Qu’est-ce que le flou d’arrière-plan en portrait et comment le créer ?

Le flou d’arrière-plan est présent dans de nombreuses photos, de manière naturelle ou volontaire. Ce flou permet d’attirer plus efficacement l’attention sur le sujet principal de l’image en supprimant les distractions. Grâce à un mélange d’équipements, de paramètres et à un placement minutieux du sujet, vous pourrez créer votre propre flou d’arrière-plan pour donner un aspect professionnel à toutes vos photos et mettre en valeur le sujet photographié. 

Flou d’arrière-plan et ouverture 

Le flou d’arrière-plan d’une image est avant tout créé par l’ouverture du diaphragme de l’objectif. Plus cette dernière est grande (plus le f/nombre est petit), plus la profondeur de champ est faible et ainsi plus les éléments situés en arrière-plan deviennent rapidement flous dans l’image. Vous pouvez donc définir votre appareil sur une grande ouverture à partir des modes manuel ou semi-automatique pour optimiser le flou d’arrière-plan. En revanche, l’ouverture maximale que vous pouvez utiliser est propre à chaque objectif. Toutes les optiques n’offrent donc pas le même niveau de flou d’arrière-plan. Idéalement, il est nécessaire d’utiliser un objectif disposant d’une ouverture d’au moins f/2.8 comme les Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD et Canon EF 70-200 mm f/2,8 L USM. Un modèle avec une ouverture encore plus large (f/1,8 ou f/1,4) comme les Tamron 35mm F/1,8 Di VC USD et Sigma 24mm F/1,4 DG HSM Art permet d’obtenir un effet encore plus marqué et sublime le bokeh. Bien évidemment, il existe quelques alternatives pour maximiser le flou avec un objectif standard, mais cela nécessite des configurations plus complexes et le résultat n’est pas toujours aussi flatteur qu’un objectif à grande ouverture. La première étape pour créer un beau flou d’arrière-plan est donc d’investir dans un objectif plus lumineux. Un 50 mm f/1,8 comme le Canon EF 50 mm F/1,8 STM est parfait pour cette tâche et généralement très abordable. 

Cette photo de portrait présente un arrière-plan très flou grâce à la grande ouverture de f/2,8 de l’objectif TAMRON SP 24-70mm F/2.8 Di VC USD.

En revanche, ce n’est pas parce que vous avez un objectif de f/1,4 ou f/1,8 que vous devez constamment l’utiliser à sa plus grande ouverture. Si vous prenez une photo de groupe à f/1,8, la majeure partie du groupe ne sera notamment pas nette. Même lorsque vous ne photographiez qu’une unique personne, une ouverture légèrement plus petite peut être nécessaire en fonction du placement du sujet. De plus, un objectif offre généralement le plus haut niveau de piqué à environ 2 diaphragmes après sa plus grande ouverture. Par conséquent, un objectif de f/1,4 offrira le meilleur de lui-même à environ 2,8 IL, tout en conservant un très fort flou d’arrière-plan. 

En photographie de groupe, vous avez besoin d’une ouverture plus étroite pour obtenir une netteté optimale sur tous les membres. 

La distance entre le sujet et l’appareil 

La distance entre l’appareil photo et le sujet peut également influencer le flou d’arrière-plan d’une image. Ce phénomène est comparable au fonctionnement de la vision humaine pour laquelle la profondeur de champ se réduit à mesure que vous vous approchez du sujet. Pour mieux comprendre, vous pouvez tendre votre bras et fixer du regard votre main. En la rapprochant progressivement de votre visage, vous remarquerez que l’arrière-plan devient de plus en plus flou. Il en est de même avec votre appareil photo lorsqu’il se rapproche d’un sujet. C’est notamment pour cette raison que la profondeur de champ est réduite à son extrême en macrophotographie, car la distance avec le sujet est de seulement quelques centimètres. Vous pouvez donc tirer profit de cette caractéristique pour maximiser le flou d’arrière-plan avec un objectif standard. Photographier un sujet de près peut cependant introduire de la distorsion, ce qui peut déformer le sujet et s’avérer très peu flatteur en portrait. Vous devrez donc trouver l’équilibre optimal entre arrière-plan flou et proportions naturelles. Cet équilibre sera atteint à une distance différente selon la focale utilisée. 

Le flou d’arrière-plan est très fort en macrophotographie, car la distance entre l’appareil et le sujet est réduite à son extrême. 

La distance entre le sujet et l’arrière-plan 

L’ouverture et l’équipement jouent un rôle déterminant pour créer un flou d’arrière-plan, mais le placement du sujet est tout aussi important. En effet, un objectif effectue la mise au point en fonction de la distance avec l’appareil. Par conséquent, si vous effectuez le focus sur le sujet, tous les éléments qui se trouvent à la même distance seront également nets. C’est ce que l’on appelle le plan focal. En revanche, plus les éléments s’éloignent de cette distance, plus ils deviennent progressivement flous. Par conséquent, plus l’arrière-plan est éloigné du sujet, plus il sera flou. Si vous prenez le portrait d’une personne adossée contre un mur, l’arrière-plan ne sera que très légèrement flou, même à f/1.8. En l’éloignant davantage du mur, vous pouvez entièrement flouter l’arrière-plan, même avec une ouverture plus étroite. Laisser de l’espace entre le sujet et l’arrière-plan vous aidera donc à créer un flou plus profond, plus doux et plus séduisant.  

Plus le sujet est éloigné de l’arrière-plan, plus vous pourrez le rendre flou. 

La longueur focale 

Contrairement à la croyance populaire, la longueur focale d’un objectif ne présente pas un impact réel sur la profondeur de champ et donc le flou d’arrière-plan d’une image. Cependant, plus la distance focale est longue, plus la perspective est compressée. L’angle de vue plus étroit d’un téléobjectif affiche une plus faible zone de l’arrière-plan et réduit les distances entre les différents éléments. Cette caractéristique donne l’impression que le flou d’arrière-plan est plus important en comparaison à des optiques de plus faible focale. Les lumières hors de la zone de focalisation profitent également de cet agrandissement dans le cadre, formant alors un bokeh plus fort et plus présent. C’est notamment pour ces raisons que les focales entre 100 et 200 mm sont plébiscitées par les photographes de portraits. Ces optiques retranscrivent de plus les proportions du sujet de manière naturelle. Elles permettent de créer un flou d’arrière-plan très marqué, tout en conservant une bonne distance avec le sujet. 

Un téléobjectif (ici de 150 mm) peut compresser la perspective et donner l’impression de renforcer le flou d’arrière-plan. 

Bokeh et flou d’arrière-plan 

Le flou d’arrière-plan et le bokeh sont deux notions photographiques étroitement liées. Le bokeh est un terme japonais signifiant flou. Il fait référence à la qualité du flou dans une image, mais il est plus couramment attribué aux points lumineux circulaires et flous dans une photo. Ces derniers forment une excellente manière de combler un arrière-plan et de rendre l’image encore plus séduisante. Mais comment créer du bokeh ? La réponse est des plus simples, créez du flou d’arrière-plan sur une scène présentant de nombreux points de lumière en arrière-plan et vous aurez instantanément du bokeh. Ces points lumineux peuvent être issus d’une source naturelle ou artificielle. Les lumières de Noël, les lampadaires ou les néons des magasins fonctionnent notamment très bien. Les hautes lumières ou les scènes scintillantes sont également efficaces. Par exemple, les feuilles d’un arbre frappées par le soleil forment de nombreux points de bokeh. Il existe ainsi de nombreuses manières de créer du bokeh et il vous suffit de trouver le bon réglage d’ouverture, la bonne distance avec le sujet et le bon objectif pour le créer de la manière la plus efficace possible. 

En créant un flou d’arrière-plan, du bokeh sera automatiquement formé sur les points lumineux hors de la zone de focalisation. 

Conclusion

Vous pouvez facilement créer un flou d’arrière-plan en utilisant une grande ouverture et en plaçant correctement le sujet par rapport à l’arrière-plan ou votre appareil par rapport au sujet. Vous pouvez combiner les différentes méthodes mentionnées précédemment pour maximiser le flou d’arrière-plan en fonction de la scène ou de votre matériel. Par exemple, si vous n’avez pas d’objectif à grande ouverture, il est possible de laisser plus d’espace entre le sujet et l’arrière-plan pour renforcer le flou, mais également de vous rapprocher. Vous serez ainsi en mesure de rendre l’arrière-plan flou pour cacher de nombreuses distractions et attirer efficacement le regard du spectateur sur le sujet de l’image.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Une pensée sur “Qu’est-ce que le flou d’arrière-plan en portrait et comment le créer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *