Découvrez les lauréats du concours Monochrome Photography Awards

Les jurys du Monochrome Photography Awards 2020 ont récemment annoncé les gagnants de cet emblématique concours dédié à la photo en noir et blanc. Pour cette 7e édition, pas moins de 7 096 photos ont été proposées par des photographes amateurs et professionnels issus de plus de 91 pays différents. Les membres ont sélectionné leurs photos préférées dans 13 catégories distinctes : abstrait, architecture, concept, mode et beauté, beaux-arts, paysages, nature, photo de rue, photojournalisme, photo manipulée, portrait et vie sauvage. L’idée derrière ce concours est de mettre à l’honneur les meilleures images monochromes de l’année et de faire découvrir les photographes les plus prometteurs et talentueux de l’année. 

Photographe monochrome de l’année : Krystof Mozyro

Le photographe britannique Ksystof Mozyro est élu photographe de l’année dans la catégorie professionnelle pour sa photo “Opponents” illustrant une altercation avec les forces de l’ordre lors d’une manifestation Black Lives Matter. 

Déclaration de l’artiste: Black Lives Matter est un mouvement international pour la défense des droits humains, issu de la communauté afro-américaine qui fait campagne contre la violence et le racisme. Ce mouvement organise fréquemment des manifestations pour dénoncer la brutalité policière et les meurtres racistes effectués par la police, ainsi que des problèmes plus larges tels que le profilage racial et l’inégalité dans le système judiciaire des États-Unis.

Le mouvement a fait la une des journaux et a attiré l’attention lors des manifestations mondiales qui ont fait suite au meurtre de George Floyd en 2020 par la police de Minneapolis dans le Minnesota. Il a été tué par la police après avoir été arrêté pour avoir prétendument utilisé de la fausse monnaie pour acheter des cigarettes. Cet événement a conduit à des manifestations internationales Black Lives Matter, à des appels à une réforme de la police et à une législation pour lutter contre les inégalités raciales. Des manifestations ont éclaté et se sont poursuivies depuis, dans de nombreuses villes américaines, en Australie, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Cette photographie a été réalisée le 6 juin 2020, lors d’une manifestation à Londres. Le fait que la manifestation se produise pendant la pandémie de Covid-19 rend cet événement encore plus significatif.


Découverte monochrome de l’année : Svetlin Yosifov

La photo “Portrait Woman Mursi” capturée dans la vallée de l’Omo, dans le sud de l’Éthiopie par le photographe amateur bulgare Svetlin Yosifov a été déclarée comme plus belle découverte de l’année. 

Déclaration de l’artiste: la tribu Mursi est une tribu africaine originaire de la vallée isolée de l’Omo, dans le sud de l’Éthiopie, près de la frontière avec le Soudan. Cette photo est issue de l’album “SECOND ETHIOPIAN TRIBES EXPEDITION » réalisé en 2019. 


Première place catégorie abstrait : Gheorghe Popa

Déclaration de l’artiste: cette photo est une vue aérienne du lac Cuejdel, juste avant qu’il ne soit entièrement gelé. Ce lac Cuejdel est formé par le plus grand barrage naturel de Roumanie, ce qui explique ainsi la présence des arbres.  


Première place catégorie architecture : Po-Yi Li

Déclaration de l’artiste: cette bibliothèque populaire dans la ville chinoise de Chongqing est saisissante par le sentiment de perspective et l’atmosphère de l’espace intérieur. Couche par couche, les escaliers qui se chevauchent ressemblent à des collines et à des montagnes. Le mur de livre s’étend jusqu’au plafond qui est orné de miroirs, donnant ainsi l’impression d’être dans un monde à l’envers. 


Première place catégorie concept : Jerry Stevenson


Première place catégorie mode et beauté : Axel Brand

Axel Brand est un photographe allemand basé près de Stuttgart. Il se concentre sur la photographie de danse, en particulier le ballet.


Première place catégorie beaux arts : Lídia Vives

Déclaration de l’artiste: je suis actuellement photographe d’art et de mode à Barcelone. Cette image est inspirée de l’expression espagnole « tener muchos pájaros en la cabeza » qui signifie avoir beaucoup d’imagination et que l’on peut littéralement traduite comme : avoir beaucoup d’oiseaux en tête.


Première place catégorie paysages : Rudy Oei


Première place catégorie nature : Cote Baeza

Déclaration de l’artiste: à peine atterri dans le sud du Chili, dans des zones regroupant de nombreux lacs et volcans, le Calbuco, un des plus grands volcans de la zone est entré en éruption et a engendré une scène terriblement belle, avec un gros nuage toxique se développant vers un ciel clair, illustrant alors la force énorme de la nature.


Première place catégorie photomanipulation : Patrizia Burra


Première place catégorie photo de rue : Debbie Smyth

Déclaration de l’artiste: cette photo est réalisée en 2018 au Tokyo Plaza, à Tokyo, une ville en mouvement constant. Mon objectif était de capturer la sensation d’une agitation sans fin. La scène de cet important passage pour piétons lors d’une forte tempête de pluie a vraiment capturé la détermination des gens à atteindre leur destination. J’ai utilisé une longue exposition de 1/13s pour donner assez de flou et accentuer la vitesse sans supprimer les détails. Cette image est réalisée dans un toit en verre à angles multiples au-dessus du passage à niveau.


Première place catégorie vie sauvage : Thomas Vijayan

Déclaration de l’artiste: le gemsbok ou oryx (Oryx Gazella), est un symbole emblématique de la Namibie, apparaissant sur les armoiries du pays et est l’animal national de la Namibie. Il est toujours étonnant de photographier les animaux dans leur habitat naturel.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *