Ces dernières semaines de nombreuses rumeurs spéculaient sur la sortie d’un nouvel appareil hybride Sony. Elles n’étaient pas infondées puisque aujourd’hui, Sony vient officiellement d’annoncer la sortie de l’Alpha 7R III. Grand successeur de l’Alpha 7R II sortie il y a un peu plus de deux ans et petit frère de l’Alpha 9 sorti quand à lui il y a seulement quelques mois, l’Alpha 7R III hérite de nombreuses technologies présentes sur l’A9 et corrige les défauts cités par les utilisateurs de l’Alpha 7R II.

 

 

Toujours plus rapide :

 

L’Alpha 7R III reprend le même capteur plein format CMOS de 42,4 Mpx qui équipait l’A7R II et également le même système de mise au point, soit un autofocus à détection de phase composée de 399 collimateurs couvrant environ 68% de la zone de l’image dans les directions horizontale et verticale. Cependant, le système autofocus par détection de contraste est maintenant constitué de 425 points, soit une augmentation de 400 points par rapport à l’Alpha 7R II. Sony affirme que le traitement plus rapide donnera un suivi du sujet et un AF Eye (suivi des yeux) plus performant que les modèles a7R existants.

 

SONY A7R III

 

 

De plus, l’Alpha 7R III dispose désormais d’un processeur Bionz X qui associé au processeur Sony frontal, permet à l’appareil de traiter plus de données en moins de temps. l’Alpha 7R III est désormais capable de prendre jusqu’à 10 ips avec un suivi AF continu. Cette cadence peut être tenue sur 87 jpeg ou 28 Raw et fonctionne soit avec l’obturateur mécanique ou électronique, permettant des prises de vues entièrement silencieuses.

 

 

 

 

Stabilisation 5 axes et mode Pixel-Shift :

 

L’alpha 7R III est équipé d’un système de stabilisation mécanique sur 5 axes offrant un gain de 5,5 IL. Cela signifie que si vous avez normalement besoin de photographier à 1/125 seconde pour éviter le flou de bougé, vous pouvez désormais obtenir les mêmes résultats à environ 1/3 de seconde.

De plus, le mécanisme d’obturation de l’alpha 7R III adopte un tout nouveau design avec un « shutter shock » permettant de réduire les vibrations grâce à un mécanisme de freinage nouvellement conçu qui ralentit le rideau d’obturation à la fin de sa course, l’empêchant de claquer dans le fond de son logement. Sony affirme que le nouveau design de l’obturateur de l’A7R III permettra de considérablement réduire les problèmes de vibrations causés par l’obturateur des appareils mirrorless. Bien sûr, l’obturateur électronique de l’A7R III ne produira aucune vibration.

 

L’A7R III introduit également, pour la première fois dans un appareil photo Sony, la prise de vues par pixel. Surnommé « Multi Pixel Shift« , ce mode de prise de vues tire pleinement parti de la stabilisation 5 axes pour capturer des images de très haute résolution. Dans ce mode, l’appareil photo décale précisément le capteur par incréments de 1 pixel pour capturer quatre images de 42MP. Cela permet à la caméra de capturer un pixel complet de chaque couleur primaire plutôt que de reconstruire les couleurs à partir de la matrice de filtres de couleur en forme de damier, un processus connu sous le nom de demosaicking et qui introduit beaucoup d’artefacts. Ensuite, sur l’ordinateur (ce qui ne peut pas encore être directement effectué sur l’appareil photo), les images peuvent être combinées pour obtenir une image de 169,6 mégapixels.

 

SONY A7R III

 

Comme vous pouvez le deviner, ce mode de prise de vues n’est pas adapté pour les sujets en mouvement. C’est principalement pour la photographie de studio où l’A7R III est en concurrence avec des appareils photo moyen format.

 

 

Vidéo 4K plus performante :

 

Comme son prédécesseur, l’Alpha 7R Mark III peut enregistrer en 4K sur toute la largeur de son capteur, mais obtient de meilleurs résultats en mode recadrage Super 35. En mode recadrage, l’appareil photo utilise une zone de 5176 x 2924 pixels, qu’il extrait pour produire des séquences 4K 3840 x 2160 très détaillées. Sony affirme que la qualité d’image des deux types de séquences est améliorée, mais que le différentiel de qualité entre les modes plein écran et Super 35 mm reste inchangé.

L’Alpha 7R III bénéficie également de la fonction Hybrid Log Gamma, apparue pour la première fois avec le Panasonic GH5 et permettant de capturer tous les détails des scènes à forte dynamique. Désormais, les profils S-Log2 et S-Log3 sont tous deux disponibles, offrant une meilleure flexibilité de gradation des couleurs.

Il peut également filmer en XAVC-S Proxy, où l’appareil photo enregistre à la fois un flux proxy de haute qualité et un autre plus petit et donc plus facilement modifiable. Une caractéristique que nous avons vue pour la première fois sur le RX10 IV.

 

 

Ergonomie et visée optimisées :

 

Bien que le boîtier reprenne essentiellement le design de L’alpha 7R II, il gagne tout de même certaines des améliorations ergonomiques de l’a9. Cela inclut un bouton AF-On et un joystick / multi-contrôleur permettant de positionner le collimateur autofocus. L’écran tactile de 3″ dispose désormais d’une définition de 1 440 000 points et peut également être utilisé comme pavé tactile AF lorsque l’appareil photo est utilisé avec le viseur électronique.

Peut-être le plus important, l’a7R III gagne le nouveau système de menu de l’a9, y compris la personnalisation de bouton de ce modèle.

L’alpha 7R III reçoit également le viseur OLED à 3,69 points déjà présent sur l’A9 et sur le Fujifilm GFX 50S.

SONY A7R III

 

La durée de vie de la batterie a été doublée, permettant désormais de capturer 650 photos par charge ou 530 photos en utilisant le viseur électronique. Cette autonomie peut être augmentée en utilisant la poignée de batterie VG-C3EM disponible en option.

 

Prix et disponibilité : 

Le Sony Alpha 7R III sera disponible à partir du 1er novembre 2017 pour un prix de vente recommandé de 3199 $, soit environ 3500 €

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.