Le focus peaking pour une mise au point parfaite

Les appareils photo numériques sont équipés de nombreuses aides à la mise au point conçues pour faciliter la détection et la netteté du sujet photographié. Parmi ces aides, le mode focus peaking est sans le moindre doute le plus efficace et le plus facile à utiliser. Lorsque celui-ci est activé, l’appareil affiche durant la visée une surbrillance blanche ou colorée sur les contours et les textures des objets sur lesquels la mise au point est effectuée. Cela s’avère donc particulièrement utile lorsque vous utilisez la mise au point manuelle afin de visualiser quels éléments sont nets ou non avant même de capturer l’image. Dans cet article, nous allons voir comment fonctionne le mode focus peaking, comment l’activer et comment le mettre à profit pour toujours obtenir une mise au point parfaite. 

Qu’est-ce que le focus peaking ? 

Disponible depuis de nombreuses années sur les caméras vidéo, le focus peaking est apparu pour la première fois sur un appareil photo en 2011, avec la sortie du Sony NEX-C3. D’abord réservé aux appareils hybrides, il est désormais également présent sur la plupart des nouveaux appareils reflex numériques de Nikon, Sony et Pentax lorsqu’ils sont utilisés en mode Live View (visée par écran). 

Le mode focus peaking constitue une aide majeure à la mise au point manuelle en affichant une surbrillance blanche, rouge, bleue ou verte sur les zones les plus nettes de l’image. Cette surbrillance se déplace sur l’image en temps réel lorsque vous modifiez la mise au point ou que votre sujet se déplace, de sorte que vous pouvez instantanément voir les zones les plus nettes de la photo. 

Focus peaking

Pour détecter les zones nettes de l’image, le mode focus peaking analyse continuellement la scène afin de détecter les bords les plus contrastés de l’image. Ces bords très contrastés correspondent aux zones les plus nettes de l’image. Le contraste avec des éléments flous s’effectue en effet avec une transition beaucoup plus large. Le principe de fonctionnement du focus peaking est donc très similaire à celui des systèmes autofocus à détection de contraste. Le mode focus peaking s’appuie ensuite sur les puissants processeurs d’image dont sont équipés les appareils photo numériques de dernière génération pour ajouter une superposition sur l’écran LCD ou dans le viseur électronique sur ces bords contrastés. La couleur et la précision de cette superposition peuvent être ajustées dans les paramètres de l’appareil. 

Focus peaking

Comment activer le focus peaking ? 

Avant de vous rendre dans les menus de votre appareil photo, commencez par vérifier qu’il prend bien en charge le mode focus peaking. Si vous êtes équipé d’un appareil hybride ayant moins de 5 à 7 ans d’âge, il bénéficie forcément de cette fonctionnalité. La plupart des nouveaux reflex numériques de Nikon, de Sony ou de Pentax bénéficient également du mode focus peaking. Celui-ci peut cependant uniquement être utilisé lorsque vous utilisez la visée par écran. Pour les possesseurs d’un reflex Canon, la marque n’a malheureusement toujours pas intégré cette fonctionnalité sur ses reflex. Sachez qu’il existe tout de même quelques alternatives pour bénéficier du focus peaking sur un appareil reflex Canon, comme nous le verrons dans la suite de cet article.  

Une fois que vous êtes assuré que votre appareil prend bien en charge le focus peaking, vous pouvez facilement l’activer en vous rendant dans le menu de votre appareil, puis en sélectionnant le panneau des paramètres de mise au point. 

Pour de meilleurs résultats, il est préférable d’adapter la couleur de superposition en fonction de la scène ou du sujet que vous photographiez. Par exemple, si vous photographiez un paysage enneigé, la surbrillance blanche ne sera pas idéale, car elle risque de se fondre avec la neige. Il sera alors nécessaire d’utiliser une couleur n’étant idéalement pas présente dans la scène. Vous avez généralement le choix entre une surbrillance blanche, rouge, bleue ou verte. D’une manière générale, le rouge s’avère être la surbrillance la plus polyvalente. Nous vous recommandons donc de commencer par cette couleur. Vous pourrez par la suite la modifier en fonction des scènes rencontrées.

Focus peaking

Après avoir sélectionné la couleur de la surbrillance, vous pouvez également ajuster la sensibilité du focus peaking. Celle-ci permet de définir la quantité de l’image considérée comme nette. Plus la valeur est grande, plus une importante partie de la profondeur de champ sera considérée comme nette. Par conséquent, privilégiez l’utilisation d’une faible sensibilité lorsque vous utilisez une petite ouverture (grand f/nombre) et une sensibilité élevée lorsque vous utilisez une grande ouverture (petit f/nombre). Il n’est bien évidemment pas pratique de constamment modifier cette valeur en fonction de votre ouverture. La solution la plus pratique consiste alors à utiliser une valeur intermédiaire pour obtenir une plus grande polyvalence. Ensuite, si vous devez réaliser une session photo dans laquelle vous allez uniquement photographier avec une grande ouverture ou une petite ouverture, vous pourrez l’adapter en conséquence. Par exemple, pour une session macro, utilisez une forte sensibilité. Pour une session paysage, privilégiez une faible sensibilité. 

Focus peaking

 

Comment bénéficier du focus peaking sur un ancien appareil ? 

Comme nous l’avons précédemment vu, le focus peaking n’est pas intégré sur certains anciens appareils photo numériques. Il existe tout de même quelques alternatives pour bénéficier de cette fonctionnalité. La première consiste à utiliser un moniteur externe. Certains modèles comme le X ou le X disposent en effet de leur propre système de focus peaking. La détection des zones nettes de l’image est parfois même plus précise que sur l’appareil photo. Le moniteur dispose en effet d’un processeur spécifiquement dédié au focus peaking, tandis que l’appareil photo doit effectuer de nombreuses autres opérations en même temps. Les algorithmes du Focus Peaking sont donc parfois simplifiés sur les appareils d’entrée de gamme. De plus, les contrôleurs externes offrent généralement des tailles d’écrans plus larges, ce qui offre un plus grand confort de visionnage. Cela s’avère très utile lorsque la zone de mise au point est fortement réduite. 

Focus peaking
L’écran Feelworld F5 permet de bénéficier du focus peaking sur un ancien appareil photo.

Comment bénéficier du focus peaking sur un reflex Canon ? 

Canon n’a malheureusement jamais souhaité équiper ses reflex du focus peaking. Même les modèles les plus récents de la marque en sont dépourvus. Il existe néanmoins deux solutions pour bénéficier du focus peaking sur un reflex Canon. Comme nous venons de le voir, la première solution consiste à utiliser un moniteur externe. Cela devient cependant contraignant pour une utilisation à l’extérieur ou lorsque l’appareil n’est pas placé sur un trépied. La deuxième solution s’avère ainsi plus pratique en vous permettant de bénéficier directement du focus peaking sur l’écran LCD intégré de votre reflex. Il suffit pour ce faire d’installer le très célèbre outil Magic Lantern sur votre appareil. Il s’agit d’un logiciel tiers spécifiquement développé pour étendre les fonctionnalités des appareils reflex Canon, en apportant notamment le Focus Peaking. Malheureusement, à l’heure de la rédaction de cet article, Magic Lantern prend uniquement en charge les reflex Canon commercialisés avant 2013. Vous ne pourrez donc pas l’installer si vous possédez un reflex plus récent comme le Canon 5D MkIV ou le Canon EOS 80D, par exemple. 

Focus peaking
L’application Magic Lantern permet d’ajouter le focus peaking sur un appareil reflex Canon commercialisé avant 2013.

On arrive à la fin de cet article et vous savez désormais comment utiliser le focus peaking. Correctement paramétré, cet outil vous permettra de rapidement et efficacement contrôler la mise au point avant de capturer une photo. Il n’y a tout simplement pas de meilleur outil que le focus peaking pour vous aider à réaliser la mise au point manuelle. Souvenez-vous en revanche que lorsque vous utilisez une grande ouverture pour obtenir une faible profondeur de champ, il peut parfois s’avérer difficile de déterminer la zone indiquée par le focus peaking. Dans ce cas, vous pouvez coupler cet outil avec le grossissement de mise au point. 

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions sur le focus peaking ou pour partager votre propre utilisation de cet outil. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *