Qu’est-ce que la synchronisation haute vitesse ?

La synchronisation haute vitesse, également notée HSS pour High Speed Synchronisation permet d’utiliser un flash avec une vitesse d’obturation supérieure à 1/200s ou 1/250s. Ce mode est donc indispensable pour la photographie sportive, d’événements, mais également pour utiliser de grandes ouvertures en pleine journée.  

 

Comprendre la synchronisation haute vitesse 

Pour bien comprendre ce qu’est la synchronisation haute vitesse, il est dans un premier temps nécessaire de s’intéressant à la manière dont fonctionne votre appareil photo pour capturer une image. Aujourd’hui, tous les obturateurs mécaniques des appareils photo réflex ou hybrides sont équipés de deux rideaux destinés à s’ouvrir ou se fermer pour exposer le capteur d’image à la lumière durant une durée définie par la vitesse d’obturation. Ainsi, lorsque vous prenez une photo, le premier rideau va descendre pour exposer le capteur à la lumière. Ensuite, après une durée correspondant à la vitesse d’obturation, le second rideau va venir recouvrir le capteur pour mettre fin à l’exposition. Par exemple, pour une photo réalisée à 1/120s, il y aura eu 1/120s entre le moment où le capteur est totalement découvert et celui où le second rideau entame sa course. Voici une vidéo enregistrée à 5 000 i/s montrant ce mode de fonctionnement pour une vitesse d’obturation de 1/60s. 

Le mode de fonctionnement précédemment décrit est en revanche uniquement possible avec des vitesses d’obturation lentes. En effet, lorsque vous utilisez une vitesse d’obturation plus rapide, l’ensemble du capteur n’est jamais totalement exposé au même instant. Le second rideau débute alors sa course avant même que le premier rideau ne soit totalement ouvert. La vitesse d’obturation à partir de laquelle se produit ce phénomène est généralement de 1/200s ou 1/250s sur la grande majorité des appareils photo. C’est ce que l’on appelle la vitesse de synchronisation du flash. Sur certains appareils d’entrée de gamme ou plus anciens, celle-ci peut être de seulement 1/160s. Voici une vidéo capturée en slow motion à 2 000 images par seconde illustrant ce mode de fonctionnement pour une vitesse d’obturation de 1/1000 seconde.

Par conséquent, au-delà de la vitesse de synchronisation, le flash ne peut couvrir qu’une partie de la photo. Cela se traduit à l’image par une bande noire qui recouvre une plus ou moins grande partie de la scène. Celle-ci correspond à la zone où le flash n’a pas pu exposer l’image. Seule l’utilisation de la synchronisation haute vitesse permet alors d’éviter l’apparition de ces bandes noires. 

synchronisation haute vitesse

 

Quand utiliser la synchronisation haute vitesse ? 

Comme nous venons de le voir, la synchronisation haute vitesse permet d’utiliser un flash avec une vitesse d’obturation supérieure à 1/200s ou 1/250s. Cette fonctionnalité s’avère donc indispensable pour photographier un sportif ou tout autre sujet se déplaçant rapidement. 

synchronisation haute vitesse
La synchronisation haute vitesse est nécessaire pour figer les actions d’un sportif.

La synchronisation haute vitesse est également très souvent nécessaire en photographie de portrait. Par exemple, lorsque votre sujet est placé à l’ombre, mais que l’arrière-plan est très lumineux, il sera nécessaire d’utiliser une vitesse d’obturation rapide pour éviter toute surexposition de l’image. Il en est de même lorsque vous souhaitez utiliser de grandes ouvertures dans un environnement lumineux. Seule l’utilisation de la synchronisation haute vitesse vous permettra alors d’obtenir une exposition correcte de l’ensemble de l’image. 

synchronisation haute vitesse
La synchronisation haute vitesse peut être utilisée pour conserver une grande ouverture dans un environnement lumineux.

Attention ! Pour bénéficier de la synchronisation haute vitesse et le nécessaire que l’appareil photo et le flash soient compatibles avec cette fonctionnalité. 

 

Comment fonctionne la synchronisation haute vitesse ?

Lorsque vous utilisez un flash en mode standard, l’éclair émis est extrêmement bref et plus court que la durée nécessaire à l’obturateur pour se déplacer d’un bout à l’autre du capteur d’image. L’obturateur partiellement ouvert va ainsi couvrir une partie de la scène lorsque le flash est émis, ce qui ne permettra pas d’avoir une exposition correcte de l’ensemble de l’image. Le mode synchronisation haute vitesse de votre flash va résoudre ce problème en émettant un éclair beaucoup plus long que pour un déclenchement standard. Toute la surface du capteur pourra ainsi être correctement exposée. L’utilisation d’un flash plus long entraîne cependant une forte baisse de puissance. Il faudra donc parfois utiliser plusieurs flashs ou vous rapprocher du sujet pour obtenir une puissance convenable. 

synchronisation haute vitesse
En mode synchronisation haute vitesse, le flash éclaire plus longuement le sujet.

 

Conclusion 

Que ce soit par contrainte technique ou par choix artistique, les situations pour lesquelles vous aurez besoin d’utiliser une vitesse d’obturation supérieure à celle de la synchro flash sont très nombreuses. Aujourd’hui, tous les appareils photo reflex et hybrides sont compatibles avec la synchronisation haute vitesse. Ce n’est cependant pas le cas de tous les flahs. Si vous envisagez d’acheter prochainement un flash, pensez donc à vérifier qu’il prend bien en charge la fonctionnalité HSS (High Speed Synchronisation) pour ne pas vous retrouver limité par votre vitesse d’obturation.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *