La marque Sony a récemment annoncé la sortie d’un nouveau bridge, le Sony RX10 IV. Alors que son prédécesseur, le RX10 III s’est imposé comme étant le meilleur bridge expert du marché, cette nouvelle version est équipée d’un nouveau capteur et d’un nouveau processeur, deux pièces provenant entre autres du RX100 Mark V, le meilleur compact expert et de l’alpha 9, le meilleur hybride expert.

Ces améliorations ont permis au Sony RX10 IV de gagner en rapidité et en fluidité. Avec un autofocus fonctionnant en 0,03 s, une rafale de 24 fps et une vitesse d’obturation de 1/32 000 s, le RX10 IV devient le bridge le plus rapide du marché.

 

 

Autofocus ultra rapide :

L’un des plus grands changements sur le RX10 IV est l’ajout d’un autofocus à détection de phase intégrée sur le capteur. Avec 315 points autofocus couvrant environ 65% de l’image, le RX10 IV est capable d’effectuer la mise au point en 0,03 s, soit deux fois plus vite que son aîné, le RX10 III.

De plus, l’autofocus du RX10 IV est équipé d’un système de suivie haute performance. En outre, le RX10 IV dispose d’un processeur «exactement identique» à celui utilisé dans la caméra sportive fard de la marque, l’Alpha 9. Cela signifie que le RX10 IV a les mêmes algorithmes de mise au point automatique pour le suivi du sujet et le mode Eye AF amélioré que nous avons vu sur l’a9.

 

 

Sony RX10 IV

[1] Points AF visibles sur l’écran
[2] Algorithme AF (n’apparaît pas sur l’écran réel)

 

 

 

Rafale de 24 fps :

Le RX10 IV est équipé de la dernière technologie de capteur empilé qui couplé à une mémoire tampon et à un processeur capable de traiter jusqu’à un demi-million de pixels par seconde (le Bionz X) permet désormais d’obtenir une vitesse de rafale avec autofocus continu considérablement amélioré avec une fréquence d’image maximale passant de 14 à 24 Fps. La mémoire tampon est également considérable avec une capacité de 112 Raw ou de 249 Fine JPEG.

Si cette vitesse est trop élevée pour vous, d’autres modes de rafales sont disponibles avec une fréquence de 10 Fps et de 3,5 Fps pour le plus lent.

Le RX10 IV utilise l’obturateur électronique pour photographier à 24 fps. Cet obturateur permet d’obtenir des vitesses d’obturation allant jusqu’à 1/32 000 s.

 

 

Écran enfin tactile : 

Le RX10 IV devient également le premier de la longue série RX à être équipé d’un écran LCD inclinable de 7,6 cm (1 440 000 points) et surtout tactile.

 

Sony RX10 IV

 

 

Outre l’accès à un menu personnalisable, cet écran tactile permet également de contrôler la zone de mise au point en touchant simplement l’écran à l’emplacement souhaité.

 

 

 

 

 

 

Sony RX10 IV

 

Lorsque l’appareil est maintenu à l’oeil, l’écran peut alors être utilisé comme un pavé tactile autofocus et il suffit alors de faire glisser le doigt sur celui-ci pour déplacer la mise au point, ce qui permet d’obtenir une transition fluide.

 

 

 

 

Vidéo améliorée : 

Côté vidéo, le RX10 IV est capable de filmer en 4K sur toute la largeur du capteur, ce qui permet d’obtenir des images très détaillées. Ces vidéos 4K peuvent être tournées à 30, 25 ou 24 fps en100Mbps ou 60Mbps en utilisant le codec XAVC S.

En plus de la 4K, le RX10 IV peut également filmer en 1080 jusqu’à 120 fps. Avec une résolution encore plus faible, il est possible de filmer jusqu’à 240, 480 ou même 960 fps. De quoi ravir les amateurs de Slow-motion.

L’autofocus est également deux fois plus rapide que sur l’ancien modèle. De plus, comme mentionné précédemment, le nouvel écran tactile permet d’effectuer des changements de mise au point homogène et fluide. Pour cela, vous aurez le choix entre trois vitesses de transition.

Le RX10 IV dispose également d’un mode de prise de vue «Proxy», où il capture un flux de vidéo 720p à côté du flux principal 4K, ce qui signifie que vous pouvez éditer à l’aide des proxies, puis appliquer les modifications apportées à la vidéo en pleine résolution à la fin du processus. Cela permet d’accélérer considérablement le flux de travail, en particulier lorsque les ressources de l’ordinateur sont insuffisantes.

 

Objectif identique : 

Le RX10 IV conserve la même optique que son prédécesseur, le zoom ZEISS® Vario-Sonnar® T* 24 – 600 mm F2.4-4.

Cependant, Sony affirme que le système de stabilisation a été amélioré pour les grandes focales, ce qui devrait permettre de garder plus facilement les points AF sur le sujet.

 

Sony RX10 IV

 

 

 

 

 

Sony RX10 IV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion :

Avec le RX10 IV, Sony mise sur la rapidité et la précision. À en voir les caractéristiques, le pari est tenu, ce qui propulse directement cet appareil au rang du bridge le plus rapide du marché. Il faudra cependant attendre jusqu’en octobre et débourser la modique somme de 2000 euros pour s’offrir cette petite fusée.