Pourquoi choisir et utiliser un objectif fisheye ?

La même scène peut présenter un aspect très différent selon le type d’objectif avec lequel la photo est réalisée. Cela est d’autant plus probant avec les objectifs fisheye qui déforment volontairement les lignes pour capturer une scène extrêmement large, avec le plus souvent un angle de 180°. Découvrez à travers ce guide pourquoi utiliser un objectif fisheye, ainsi que ses avantages et inconvénients. 

Qu’est-ce qu’un objectif fisheye ? 

L’objectif fisheye utilise des lentilles bombées pour courber la scène et offrir un champ de vision de 180º ou plus. Il couvre une distance focale généralement comprise entre 8 mm et 16 mm. Le premier objectif fisheye voit le jour en 1906 sous l’impulsion du physicien Robert W. Wood qui souhaite développer un objectif basé sur la façon dont les poissons voient sous l’eau. Il a fallu attendre les années 1960 pour que l’objectif fisheye soit produit en série et lancé sur le marché. Il s’est popularisé auprès des cinéastes qui l’utilisaient pour déformer les images de certaines scènes des films d’horreur. La distorsion engendrée renforce en effet le côté effrayant et déstabilise le spectateur. 

Un objectif fisheye courbe volontairement les lignes pour maximiser l’étendue de la scène photographiée. 

Les différents objectifs fisheye

Il existe deux types d’objectifs fisheye : le fisheye plein format et le fisheye circulaire. Ce dernier adopte une lentille frontale de forme hémisphérique pour capturer une scène de 180 degrés sur les trois axes (vertical, horizontal et diagonal). Il la projette au centre du capteur numérique sous la forme d’un cercle. Le reste de la photo est noir ou dispose d’un fort vignettage. Le rendu est comparable au résultat obtenu lorsque vous regardez par le judas de votre porte d’entrée. Les objectifs fisheye circulaires présentent en effet une forte distorsion en barillet pour courber les lignes afin de faire tenir une scène extrêmement large dans le cadre. 

Un objectif fisheye circulaire capture une scène de 180 degrés dans toutes les directions pour l’afficher sur la forme d’une sphère sur fond noir. 

Les objectifs fisheye plein format, parfois appelés objectifs fisheye diagonaux ou fisheye rectangulaires, produisent un cercle d’image suffisamment grand pour couvrir l’intégralité du capteur. Vous obtenez ainsi des images rectangulaires, comme avec un objectif conventionnel. En revanche, l’angle de vision de 180 degrés est uniquement obtenu sur la largeur du cadre et non dans toutes les directions comme avec les objectifs fisheye circulaires. Avec un fisheye plein format, l’angle vertical est d’environ 147 degrés. La distorsion en barillet reste cependant toujours présente. 

Un objectif fisheye rectangulaire offre une image suffisamment grande pour couvrir l’intégralité du capteur. 

Objectif fisheye zoom ou à focale fixe ? 

Comme pour les objectifs traditionnels, il existe deux types d’objectifs fisheye : les fisheye à focale fixe et les fisheye zoom. La grande majorité des fisheye proposés par les plus grandes marques comme Canon, Nikon, Tamron, Samyang ou encore Sigma sont des focales fixes. Ces derniers sont généralement de meilleure qualité, plus abordables, et sont lumineux grâce à l’utilisation d’une grande ouverture de f/2,8 ou de f/3,5. Il existe tout de même quelques zooms comme le Tokina AT-X 10-17 mm f/3,5. Ces derniers sont un peu moins lumineux, mais ils peuvent vous offrir un objectif fisheye circulaire et un objectif fisheye plein format d’une extrémité à l’autre du zoom. Ils forment donc une très bonne alternative si vous hésitez entre plusieurs types d’objectifs fisheye. 

Le zoom Tokina AT-X 10-17 mm f/3,5 réunit dans une unique optique un objectif fisheye circulaire et un objectif fisheye rectangulaire pour s’adapter facilement à toutes vos envies créatives. 

Pourquoi utiliser un objectif fisheye ? 

Le champ de vision de 180° des objectifs fisheye offre des possibilités inimaginables avec les objectifs conventionnels. Les objectifs fisheye sont le plus souvent utilisés pour capturer des panoramas extrêmement larges de paysages, du ciel nocturne et pour photographier des sujets en gros plan comme des foules, de l’architecture et des intérieurs. Avec un objectif fisheye, vous n’avez pas besoin d’avoir un recul excessif pour faire tenir l’intégralité de la scène dans le cadre. En faisant abstraction de la distorsion engendrée, cela est idéal pour photographier dans de petits espaces et exagérer les dimensions d’un bâtiment ou d’une pièce. Un autre avantage des objectifs fisheye réside dans la très grande profondeur de champ offerte par ces focales. En photo de paysage, une plus grande partie de la scène est facilement mise au point. 

Un objectif fisheye peut s’utiliser pour capturer l’intégralité d’un bâtiment ou d’un lieu sans avoir besoin de recul. 

Les objectifs fisheye sont également plébiscités pour leur effet immersif. En courbant les lignes et en offrant un champ de vision étendu, ces objectifs donnent l’impression au spectateur de véritablement faire partie de l’image et de la scène. C’est pour cela que ces objectifs sont très souvent employés dans les caméras d’action telles que les GoPro Hero 9 Black et GoPro Hero 10 Black pour filmer et photographier des sports tels que le snowboard, le skateboard et le surf. Elles ont le pouvoir de placer le spectateur dans l’action et de lui donner l’impression de faire partie de l’expérience qu’il voit.

La GoPro Hero 10 Black utilise un objectif fisheye pour immerger plus efficacement le spectateur au cœur de l’action. 

Enfin, de nombreux photographes utilisent des objectifs fisheye en raison des photos abstraites et déformées qu’ils produisent. Vous pouvez utiliser ces objectifs avec pratiquement tout sujet lorsque vous souhaitez produire des images inhabituelles et des compositions qui sortent de l’ordinaire. 

L’objectif Samyang 8 mm f/3,5 UMC CS II est un modèle circulaire, parfait pour réaliser des images atypiques.

Les inconvénients des objectifs fisheye 

Naturellement, les objectifs fisheye présentent également certains inconvénients. Si vous pouvez tirer avantage dans certaines situations de l’angle de vue atypique et de la distorsion qui résulte des objectifs fisheye, cela limite les possibilités d’utilisation de ces optiques. En effet, vous ne souhaitez pas toujours que votre sujet se plie ou se courbe. Par exemple, si vous êtes photographe portraitiste ou culinaire, vous aurez très certainement peu d’intérêt à utiliser un objectif fisheye. Votre travail repose principalement sur une représentation réaliste et fidèle des sujets, or les objectifs fisheye sont tout sauf réalistes. Bien évidemment, il est possible de corriger une partie de la distorsion en barillet en post-traitement, mais elle ne se supprime jamais entièrement et cela s’effectue au détriment d’autres distorsions. Il faut donc être très sélectif sur ce que vous photographiez, car l’effet fisheye ne fonctionne pas avec tous les sujets. En revanche lorsque le fisheye peut s’utiliser, il impressionne presque à tous les coups. 

La forte distorsion en barillet engendrée par les objectifs fisheye caricature les sujets photographiés. 

Comment utiliser un objectif fisheye ? 

Un objectif fisheye peut aussi bien s’utiliser pour étendre l’angle de vue que pour déformer la scène. Lorsque vous souhaitez simplement capturer la scène la plus étendue possible tout en limitant la distorsion, vous devez faire attention au placement des lignes droites dans le cadre. Par exemple, si un paysage ne comporte pas trop de lignes droites, vous ne remarquerez pas la distorsion et vous pourrez capturer la scène dans son intégralité. En revanche, si des lignes droites comme celles produites par des arbres, des falaises ou un muret sont présentes dans l’image, essayez de les placer au centre du cadre, car cette zone est moins sujette aux déformations. Inversement, si vous souhaitez exagérer la distorsion et l’effet fisheye, composez l’image en plaçant les lignes sur le bord du cadre. L’utilisation d’un objectif fisheye réside donc sur l’étude des lignes de la scène, ainsi qu’à une bonne réflexion de votre part pour déterminer en amont le résultat que vous souhaitez obtenir. 

Plus les lignes sont proches du cadre, plus elles seront fortement courbées vers l’intérieur de l’image. 

Quel objectif fisheye choisir ? 

Un objectif fisheye peut vous offrir un nouveau point de vue et apporter une perspective unique à votre travail. Photographier avec un objectif fisheye forme une excellente solution pour expérimenter et découvrir de nouveaux angles sur des sujets que vous n’auriez même pas pensé prendre en photo avec un objectif conventionnel. Si vous cherchez quelque chose de totalement différent, vous devez essayer les objectifs fisheye. Pour vous assurer de faire le bon choix, voici une sélection des meilleurs objectifs fisheye en fonction de votre appareil. 

Les meilleurs objectifs fisheye pour Canon : 

Les meilleurs objectifs fisheye pour Sony e : 

Les meilleurs objectifs fisheye pour Nikon :

En fonction de son utilisation, l’objectif fisheye vous permet aussi bien d’étendre l’ampleur de la scène capturée que d’ajouter un trait dramatique dans l’image ou encore un ton humoristique et amusant. À mesure que vous utiliserez cet objectif, vous parviendrez à tirer avantage de la distorsion en faisant preuve de créativité et d’originalité. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *