Olympus OM-D E-M5 III : plus compact et plus puissant

Parallèlement à l’annonce de l’Olympus PEN E-PL10 (un modèle exclusivement réservé au marché asiatique), le fabricant japonais vient également de présenter l’Olympus OM-D E-M5 III. Successeur de l’OM-D E-M5 II, il s’en distingue par un format plus compact et l’intégration de nombreuses technologies empruntées à l’emblématique Olympus E-M1 Mark II.

À l’intérieur, le nouvel appareil hybride Olympus OM-D E-M5 III bénéficie d’un capteur micro 4/3 de 20 Mpx identique à celui qui équipe l’Olympus E-M1 II. Bien que la résolution de 20 Mpx puisse sembler un peu faible face aux derniers capteurs ultras haute définition, elle reste indispensable pour conférer au E-M5 III de bonnes performances dans des conditions de faible luminosité. Lorsqu’une plus grosse résolution s’impose, Olympus a intégré un mode Tripod High Res Shot permettant de capturer des images de 50 Mpx en JPEG. Il réalise pour ce faire une série de 8 images en décalant à chaque fois légèrement le capteur. L’utilisation d’un trépied est cependant nécessaire pour utiliser ce mode. 

Olympus OM-D E-M5 III
L’Olympus OM-D E-M5 III dispose d’un mode Tripod High Res Shot permettant de capturer des images de 50 Mpx.

Comme son prédécesseur, ce nouveau capteur bénéficie également d’un système de stabilisation d’image mécanique sur 5 axes. Celui-ci a cependant été optimisé pour gagner en compacité et offrir 0,5 Il de compensation supplémentaire grâce à l’utilisation d’un capteur gyroscopique. Olympus annonce une compensation de 6,5 Il lorsque l’appareil est utilisé avec certaines optiques spécifiques comme les M.ZUIKO 300 mm F4.0 IS PRO et 12-100mm F4.0 IS PRO. Avec d’autres objectifs, cette stabilisation est plutôt de l’ordre de 5,5 Il.

Olympus OM-D E-M5 III
L’Olympus OM-D E-M5 III intègre un capteur micro 4/3 de 20 Mpx.

L’Olympus OM-D E-M5 III hérite également du système autofocus hybride à 121 collimateurs à détection de phase de l’E-M1 II. L’OM-D E-M5 III est ainsi le premier modèle de la série E-M5 à bénéficier d’un système de mise au point automatique à détection de phase sur le capteur. Associée à un nouveau processeur d’image TruePic VIII, cette mise au point est relativement rapide et permet de capturer jusqu’à 10 images par seconde avec l’autofocus continu et l’obturateur électronique ou 6 images par seconde avec l’obturateur mécanique. Cela reste bien évidemment inférieur aux 18 i/s avec AF capturées par l’Olympus E-M1 II et E-M1 X, mais constitue tout de même une nette amélioration en comparaison aux 5 i/s de l’E-M5 II. Cette rafale peut de plus être portée jusqu’à 30 images par seconde en conservant la mise au point et l’exposition sur la première image.

Olympus OM-D E-M5 III
L’Olympus OM-D E-M5 III peut capturer jusqu’à 10 images par seconde avec l’autofocus.

En ce qui concerne la vidéo, l’OM-D E-M5 III dispose des mêmes spécifications que l’E-M1 II. Il est ainsi désormais capable d’enregistrer des séquences en UHD 4K à 30 images par seconde sur toute la largeur du capteur et en mettant à profit la stabilisation d’image. Un mode DCI 4K est aussi disponible avec un débit maximal de 237 Mbps, ainsi qu’un mode Full HD 1080p jusqu’à 120 images par seconde. Comme son prédécesseur, l’Olympus OM-D E-M5 III dispose d’une entrée microphone, mais n’intègre toujours pas de sortie casque. 

Olympus OM-D E-M5 III
L’Olympus OM-D E-M5 III peut enregistrer des vidéos en UHD 4K sur toute la largeur du capteur.

Le boîtier externe de l’Olympus OM-D E-M5 III est désormais plus compact, de sorte que l’appareil puisse plus facilement être utilisé d’une seule main. Son corps mélange métal et matériaux composites. Il est recouvert d’un simili cuir et bénéficie d’une étanchéité contre la poussière et l’humidité. L’OM-D E-M5 III est par ailleurs résistant aux températures négatives jusqu’à – 10°C. À l’arrière, ce nouvel appareil Olympus conserve le même écran tactile orientable de 7 cm que son prédécesseur. Le viseur électronique a quant à lui été remplacé par un modèle OLED de 2,36 millions de pixels et offrant une couverture d’environ 100% pour un grossissement de 1,2x ainsi qu’un dégagement oculaire de 27 mm. Il s’agit d’une nette augmentation de qualité face au précédent viseur LCD du Mark II. 

Olympus OM-D E-M5 III
L’Olympus OM-D E-M5 III dispose d’un écran LCD de 7 cm et d’un viseur électronique OLED.

Parmi les autres modifications, on note également une batterie plus compacte. Olympus a ainsi opté pour la batterie 8,7 Wh BLS-50 introduire sur ses premiers appareils micro 4/3. L’autonomie de cette batterie reste cependant identique (310 vues). Enfin, l’Olympus OM-D E-M5 III bénéficie également des modes Focus Bracketing et Focus Stacking pour étendre la profondeur de champ en capturant jusqu’à 999 images en décalant légèrement la mise au point pour chacune. Ces différentes images peuvent être automatiquement assemblées depuis le boîtier si la série se limite à 8 photos. Au-delà, il sera nécessaire de réaliser l’assemblage en post production. 

Olympus OM-D E-M5 III
La face supérieure de l’Olympus OM-D E-M5 III reprend de nombreuses commandes de l’Olympus E-M1 Mark II.

Le nouvel hybride Olympus OM-D E-M5 III sera disponible à partir de mi-novembre 2019 en noir ou en silver au tarif de 1 199 € nu. Il sera également proposé en kit avec l’objectif M .Zuiko Digital ED 12-40mm F2.8 PRO au tarif de 1 899 € ou avec le M.Zuiko Digital ED 12-200mm F3.5-6.3 au tarif de 1 799 €.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *