Si vous avez la chance de partir au ski cette année, vous souhaiterez sûrement immortaliser vos sessions de sports d’hiver. Cependant, prendre des photos à la montagne peut vite devenir un vrai casse-tête. Entre les mauvaises conditions météo, la neige, le froid et les environnements difficiles, votre matériel et vos compétences vont être mises à rudes épreuves.

Ainsi, pour réussir vos photos de sports d’hiver, il faudra mettre en commun vos connaissances sur la photo sportive ainsi que celles sur la photo de paysage enneigé. Pas de panique si vous n’avez aucune connaissance dans ces deux domaines, nous allons voir dans cet article 10 astuces et conseils qui vous permettront de réussir à coup sûr vos photos aux sports d’hiver.

 

 

  • Maîtrisez votre exposition : 

 

Le premier problème rencontré pour photographier dans un environnement enneigé est celui de l’exposition. En effet, cette grande étendue blanche risque de tromper la cellule de votre appareil photo qui va penser que la scène est surexposée. Vous risquerez ainsi de vous retrouver avec une photo sous-exposée et avec une neige grisâtre.

 

photo ski
Photo prise en mode automatique

 

Pour correctement exposer votre photo, il va donc falloir prendre le contrôle sur le mode automatique de votre appareil. Pour cela, la solution la plus simple est de vous mettre dans un mode semi-automatique de façon à pouvoir utiliser la correction d’exposition. Cela dépendra de la situation, mais commencez par surexposer l’image de + 1 Il et ajustez si besoin en vérifiant l’exposition à l’aide de l’histogramme plutôt qu’avec l’affichage de l’écran LCD.

 

 

  • Contrôlez la balance des blancs: 

 

Après avoir pris le contrôle de l’exposition, votre neige n’est désormais plus grise, mais il se peut qu’elle ne soit toujours pas parfaitement blanche. En effet, la neige a tendance à refléter les couleurs ambiantes. Si cela peut être un réel avantage lors du coucher du soleil, cela devient plus gênant en pleine journée, car elle prendra une teinte bleutée très peu esthétique.

 

photo ski

 

Ainsi, pour redonner de la blancheur à la neige, vous pouvez ajuster manuellement la balance des blancs ou utiliser l’un des modes prédéfinis de votre appareil photo.

Le plus simple étant de photographier en Raw afin d’effectuer cette étape avec plus de précision en post-production. Cela vous permettra également de gagner du temps sur le terrain.

 

 

 

 

  • Effectuez la mise au point en avance :

 

À moins d’avoir du matériel photo haut de gamme adapté pour de la photo d’action, vous ne disposez probablement pas d’une mise au point automatique suffisamment rapide pour capturer un skieur passant à très grande vitesse. Il faudra si possible anticiper l’endroit où passera le skieur afin d’effectuer à l’avance la mise au point manuel. Pour cela, prenez comme repère un arbre, un piquet ou encore la neige.

photo ski

 

Si jamais vous ne souhaitez pas désactiver la mise au point automatique, cadrez à l’endroit prévu et effectuez la mise au point en maintenant le déclencheur à mi-course jusqu’à tant que le skieur arrive. Cette deuxième solution est moins pratique, mais peut s’avérer indispensable si vous n’avez pas eu le temps de passer votre appareil en mise au point manuel, ce qui peut être le cas si ce mode n’est pas directement accessible sur votre objectif.

 

 

  • Appliquez les règles de composition : 

 

Ce n’est pas une obligation, mais appliquer les règles habituelles de composition vous permettra de plus facilement réussir vos photos. Il en existe de nombreuses, mais celle qui aura le plus d’impact sera la règle des tiers. Pour l’appliquer, il suffit de placer votre sujet sur le premier ou sur le deuxième tiers vertical en prenant impérativement soin de laisser les 2/3 d’espace supplémentaire devant le regard du skieur.

En complément, vous pouvez essayer de placer votre sujet dans le même sens et sur le même axe qu’une ligne diagonale descendante, ce qui permettra d’augmenter la sensation de vitesse et de mouvement car l’oeil sera automatiquement guidé le long de ces lignes.

 

photo ski photo ski

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Prévoyez des batteries supplémentaires :

photo ski

 

Le froid a un impact dévastateur sur l’autonomie de vos batteries lithium. Une chute de seulement 10°C peut diminuer de moitié l’autonomie de votre batterie et plus il fait froid, plus cette autonomie diminue.

 

Comme la batterie est l’élément vital pour nos appareils photo et qu’il serait compliqué de la recharger en étant au sommet d’une montagne, je vous conseille de prendre avec vous au minimum une ou deux batteries supplémentaires que vous rangerez dans une poche intérieure de votre veste afin de la conserver le plus possible au chaud. Vous pouvez également placer des chauffes mains dans vos poches pour les protéger davantage.

Ensuite, lorsqu’une de vos batteries sera vide, replacez-la au chaud et elle retrouvera une partie de son autonomie après quelques dizaines de minutes.

 

 

 

  • Protégez votre appareil photo :

 

Enfin, le plus important est de bien protéger votre matériel photo, car la plupart des appareils et des optiques ne sont pas conçus pour être utilisés lorsque les températures sont négatives et encore moins lorsqu’il neige. Un article beaucoup plus détaillé sur ce sujet est disponible en cliquant ici, mais voici les deux plus importantes précautions à prendre :

 

– Protégez votre matériel de la neige : 

photo ski

 

 

En cas de chute de neige, je vous conseille d’utiliser une housse de protection contre la pluie. Vous pourrez en trouver sur internet pour seulement quelques euros comme la housse Meersee qui sera compatible avec un grand nombre d’appareils et d’objectifs. Pour que cette protection soit encore plus efficace, fixez un pare-soleil ainsi qu’un filtre UV afin de protéger au maximum la lentille frontale de votre objectif. Prévoyez également un chiffon microfibre pour essuyer les quelques gouttes qui arriveraient à se poser sur le filtre. 

 

– Évitez les chocs thermiques : 

 

photo ski

Après la neige, la pire chose qui puisse arriver à votre matériel est un choc thermique. Ce phénomène se produit lorsque vous passez brusquement d’un environnement chaud à unenvironnement froid (ou inversement). Dans cette situation, de la condensation risque de se former à l’intérieur de vos optiques et de votre matériel. Cette condensation peut créer des moisissures, laisser des traces et endommager des composants électroniques. Vous devez donc faire en sorte que les changements de températures se fassent le plus délicatement possible.

 

Avant de sortir dans le froid, essayez de laisser à l’avance votre appareil dans une pièce peu chauffée. Une fois à l’extérieur, attendez le plus longtemps possible avant d’ouvrir votre sac photo. Si vous devez prendre la voiture, placez votre sac dans le coffre plutôt qu’à l’intérieur de l’habitacle près d’une bouche de chauffage. Prenez les mêmes précautions lorsque vous rentrez. Une fois à l’intérieur, attendez au minimum 1h avant d’ouvrir votre sac photo. Pensez donc à retirer la carte mémoire tant que vous êtes à l’extérieur si vous souhaitez pouvoir visionner vos photos en rentrant.

 

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les différentes méthodes permettant de protéger votre matériel photo contre le froid, un article entièrement consacré à ce sujet est disponible en cliquant ici.

 

 

On arrive à la fin de cet article et vous avez désormais toutes les cartes en mains pour réussir vos prochaines photos aux sports d’hiver. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou pour partager vos propres astuces.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.