Le mois de mars arrive à grand pas et comme chaque année il vient accompagné de ses inséparables giboulées. Pour bien vous préparer à affronter ce mois et surtout pour ne pas délaisser votre appareil photo, nous allons aujourd’hui voir les différents sujets à photographier par temps de pluie ainsi que les techniques à utiliser.

 

 

Protéger son matériel 

Avant toute chose, le plus important pour photographier sous la pluie est de s’assurer que son matériel soit entièrement protégé. La protection de votre matériel passe par deux éléments qui sont:

 

  • Un sac photo étanche. Le sac est l’élément qui sera le plus exposé à la pluie et surtout celui qui contiendra le plus de matériel. Il faudra donc s’assurer qu’il soit entièrement étanche même par forte pluie. Pour cela, il ne faut pas hésiter à acheter un sac photo de qualité comme ceux proposés par les marques Lowepro, Vanguard ou encore K&F concept.
  • Une housse pour appareil photo. À moins d’être le Lucky Luke de la photo, il faudra également protéger votre appareil de la pluie. Pour cela, il existe des housses étanches en plastique comme celles proposées par les marques Ikross ou Meersee.

 

 

 

Vous pouvez aussi fabriquer une protection rudimentaire à l’aide d’un sac plastique. Pour ce faire, découpez un trou du diamètre de votre objectif dans le sac. Vissez ensuite un filtre UV sur votre objectif et fixez-y le sac à l’aide d’un élastique. Seul le filtre UV devra dépasser. Pour éviter que des gouttes ne viennent se poser sur le filtre, vous pouvez utiliser en complément un pare-soleil.

 

 

 

 

 

Quels sujets photographier sous la pluie ? 

Maintenant que vous êtes prêts à braver les éléments en toute sécurité, voyons quelques idées de sujets intéressants à photographier par temps de pluie.

 

  • Photographier à travers une vitre:

Commençons par le plus grand classique que vous avez très certainement tous déjà vu ou essayé de faire et qui consiste à prendre en photo les gouttes déposées sur une vitre.

Pour réaliser ce type de photo, le plus important est de bien maîtriser la profondeur de champ. Je vous conseille d’utiliser le mode priorité à l’ouverture et de ne pas dépasser F/5,6 de façon à obtenir un joli bokeh sur les lumières d’une ville.

 

photographier la pluie

 

Si vous n’êtes pas en ville, vous pouvez attendre que le soleil revienne pour intégrer le paysage. Dans ce cas-là, une ouverture de F/8 sera en général plus intéressante.

 

photographier sous la pluie

 

 

  • Photographier la pluie qui tombe dans une flaque:

Un autre sujet esthétique et simple à photographier sont les gouttes de pluie tombant dans une flaque d’eau. Pour ce faire, il faut utiliser une vitesse d’obturation la plus rapide possible afin que l’éclat des gouttes soit figé. La focale a également de l’importance, il faut qu’elle soit suffisamment grande pour zoomer sur la flaque et isoler les éclaboussures qui sont en réalité minuscules.

 

Par exemple, la photo ci-dessous a été faite à 1/800 avec un objectif de 55 mm.

 

photographier la pluie

 

En revanche, cette deuxième photo a été faite au 30 mm. On ne peut déjà plus distinguer les éclats.
photographier la pluie

 

 

  • Photographier un filé de pluie:

Si vous souhaitez créer un filé de gouttes en train de tomber, il va falloir diminuer la vitesse d’obturation. Pour ce faire, le plus simple est de vous mettre en mode priorité à la vitesse (TV ou S) et de choisir une vitesse comprise entre 1/50 et 1/160. Il faudra généralement ajuster la vitesse en fonction de la situation, vu que la pluie ne tombe jamais à la même vitesse.

 

photographier la pluie
1/500
photographier la pluie
1/125

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention, si vous utilisez une vitesse trop basse, il se produira l’effet inverse et la pluie ne sera plus perceptible sur la photo.

 

 

  • Photographier les gens: 

photographier sous la pluie

 

 

Même si ce n’est pas bien de se moquer, la pluie et surtout lorsque le vent l’accompagne reste de bonnes occasions pour ajouter une touche d’humour à vos photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographier après la pluie 

Si vous n’avez pas eu le courage de braver la pluie, il n’est pas trop tard pour sortir votre appareil. Lorsque la pluie s’arrête et que le beau temps revient, il y a encore de nombreuses photos originales qui vous attendent.

 

  • Photographier les reflets:

photographier sous la pluie

 

La pluie est passée, mais les flaques subsistent. Profitez-en pour exploiter les reflets qu’elles vous offrent pour donner une tout autre dimension à la scène. N’hésitez pas à vous déplacer autour d’elles afin de trouver l’angle qui vous offrira les plus beaux reflets.

Lorsque vous photographiez un reflet, il faudra souvent utiliser la mise au point manuelle, car l’autofocus de votre appareil risque d’être perturbé.

 

 

 

 

En ville, les reflets sont encore plus intéressants la nuit, car ils accentuent les éléments illuminés par l’éclairage public.
photographier sous la pluie

 

 

 

  • Photographier le contraste: 

Lorsque la pluie s’arrête et que le soleil revient, il illumine les éléments encore mouillés, ce qui a pour effet de renforcer les couleurs et de donner plus d’éclats.

 

photographier sous la pluie

 

 

  • Photographier les gouttes d’eau:

Un dernier petit sujet facile à photographier, mais très esthétique sont les gouttes d’eau laissées sur une plante, une toile d’araignée ou encore une carrosserie.

 

photographier sous la pluie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On arrive à la fin de cet article et j’espère qu’il vous aura aidé, inspiré et motivé à braver la pluie. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou pour partager vos idées créatives pour photographier la pluie.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.