Photographier sur fond blanc des portraits

Photographier un portrait sur fond blanc apporte un aspect professionnel et sérieux à vos images. Un fond blanc forme une image dynamique, lumineuse et élimine toute distraction visuelle. Également connue sous le nom de photographie high key, cette technique est relativement simple à mettre en œuvre et peut se réaliser à l’aide d’un simple flash. Cependant, sans la bonne technique, vous pouvez vous retrouver avec des arrière-plans d’un blanc cassé ou gris, mais également obtenir un sujet flou ou sous-exposé. Découvrez ainsi toutes les techniques et astuces pour photographier sur fond blanc de manière professionnelle. 

Quand et pourquoi photographier sur fond blanc ? 

La photographie sur fond blanc est plus que jamais populaire, notamment pour les images haute définition de produits dans les catalogues et sites de vente en ligne. Le fond blanc est également très apprécié en portrait pour créer des photos qui mettent efficacement l’accent sur le sujet, même s’il ne s’agit pas d’une prise de vue sophistiquée. Une photo sur fond blanc forme généralement une atmosphère sérieuse, positive et joyeuse, en opposition aux photos plus sombres et plus sobres. Il est donc important de garder à l’esprit l’impact que ce fond blanc aura sur les émotions transmises par l’image. Le minimalisme du fond blanc implique également de travailler avec soin votre composition et de parvenir à créer un intérêt visuel suffisamment fort pour ne pas engendrer une image ennuyeuse. 

Photographier un portrait sur fond blanc permet de supprimer les distractions pour mettre plus efficacement l’accent sur le sujet.

Quel fond blanc utiliser en photo ? 

Vous pouvez utiliser toute sorte de fond blanc, et même un simple mur clair peut convenir. Si vous avez besoin de créer un fond blanc en studio, vous pourrez généralement en trouver en plastique, en papier ou en tissu. De manière générale, le plus important pour obtenir un fond d’un blanc pur et de limiter la retouche est d’éviter les plis. Ainsi, les tissus extensibles se montrent assez efficaces, tout comme le vinyle lorsque celui-ci est correctement entreposé. Si vous photographiez des produits sur fond blanc plutôt que des personnes, une boîte à lumière adaptée à l’objet fonctionne très bien. Enfin, faites attention à toujours garder propre et lisse votre fond blanc. 

Une toile comme la Neewer permet d’obtenir un fond parfaitement blanc avec un éclairage placé derrière le tissu. 

Si vous devez photographier l’intégralité d’une personne, il sera également nécessaire de placer une surface blanche sur le sol. Comme pour le fond, vous pouvez utiliser du tissu ou du vinyle blanc. En revanche, le sol reçoit généralement moins de lumière et risque d’être plus facilement gris. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser un éclairage dédié, ou idéalement placer au sol un plexiglas transparent. Celui-ci va réfléchir plus facilement la lumière de la scène, tout en protégeant votre toile. Il va également avoir pour effet de refléter légèrement le sujet, évitant ainsi de donner l’impression que ce dernier flotte au sein d’un espace blanc, comme s’il avait été posé au montage. Ainsi, vous pourrez plus efficacement marquer la séparation entre l’arrière-plan et le sol. 

Un reflet ou une ombre au sol ajoute de la profondeur et permet d’encrer plus efficacement le sujet dans l’image.

Comment éclairer le fond blanc ? 

La meilleure technique pour photographier sur fond blanc consiste à mettre en oeuvre un éclairage plus puissant sur l’arrière-plan que sur votre sujet. L’arrière-plan doit être au moins deux à trois fois plus lumineux que votre sujet. C’est la clé pour obtenir un fond d’un blanc pur. Sans cet éclairage de plus forte puissance à l’arrière, le fond obtenu est blanc cassé ou gris. Ainsi, il est difficilement possible de réaliser une photo sur fond blanc avec une unique source de lumière, placée devant le sujet. Cela s’explique par la loi du carré inverse qui dicte que la lumière d’un flash ou d’un éclairage constant chute fortement à mesure que la source s’éloigne. Ainsi, comme le sujet est le plus proche, il reçoit inévitablement une lumière plus importante que l’arrière-plan, ne permettant alors pas de créer un fond blanc. Pour cette raison, vous devrez apporter au minimum une seconde source de lumière, uniquement dédiée à l’arrière-plan. Si l’arrière-plan est large, vous devrez peut-être en utiliser plusieurs pour obtenir un rendu uniforme. Enfin, si vous ne disposez que d’un unique flash, placez-le derrière le fond blanc, puis utilisez des réflecteurs pour éclairer le sujet. 

Placer un ou plusieurs flashs derrière la toile permet de créer un fond parfaitement blanc et de supprimer les ombres projetées par le sujet. 

Utilisez la mesure spot 

Photographier sur fond blanc implique une grande différence de luminosité entre l’arrière-plan et le sujet. Ainsi, le mode d’exposition habituel de votre appareil photo risque d’être induit en erreur et de fournir une image sous-exposée. Pour éviter cela, vous pouvez photographier en mode manuel si vous avez de bonnes connaissances dans les réglages d’exposition. Si vous préférez rester en mode automatique, configurez l’appareil sur la mesure spot qui va calculer l’exposition uniquement à partir du centre de l’image. En photographie de portrait, il suffira alors de placer le visage du sujet au centre de l’image, d’enfoncer le déclencheur à mi-course, puis de recomposer la photo avant de déclencher. Vous serez ainsi assuré d’obtenir une exposition correcte du sujet. Vérifiez tout de même l’image pour certifier que la luminosité de l’arrière-plan est suffisamment forte. S’il n’y a pas au moins 1 à 2 IL de différence, augmentez la puissance de vos flashs pour l’arrière-plan. Attention tout de même de ne pas tomber dans l’excès, au risque d’obtenir une image faiblement contrastée et délavée.  

La mesure spot permet de calculer l’exposition uniquement à partir du centre de l’image, sans prendre en considération l’arrière-plan. 

Le placement du sujet 

La réussite d’une photo sur fond blanc se doit également à un placement minutieux et réfléchit du sujet. Une erreur fréquente consiste à le placer trop près de l’arrière-plan, avec pour risque de projeter des ombres sur le fond blanc. Dans cette configuration, la lumière diffuse de l’arrière-plan risque également d’affecter votre sujet. Pour limiter ces désagréments, essayez toujours de conserver quelques mètres entre le sujet et l’arrière-plan. Si vous travaillez en studio et que l’espace restreint ne permet pas cette séparation, la meilleure alternative consiste à éclairer l’arrière-plan par-derrière. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser une toile présentant une assez belle transparence à la lumière, ainsi qu’une source de lumière diffuse. Le rétroéclairage de l’arrière-plan va alors permettre de supprimer les ombres et d’obtenir un rendu plus uniforme. Vous aurez ainsi moins de travail en post-traitement. 

Placer le sujet trop près de l’arrière-plan sans utiliser de rétroéclairage peut former des ombres. 

Le post-traitement 

Obtenir un arrière-plan d’un blanc parfait dès la prise de vue est l’idéal, mais cela n’est malheureusement pas toujours possible. Il sera ainsi parfois nécessaire d’effectuer quelques ajustements en post-traitement. Dans le panneau développement de Lightroom, vous pouvez notamment cliquer sur l’histogramme pour afficher l’écrêtage des hautes lumières. Le fond parfaitement blanc est ainsi souligné en rouge sur l’image, tandis que les zones d’ombre restent inchangées. Il suffit alors d’augmenter les niveaux de blanc et les hautes lumières jusqu’à temps que l’intégralité du fond soit d’un blanc pur et donc entièrement soulignée en rouge. Faites cependant attention que le sujet ne soit pas trop affecté par ces changements. Si cela est le cas, effectuez les réglages depuis Photoshop pour travailler plus précisément à partir des masques et des niveaux. 

Lightroom peut mettre en évidence les zones parfaitement blanches de l’arrière-plan, ainsi que les zones d’ombres, facilitant grandement la retouche. 

Un autre avantage de photographier sur fond blanc est que vous pouvez ajuster plus librement le cadre en post-traitement. Par exemple, si vous capturez une image verticale, il suffit d’ajouter du blanc autour de votre sujet pour la rendre horizontale. Enfin, vous pourrez aussi ajouter une réflexion ou une ombre au pied du sujet pour éviter l’aspect flottant, si vous ne l’avez pas déjà fait lors de la prise de vue. 

Conclusion 

Photographier un portrait sur fond blanc n’est pas très complexe, mais nécessite de bien équilibrer son éclairage pour obtenir une exposition correcte du sujet, tout en ayant un fond d’un blanc pur. Au départ, vous devrez expérimenter pour bien placer vos différentes sources de lumière. À noter que plus votre arrière-plan sera grand, plus vous aurez besoin de multiplier les sources et de diffuser la lumière pour obtenir un rendu homogène, sans ombre. Travailler avec un arrière-plan plus petit et remplir l’espace avec le sujet peuvent donc s’avérer plus simple pour débuter. Enfin, même s’il est préférable d’obtenir une image parfaite dès la prise de vue, n’ayez pas peur d’avoir quelques défauts que vous pourrez corriger en post-traitement. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *