de l’image affichée pour tenter de simuler l’exposition obtenue avec de tels réglages. Vous pourrez alors utiliser le mode zoom pour élargir une zone choisie de l’image afin de réaliser précisément la mise au point sur celle-ci. Une fois l’image nette, pensez à remettre vos réglages sur des valeurs plus correctes avant de capturer l’image. 

portrait de nuit
Sélectionnez un collimateur ou un groupe de collimateurs sur votre modèle pour optimisé l’efficacité de l’autofocus.

 

Attention à la sensibilité ISO 

Pour photographier un portrait de nuit, il serait tentant d’utiliser une valeur ISO élevée pour augmenter la sensibilité du capteur à la lumière. Le problème étant que plus l’ISO est élevé, plus vous risquez de faire apparaître du bruit numérique sur l’image. Celui-ci se caractérise par des grains plus ou moins larges et ne pouvant pas toujours être supprimés en post-production. Il est donc nécessaire de ne pas dépasser la sensibilité ISO maximale tolérée par votre appareil. Celle-ci est souvent de 1600 ISO pour les appareils d’entrée de gamme et de 6400 ISO pour les modèles haut de gamme. Si vous ne connaissez pas la valeur maximale autorisée par votre appareil, vous pouvez facilement la découvrir en réalisant une série d’images d’un même sujet en augmentant progressivement l’ISO. Analysez ensuite ces différentes images sur un ordinateur pour déterminer à partir de quelle valeur l’image est trop fortement dégradée. En général, le grain commence à apparaître dans les ombres de l’image, puis recouvre progressivement l’intégralité de la photo. Une fois que vous connaîtrez cette valeur maximale, vous devrez faire en sorte de toujours utiliser une sensibilité inférieure ou égale à cette-ci pour obtenir une photo de portrait de nuit de bonne qualité. 

portrait de nuit
Il est nécessaire d’utiliser une faible sensibilité ISO pour limiter l’apparition de bruit numérique.

 

Utilisez une vitesse d’obturation adaptée 

Contrairement à l’ouverture, il n’y a pas de valeur prédéfinie pour régler la vitesse d’obturation. Ce réglage est en effet étroitement lié à la sensibilité ISO utilisée et à la lumière ambiante. Cependant, étant donné que l’environnement est relativement sombre, il va être nécessaire d’utiliser une vitesse plus lente qu’en plein jour. Il est par conséquent fortement recommandé de placer votre appareil sur un trépied pour éviter le flou de bougé de l’appareil. Vous devez également faire en sorte que votre modèle soit le plus immobile possible pour maximiser la netteté de l’image. Le mouvement de votre modèle va être plus ou moins perceptible suivant les images et la focale utilisée. Par exemple, lorsque vous photographiez en gros plan un portrait de nuit, vous pourrez difficilement descendre en dessous de 1/60s sans obtenir une photo floue, car chaque infime mouvement sera grandement amplifié à l’image. En revanche, lorsque vous utilisez un objectif grand angle et que votre sujet est relativement éloigné, vous pourrez suivant la maîtrise de votre modèle réaliser des poses de plusieurs secondes. 

portrait de nuit
Photo de portrait de nuit réalisée avec une vitesse d’obturation de 1/80s.

 

Exploitez l’éclairage ambiant 

En ville, il est parfaitement possible de réaliser une photo de portrait de nuit sans flash. Les nombreuses sources d’éclairages sont en effet suffisamment puissantes pour correctement exposer votre image. Cependant, beaucoup de photographes utilisent les lampadaires de l’éclairage public comme source de lumière. Bien que cela fonctionne dans certains cas, c’est loin d’être la meilleure solution. En effet, la grande majorité des lampadaires produisent une lumière vive et non diffuse qui ne met que très rarement le sujet en valeur. Privilégiez donc des sources plus larges et plus uniformes comme des vitrines de magasins ou des enseignes lumineuses. Ces derniers créent un éclairage doux et généralement diffus. Suivant votre composition, vous pouvez également utiliser un réflecteur pour équilibrer l’exposition de votre modèle. 

portrait de nuit
Vous pouvez exploiter les lumières des enseignes et vitrines pour réaliser un portrait de nuit.

 

Photographiez des silhouettes 

Lorsque vous n’arrivez pas à obtenir une exposition correcte de votre modèle ou à trouver une lumière flatteuse et que vous n’avez pas de flash à disposition, la meilleure alternative consiste à transformer votre modèle en silhouette. Celle-ci va alors dégager une atmosphère très forte pouvant parfois même se montrer bien plus efficace qu’un portrait classique. Photographier une silhouette de nuit se révèle de plus très simple et accessible à tout photographe. Pour ce faire, il vous suffit de placer votre modèle devant un arrière-plan lumineux (vitrine, néon publicitaire, éclairage public, etc.) et d’ajuster les réglages de votre appareil pour obtenir une exposition correcte de l’arrière-plan. Votre modèle va ainsi automatiquement être sous-exposé et seuls ses contours seront visibles. Cela va ainsi laisser libre interprétation au spectateur et renforcer l’impact de la photo. 

Si vous n’arrivez pas à obtenir une exposition correcte de votre sujet, vous pouvez facilement le transformer en une silhouette.

 

Utilisez un flash externe 

Si vous réalisez un portrait de nuit en dehors d’une ville ou que vous ne parvenez pas à trouver un éclairage de bonne qualité, il sera parfois nécessaire d’utiliser un projecteur LED ou un flash externe. Il est en revanche fortement recommandé de régler manuellement votre flash, même si ce dernier dispose d’un mode automatique. En effet, en mode automatique, le flash va chercher à parfaitement éclairer l’ensemble de votre sujet, ce qui se résume très souvent à produire une lumière beaucoup trop forte et inadaptée à l’environnement. En réglant manuellement votre flash, vous pourrez ainsi utiliser une puissance plus faible qui se marie alors nettement mieux avec l’environnement. Il est également indispensable de diffuser cette lumière pour qu’elle soit la plus douce et uniforme possible sur votre modèle.

Attention ! Lorsque vous utilisez un flash dans un environnement disposant d’une autre source de lumière, il est nécessaire de faire particulièrement attention à la colorimétrie de votre image. Cela est particulièrement valable pour l’éclairage public qui présente généralement une teinte verte ou orange. Par conséquent, si vous utilisez un flash en complément, vous aurez une différence de colorimétrie entre la lumière blanche du flash et la teinte de l’éclairage public. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser un gel de couleur qui va avoir pour rôle d’unifier l’éclairage. Vous pourrez ainsi modifier plus précisément la balance des blancs en post-production. 

portrait de nuit
Il est nécessaire d’utiliser un flash manuel et un gel de couleur pour uniformiser la colorimétrie d’un portrait de nuit.

 

Photographiez en RAW 

Lorsque vous photographiez un portrait de nuit, il est fortement recommandé d’enregistrer les images au format RAW plutôt qu’en JPEG. Le format RAW se différencie en conservant l’intégralité des données enregistrées par le capteur lors de la prise de vue, contrairement au JPEG où les informations de l’image sont compressées et certaines détruites. En conservant ainsi plus d’informations, un fichier RAW vous permettra d’ajuster plus précisément en post-production les différents aspects de votre image comme l’exposition, la teinte, les contrastes, etc., sans dégrader la qualité de l’image. Vous pourrez également modifier la balance des blancs, ce qui est indispensable pour éviter les teintes jaunes des éclairages publics.

portrait de nuit
Il est fortement recommandé de photographier en RAW pour ajuster l’exposition de votre image en post-production.

On arrive à la fin de cet article et vous savez désormais comment photographier un portrait de nuit. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions ou pour partager vos propres astuces. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Une pensée sur “Comment photographier un portrait de nuit ?

  • 28 février 2020 à 17 h 48 min
    Permalink

    Bonjour,

    et merci pour ce partage d’une technique loin d’être intuitive…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *