Quel est le meilleur appareil photo pour un safari ?

Quel est le meilleur appareil photo pour un safari ? C’est très certainement l’une des premières questions que tout voyageur se pose après avoir réservé un safari. Cette excursion constitue en effet une occasion unique de réaliser de superbes photographies des animaux sauvages et des paysages. Pour cela, il est nécessaire de délaisser le smartphone au profit d’un véritable appareil photo. Tous les modèles ne sont cependant pas égaux et certains appareils proposent des fonctionnalités et des performances plus adaptées à la photo de safari. Dans ce guide, nous allons étudier les différentes caractéristiques indispensables pour choisir votre appareil de safari. À partir de ces données, nous analyserons et comparerons les meilleurs appareils actuellement disponibles pour un safari photo.

Comment choisir un appareil pour un safari photo ? 

La durabilité d’un appareil photo pour safari 

Le meilleur appareil photo pour un safari doit avant tout afficher une grande robustesse. Lorsque vous partez en excursion dans les prairies africaines, les conditions déjà difficiles pour les humains et les animaux le sont encore plus pour les appareils électroniques. Si vous effectuez un tour en véhicule, vous aurez très certainement besoin d’un appareil résistant à la poussière. Même lors des randonnées pédestres, de la terre sèche peut être soulevée par le vent ou les pas d’autres photographes. Un appareil correctement scellé est donc indispensable pour éviter l’intrusion de ces poussières à l’intérieur de votre appareil, ce qui pourrait endommager le capteur et les autres composants électroniques. Pour encore plus de sécurité, vous pouvez fixer un filtre UV comme le Hoya UV UX sur la lentille frontale de l’objectif pour la protéger des rayures et faciliter le nettoyage. 

Un appareil photo pour un safari doit présenter une grande résistance aux conditions météorologiques extrêmes et à la poussière pour garantir une utilisation en toute sécurité. 

Suivant la région dans laquelle vous effectuez votre safari photo, vous pourriez être confronté à d’autres facteurs météorologiques, notamment l’humidité et la pluie. Dans la jungle, l’humidité est notamment si élevée que de la condensation peut se former à l’intérieur de l’appareil s’il n’est pas parfaitement étanche. Par conséquent, seul un appareil tropicalisé et résistant aux intempéries peut être utilisé dans ces conditions. 

Suivant la destination, votre appareil photo doit également être étanche aux intempéries et aux températures extrêmes.

La taille et le poids d’un appareil photo pour safari 

Le poids de l’appareil photo, des optiques et des nombreux accessoires doit être pris en considération lorsque vous effectuez un safari. Premièrement, la masse de votre matériel est restreinte par les conditions de la compagnie aérienne par laquelle vous voyagez. En moyenne, vous aurez le droit à 12 kg pour un bagage cabine, ce qui peut rapidement être atteint si vous avez de longs téléobjectifs, ainsi que de nombreuses autres affaires dans votre sac. Cela ne laisse donc pas beaucoup de place, surtout si vous voulez rapporter des souvenirs qui ne peuvent voyager en soute. Par conséquent, il est recommandé de privilégier un appareil léger et compact. À ce titre, les appareils hybrides constituent la meilleure solution en vous permettant de profiter d’un système transportable facilement, sans pour autant sacrifier les performances et la qualité d’image. Un appareil photo léger vous permettra également de soulager vos articulations lors de longues journées de safari. 

Plus votre matériel sera léger, plus vous pourrez le transporter facilement partout avec vous. 

Le mode rafale d’un appareil photo pour safari 

Un appareil photo capable de fournir de très hautes rafales peut également constituer une aide précise lors d’un safari photo. Bien que celui-ci ne vous sera pas nécessaire pour photographier le paysage, il révélera tout son intérêt pour capturer la faune sauvage. La plupart des espèces que vous rencontrerez sont en effet très rapides et craintives, si bien que le mode rafale s’impose pour être certain de saisir le moment parfait. Par conséquent, plus un appareil photo est capable de capturer un grand nombre d’images par seconde, plus il sera efficace pour capturer des animaux lors de vos safaris et excursions. 

Une rafale élevée facilite la capture des sujets les plus rapides lors d’un safari photo. 

Le choix de l’objectif 

À lui seul, même le meilleur appareil photo pour safari ne fera pas de miracles si vous ne lui associez pas un objectif adapté. Pour ce faire, vous devez réfléchir aux photos que vous souhaitez capturer : allez-vous faire du paysage, de la photo animalière ou encore les deux ? Pour capturer la faune, vous aurez besoin d’un téléobjectif. Plus le zoom dispose d’une focale importante, plus il permet de faire des gros plans d’animaux éloignés. Les safaris offrent également de grandes opportunités pour réaliser de magnifiques photos de paysage. Pour capturer ces merveilles de la nature, vous aurez besoin d’un objectif grand angle. Plus celui-ci est large, plus vous pourrez saisir une vaste scène. 

À lire : quel objectif choisir pour la photo animalière ? 

Pour répondre à ces différents besoins, l’option qui vous offrira la meilleure qualité d’image consiste à exploiter plusieurs objectifs, avec un grand angle comme le Sigma 14-24 mm f/2,8 DG DN Art pour le paysage et un téléobjectif comme le Nikon AF-S 200-500 mm f/5.6E ED VR pour la photographie d’animaux. Cette configuration implique cependant un poids supplémentaire et de changer d’objectif en fonction de la scène à photographier. Par conséquent, l’emploi d’un zoom plus polyvalent comme les Tamron 100-400 mm f/4.5-6.3 Di VC USD et Sony FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS ou le très large Sigma 60-600mm F4.5-6.3 DG OS HSM peut constituer une alternative plus intéressante. La qualité optique de ces zooms est généralement moindre qu’avec deux objectifs distincts, mais elle reste amplement suffisante pour un usage amateur. 

Avec sa focale variable de 60 à 600 mm, l’objectif Sigma 60-600mm F4.5-6.3 DG OS HSM offre une belle polyvalence pour photographier à la fois des paysages et des animaux sauvages.

Quel est le meilleur appareil photo pour un safari ? 

Olympus OM-D E-M5 Mark III 

Capteur : 4/3 20,4 Mpx | Stabilisation : mécanique sur 5 axes | Vidéo : UHD 4K | Ecran LCD : 7 cm, tactile et orientable | Viseur : électronique 2,3 millions de points | Mode rafale : 10 i/s (obturateur mécanique) | Dimensions / poids : 125  x 85 x 49 mm / 414 g

Successeur de l’OM-D E-M5 II, l’appareil photo hybride Olympus OM-D E-M5 Mark III présente la particularité d’embarquer un capteur micro 4/3, ce qui peut s’avérer être un véritable avantage pour un safari. Ce capteur plus petit qu’un modèle plein format affiche en effet un facteur de recadrage de 2x. Concrètement, cela signifie que la focale de l’objectif que vous lui associez est multipliée par deux, vous offrant ainsi une capacité de zoom accrue. Par exemple, l’Olympus M.ZUIKO DIGITAL ED 100‑400 mm va offrir une focale équivalente à un 200-800 mm avec cet appareil, ce qui est idéal pour réaliser de très gros plans d’animaux lointains. Vous pourrez ainsi saisir les moindres détails des lions dans les plaines africaines, tout en gardant vos distances de sécurité. 

Outre son facteur de recadrage, l’appareil pour la photo de safari Olympus OM-D E-M5 MK3 présente également l’avantage d’embarquer un système autofocus hybride équipé de 121 collimateurs à détection de phase. Ce dernier fonctionne en tandem avec un processeur TruePic VIII pour assurer une mise au point automatique relativement fluide et rapide, ce qui est indispensable pour photographier les animaux en mouvement. Pour ces derniers, vous pourrez également compter sur la rafale à 10 images par seconde avec l’autofocus continu. Ce n’est pas la plus rapide ni la plus efficace pour photographier les animaux les plus vifs comme les guépards, mais elle reste amplement suffisante pour la majorité des autres espèces. 

Enfin, l’Olympus OM-D E-M5 MK3 vous offre également la possibilité de filmer tout votre voyage en UHD 4K et 30 i/s. Pour le tournage des vidéos, il met à profit sa stabilisation mécanique afin de maximiser la fluidité des séquences. Un mode Full HD 1080p à 120 i/s est aussi de la partie pour réaliser des ralentis. Enfin, grâce à son format compact, cet appareil peut être transporté partout avec vous. Pour toutes ces raisons, l’Olympus OM-D E-M5 MK3 est le meilleur appareil photo micro 4/3 pour un safari.


Fujifilm X-T4

Capteur : APS-C 26,1 Mpx | Stabilisation : mécanique, 6,5 IL | Vidéo : UHD 4K | Ecran LCD : 7 cm, tactile et orientable | Viseur : électronique 3,69 millions de points | Mode rafale : 15 i/s | Dimensions / poids : 134 × 92 × 63 mm / 607 g

Avec son format compact (134 × 92 × 63 mm) et un poids de seulement 607 g, l’appareil hybride Fujifilm X-T4 constitue également un concurrent sérieux pour un safari photo. Il embarque le même système de stabilisation d’image que le Fujifilm X-H1, ce qui lui permet d’offrir jusqu’à 6,5 IL de compensation. Ce très haut niveau de compensation est en revanche atteint uniquement avec 18 des 29 objectifs de la série Fujifilm X. Cependant, la plus faible compensation obtenue avec les 11 autres optiques est de 5 IL, ce qui reste tout de même remarquable. Grâce à celle-ci, les légers mouvements de votre corps sont éliminés lorsque vous photographiez à main levée, par exemple à travers la fenêtre d’un véhicule lors de votre safari. 

Le système autofocus de cet appareil photo pour un safari se montre très convaincant et profite d’algorithmes de dernière génération pour maximiser sa réactivité. Ces derniers optimisent notamment le mode de suivi des sujets qui est désormais capable de prendre en considération la couleur, la forme ainsi que la distance du sujet afin d’améliorer la précision du suivi. Cela est idéal pour garantir une mise au point toujours optimale sur les animaux en mouvement. Cette efficacité est également renforcée dans des conditions lumineuses difficiles, comme lors du lever ou du coucher du soleil. Le Fujifilm X-T4 est ainsi en mesure de capturer les animaux sauvages sous le soleil couchant. 

Grâce à son système autofocus performant, le Fujifilm X-T4 est capable de réaliser jusqu’à 15 i/s avec l’autofocus continu, et même 20 i/s avec l’obturateur électronique. Même les gazelles les plus rapides des steppes ne pourront pas échapper à votre appareil. Le X-T4 présente également des capacités vidéo de pointe, avec un enregistrement en UHD 4K en 8 ou 10 bits jusqu’à 30 i/s ou à 60 i/s. L’enregistrement en Full HD 1080p est également possible jusqu’à 240 images par seconde, ce qui est parfait pour ralentir les séquences et détailler tous les mouvements des animaux. Bien évidemment, la stabilisation d’image est également disponible lors des tournages afin de fournir des séquences plus fluides. Enfin, ce modèle est équipé d’un capteur APS-C avec un facteur de recadrage de 1,5x. Un objectif de 100 mm offrira ainsi un champ de vision de 150 mm, offrant alors une portée légèrement supérieure. 


Nikon Z6 II

Capteur : plein format 24,5 Mpx | Stabilisation : mécanique 5 axes | Vidéo : UHD 4K | Ecran LCD : 7 cm, tactile et inclinable | Viseur : OLED 3,69 millions de pixels | Mode rafale : 14 i/s | Dimensions / poids : 134 × 100 × 69 mm / 705 g

Avec son capteur plein format de 24,5 Mpx, l’appareil hybride Nikon Z6 II est le modèle le plus performant de cette liste. Il est conçu à partir d’un boîtier robuste en alliage de magnésium assurant une grande étanchéité aux éclaboussures et à la poussière. Il peut donc être utilisé dans les environnements les plus difficiles, que ce soit dans la poussière des plaines africaines que l’humidité des jungles tropicales. À l’intérieur de cette robuste carapace, cet appareil Nikon renferme un capteur plein format de 24,5 Mpx affichant une très haute sensibilité à la lumière. Il se montre ainsi idéal pour photographier dans des conditions de faible luminosité, sans devoir augmenter excessivement la sensibilité ISO. 

Le Nikon Z6 de seconde génération profite d’un double processeur d’image EXPEED 6 offrant une réactivité accrue. Grâce aux algorithmes de dernière génération, il est non seulement capable de détecter les visages et les yeux des humains, mais également ceux des animaux. Cela fait de lui une valeur sûre pour garantir de rapporter de belles photos de vos safaris. Enfin, le Nikon Z6 II est capable de capturer jusqu’à 14 i/s en mode rafale, mais à condition de n’utiliser qu’un unique collimateur autofocus. 

Bien évidemment, le Nikon Z6 est également en mesure de réaliser des vidéos en UHD 4K à 60 images par seconde. Cet enregistrement s’effectue cependant sur une zone correspondant aux dimensions d’un capteur APS-C. Un facteur de recadrage de 1,5x doit donc être pris en considération, avec pour effet d’obtenir un point de vue différent entre le mode photo et le mode vidéo. En revanche, le Nikon Z6 II présente l’avantage de pouvoir filmer des séquences HLG et HDR sur 10 bits, en plus du N-Log. Cela signifie que vous pouvez profiter de vidéos avec une plage dynamique étendue, pour un maximum de détails dans les zones sombres et lumineuses d’une même scène. Le Nikon Z6 II constitue donc un excellent appareil semi-professionnel pour réaliser des photos et des vidéos de haute qualité lors d’un safari. 


On arrive à la fin de ce guide et vous avez désormais toutes les clés en main pour choisir un appareil pour la photo de safari. Vous pouvez laisser un commentaire dans l’espace ci-dessous si vous avez la moindre question ou si vous avez un doute sur l’emploi d’un appareil en photographie de safari. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *