Positano est une petite ville de la province de Salerne dans la Campanie en Italie. Autrefois au coeur d’un empire maritime, elle est aujourd’hui une station balnéaire prisée et l’une des destinations photo les plus populaires au monde.

Malheureusement, si vous souhaitiez vous y rendre pour votre prochain voyage photo, la municipalité mettra en place à partir de mi-novembre une taxe de 1000 € à tout photographe voulant prendre des photos de la ville à des fins commerciales. Dorénavant, toute personne souhaitant prendre des photos de Positano devra soumettre une demande d’autorisation à la municipalité au moins 30 jours avant le début du tournage. Pour les demandes urgentes, vous devrez payer 50% de plus.

Heureusement, cette règle ne concerne pas tout le monde. Les photographes amateurs et les touristes n’auront pas à faire une demande de permis et ne payeront aucune taxe pour immortaliser leurs vacances. Attention, même si vous êtes un photographe amateur et que vous mettez en vente vos photos sur des banques d’images en ligne telles que shutterstock, fotolia, etc, vous serez soumis aux mêmes conditions qu’un photographe professionnel et vous devrez faire une demande et payer la taxe.

De plus, la ville de Positano est devenue ces dernières années une destination populaire pour les shooting photo de mariage. Ce type d’événement n’est soumis à aucune taxe, mais il faudra tout de même soumettre une déposition à la municipalité au moins dix jours avant l’événement.

 

Taxe Positano

 

La ville de Positano n’est malheureusement pas la première à mettre en place un permis et une taxe photographique. Certaines villes vont même jusqu’à complètement l’interdire. Qu’il s’agisse d’une méthode permettant de limiter l’afflux massif de photographe, de contrôler l’image de la ville ou tout simplement de gagner de l’argent, il faut espérer que cette restriction ne donne pas d’idée à d’autres villes si nous souhaitons conserver notre droit de photographier. N’hésitez pas à partager votre avis sur cette nouvelle loi dans les commentaires.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.