Que choisir entre obturateur mécanique et électronique ?

L’obturateur est un élément indispensable pour tout appareil photo. C’est lui qui va permettre de laisser rentrer la lumière sur le capteur pour enregistrer la photo, ou au contraire de la bloquer. Cette pièce a longtemps été mécanique, mais de nombreux appareils photo hybrides intègrent désormais un obturateur électronique en plus du système mécanique classique. Dans cet article, nous allons voir quels sont les différences, les avantages et les inconvénients de ces deux types d’obturateurs, de sorte que vous puissiez adapter votre système en fonction de la situation.

 

Obturateur photo mécanique  

Il existe de nombreux types d’obturateurs mécaniques, mais la plupart de ceux utilisés dans les appareils reflex modernes sont composés de deux rideaux verticaux se déplaçant plus ou moins rapidement en fonction de la vitesse d’obturation. L’écart de temps entre les deux rideaux correspond à la vitesse d’obturation. Plus cet écart est long, plus la vitesse d’obturation est lente. Voici plus en détail le fonctionnement des rideaux en fonction de la vitesse d’obturation :

  • Avec une vitesse d’obturation lente, le premier rideau s’ouvre et expose toute la surface du capteur, puis après un laps de temps plus ou moins long, le deuxième rideau se ferme, venant terminer l’exposition. Ce mode de fonctionnement est uniquement possible avec des vitesses d’obturation lentes. La valeur maximale pour laquelle un appareil peut fonctionner de cette manière est définie par la vitesse de synchronisation flash qui se trouve généralement aux alentours de 1/250 seconde. Voici une vidéo filmée en slow motion à 5 000 images par seconde montrant ce mode de fonctionnant pour une vitesse d’obturation de 1/60 seconde.

  • Avec une vitesse d’obturation plus rapide, l’ensemble du capteur n’est jamais exposé au même instant. Le deuxième rideau commence ici à se fermer alors que le premier rideau n’est même pas encore entièrement ouvert. Voici une vidéo filmée en slow motion à 2 000 images par seconde montrant ce mode de fonctionnant pour une vitesse d’obturation de 1/1000 seconde.

Maintenant que vous connaissez mieux le fonctionnement de l’obturateur mécanique, regardons ses principaux avantages et inconvénients.

 

Les avantages de l’obturateur mécanique :

 

  • Vitesse de synchronisation du flash plus élevée :

La vitesse de synchronisation du flash (vitesse d’obturation la plus courte avec laquelle il est encore possible d’utiliser le flash) est très souvent plus élevée avec un obturateur mécanique. Par exemple, la vitesse maximale de synchronisation flash du Nikon 1 V3 est de 1/250 s avec l’obturateur mécanique, contre seulement 1/60 s avec l’obturateur électronique. Par conséquent, un obturateur mécanique sera plus efficace pour réaliser des photos en extérieur dans des conditions de forte luminosité, mais où le flash est indispensable, comme cela est souvent le cas pour du portrait.

 

  • Plus efficace pour capturer des sujets se déplaçant très rapidement :

La plupart des obturateurs électroniques utilisent un système de balayage pour capturer l’image ligne après ligne de pixels. Cela signifie que l’intégralité de la scène n’est pas capturée au même instant. Par conséquent, si un sujet se déplace très rapidement comme un éclair, un ventilateur, des hélices d’avion, etc., la milliseconde qui sépare l’instant où la première ligne de photosite est illuminée et celui où la dernière ligne est désactivée est suffisamment grand pour créer une déformation des objets. Un obturateur mécanique utilise également un système de balayage pour capturer la scène, mais son déplacement est beaucoup plus rapide que la plupart des obturateurs électroniques des appareils grand public, de sorte que les déformations sont trop faibles pour être visibles. L’obturateur mécanique sera ainsi plus efficace pour capturer des sujets à très grande vitesse.

obturateur photo

 

Les inconvénients de l’obturateur mécanique :

 

  • Vitesse d’obturation plus lente :

Avec un obturateur mécanique, la vitesse d’obturation maximale est strictement limitée par les contraintes mécaniques liées au mouvement des rideaux. Cette contrainte impacte directement la vitesse de rafale de l’appareil photo. Celle-ci sera en effet toujours plus rapide avec un obturateur électronique. Par exemple, le Fujifilm X-T3 peut capturer jusqu’à 30 images par seconde avec l’obturateur électronique, contre seulement 11 images avec l’obturateur mécanique.

 

  • Déclenchement bruyant :

Le déplacement des rideaux lors de la capture de l’image entraîne un bruit plus ou moins important suivant l’appareil photo. Bien que cela ne soit pas gênant dans la plupart des situations, cela peut le devenir pour photographier un mariage, une conférence ou un spectacle sans déranger les spectateurs, ou encore pour capturer un animal sauvage sans l’effrayer.

 

  • Durée de vie limitée :

Comme toute pièce mobile, les rideaux et les différentes pièces de l’obturateur mécanique s’usent et peuvent tomber en panne. La durée de vie d’un obturateur mécanique varie en général de 100 000 vues à 500 000 vues suivant le modèle de l’appareil photo. Vous pouvez facilement connaître le nombre de déclenchements de votre appareil photo en suivant les quelques étapes disponibles ici.

 

Obturateur photo électronique  

Si vous disposez d’un appareil photo hybride relativement moderne comme le Sony Alpha 7 III ou le Canon EOS R, vous disposez très certainement d’un obturateur électronique en plus du système mécanique. L’obturateur électronique fonctionne simplement en allumant ou en éteignant électriquement les photosites du capteur. Il est ainsi entièrement silencieux. Cependant, la plupart des obturateurs électroniques utilisent un système de balayage où le capteur est activé et désactivé ligne par ligne, que ce soit verticalement ou horizontalement. Par conséquent, l’ensemble de la scène n’est pas capturé exactement au même instant, ce qui peut dans certaines situations créer des distorsions. Regardons de plus près les avantages et les inconvénients de l’obturateur électronique.

 

Les avantages de l’obturateur électronique :

 

  • Fonctionnement silencieux : 

Le principal avantage de l’obturateur électronique est son fonctionnement entièrement silencieux. En effet, il ne nécessite aucun mouvement mécanique pour fonctionner. L’obturateur électronique est donc utile lorsque vous avez besoin de travailler dans la plus grande discrétion (photo animalière, conférence, etc.).

obturateur photo

  • Vitesse d’obturation plus élevée : 

L’obturateur électronique n’est pas contraint par la vitesse de déplacement des pièces mécaniques et peut ainsi atteindre des cadences de prises de vue beaucoup plus rapides qu’un obturateur mécanique. En effet, la vitesse maximale d’un obturateur mécanique est généralement de 1/4000 s, voire de 1/8 000 s pour les reflex professionnels comme le Canon EOS-1D X Mark II. Avec un obturateur électronique, la vitesse d’obturation maximale peut aisément aller jusqu’à 1/32 000 s. Les appareils disposant d’un obturateur électronique peuvent ainsi prendre des rafales avec une cadence beaucoup plus élevée. Par exemple, le Fujifilm X-T3 peut réaliser jusqu’à 30 images par seconde avec l’obturateur électronique, contre seulement 11 images avec l’obturateur mécanique.

 

  • Absence de vibrations :

Avec un obturateur mécanique, le mouvement du premier rideau et du miroir peut provoquer de légères vibrations, ce qui risque de produire des photos légèrement floues sur les appareils photo à très haute définition. De par l’absence de mouvement mécanique, l’obturateur électronique ne produit aucune vibration et permet donc de réduire le flou de bougé.

 

Les inconvénients de l’obturateur électronique :

 

  • Vitesse de synchronisation du flash plus faible :

La vitesse de synchronisation du flash, correspondant à la vitesse d’obturation la plus rapide à laquelle il est encore possible d’utiliser le flash est généralement plus faible avec l’obturateur électronique. Ce phénomène est dû aux caractéristiques de l’obturateur électronique et à la rapidité de lecture du capteur photo. Par exemple, le Nikon 1 V3 dispose d’une vitesse maximale de synchronisation flash de 1/250 s avec l’obturateur mécanique, et de seulement 1/60 s avec l’obturateur électronique. Cette différence de vitesse peut être pénalisante pour réaliser des photos en extérieur dans des conditions de forte luminosité, mais où le flash est indispensable, comme cela est souvent le cas pour des portraits.

 

  • Déformation des sujets rapides :

Il existe deux principaux types d’obturateurs électroniques : l’obturateur global qui consiste à allumer puis éteindre la totalité du capteur durant un laps de temps défini par la vitesse d’obturation et l’obturateur par balayage qui fonctionne en activant et désactivant le capteur ligne après ligne de pixels.

Avec l’obturateur électronique par balayage, l’exposition a lieu entre l’instant où la première ligne de photosite est illuminée et celui où la dernière ligne est désactivée. Cela signifie que les différentes parties de l’image ne sont pas capturées exactement au même instant. Ce type de fonctionnement ne pose aucun problème lorsque le sujet capturé est fixe, ainsi que le photographe. En revanche, si le sujet se déplace très rapidement comme un éclair, un ventilateur, des ailes d’avions, etc., le délai même très court entre l’instant où les pixels sont éteints en haut du capteur et celui où ils s’éteignent en bas créer une distorsion du sujet.

obturateur photo

 

Quel obturateur utiliser ?

Comme nous venons de le voir, chaque obturateur a ses avantages et ses inconvénients. Pour une utilisation quotidienne et sans avoir besoin d’un fonctionnement parfaitement silencieux, l’utilisation de l’obturateur mécanique est la meilleure option. En revanche, pour photographier un mariage, des animaux ou un spectacle, l’utilisation de l’obturateur électronique est recommandée pour photographier en toute discrétion. L’obturateur électronique est également à privilégier si une grande cadence de prise de vue s’impose.

N’hésitez pas à nous faire savoir dans les commentaires ci-dessous quel type d’obturateur vous préférez utiliser.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *