Les bonnettes macro sont l’un des accessoires les plus intéressants en photo. Elles vous permettront de convertir un objectif standard en objectif macro, le tout à moindres frais.

 

 

Qu’est-ce qu’une bonette macro ?

bonnette macro

 

Une bonnette macro aussi appelée filtre close-up est un accessoire que l’on vient visser sur le devant de l’objectif comme n’importe quel autre filtre. Elle agit comme une loupe tout en permettant de réduire la distance de mise au point minimale. Elle permet donc de vous approcher de plus en plus près du sujet à photographier et par conséquent de le grossir davantage. Une bonnette macro vous permettra donc de convertir un objectif standard en objectif macro.

 

 

Le rapport entre puissance et distance minimale de mise au point.   

 

La puissance d’une bonnette macro s’exprime en dioptries. Plus cette valeur est importante, plus la distance minimale de mise au point sera réduite et ainsi plus le sujet pourra être grossi. On peut mesurer cette distance minimale avec la formule 1/dioptie. Par exemple, une lentille de 2 dioptries équivaut à 1/2 m soit une distance de mise au point minimale de 50 cm.

Quelques exemples supplémentaires:

  • Une lentille d’une dioptrie (1D) ramène la distance minimale à un mètre.
  • Une lentille de 2 dioptries (2D) ramène la distance minimale à 50 cm.
  • Une lentille de 3 dioptries (3D) ramène la distance minimale à 33 cm.
  • Une lentille de 4 dioptries (4D) ramène la distance minimale à 25 cm.
  • Une lentille de 10 dioptries (10D) ramène la distance minimale à 10 cm.

On peut également utiliser deux lentilles en les additionnant sur un objectif. Dans ce cas, il faut d’abord visser en premier la plus puissante sur l’objectif, puis visser la seconde, de puissance dioptrique égale ou inférieure à la première. Par exemple, une bonnette de 5 dioptries associée à une bonnette de 3 dioptries donnera un grossissement équivalent à une bonnette de 8 dioptries. Il faut tout de même faire attention à ne pas en superposer de trop. Au-delà de deux lentilles, les aberrations et le nombre additionné des surfaces air/verre génèrent des aberrations qui diminuent très fortement le piqué de l’objectif.

Il faut également préciser que le grandissement obtenu varie selon la focale. Plus celle-ci sera grande, plus le sujet sera grossi. Prenons quelques exemples avec un objectif non macro pour mieux comprendre ce rapport:

 

bonnettes macro

 

 

 

Distance de mise au point minimale avec un 55 mm sans bonnette macro.

 

 

 

 

 

 

bonnette macro

 

 

 

Distance de mise au point minimale avec le même 55 mm + bonnette macro de 8 dioptries.

 

 

 

 

 

 

bonnette macro

 

 

 

Distance de mise au point minimale avec un 210 mm sans bonnette macro.

 

 

 

 

 

 

bonnette macro

 

 

 

Distance de mise au point minimale avec le même 210 mm + bonnette macro de 8 dioptries.

 

 

 

 

 

 

 

Les avantages des  bonnettes macro:

 

  • Prix: C’est le principal avantage pour lequel on va se tourner vers une bonnette plutôt que vers un véritable objectif macro. Pour moins d’un quart du prix d’un véritable objectif, vous pourrez obtenir de très bons résultats.

 

  • Pas de perte de luminosité. Contrairement aux guegues allonges, les bonnettes macro n’entraînent pas de perte de luminosité, car elles n’augmentent pas la distance objectif/capteur.

 

  • Peu encombrant. Les bonnettes macro ne sont pas plus grosses qu’un filtre pour un poids à peine plus lourd. Si vous aimez voyager léger, elles seront votre plus grande alliée.

 

  • Rapidité et simplicité d’utilisation. Contrairement aux bagues allonges ou à un objectif macro vous n’aurez pas à changer d’objectif. Il suffit de visser le filtre sur votre objectif actuel. Il n’y a rien de plus facile et de plus rapide à mettre en place.

 

  • Conserve les automatismes. Sauf en cas de conditions lumineuses extrêmement mauvaises, l’autofocus et les autres automatismes de votre appareil photo seront conservés.

 

  • Pas de problèmes de compatibilités. Comme les bonnettes ne possèdent aucune électronique et viennent simplement se visser sur votre objectif, elles sont compatibles avec n’importe quelle marque d’appareil photo. Il est également possible d’en installer sur un appareil photo bridge, ce qui n’était pas possible avec les bagues allonges.

 

 

Les inconvénients des bonnettes macro:

 

  • Qualité optique variable. Comme tout filtre que l’on vient rajouter sur notre objectif, il faut s’assurer qu’elles soient de bonne qualité pour ne pas détériorer le piqué de votre objectif ou créer des aberrations chromatiques.

 

  • Faible profondeur de champ. On retrouve ici le même problème qu’avec les bagues allonges. C’est-à-dire une très faible profondeur de champ du fait que l’on soit très proche du sujet pour le photographier.

 

  • Accessoire supplémentaire pas toujours compatible. Suivant la bonnette utilisée, il est possible que vous ne puissiez pas monter de pare-soleil ou de flash macro.

 

 

Comment choisir ses bonnettes macro ? 

 

Le choix d’une bonnette macro se fait en fonction de 2 critères qui sont:

  • La qualité recherchée. La qualité d’une bonnette macro va varier en fonction de sa construction et par conséquent en fonction du prix. On peut les regrouper en 3 grandes catégories qui sont:

les bonnettes macro premier prix. Constituées d’une seule lentille convergente, elles sont souvent de mauvaise qualité, entraînant une forte perte de netteté ainsi que l’apparition d’aberration chromatique.

– les bonnettes macro milieu de gamme, aussi appelées bonnette macro achromatique. Elles sont constituées d’une lentille convergente couplée à une lentille divergente dont le but est de réduire les aberrations chromatiques ainsi que de limiter la perte de netteté.

les bonnettes macro haut de gamme, aussi appelées bonnette macro apochromatique. Elles reprennent le principe des bonnettes achromatiques mais en rajoutant une lentille convergente. On obtient une installation « lentille convergente, divergente puis à nouveau convergente ». Ce sont celles qui dégraderont le moins, voir absolument pas la qualité optique de votre objectif.

 

Pour résumer, vous trouverez donc des bonnettes macro à tous les prix. Je vous déconseille fortement l’achat d’une bonnette premier prix. Vous risquerez d’être déçu des résultats. En revanche, les bonnettes achromatiques ou apochromatiques fonctionnent très bien. Si vous hésitez entre les deux, vous pouvez facilement déterminer la qualité dont vous avez besoin en fonction de la fréquence d’utilisation que vous comptez faire de cet accessoire. Par exemple, si vous envisagez d’acheter une bonnette macro pour vous amuser et vous en servir 2 fois par an, sans réel but de vouloir tirer quelque chose de vos photos, il n’est peut être pas nécessaire d’investir dans la meilleure bonnette du marché. De plus, si votre objectif n’est pas exceptionnel, une bonnette achromatique sera en général largement suffisante.

 

 

  • Le diamètre de votre objectif. Pour que la bonnette puisse se visser sur votre objectif, il faut qu’elle soit du même diamètre que celui-ci. Ce diamètre est indiqué avec un symbole « Ø » sur la lentille frontale de votre objectif. Si vous comptez l’utiliser sur plusieurs objectifs deux solutions s’offrent alors à vous. La première consiste à acheter une bonnette d’un diamètre correspondant à votre plus grand objectif puis d’acheter des bagues adaptatrices pour la fixer sur les autres. La deuxième solution est d’acheter directement une bonnette adaptatrice. Elles sont en revanche généralement plus chères.

 

bonnette macro
Bonnette Raynox avec un diamètre variable de 52-67 mm

 

Si vous êtes intéressé par une bonnette macro, cliquez ici pour découvrir les meilleurs modèles.

 

On arrive à la fin de cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou pour transmettre votre expérience si vous aussi vous utilisez des bonnettes macro.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être informé des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.