Canon EOS R3 : le prochain hybride professionnel de Canon

Après le Sony Alpha 1 et le Nikon Z9, c’est au tour de Canon de présenter son prochain appareil photo hybride haut de gamme, le Canon EOS R3. Destiné aux professionnels, ce dernier se situera entre les modèles Canon EOS R5 et Canon EOS 1DX. Son boîtier de type monobloc rencontré pour la première fois sur un appareil hybride renferme le premier capteur CMOS rétroéclairé plein format de Canon et promet une très grande réactivité. 

Canon EOS R3 : boîtier monobloc 

Canon n’a laissé fuiter que quelques informations sur son prochain appareil photo hybride haut de gamme. Le fabricant promet en revanche qu’il «ouvrira une nouvelle gamme au système EOS R» et qu’il permettra «de superbes performances et une grande vitesse de mise au point automatique, avec des sujets en mouvement». Le premier signe distinctif du Canon EOS R3 est son format de type monobloc, avec une poignée verticale intégrée que l’on trouve habituellement sur les reflex numériques professionnels de Canon. Bien que le fabricant nippon ne communique pas les mensurations de ce nouvel appareil, il devrait se montrer moins imposant que le Canon EOS 1DX. Il offrirait donc une prise en main similaire, mais dans un boîtier plus compact et plus confortable. Canon vise donc à faciliter la transition pour les utilisateurs habitués aux reflex.  

L’appareil photo hybride adopte un boîtier monobloc de type reflex, avec une poignée verticale intégrée.

Canon EOS R3 : capteur CMOS BSI

Outre le format de type reflex, l’appareil photo hybride Canon EOS R3 apportera également un tout nouveau capteur. Conçu en interne par la marque, celui-ci est un modèle plein format empilé de type CMOS BSI, une technologie déjà mise à l’œuvre par Sony dans le Sony Alpha 1. L’avantage de celle-ci est d’offrir une vitesse de lecture nettement plus rapide lors de la capture des images. Cela signifie également que les déformations de l’image sur les sujets en mouvement rapide engendrées par le rolling shutter sont également réduites lors de l’utilisation de l’obturateur électronique. 

Le capteur empilé de l’EOS R3 promet une vitesse de lecture nettement plus rapide et une réduction de l’effet de rolling shutter.

Canon EOS R3 : suivi autofocus optimisé 

Le nouveau capteur empilé couplé au processeur Digic X de dernière génération permettra à l’appareil Canon EOS R3 de capturer jusqu’à 30 images par seconde avec la mise au point automatique CMOS Dual Pixel active et une exposition automatique pour chaque photo. Canon précise en revanche que cette vitesse prise de vue en continu pourra diminuer en fonction de l’objectif associé et des conditions de prise de vue. 

L’appareil photo hybride est capable de réaliser jusqu’à 30 images par seconde.

Toujours dans le domaine de la mise au point automatique, le Canon R3 exploitera les technologies autofocus des Canon EOS R5 et Canon EOS R6. On retrouvera donc les modes de détection et de suivi des sujets et des yeux. Canon précise en revanche que ces derniers seront optimisés par une technologie d’intelligence artificielle pour fonctionner encore plus efficacement lorsque les sujets se déplacent rapidement. En outre, Canon affirme une évolution des algorithmes pour que la détection fonctionne avec des sujets autres que des humains ou des animaux. Sans préciser exactement quels sujets seront compatibles, on peut d’ores et déjà présumer qu’il sera capable de détecter des avions ou des trains, comme l’actuel Olympus OM-D E-M1X. 

Canon EOS R3 : Eye Control Focus

Canon annonce également que le viseur électronique de l’EOS R3 offrira la possibilité de sélectionner la zone de l’autofocus simplement en regardant le viseur. Appelée Eye Control AF, cette fonction peut se combiner avec l’autofocus Servo pour faire la mise au point et suivre les sujets en mouvement à un emplacement spécifique du cadre en mesurant simplement l’endroit où votre œil regarde à un moment donné. Bien que ce mode ne fonctionnera pas toujours avec certaines lunettes de soleil ou lentilles de contact, le concept permettra à l’hybride Canon EOS R3 de voir ce que vous regardez et d’ajuster en temps réel la mise au point pour prioriser ce que vous voyez. 

Le viseur de l’appareil photo hybride Canon EOS R3 dispose d’un capteur de suivi oculaire pour réaliser la mise au point sur le sujet que vous regardez.

Si cette fonctionnalité semble révolutionnaire, ce n’est en réalité pas la première fois que Canon implante un contrôle de mise au point automatique qui suit l’œil du photographe dans un de ses appareils. Celui-ci voit en effet le jour en 1998 sur le Canon EOS-3, un reflex haut de gamme qui a été le pionnier de quelques fonctionnalités innovantes, notamment Eye Control Focus, désormais rebaptisé Eye Control AF dans l’EOS R3.

Présenté en 1983, le Canon EOS R3 était le premier appareil Canon à suivre le mouvement des yeux pour réaliser la mise au point.

Canon EOS R3 : prix & disponibilité 

Canon reste encore très évasif sur les caractéristiques complètes de l’EOS R3, ainsi que sur sa date de commercialisation. Il indique qu’il sera bientôt mis sur le marché, mais ne communique pas la date exacte. On peut en revanche parier qu’il sera sorti à temps pour les Jeux olympiques de Tokyo de cet été. Le prix du Canon EOS R3 reste également inconnu, mais on peut estimer qu’il se placera entre les 4 499 € du Canon EOS R5 et les 7 250 € du Canon EOS 1DX Mark III. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *