L’achat de son premier appareil photo est une étape fastidieuse. Arrivant dans un monde inconnu où de nombreux modèles coexistent en recevant tous les éloges de leur marque, il est difficile de s’y retrouver. Vous trouverez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour acheter l’appareil photo qui vous convient.

 

 

 

Estimer ses besoins: 

 

Avant d’envisager d’acheter un appareil photo, il est primordial de clairement estimer ses besoins afin de ne pas se retrouver avec un appareil trop restreint ou au contraire trop compliqué à utiliser.  On peut estimer ses besoins en fonction de 4 principaux critères qui sont:

 

  • Le type de photo que vous souhaitez faire (famille, paysage, portrait, reportage, animaux, etc)
  • Le budget disponible immédiatement et celui sur un plus long terme pour l’achat d’objectifs ou d’autres accessoires.
  • L’encombrement, souhaitez-vous un appareil qui tient dans la poche ou un appareil plus performant mais qu’il faudra transporter dans un sac.
  • La qualité recherchée. Il est inutile de prendre un appareil hors de prix parce qu’il a plus de pixels alors que les photos ne seront visionnées que sur ordinateur. Nous verrons d’ailleurs plus bas que les pixels ne sont qu’un argument marketing et ne font pas la qualité d’un appareil photo.

 

 

 

Les différents modèles d’appareils photo: 

 

Aujourd’hui, le marché des appareils photo numériques est divisé en 4 grandes catégories. On y retrouve les appareils compacts, bridges, hybrides et reflex. Commençons par un petit rappel de ces différentes sortes d’appareils photo.

 

 

Les appareils photo Compacts : 

 

Appareil photo de taille très réduite sans possibilité de changer d’objectif.

 

Avantages:

Panasonic Lumix DMC-TZ100
Panasonic Lumix DMC-TZ100
  • Facilement transportable dans la poche de par ses faibles dimensions ainsi que son faible poids.
  • Relativement abordable pour le milieu de gamme
  • Utilisable par le plus grand débutant

Inconvénients:

  • Petit capteur (sauf pour le très haut de gamme)
  • Mauvais dans les environnements à faible luminosité
  • Impossibilité de changer d’objectif
  • Manque de viseur sur beaucoup d’appareils
  • Peu de boutons de réglage
  • Zoom souvent numérique ( mauvaise qualité passé un certain cap )
  • Impossibilité d’avoir de faibles profondeurs de champ

Prix: 50-900€

 

 

 

Les appareils photo bridges: 

 

Les appareils bridges reprennent le principe du zoom intégré au boîtier à la seule différence que celui-ci est plus important. Les boîtiers en sont plus gros et disposent de plus de boutons de réglage.

 

Lumix DMC-FZ200

Avantages:

  • Viseur électronique et écran (sauf quelques exceptions)
  • Zoom plus grand que sur les compact
  • Plus de boutons de réglage que sur un compact

Inconvénients:

  • Impossibilité de changer d’objectif
  • Capteur de petite taille
  • Faible dynamique
  • Impossibilité d’avoir de faibles profondeurs de champ

Prix: 150-800€

 

 

 

Les Appareils photo reflex : 

 

Appareils photo les plus complets pour une qualité professionnelle.

 

Avantages:

  • Photo de qualité professionnelle
  • Grand capteur
  • Bonne dynamique
  • Objectif interchangeable
  • Viseur optique et écran
  • Bonne réactivité ( mise au point… )
  • Accès rapides aux réglages par les boutons sur le boîtier

Inconvénients:

  • Encombrement
  • Poids
  • Changer d’objectifs suivant le sujet
  • Objectifs relativement chers

Prix: 350€ à l’hypothèque de votre maison

 

 

 

Les appareils photo hybrides:

 

La qualité et les avantages d’un reflex avec le  volume d’un compact.

 

Sony alpha 7

Avantages: 

  • Grand capteur
  • Qualité de photo professionnelle
  • Bonne dynamique
  • Objectif interchangeable
  • Viseur électronique + écran
  • Ergonomie
  • Poids

 

Inconvénients:

  • Peu d’objectifs pour certaines marques, mais ce problème est de moins en moins présent
  • Boutons de réglage sur le boîtier souvent moins complet que sur un reflex
  • Changer d’objectif suivant le sujet. Il existe des objectifs polyvalents mais sont assez chers et en général de moins bonne qualité.
  • Objectif plus cher que sur reflex

 

Prix: 350 à 2500 € + objectifs 

 

 

 

 

 

Les critères de sélection: 

 

 

  • La taille du capteur 

Le capteur est le critère le plus important à regarder lors de l’achat d’un appareil photo. C’est lui qui définira la qualité et la sensibilité de l’appareil.

Si vous avez déjà commencé vos recherches, vous avez sans doute pu voir qu’il existe différentes sortes de capteurs, dont les trois principaux sont le plein format, l’APS-C, et le micro 4/3. Ces différents capteurs ont tous leurs propres tailles. Pour faire simple, plus le capteur est grand, plus l’appareil photo sera de bonne qualité. Pour faire un peu plus compliqué, voici plus de détails:

 

L’impact du capteur sur la longueur focale:

 

Plus le capteur sera petit, plus il captera une petite partie de la scène. Ainsi, l’image semblera zoomée une fois affichée à la même taille.

 

 

 

Plein format
APS-C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous y retrouver, voici un tableau des focales et de leurs équivalences en fonction du capteur :

 

 

 

 

Pensez à ce facteur de conversion avant d’acheter votre appareil photo. Par exemple, si vous êtes un adepte du grand-angle, il faudra privilégier un capteur plein format pour obtenir le plus grand-angle possible. En revanche, si vous avez besoin d’une grande focale comme pour de la photo animalière, des reportages sportifs, de l’astrophotographie, le format APS-C peut être un bon compromis, car il vous offrira une plus grande focale sans devoir dépenser plus.

 

Taille du capteur et qualité d’image: 

Lorsque l’on débute en photographie, on se fait tous avoir par les arguments marketing du nombre de mégapixels qu’un appareil photo possède. En réalité, ce nombre n’influence pas la qualité d’image que vous obtiendrez. Combien de personnes vous ont vanté les mérites de leurs smartphones à 24 Mpx alors qu’avec votre appareil photo reflex de 14 Mpx vous obtenez des photos d’une qualité incomparable ? Voyons le fonctionnement d’un capteur photo pour expliquer ce phénomène.

Un capteur est constitué de millions de photosites, plus communément appelés pixels dont le rôle est de capter la lumière. Mais suivant les dimensions du capteur, ces photosites n’auront pas la même taille. Si l’on répartit 14 millions de photosites sur un capteur plein format et sur un capteur 4/3, les photosites seront forcément plus gros sur le capteur plein format.

À titre d’exemple, pour le même nombre de mégapixels, les photosites d’un appareil photo reflex sont généralement de 8 à 12 fois plus gros que ceux d’un appareil photo compact. Or, plus un photosite est gros, plus il va être sensible à la lumière. Par conséquent, un seul composite d’un appareil photo reflex va recevoir entre 8 à 12 fois plus de lumière que celui d’un appareil compact, qui quant à lui devra amplifier le signal pour obtenir la même exposition, créer ainsi du bruit numérique sur l’image comme nous l’avons vu dans le cours sur la sensibilité ISO.

A prix équivalent, il est donc plus avantageux d’acheter un appareil avec un capteur plus grand plutôt qu’un appareil au capteur plus petit mais avec un plus grand nombre de pixel. La différence se fera remarquer que si vous effectuez de très grands recadrages ou que vous imprimez vos photos en grand format.

 

Pour en savoir plus sur les différents capteurs et leurs influences je vous invite à lire l’article entièrement consacré aux capteurs consultable en cliquant ici.

 

 

 

 

  • Les différents modes: 

Le deuxième critère important à prendre en compte est les possibilités de réglages que vous offre l’appareil photo. Si vous n’avez vraiment pas envie de vous prendre la tête, seul le mode automatique vous sera suffisant. En revanche, si vous souhaitez faire des photos plus poussées en réalisant vraiment les photos que vous avez envie de faire, il faudra pouvoir définir vos propres réglages. Pour cela il faudra impérativement choisir un appareil photo disposant des modes manuel(M), priorité à l’ouverture(A ou Av), priorité vitesse(S ou Tv) et programme(P).

Le mode Manuel permet de gérer 100% des réglages manuellement, le mode Priorité à l’ouverture permet de régler l’ouverture du diaphragme et l’appareil photo adapte automatiquement les autres réglages, le mode priorité vitesse permet de régler la vitesse d’obturation et l’appareil photo adapte également les autres réglages en fonction de la valeur choisie. En mode programme, l’appareil effectue des mesures et vous donne plusieurs couples de vitesse d’obturation/ouverture vous donnant la même luminosité, mais un résultat différent sur la profondeur de champ et sur les sujets en mouvement.

 

Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article entièrement consacré à ces différents modes en cliquant ici.

 

 

 

  • L’accessibilité des réglages: 

Outre les modes M/A/S/P, les appareils photo disposent de nombreux autres réglages comme la sensibilité ISO, la balance des blancs, la correction d’exposition, etc. Même si un appareil photo dispose de tous ces réglages, il faut encore que ceux-ci soient facilement accessibles, ce qui est obligatoire dans des situations où la vitesse est primordiale, comme en photo de sport ou de concert. Cette accessibilité fait depuis longtemps une des grandes différences entre modèle bas de gamme et modèle haut de gamme ou entre appareil photo compact/hybride et appareil photo reflex. Même si chaque année l’écart entre les différents modèles se resserre de plus en plus, vous trouverez sur les appareils reflex de nombreux boutons, voire un écran supplémentaire vous permettant de modifier instantanément les différents réglages alors que sur les appareils photo compact/hybride ou sur les reflex bas de gamme tous ces réglages se font en naviguant dans les différents menus de l’appareil, ce qui est loin d’être pratique et représente une grande perte de temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appareil photo hybride Sony ILCE-5000LB à gauche et appareil photo reflex Canon EOS 5D Mark IV à droite. Le Sony est un appareil pour débutant de 2013 et le Canon un appareil professionnel de 2016, ce qui explique aussi cette énorme différence. 

 

 

 

 

  • La montée en ISO:   

La sensibilité ISO définit la sensibilité à la lumière du capteur. Plus cette sensibilité est élevée, plus l’appareil photo captera de lumière. Les hauts ISO sont utilisées pour photographier de nuit ou dans de mauvaises conditions de lumières sans trop devoir augmenter le temps d’exposition.

Mais comme nous l’avons vu, ou comme vous le verrez dans l’article sur la sensibilité ISO, plus celle-ci est élevée, plus l’image sera dégradée.

Cette dégradation de l’image se caractérise par l’apparition de bruits numériques sur la photo. Ce bruit apparaît à partir d’une sensibilité ISO plus ou moins élevée suivant l’appareil photo. En règle générale, plus le capteur est grand, plus vous pourrez monter en ISO sans dégrader l’image.

 

ISO 200
ISO 12800

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur la sensibilité ISO, je vous invite à lire l’article entièrement consacré à ce sujet.

 

 

 

  • Le format RAW: 

Lorsque l’on débute en photo, on pense à tort que le format d’image importe peu au résultat final. Pour nous l’appareil prend une photo au format JPEG et il nous suffit ensuite de la passer sur un ordinateur pour la modifier et en faire ce que l’on veut. Ce raisonnement est totalement faux. En réalité, le format JPEG n’est absolument pas adapté pour faire de la retouche photo. À moins d’utiliser seulement votre appareil pour immortaliser des repas de famille, les retouches photos seront indispensables pour améliorer vos photos. Pour cela, il faudra obligatoirement que votre appareil photo soit capable d’enregistrer les photos au format RAW afin de travailler dans les meilleures conditions possibles.

 

Pour en savoir plus sur les différences entre le JPEG et le RAW, je vous invite à lire l’article entièrement consacré à ce sujet en cliquant ici.

 

 

 

  • La visée: 

Critère à ne surtout pas négliger lors de l’achat d’un appareil photo. Il existe aujourd’hui trois systèmes de visées avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

 

– Écran LCD: Actuellement, tous les appareils disposent d’un écran LCD ou plus rarement OLED. Ce type de visée est très pratique car vous disposez de nombreuses informations complémentaires comme les réglages, l’histogramme, une grille pour la composition, etc. Ces écrans sont parfois articulés, ce qui est très pratique lorsque vous utilisez votre appareil en mode vidéo ou lors de cadrage extrême. Ils ont également l’avantage de refléter exactement ce que sera votre photo en simulant le résultat suivant les réglages que vous indiquez. Cet avantage est par exemple très pratique pour de la photo de nuit, car en augmentant la vitesse d’obturation ou la sensibilité ISO, vous serez capable d’obtenir une image suffisamment claire pour effectuer la mise au point.

 

Sony DSC-RX100
Canon EOS 70D

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malheureusement, ils ont également des inconvénients. Suivant la qualité de l’écran, ils n’auront pas toujours une bonne colorimétrie. Il arrive également qu’en plein soleil, l’écran ne soit pas assez lumineux pour correctement distinguer l’image et soit même inutilisable ou inversement qu’il soit trop lumineux dans un environnement plus sombre. Dans ces deux types de situations, l’image affichée à l’écran ne sera donc pas exactement la même que celle que vous obtiendrez une fois passée sur votre ordinateur.

 

 

– Viseur reflex: Les viseurs reflex sont intégrés sur le dessus des boîtiers reflex. Ils sont le reflet direct de la lumière traversant l’objectif et renvoyé par un miroir. Vous pourrez donc y voir les modifications des réglages tels que l’ouverture, du diaphragme ou encore de la mise au point, mais en aucun cas les réglages propres au capteur tel que la vitesse d’obturation ou la sensibilité ISO. Ce sera à vous d’imaginer le résultat que ces réglages engendreront. Ils ne peuvent par ailleurs pas être utilisés lorsque le miroir est levé comme lorsque vous utilisez l’appareil pour filmer ou que la visée par écran est activée.

 

© Cburnett 1. Objectif 2. Miroir abaissé (image visible dans l’oculaire / le viseur) 3. Obturateur focal 4. Capteur/Film 5. Verre dépoli 6. Condensateur 7. Pentaprisme 8. Oculaire/Viseur

 

 

 

 

 

 

 

– Viseur électronique: 

Le viseur électronique reprend la forme du viseur reflex à la différence que celui-ci ne fonctionne pas avec le reflet de la lumière. Il s’agit en réalité d’un écran, le plus souvent OLED intégré dans le viseur. Il reprend donc tous les avantages de la visée par écran tout en supprimant les inconvénients dus aux problèmes de luminosité en cas de forte lumière ou d’environnement trop sombre, car votre oeil est directement collé à l’écran, empêchant toute lumière extérieure de venir perturber le résultat. Souvent critiqué au début par son manque de qualité, il est désormais plus que performant et est voué à remplacer tous les viseurs reflex, car il  permet également d’obtenir des boîtiers beaucoup plus petits comme c’est le cas sur les appareils hybrides. Je vous conseille donc d’opter si possible pour ce type de viseur.

 

 

 

 

  • Connectivité et autres fonctionnalités: 

 

Aujourd’hui, la plupart des appareils photo sont munis de multiples fonctionnalités. La plupart ne vous aideront pas à faire de plus belles photos, mais peuvent vous simplifier la vie.

 

– La griffe flash:

Montée sur presque tous les appareils dès le milieu de gamme, elle sera indispensable pour y installer un flash externe ou pour y installer d’autres accessoires comme un micro.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Le GPS

De plus en plus d’appareils disposent d’un GPS qui est soit intégré à l’appareil photo, soit fonctionnant avec votre smartphone et permettant ainsi de connaître par la suite l’emplacement exact où la photo a été prise. Bien qu’il s’agisse d’un gadget, cette fonction peut être pratique lorsque vous devez classer vos photos de vacances ou lors d’une randonnée pour retrouver un lieu unique.

 

– Le Wifi

Le wifi est désormais disponible sur presque tous les nouveaux modèles d’appareils photo. Il permet de partager directement vos photos sur vos réseaux sociaux, ce que je déconseille fortement. Mais, il permet également de visionner instantanément vos photos ou d’utiliser le live view sur votre smartphone/tablette ce qui est largement plus pratique que l’écran intégré. Certaines marques proposent même de piloter les réglages de votre appareil grâce à votre téléphone.

 

– Le mode rafale

Bien qu’il ne faut pas abuser de ce mode, il est tout de même utile pour des photographes sportifs, animaliers, reporters, etc. Dans ce type de situation, il faudra privilégier un appareil photo vous offrant la plus grande rafale possible, c’est-à-dire un appareil photo capable de prendre le plus d’images possibles à la seconde et si possible sur plusieurs secondes. Pensez à regarder ce critère si vous comptez effectuer ce type de photos.

 

 

 

 

Hybride ou reflex ? 

 

C’est la question la plus difficile car aujourd’hui l’écart de performance entre un appareil photo hybride et un appareil photo reflex se réduit de plus en plus, voir devient inexistant entre certains modèles. Alors, quel appareil photo choisir entre ces deux modèles ?

 

Un appareil hybride possède en général une plus haute rafale. Il est beaucoup plus compact et moins lourd, ce qui est un avantage si vous avez de petites mains ou si vous comptez voyager avec. Certains modèles peuvent même tenir dans la poche suivant l’objectif fixé. En revanche si vous souhaitez devenir photographe professionnel, vous serez malheureusement vu par de nombreux clients comme étant un photographe amateur car pour de non connaisseurs, c’est la taille de l’appareil qui fait la qualité des photos. Malheureusement, les appareils hybrides possèdent un parc d’objectif plus restreint et plus cher que les reflex. Ce problème est de moins en moins fréquent, mais pensez tout de même à vérifier les objectifs disponibles avant d’acheter votre appareil.

 

Un appareil reflex possède en général une plus grande réactivité ainsi qu’un plus grand choix d’objectifs, mais au détriment de l’ergonomie. Si vous comptez voyager ou faire de longues randonnées avec de nombreux objectifs, pensez à prendre l’extension incluant un abonnement chez le médecin pour soigner votre dos en même temps que vous acheter votre appareil.

 

Dans tous les cas, que ce soit avec un appareil hybride ou reflex, il vaut mieux prendre un appareil milieu de gamme et consacrer le plus gros du budget aux optiques. Ce sont eux qui feront en plus grande partie la qualité d’image. De plus, vous pourrez les conserver même si vous changez d’appareil photo par la suite.

 

 

 

 

En conclusion 

 

Pour un budget entre 100 et 300€ et que vous recherchez un appareil photo uniquement pour faire des photos de familles, de vacances ou pour immortaliser d’autres moments, mais sans prise de tête, en utilisant uniquement le mode automatique, alors je vous conseille un appareil photo compact.

 

Pour un budget entre 300 et 500€ et que vous souhaitez effectuer des photos plus créatives, de pouvoir jouer avec les réglages et d’avoir un appareil polyvalent, alors je vous conseille grandement un appareil photo hybride milieu de gamme plutôt qu’un appareil reflex bas de gamme. Vous aurez ainsi un appareil beaucoup plus performant.

 

Pour un budget supérieur à 500€, je vous laisse le choix entre un appareil hybride haut de gamme ou un appareil reflex, tout dépendra du rapport à l’encombrement que vous souhaitez.

 

 

 

 

J’espère que cet article vous aidera à trouver votre prochain jouet. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions et à vous abonner à la newsletter pour être tenu informé lors de la publication des prochains articles et pour recevoir gratuitement votre guide photo.