Les réglages pour la photo de coucher de soleil

Le coucher de soleil est un sujet fascinant que de nombreux photographes tentent d’immortaliser au mieux. Ce tableau naturel peut cependant être difficile à capturer, car vous devez retranscrire les couleurs du soleil tel qu’elles vous apparaissent et gérer d’importants écarts de luminosité entre le ciel et le sol. À cette fin, vous devez prendre le contrôle de l’appareil pour ajuster manuellement les différents paramètres. Pour ce faire, nous allons voir dans ce guide tous les réglages essentiels pour la photo de coucher de soleil. 

Réglage photo de coucher de soleil : le mode d’exposition 

Au coucher du soleil, les conditions lumineuses peuvent être extrêmes, avec d’importants écarts de lumière entre le ciel et le sol. Vous devez ainsi prendre le contrôle de l’exposition et effectuer vos propres réglages en fonction de la luminosité ambiante, car le mode d’exposition automatique risque de ne pas interpréter la scène comme vous l’attendez. Pour ce faire, la meilleure solution consiste à utiliser le mode manuel de l’appareil. Celui-ci vous offrira un contrôle total sur l’intégralité des paramètres du triangle d’exposition. 

Si vous avez des difficultés avec le mode manuel, vous pouvez utiliser comme alternative le mode priorité à l’ouverture. Celui-ci est abrégé par les lettres “AV” ou “A” dans les paramètres ou sur la molette des modes de l’appareil photo. Dans ce mode, vous avez simplement à régler la valeur de l’ouverture correspondant à la profondeur de champ désirée, puis l’appareil ajuste en conséquence la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO pour obtenir une exposition correcte. Idéalement, vous pouvez définir une sensibilité ISO maximale à ne pas dépasser afin d’éviter que l’appareil utilise des valeurs extrêmes pouvant former du bruit et dégrader la précision des images. 

Utilisez le mode manuel ou priorité à l’ouverture pour prendre le contrôle de l’exposition et correctement photographier un coucher de soleil. 

Réglage photo de coucher de soleil : l’ouverture 

Une fois le mode d’exposition défini, le second réglage pour photographier un coucher de soleil est celui de l’ouverture. Ce paramètre influence à la fois la lumière entrant vers le capteur et la profondeur de champ. Comme souvent en photo de paysage, on désire maximiser la profondeur de champ, avec une netteté parfaite du premier plan jusqu’à l’arrière-plan de nets. Pour ce faire, vous pouvez ajuster le réglage de l’ouverture dans les paramètres de l’appareil photo. Celui-ci est noté f/nombre. Plus ce f/nombre est petit, plus l’ouverture du diamètre de l’objectif est large et plus la profondeur de champ est réduite. Par conséquent, il est nécessaire d’utiliser une plus petite ouverture (grand f/nombre) pour étendre la profondeur de champ. Cependant, plus l’ouverture est étroite, plus un phénomène de diffraction risque d’entrer en action et d’impacter la finesse des détails. Il est ainsi recommandé de sélectionner une ouverture comprise entre f/8 et un maximum de f/16 pour concilier grande profondeur de champ et haute qualité d’image. 

Une ouverture comprise entre f/8 et f/16 permet de maximiser la profondeur de champ tout en conservant une haute qualité d’image. 

Réglage photo de coucher de soleil : la sensibilité ISO 

En mode manuel, vous pouvez régler la sensibilité ISO à votre convenance. Si vous utilisez le mode priorité à l’ouverture, vous pouvez définir une sensibilité ISO fixe ou indiquer une valeur maximale à ne pas dépasser. Idéalement, essayez de toujours conserver la plus faible sensibilité possible afin de maximiser la netteté et la précision des images. Sur la plupart des appareils, le réglage natif le plus bas est généralement de 100 ou 200 ISO. Sauf exception, essayez de conserver votre ISO au plus proche de ce paramètre initial. 

Utilisez une sensibilité ISO aussi faible que possible pour limiter l’apparition de bruit dans l’image. 

Réglage photo de coucher de soleil : la vitesse d’obturation 

Après avoir configuré l’ouverture et la sensibilité ISO, le troisième pilier du triangle d’exposition est la vitesse d’obturation. Celle-ci définit la durée durant laquelle l’obturateur de l’appareil photo s’ouvre pour exposer le capteur numérique ou la pellicule à la lumière. Ainsi, plus la vitesse d’obturation est longue, plus l’image sera lumineuse si les autres paramètres sont constants. Si vous photographiez en mode priorité à l’ouverture, la vitesse d’obturation est automatiquement définie par l’appareil photo. Cependant, vous devez toujours conserver un œil sur ce paramètre pour vous assurer qu’il respecte les critères de votre photo. Pour une scène statique et avec l’appareil de stabilisé sur un trépied, vous pouvez effectuer des expositions de plusieurs secondes sans aucun risque. Par conséquent, l’emploi d’un trépied est fortement recommandé pour prendre des photos du coucher de soleil. 

Pour photographier un coucher de soleil, vous pouvez avoir besoin d’une vitesse d’obturation étendue et d’un trépied pour maximiser la netteté de l’image. 

Cependant, si des sujets sont en mouvement dans l’image, une vitesse d’obturation plus brève est nécessaire afin de figer l’action. Il en est de même lorsque vous photographiez à main levée, car les mouvements de vos mains peuvent se répercuter à l’image. Dans ce cas, vous devrez réduire la durée de l’exposition en compensant avec les deux autres composants du triangle d’exposition. Cependant, l’ouverture peut difficilement être augmentée sans impacter la profondeur de champ. Par conséquent, vous devrez parfois augmenter l’ISO. Par exemple, avec une vitesse de 1/30s, passez de ISO 100 à ISO 400 vous permettra de photographier à 1/120s tout en conservant la même luminosité sur l’image. Attention tout de même de ne pas utiliser une sensibilité ISO trop excessive afin d’éviter l’apparition de bruit. Si celui-ci est inévitable, optez pour un trépied et évitez les sujets en mouvement dans le cadre. 

Votre vitesse d’obturation doit prendre en compte les sujets en mouvements dans le cadre pour qu’ils ne deviennent pas flou dans l’image. 

Réglage photo de coucher de soleil : la correction d’exposition 

La correction d’exposition est un réglage pour la photo de coucher de soleil vous permettant de facilement optimiser l’exposition de vos images. Après avoir effectué quelques photos d’essai, vérifiez l’exposition de ces dernières, idéalement à l’aide de l’histogramme. Si la photo est sous-exposée ou surexposée, vous pouvez rapidement ajuster les paramètres pour les images suivantes à partir de la correction d’exposition. Par exemple, si l’image est sous-exposée, appliquez une compensation d’⅓ ou d’½ IL. Pour une image sur-exposée, effectuez l’inverse. Chaque fois que vous ajustez la correction d’exposition de + 1 IL ou de – 1 IL, vous augmentez ou divisez par deux la luminosité de l’image. Sur les appareils les plus complets, la correction d’exposition profite d’une commande dédiée, le plus souvent sur la face supérieure du boîtier. Sur d’autres appareils, la correction d’exposition est accessible en restant appuyer sur une commande, tout en tournant l’une des molettes de l’appareil. Consultez le manuel de votre appareil photo si vous ne trouvez pas cette fonction. Enfin, vous pouvez également utiliser la correction d’exposition pour ajuster vos paramètres au fur et à mesure de la séance, lorsque la luminosité devient de plus en plus faible à mesure que le soleil se couche. 

Vous pouvez facilement corriger un défaut de luminosité à l’aide de la commande correction d’exposition de votre appareil photo. 

Réglage photo de coucher de soleil : le bracketing d’exposition 

Au coucher du soleil, la plage dynamique d’une scène est nettement plus importante qu’en plein jour. Le ciel est très lumineux et le sol est généralement plongé dans la pénombre ou éclairé par une lumière plus tamisée. Par conséquent, vous ne pourrez pas exposer parfaitement chaque zone de la scène sur la même image. Vous devrez faire un compromis pour soit obtenir un ciel bien exposé et un sol sous-exposé, soit un ciel surexposé et un sol correctement exposé. Pour éviter ce compromis, vous pouvez réaliser un bracketing d’exposition afin d’exposer parfaitement l’ensemble de l’image. Cette technique identique à la photo HDR consiste à réaliser une série d’images de la même scène, mais avec des réglages différents pour chaque photo afin d’obtenir différentes expositions. Pour ce faire, certains appareils embarquent un mode AEB ou HDR avec lequel vous pouvez définir le nombre d’images, puis la différence de luminosité entre chaque photo. En fonction de votre appareil, les images peuvent ensuite être réunies en une unique photo parfaitement exposée directement depuis l’appareil ou en post-traitement. Si votre appareil n’intègre pas de mode de bracketing d’exposition, vous pouvez réaliser manuellement cette série à partir du mode manuel ou en mode priorité à l’ouverture en jouant avec la correction d’exposition. Il sera ensuite nécessaire d’assembler les images à partir d’un ordinateur. 

Sans bracketing d’exposition, il peut être difficile d’exposer à la fois les zones lumineuses et les zones sombres d’une même scène. 

Si vous essayez la technique du bracketing d’exposition, ne déplacez pas l’appareil photo entre les prises de vue. La composition doit être strictement identique. Par conséquent, il est essentiel de stabiliser votre appareil sur un élément fixe ou idéalement sur un trépied. 

Réglage photo de coucher de soleil : le filtre ND 

Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer un bracketing d’exposition pour équilibrer la luminosité entre différentes parties de la scène, une alternative consiste à utiliser un filtre ND dégradé. Celui-ci se compose d’une plaque en verre ou en acrylique dont la moitié supérieure est revêtue d’un traitement plus ou moins opaque. En plaçant ce filtre devant votre objectif, la partie supérieure de l’image reçoit moins de lumière, signifiant que vous pourrez plus facilement obtenir un éclairage homogène, sans surexposer le ciel. Pour le coucher de soleil, nous vous conseillons les filtres Cokin Creative qui adoptent une légère teinte jaune et orange afin de renforcer les couleurs du ciel. 

Le filtre orange du kit Cokin Creative permet de renforcer les couleurs d’un coucher de soleil, tout en évitant de surexposer le ciel. 

Réglage photo de coucher de soleil : la mise au point 

La réglage de la mise au point s’effectue de la même manière qu’avec toute autre photo de paysage. Idéalement, optez pour une mise au point manuelle afin de l’effectuer avec une plus grande précision. Pour maximiser la netteté de l’image, la solution la plus simple consiste à placer la bague de mise au point sur l’infini, puis à revenir légèrement en arrière, d’environ 5 à 10°. Vous pourrez ainsi obtenir une bonne netteté du premier plan jusqu’à la ligne d’horizon. Si la scène comporte de nombreux plans superposés, une méthode encore plus efficace consiste à doubler la distance du premier sujet. Par exemple, si votre photo comporte des fleurs ou des éléments à environ 2 mètres de l’appareil, trouvez un point à 4 mètres sur lequel effectuer la mise au point. Vous pourrez ainsi obtenir une netteté plus homogène sur l’ensemble du cadre. Enfin, pour les scènes les plus complexes, vous pouvez utiliser la distance hyperfocale ou réaliser un bracketing de mise au point. Cette dernière méthode repose sur le même principe que le bracketing d’exposition, à l’exception que vous n’ajustez pas les réglages d’exposition, mais la mise au point. 

À lire : où et comment faire la mise au point en photo de paysage ?

Réalisez idéalement la mise au point sur la distance hyperfocale pour optimiser la netteté du premier plan jusqu’à l’arrière-plan. 

Réglage photo de coucher de soleil : la balance des blancs 

Outre l’exposition, l’étape la plus difficile pour photographier un coucher de soleil est de parvenir à retranscrire et à sublimer les couleurs de ce spectacle naturel. Souvent, les teintes vives et les nombreuses nuances offertes par le coucher de soleil apparaissent pâles et sans contraste une fois photographiées. Cela provient du fait que l’appareil n’est pas toujours capable de détecter ce que vous photographiez. Par conséquent, il cherche à corriger la balance des blancs en abaissant la température des couleurs afin de limiter les teintes chaudes de l’image. Pour retranscrire toute la splendeur du spectacle, vous pouvez configurer manuellement la balance des blancs depuis l’appareil ou utiliser les presets nuageux et ombres qui réchauffent la scène. Certains appareils proposent également un mode coucher de soleil, mais celui-ci offre souvent des résultats peu naturels. Enfin, la meilleure solution reste de photographier en RAW pour ajuster avec une plus grande minutie la teinte de l’image en post-traitement. 

Prenez le contrôle de la balance des blancs ou photographiez en RAW pour retranscrire fidèlement les teintes du coucher du soleil. 

Réglage photo de coucher de soleil : la focale 

Le choix de la focale n’est pas un réglage qui va directement impacter l’exposition ou votre capacité à saisir fidèlement les couleurs d’un coucher de soleil, mais l’objectif va influencer l’angle de vue et le résultat de l’image. Il n’y a pas de règle prédéfinie pour choisir votre focale, mais comme en photographie de paysage, vous obtiendrez le plus souvent les meilleurs résultats avec un objectif grand angle comme les Sony Zeiss 16-35 mm f/4 et Tamron 17-28 mm f/2,8. Ces derniers permettent de capturer de larges scènes du coucher du soleil, aidant ainsi à transcrire le sentiment de grandeur qui caractérise cet instant de la journée. 

À lire : quel objectif pour le paysage choisir ?

L’objectif grand angle Tamron 17-28 mm f/2,8 est idéal pour retranscrire toute la splendeur d’un coucher de soleil. 

Réglage photo de coucher de soleil : la composition 

On peut considérer la composition comme partie essentielle des réglages photo d’un coucher de soleil. Comme d’habitude, vous pouvez appliquer toute règle de composition en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir. Cependant, certains réglages de base vous assurent d’obtenir très simplement des images spectaculaires. Le plus souvent, on privilégie de placer la ligne d’horizon sur le tiers inférieur du cadre. Ainsi, l’accent est mis sur le ciel qui occupe les deux tiers de la photo. Le tiers restant doit idéalement comporter en grande partie le premier plan en cadrant au plus près du sol pour renforcer la dynamique. Enfin, vous devez autant que possible inclure des nuages dans la scène. Ces derniers apportent de la profondeur et agissent comme une toile de fond pour retranscrire les couleurs chaudes du coucher de soleil. Ils ajoutent des nuances et des tons supplémentaires. 

Pour mettre l’accent sur le ciel, placez la ligne d’horizon sur le tiers inférieur du cadre. 

Conclusion 

Vous connaissez désormais tous les réglages pour prendre en photo un coucher de soleil. Le plus important consiste à prendre le contrôle de l’exposition, avec une ouverture comprise entre f/8 et f/16, une sensibilité ISO la plus basse possible et une vitesse d’obturation suffisamment rapide si des sujets sont en mouvement dans l’image. Au début, vous aurez besoin d’effectuer quelques images d’essai avant d’obtenir de bons résultats. Au fur et à mesure que vous progresserez, vous parviendrez plus instinctivement à déterminer les bons réglages avant même de déclencher. Enfin, n’oubliez pas d’ajuster constamment vos paramètres durant la prise de vue afin de compenser la lumière ambiante changeante.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *