Quelle longue vue choisir ? Comparatif des meilleurs modèles

Une longue vue forme un outil essentiel pour observer les oiseaux, les animaux, le ciel profond et tout autre élément lointain. Avec un adaptateur, il est même possible d’y coupler un appareil photo ou un smartphone. Mais quelle longue vue choisir selon votre usage ? De quel grossissement avez-vous besoin ? Découvrez à travers ce guide tous les éléments à étudier pour bien choisir une longue vue. Pour faciliter votre choix, retrouvez également une sélection des meilleures longues vues selon les usages. 

Quel grossissement pour une longueur vue ? 

Le grossissement est l’un des premiers critères à prendre en considération pour choisir une longue vue. La plupart des longues-vues présentent un grossissement allant de 15x à 60x. Il est fréquent de penser que plus le grossissement est élevé, meilleure sera la longue vue. Cependant, un grossissement trop important complique l’usage de la longue vue. Plus il est élevé, plus le champ de vision est réduit, signifiant que vous ne pourrez pas toujours voir toute la scène. La profondeur de champ chute également, impliquant d’effectuer la mise au point avec une plus grande minutie. Si vous avez besoin de voir de vastes paysages, optez pour une longue vue de puissance moyenne (entre 15x et 30x). En revanche, si vous voulez observer en gros plan des sujets extrêmement éloignés, il devient nécessaire de choisir un modèle avec une plus forte puissance. 

La longue vue Zeiss Gavia 30-60×85 offre un grossissement maximal de 60x tout en conservant une très haute qualité d’image. 

Longue vue fixe ou à zoom ? 

Pour gagner en flexibilité, la majorité des longues vues vous permettent d’ajuster le grossissement selon les besoins. Pour ce faire, certains modèles disposent d’oculaires interchangeables à longueur fixe, tandis que d’autres utilisent un unique oculaire à zoom. Ces derniers vous permettent d’ajuster le grossissement de 15x à 60x à partir d’un réglage simple. Ils offrent une meilleure réactivité et sont parfaits pour s’adapter à des sujets qui se déplacent rapidement. Cependant, comme avec les objectifs photo, les zooms sont plus complexes à fabriquer et peuvent engendrer certains défauts optiques, notamment aux extrémités supérieures de la focale. Ils sont plus sujets aux reflets, souvent moins lumineux et offrent un piqué moindre. Aujourd’hui, les modèles haut de gamme parviennent cependant à fournir une netteté convaincante. L’investissement nécessaire est cependant plus important qu’avec un modèle à oculaires interchangeables. 

Grâce à son grossissement variable de 20 à 60x, la longue vue Gosky 20-60×60 HD vous permet de zoomer facilement sur le sujet. 

Quel diamètre optique pour une longue vue ? 

Toutes les longues vues sont désignées par un ensemble de plusieurs chiffres : 20-60 × 60; 15-60 x 80 ou encore 75 x 100, par exemple. Le ou les premiers chiffres correspondent au taux de grossissement de la longue vue. Le second fait référence au diamètre en millimètres de la plus grande lentille. Par exemple, la longue vue Gosky 20-60×80 affiche le sujet 20 à 60x plus grand qu’avec votre œil nu et dispose d’une lentille d’un diamètre de 80 mm. La plupart des longues-vues ont une lentille comprise entre 50 mm et 100 mm de diamètre. Plus celui-ci est important, plus la longue vue laisse entrer une importante quantité de lumière. Cela permet d’obtenir une visualisation plus lumineuse et plus confortable. Cette caractéristique est essentielle pour utiliser la longue vue dans un environnement sombre, comme en sous-bois ou au crépuscule. Cependant, des lentilles avec un grand diamètre alourdissent grandement la longue vue. Un diamètre compris entre 60 et 80 mm forme ainsi un bon compromis entre luminosité et portabilité. 

Grâce à son diamètre de 56 mm, la longue Celestron Hummingbird 9-27×56 ED est compacte et légère pour se transporter facilement sur le terrain. 

Longue-vue droite ou coudée ? 

Le placement de l’oculaire est un autre élément important à prendre en considération pour déterminer quelle longue vue choisir. Certains modèles sont droits, avec un oculaire directement dans l’axe de l’optique, tandis que d’autres utilisent un oculaire déporté à 45°. Chaque type présente ses avantages et ses inconvénients. Une lunette coudée est idéale pour observer les oiseaux en vol ou tout autre élément se trouvant au-dessus de la ligne d’horizon. Une lunette droite est préférable pour suivre des sujets qui se déplacent rapidement au sol, car la visée s’effectue de manière plus intuitive. Pour une utilisation confortable, réfléchissez à l’angle dans lequel sera votre cou lors de la visualisation. Si la position semble inconfortable pour voir dans une lunette droite, optez pour la lunette coudée. Une longue vue coudée est également plus simple à utiliser en groupe, car il n’y aura pas besoin d’ajuster la hauteur du trépied pour chaque membre. 

Le viseur de la longue vue Celestron Regal M2 65ED est inclinable pour s’adapter à toutes les situations et assurer un confort de visionnage toujours optimal. 

Le dégagement oculaire du viseur 

Si vous portez des lunettes, vous devez faire attention au dégagement oculaire offert par la longue vue. En effet, les lunettes empêchent d’approcher vos yeux au plus près de la lentille, ce qui peut engendrer une visualisation incomplète ou floue. Si vous êtes myope ou hypermétrope, il est possible d’utiliser la longue vue sans lunettes, car la mise au point compense la vue. Cependant, les astigmates doivent avoir recours à des œilletons ajustables pour corriger la distance et bénéficier d’une visualisation optimale. Ce dégagement oculaire est donné en millimètres dans les spécifications des longues vues. Un dégagement oculaire de 12 à 15 mm est généralement suffisant pour la majorité des utilisateurs. À noter que tous les modèles proposés dans le comparatif ci-dessous sont utilisables avec et sans lunettes. 

Grâce à son œilleton réglable, la longue vue Bushnell Trophy 20-60×65 peut s’utiliser avec et sans lunettes. 

Fixer un appareil photo à une longue vue 

En plus de l’observation, de nombreuses longues vues peuvent également s’associer à un appareil photo ou à un smartphone pour prendre en photo les animaux, les oiseaux ou tout autre sujet éloigné. Cette pratique est connue sous le nom de digiscopie ou montage afocal. Pour ce faire, certaines lunettes d’observation comme les Celestron Ultima 20-60x 80 et Celestron Regal M2 65ED sont directement livrées avec un adaptateur pour appareil hybride ou reflex. Si celui-ci n’est pas inclus, vous pourrez utiliser un adaptateur optionnel comme le Solomark pour Pentax, Solomark pour Canon ou Solomark pour Nikon. De nombreux autres modèles sont bien évidemment proposés pour s’adapter à toutes les marques d’appareils photo. 

La longue vue Vanguard Endeavor HD82A 20-60 x 82 peut s’utiliser comme un téléobjectif grâce à son adaptateur photo inclus. 

Quelle est la meilleure longue vue ? 

Bushnell Trophy 20-60×65 

Grossissement : de 20 à 60x | Diamètre : 65 mm | Distance minimale de mise au point : 6,1 mètres | Longueur : 370 mm | Poids : 1,8 kg

La longue vue Bushnell Trophy 20-60×65 est un modèle équipé d’un zoom variable de 20 à 60x. Elle offre ainsi un haut niveau de polyvalence pour l’observation de différentes espèces d’animaux et d’oiseaux, que le sujet soit proche ou très éloigné. Grâce à son viseur droit, le suivi des animaux en mouvement est facilité. Le diamètre optique de 65 mm de cette longue vue offre une assez bonne captation de la lumière en plein jour, sans pour autant impacter le poids de la lunette. De plus, les lentilles profitent d’un traitement multicouche pour améliorer la transmission de la lumière et limiter les aberrations. Il en résulte des images plus nettes et un rendu plus naturel des couleurs. La qualité est bonne jusqu’à un grossissement de 50x. Au-delà, on perd la finesse des détails et en clarté. C’est l’inévitable compromis pour une lunette d’observation à ce prix. 

Les différents éléments optiques de la longue vue Bushnell Trophy 20-60×65 sont placés à l’intérieur d’un robuste châssis. Ce dernier est scellé contre les intempéries et la poussière, ce qui permet d’utiliser sereinement cette longue vue sous diverses conditions météorologiques. En outre, le revêtement externe offre une très bonne adhérence pour faciliter la prise en main et peut facilement se laver s’il vient à se salir lors de vos excursions. En conclusion, la Bushnell Trophy 20-60×65 forme une excellente lunette de milieu de gamme pour observer la faune en mouvement. Malgré quelques défauts à l’extrémité supérieure de la plage focale, cette longue vue reste parmi les plus performantes dans cette gamme tarifaire.


Celestron Ultima 20-60x 80

Grossissement : de 20 à 60x | Diamètre : 80 mm | Distance minimale de mise au point : 8,2 mètres | Longueur : 406 mm | Poids : 1,62 kg

La longue vue Celestron Ultima 20-60x 80 offre la même flexibilité que le modèle précédent grâce à son grossissement variable de 20 à 60x. Elle prend cependant l’avantage dans des conditions de faible luminosité avec son diamètre de 80 mm. La longue vue Celestron Ultima 20-60x 80 offre ainsi un affichage plus lisible et plus clair en sous-bois ou au coucher du soleil. Les lentilles utilisées assurent une bonne retranscription des détails du sujet et de bons contrastes, même dans des conditions lumineuses défavorables. La qualité optique est très bonne jusqu’à un grossissement de 50x. Ensuite, les détails deviennent plus doux, mais cela reste tout à fait acceptable. 

La conception étanche de cette lunette d’observation assure une protection optimale contre les intempéries, la boue et les aléas du terrain. Vous pouvez l’employer sans risque dans toutes les conditions. Son utilisation se révèle confortable que vous portiez des lunettes ou non, grâce aux œilletons rabattables. La molette centrale de mise au point se révèle ni trop dure ni trop souple pour garantir un ajustement à la fois rapide et précis. Pratique, la lunette est livrée avec un adaptateur permettant d’y fixer votre appareil photo. Pour toutes ces raisons, la Celestron Ultima 20-60x 80 offre le meilleur rapport qualité/prix pour profiter d’un fort grossissement et d’un affichage lumineux. 


Celestron Ultima 22-66x 100

Grossissement : de 20 à 66x | Diamètre : 100 mm | Distance minimale de mise au point : 10 mètres | Longueur : 559 mm | Poids : 2 kg

Avec un diamètre de 100 mm pour un poids de près de 2 kg, la Celestron Ultima 100 n’est clairement pas un modèle taillé pour l’aventure. Elle n’est pas la plus pratique avec les sujets en mouvement, mais se montre particulièrement bien adaptée pour l’observation des étoiles ou d’animaux en post fixe. Grâce à son très grand diamètre, elle offre des images 50 % plus lumineuses que la version 80 mm (Celestron Ultima 80), ce qui en fait l’une des meilleures options pour les prises de vue en basse lumière. La visualisation reste bonne, même en sous-bois à la tombée de la nuit. De nuit, on peut effectuer une observation planétaire et lunaire avec une belle luminosité et un rendu agréable. 

La lunette Celestron Ultima 100 offre un grossissement variable de 20x à 60x. De quoi profiter d’une belle flexibilité pour se concentrer facilement sur des sujets plus ou moins éloignés. La qualité d’image est très bonne, mais peut manquer d’homogénéité selon la focale employée. Jusqu’à un grossissement de 40x, le piqué est très bon, avec une belle finesse des détails sur l’ensemble du cadre. Ensuite, l’image est légèrement plus douce. Cela est plus flagrant lorsque les températures sont élevées et engendrent des voluptes d’air. En dehors de ce point, le rendu reste toujours clair, lisible et avec un bon contraste. On distingue efficacement les détails de tous les sujets. 


Celestron Hummingbird 9-27×56 ED

Grossissement : de 9 à 27x | Diamètre : 56 mm | Distance minimale de mise au point : 3 mètres | Longueur : 208 mm | Poids : 590 g

Avec son format compact et son poids de seulement 590 g, la longue vue Celestron Hummingbird 9-27×56 ED est taillée pour vous suivre sur le terrain. Elle se glisse facilement dans une poche de veste, un sac à dos ou dans un sac photo afin de toujours l’avoir à portée de main pour ne manquer aucun instant décisif. Elle se montre ainsi idéale pour l’observation de la faune lors des randonnées, vacances ou excursions en forêt. Son grossissement variable de 9 à 27x offre un peu moins de polyvalence qu’avec des modèles plus imposants, mais reste suffisant pour les sujets se trouvant à quelques dizaines de mètres. Par ailleurs, la mise au point rapprochée de 3 mètres est idéale pour les oiseaux. 

Pour vous suivre sur le terrain, la longue vue d’observation Celestron Hummingbird 9-27×56 ED bénéficie d’une conception étanche et robuste. Elle résiste aux environnements humides et aux conditions climatiques extrêmes. De plus, de l’azote est injecté au sein de sa conception optique pour éviter la formation de buée lors de changements brusques de température. Sur le terrain, la longue vue Celestron Hummingbird 9-27×56 ED offre un affichage clair et net. On profite d’un bon rendu des détails et des couleurs. Les aberrations chromatiques sont bien maîtrisées grâce à l’emploi d’un verre ED. Elle se montre ainsi idéale pour observer avec précision les animaux et les oiseaux sans vous encombrer d’un modèle trop lourd. 


Celestron Regal M2 65ED

Grossissement : de 16 à 48x | Diamètre : 65 mm | Distance minimale de mise au point : 5 mètres | Longueur : 208 mm | Poids : 1,32 kg

La longue vue Celestron Regal M2 65ED est un modèle de haute qualité qui privilégie avant tout la précision de l’affichage. Cette lunette d’observation bénéficie d’un verre optique à très faible dispersion pour réduire les aberrations chromatiques et les reflets. De plus, le traitement de surface XLT exclusif au fabricant est appliqué sur les lentilles pour limiter les images fantômes et le flare. Il en résulte des images plus nettes, des couleurs plus précises et un plus grand contraste, même à contre-jour. 

Le châssis de la lunette Celestron Regal M2 65ED est conçu en alliage de magnésium pour garantir une grande robustesse tout en limitant le poids. Il accueille une double molette de mise au point permettant d’acquérir plus rapidement la focalisation. La première molette permet un réglage grossier pour repérer rapidement la cible, tandis que la seconde vous permet d’affiner la sélection pour exploiter au mieux le piqué de l’optique. La manipulation de cette double molette s’effectue de manière intuitive. Enfin, la longue vue s’accompagne d’un adaptateur en T permettant le montage d’un appareil photo. 


Zeiss Gavia 30-60×85

Grossissement : de 30 à 60x | Diamètre : 85 mm | Distance minimale de mise au point : 3,3 mètres | Longueur : 396 mm | Poids : 1,7 kg

La Zeiss Gavia 30-60×85 est de loin la meilleure longue vue pour les utilisateurs les plus exigeants. Elle tire avantage de la longue expertise du spécialiste allemand Zeiss dans la conception d’optiques de très haute qualité. Dans l’univers photo et vidéo, la marque est connue pour proposer certains des meilleurs objectifs du marché. La longue vue Zeiss Gavia 30-60×85 bénéficie ainsi de lentilles techniques pour transmettre l’intégralité de la lumière. De plus, son très grand diamètre de 85 mm présente un avantage majeur dans des conditions lumineuses difficiles. Cela se ressent vraiment au lever ou au coucher du soleil, d’autant plus dans les sous-bois. L’affichage se montre toujours très détaillé, clair et bien contrasté. On distingue efficacement les moindres spécificités du sujet observé. Seul petit défaut, un léger halo bleu est parfois présent sur le contour des sujets lors d’une observation à contre-jour. 

Avec un grossissement variable de 30 à 60x, la longue vue Zeiss Gavia 30-60×85 est polyvalente et s’adapte à toutes les situations. Sa manipulation est facilitée grâce à une bague de mise au point très large qui assure un ajustement fluide et précis. Cette mise au point peut s’effectuer jusqu’à une distance minimale de 3,3 m, ce qui est idéal pour de petits sujets proches de vous. En plus de l’observation de la faune, la longue vue Zeiss Gavia 30-60×85 vous permet également de pratiquer la photographie. Pour ce faire, Zeiss propose les adaptateurs M49, M52 et M58 munis des filetages de 49, 52 et 58 mm. Enfin, cette lunette d’observation Zeiss parvient à conserver un format assez compact, malgré son grand diamètre. Elle peut ainsi vous suivre facilement dans vos aventures. Sa conception étanche assure alors une utilisation pérenne. Par ailleurs, le revêtement LotuTec exclusif à la marque assure une visualisation claire, même sous la pluie. Toutes ces raisons font de la Zeiss Gavia 30-60×85 la solution ultime pour les utilisateurs les plus méticuleux. 


On arrive à la fin de ce guide et nous espérons qu’il vous aura aidé pour choisir votre meilleure longue vue pour l’observation, le repérage ou la photographie. Vous pourrez ainsi observer les différentes espèces locales dans les meilleures conditions possibles lors de vos sorties nature ou en vacances. N’hésitez pas à laisser un commentaire dans l’espace ci-dessous si vous avez la moindre question sur le choix d’une longue vue. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *