Les plus belles photos sous-marines 2020

Les jurys de l’emblématique concours The Underwater Photographer of the Year viennent de dévoiler les noms des lauréats de l’édition 2020. Une 45e édition qui a réuni plus de 5500 photographes répartis dans 70 pays différents et dont le grand gagnant est le photographe français Greg Lacoeur. 

 

Photographe sous-marin de l’année 2020 

Le premier prix et le titre de Photographe sous-marin de l’année 2020 ont été attribués au photographe français Greg Lacoeur pour sa photographie Frozen Mobile Home réalisée dans la péninsule Antarctique avec un Nikon D500. Un photographe qui n’est pas étranger au concours puisqu’il avait déjà remporté le premier prix dans la catégorie grand angle en 2018. 

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Greg Lecoeur | The Underwater Photographer of the Year 2020

Habitats mystérieux et massifs, les icebergs sont des royaumes dynamiques qui soutiennent la vie marine. Tandis qu’ils se balancent et tournent lentement dans les courants polaires, les icebergs fertilisent les océans en transportant avec eux des nutriments arrachés à la terre qui engendrent des efflorescences de phytoplancton, indispensables pour le cycle du carbone. Lors d’une expédition dans la péninsule Antarctique avec le cinéaste Florian Fisher et l’apnéiste Guillaume Nery, nous avons exploré et documenté la face immergée de cet iceberg où les phoques mangeurs de crabes ont élu domicile sur des icebergs qui dérivent au gré des caprices des courants polaires.

 

1er prix macro 

Le premier prix du concours The Underwater Photographer of the Year 2020 dans la catégorie macro a été attribué au photographe Hannes Klostermann sa photo Goby Goodness réalisée à Little Cayman aux îles Caïmans avec un Nikon D500.

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Hannes Klostermann | The Underwater Photographer of the Year 2020

Durant cette excursion, j’ai nagé environ 30 mètres, puis j’ai plongé vers le récif corallien peu profond et vierge des îles Caïmans lorsque j’ai repéré ce poisson posant au sommet d’une tête de corail. J’ai remarqué l’arrière-plan violet et je soupçonnais qu’il serait mis en valeur avec une faible profondeur de champ, un style que j’aime vraiment en photo macro. Après avoir réalisé la première image, je savais que je passerais toute la plongée avec ce gobie, car les couleurs complémentaires du poisson et des coraux fonctionnaient très bien ensemble. Heureusement, ce gobie semblait aimer ce sommet de corail, alors il revenait sans cesse pour se faire prendre en photo, sans se soucier de mon appareil. 

 

1er prix épave 

Dans la catégorie épave, le premier prix du concours a été attribué au photographe Tobias Friedrich pour son image The Engine du bateau Chrisoula K réalisée avec un Canon 1DX Mark II

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Tobias Friedrich | The Underwater Photographer of the Year 2020

Cette image panoramique de la salle des machines du Chrisoula K. a été réalisée avec six éclairages placés derrière les moteurs. J’ai réalisé plusieurs excursions en bateau de croisière pour vérifier les possibilités d’utiliser un éclairage différent dans les épaves. Cependant, les bateaux n’effectuent généralement qu’une à deux plongées par épave, j’ai donc dû être rapide dans mes décisions. À l’intérieur de cette épave, l’espace était restreint et l’angle ne permettait pas de réaliser une unique image. J’ai donc pensé que la meilleure solution était de créer une image panoramique pour réunir la salle des machines sur une seule photo. Le placement des lumières a également demandé du temps pour trouver le bon mélange entre ambiance et lumière extérieure. Enfin, comme cette épave est très fréquentée par les plongeurs, j’ai dû attendre un moment ou personne n’était à l’intérieur pour déclencher. 

 

1er prix comportement animal 

Le premier prix dans la catégorie comportement a été attribué au photographe Pasquale Vassallo pour sa photo Octopus Training réalisée en mer Tyrrhénienne avec un Canon 5DS R.

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Pasquale Vassallo | The Underwater Photographer of the Year 2020

C’est à la fin d’une séance de plongée que j’ai aperçu ce ballon de foot qui flottait au loin à la surface. Intrigué, je l’ai alors approché, puis j’ai remarqué que se trouvait sous celui-ci une pieuvre portée par le courant. Je ne sais pas ce qu’elle faisant sous ce ballon, mais je pense qu’elle était en train de s’entraîner pour la prochaine coupe du monde de football. J’ai eu le temps de réaliser quelques images avant que la pieuvre ne lâche la balle et retourne vers le fond marin. 

 

1er prix portrait

Dans la catégorie portait, le premier prix a été décerné à la photographe Lilian Koh pour sa photo Butterfly Effect capturée à Bali avec un Canon 5D Mark IV

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Lilian Koh | The Underwater Photographer of the Year 2020

Ayant été principalement bercé par l’univers de la macro créative, c’est la première fois que j’utilisais un snoot (tube pour concentrer la lumière) à une plus grande échelle. En préservant une faible profondeur pour saisir les reflets, le snoot est ici mis à profit pour figer le modèle, tandis que la lumière bleue saisit le voile bleu qui encadre le sujet. 

 

1er prix noir et blanc

Le premier prix dans la catégorie noir et blanc a été remis au photographe Mok Wai Hoe pour sa photo Layered Thoughts capturée avec un Canon 5D mark III au parc national de Komodo en Indonésie. 

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Mok Wai Hoe | The Underwater Photographer of the Year 2020

La réalisation de cette photo est inspirée de la photographie à double exposition. Ce style abstrait nécessite généralement la réexposition de la silhouette d’une personne sur un fond texturé comme un paysage urbain. J’ai été fasciné par l’esthétique ainsi que par les nombreuses possibilités d’interprétation de cet art visuel. Je n’ai en revanche pas trouvé d’utilisation de cet art pour la photographie sous-marine. Poussé par l’inspiration, j’ai passé un an à rechercher et expérimenter le mariage de cette technique et de la photographie sous-marine. Cette photo en noir et blanc a été capturée en réalisant dans un premier temps une silhouette sur un ciel nuageux. La photo a ensuite été réexposée avec un récif de corail. 

 

1er prix appareil compact

Dans la catégorie appareil photo compact, le grand gagnant est le photographe Manbd pour sa photo Uluna Lily réalisée au lac Uluna sur l’île de Sulawesi avec un Olympus TG-4

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Manbd | The Underwater Photographer of the Year 2020

Situé à 670 mètres d’altitude, le lac Uluna du nord de Sulawesi est un endroit que j’ai toujours souhaité visiter. Lorsque j’ai eu l’opportunité de plonger dans ce lac d’eau douce à la fin de l’année 2019, je savais ce que je voulais photographier. Ce lac cristallin est connu pour ses nénuphars qui fleurissent uniquement le matin. Lorsque le ciel bleu, cela donne un bon contraste. Équipé d’un mini-dôme, j’ai fait au mieux pour capturer l’image et rester immobile pour trouver l’angle idéal et le bon moment pour déclencher. 

 

1er prix plein d’avenir

La catégorie avenir a été remportée par la photographe Anita Kainrath pour son image Shark Nursery capturée à Eleuthera aux Bahamas avec un Nikon D300s.

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Anita Kainrath | The Underwater Photographer of the Year 2020

Depuis 2011, les Bahamas sont un sanctuaire pour les requins, mais les mangroves ne sont pas encore protégées et c’est pourtant là que les requins passent les 5 à 8 premières années de leur vie. Dans une eau à hauteur de genou, j’essayais de tenir mon appareil immobile en attendant les requins. Tenter de rester immobile lorsque des moustiques et des phlébotomes tournoient autour de vous était certainement la chose la plus difficile. C’est après moins d’une heure que les petits prédateurs se sont rapprochés et ont finalement nagé autour de mes jambes et de mon appareil, se cognant contre moi et essayant de manger mon flash. Ils sont curieux, mais vous avez besoin de temps pour gagner leur confiance. J’aime les observer dans leur habitat naturel et c’est ce que je voulais capturer. Ce sont de telles figures que nous devons protéger leurs pépinières pour garantir que leur population ne décline pas.

 

1er prix préservation marine 

Le titre de photographe de l’année dans la catégorie préservation marine a été discerné à Pasquale Vassallo pour sa photographie Last Dawn capturée en mer Tyrrhénienne avec un Canon 5DS R

The Underwater Photographer of the Year
Photo ©Pasquale Vassallo | The Underwater Photographer of the Year 2020

Cet hiver, j’ai pu plonger avec des pêcheurs locaux. À 6 heures du matin, j’étais déjà dans l’eau, étant donné que les filets sont levés à la première lueur. Durant la plongée, j’ai suivi le chemin des filets de pêche du sol jusqu’à la surface. Tandis que les pêcheurs tiraient rapidement sur les filets, j’ai pu réaliser quelques images comme ce thon piégé et souffrant dans les mailles du filet. 

Vous pouvez retrouver l’ensemble des lauréats du concours The Underwater Photographer of the Year 2020 sur le site de l’UPY. N’hésitez pas à partager votre avis sur ces photos et pourquoi pas tenter votre chance lors des prochaines éditions de ce mythique concours. 

©Photo d'entête de Lilian Koh, sélectionnée dans la catégorie macro.
©Photo d’entête de Lilian Koh, sélectionnée dans la catégorie macro.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *