Les conditions nécessaires : 

  • Un ciel dégagé. Quelques nuages peuvent constituer un très bon élément supplémentaire dans votre cadre, mais en revanche trop de nuages cacheront le ciel étoilé et ruineront votre séance photo. Avant de prendre la route pour la campagne, consultez les cartes de couverture nuageuse pour voir si vous pourrez photographier ou pas.

ciel étoilé Quelques cartes de la couverture nuageuse :

 

 

 

  • Une zone à l’abri des pollutions lumineuses. Vous l’avez tous déjà remarqué qu’en ville, le nombre d’étoiles visible est beaucoup plus faible qu’en pleine campagne. Ceci est dû à la pollution lumineuse qui se reflète dans le ciel et va ainsi réduire le nombre d’étoiles visibles et donnera un effet orangé à vos photos. Partez à la campagne à environ 30km d’une grande ville pour obtenir un beau ciel étoilé.

    chicago nuit
    Ici, les lumières de Chicago se reflètent dans le ciel, donnant cette couleur orangée qui ne laisse apercevoir que les 2, 3 étoiles les plus brillantes

 

Carte de la pollution lumineuse en France et en Europe :

Vous pourrez accéder à des cartes extrêmement détaillées où vous pourrez zoomer et trouver la pollution lumineuse de chaque ville ou chaque village.

 

 

 

 

 

 

  • Une lune la moins lumineuse possible.  À quoi bon fuir la ville si c’est pour se retrouver face à un spot géant dans le ciel. Evitez donc de photographier les soirs de pleines lunes.

étoiles lune

 

 

Pour savoir quand photographier, voici un calendrier des lunes 2016 et 2017 :

http://www.calendrier-365.fr/lune/phases-de-la-lune.html

 

 

 

 

 

 

Le repérage : 

Il est important de se repérer pour savoir où pointer son appareil. Ne vous inquiétez pas, il n’y a pas besoin d’être un expert en autonomie, le plus simple est d’utiliser une application pour smartphone, car elle vous indiquera l’emplacement des étoiles en temps réel et vous pourrez ainsi facilement trouver la voie lactée ou d’autres étoiles. À noter que si vous souhaitez photographier la voie l’actée elle est le plus visible entre juin et octobre.

voie lactée

Carte du ciel gratuite :

Carte du ciel payante :

Il en existe bien sûr d’autres, mais c’est les deux principales que j’utilise.

 

 

Le matériel : 

 

 

  • L’appareil photo :

mode appareil photo
Pas besoin de disposer d’un boîtier haut de gamme pour photographier les étoiles. Bien évidement, plus votre matériel sera de qualité, plus vos photos le seront aussi, mais vous pourrez très bien vous en sortir avec un appareil moyen de gamme du moment qu’il dispose du mode manuel (M) ou bulb (B)

 

  • Le trépied :

Comme il va falloir exposer longtemps afin de capter la faible luminosité des étoiles, le trépied sera donc indispensable pour éviter d’obtenir une photo toute floue.

 

  • Le déclencheur à distance :

Un déclencheur à distance est fortement conseillé afin d’éviter de déclencher manuellement, ce qui pourrait causer un léger flou de bougé.

Si vous souhaitez faire plus qu’un simple ciel étoilé comme photographier les étoiles filantes ou faire des star trails, il faudra utiliser un déclencheur muni d’un intervallomètre qui va vous permettre de déclencher automatiquement tout les « X » temps, ce qui est nécessaire pour ce style de photo.

 

  • Les objectifs :

Plus votre focale sera petite, plus vous inclurez une grande partie de ciel. Un grand angle est parfait, un ultra grand angle est encore mieux. Votre objectif doit également être le plus lumineux possible, c’est à dire avec une ouverture la plus grande possible, ce qui correspond au F/x le plus petit.

De plus, plus votre focale sera petite, plus vous pourrez exposer longtemps sans faire apparaître de traînées lumineuses dues à la rotation de la Terre.

 

  • Les batteries :

Pensez à prendre plusieurs batteries bien chargées, elles vont vite se décharger, d’autant plus vite si la nuit est fraîche.

 

  • Les cartes : 

Munissez-vous d’une carte mémoire de grande capacité ou de plusieurs plus petites, car comme nous allons photographier en RAW et qu’il va falloir prendre beaucoup de photos, il faudra beaucoup d’espace de stockage (d’autant plus si vous souhaitez photographier les étoiles filantes ou un filé d’étoiles il faudra dans ce cas là en faire des centaines.)

 

 

Les réglages : 

 

 

  • La mise au point :

autofocusMettez la mise au point de votre appareil photo en mode manuel à l’aide du bouton sur votre objectif ou dans les réglages de votre appareil suivant la marque de votre matériel.

Ensuite, faites la mise au point sur l’infini, de façon à avoir la plus grande profondeur de champ possible.

Une fois que votre mise au point est faite, vous n’aurez normalement plus besoin d’y toucher.

 

  • La sensibilité ISO : 

Il n’y a pas de règles précises pour la sensibilité ISO, tout dépendra de votre temps d’exposition ainsi que du lieu où vous vous trouvez.

Quelques exemples pour une vitesse d’obturation de 30 secondes :

  • Vous êtes proche d’une zone de pollution lumineuse, optez pour une valeur ISO assez faible, entre 200 et 400 ISO
  • En campagne avec quelques petits villages au loin, vous pouvez monter entre 800 à 1700 ISO
  • Vous êtes seule au fin fond d’un désert ou d’une montagne, mettez-vous entre 1700 à 3200 ISO pour un appareil haut de gamme.

 

  • L’ouverture :

Ici encore, tout dépend de votre temps d’exposition ainsi que de votre sensibilité ISO. Commencez par l’ouverture la plus grande de votre objectif (le F/X au plus petit chiffre) et refermer légèrement si nécessaire.

 

  • La vitesse d’obturation :

Plus votre vitesse d’obturation sera longue, plus vous obtiendrez un grand nombre d’étoiles sur votre cliché. En revanche plus vous exposez longtemps, plus vous risquez de faire apparaître de la pollution lumineuse si vous êtes à quelques kilomètres d’une ville.

Dans tous les cas pour obtenir un cliché avec des étoiles fixes, ne dépassez pas les 30 secondes d’exposition, au-delà on risque d’apercevoir un filé d’étoiles dû à la rotation de la Terre.

Commencez par une vitesse d’obturation de 30 secondes et raccourcissez cette vitesse si votre photo ressort avec trop de pollution lumineuse ou trop de bruits.

 

  • Utilisez le RAW 

Il serait tentant d’utiliser le JPEG car nous allons devoir effectuer un grand nombre de photos, mais elles nécessiteront obligatoirement un travail en post-traitement, c’est pour cela qu’il est important de photographier en RAW afin d’obtenir des fichiers de qualité.

 

 

 

Vous savez désormais comment photographier un ciel étoilé, mais voyons maintenant les différentes variantes.

 

 

 

Comment photographier des étoiles filantes ?

 

Bien qu’il y ait des étoiles filantes toute l’année, vous maximiserez vos chances d’en photographier entre mi-juillet jusqu’à fin août, avec un pic d’activité du 11 au 15 août entre 2 à 5h du matin. Durant cette période, la terre traverse les Perséides, un essaim de météores provenant des débris de la comète Swift-Tuttle, dont nombreux d’entre eux vont rentrer dans notre atmosphère pour venir s’y consumer.

Où pointer son appareil ? 

Durant cette période, vous pourrez observer des étoiles filantes dans un peu près tout le ciel, mais l’endroit où vous en trouverez le plus se situe au niveau des Perséides, qui est proche de la petite ourse (utilisez une carte du ciel si vous avez du mal à vous repérer).

 

étoile filante

 

Pour photographier les étoiles filantes, on reprend les mêmes conseils que je vous ai préalablement donnés en ajoutant juste un intervallomètre.

  • Installez votre appareil sur son trépied
  • Effectuez le cadrage et la mise au point sur l’infini
  • Réglez votre sensibilité Iso en fonction de votre environnement
  • Réglez votre vitesse d’obturation (30 secondes maximum)
  • L’étape inédite : Lorsque vous aurez effectué tous vos réglages, rentrez sur l’intervalométre la valeur de la meilleure vitesse d’obturation que vous aurez préalablement trouvée, ainsi que la durée entre chaque prise de vue. Afin d’augmenter vos chances de photographier une étoile filante mettez la durée entre chaque prise de vue égale à la durée de votre vitesse d’obturation, par exemple une exposition de 30 secondes toutes les 30 secondes, ce qui va permettre de photographier en continu sans pour autant faire apparaître trop de bruit.
  • Désactivez la réduction de bruit automatique. Suivant votre matériel, il est possible que sur une pose de 30 secondes le traitement prenne quelques secondes, empêchant la prise de vue en continu. On effectuera donc ce traitement manuellement en post-traitement.

 

étoiles filante

 

 

 

Comment faire un filé d’étoiles ? 

 

On a tous déjà vu ces photos de traînées d’étoiles réalisant des cercles parfaits. Leurs réalisations semblent compliquées mais sont en réalité toute simple :

 

circumpolaire

 

 

  • Si vous êtes dans l’hémisphère nord, repérez l’étoile polaire à l’aide des applications précédentes. Ce sera le point central de votre cercle, la seule étoile qui ne bougera pas, car elle se situe dans l’axe de rotation de la Terre.
  • Si vous êtes dans l’hémisphère sud, repérez la constellation de l’octant, une petite constellation qui aura le même rôle que l’étoile polaire.
  • Trouvez le cadre parfait.
  • Ensuite, faites quelques clichés d’essai pour déterminer les bons réglages (ISO, Vitesse d’obturation, ouverture)
  • Désactivez la réduction de bruit automatique. Il faudra  la désactiver car sur une pose de 30 secondes le traitement peut prendre quelques secondes, empêchant la prise de vue en continu. On effectuera donc ce traitement manuellement en post-traitement.
  • Une fois les réglages trouvés, configurez votre intervallomètre de façon à prendre des photos en continu ( par exemple une exposition de 30 secondes toutes les 30 secondes)
  • Lorsque vous aurez fini votre séance, assemblez les différentes photos en une seule à l’aide de Photoshop ou de starmax, un logiciel gratuit spécialement conçut pour assembler les étoiles, qui s’avère être la solution la plus simple car tout ce fait automatiquement.

Lien vers le site de starmax :

 

 

 

Comment prendre des photos avec un premier plan éclairé ? 

 

En astrophotographie, le premier plan à autant d’importance que le ciel, si ce n’est même plus. Vous pouvez prendre une photo avec un premier plan éclairé pour n’importe quel style de photo d’étoile. La technique peut paraître compliquée, mais elle est en réalité très simple.

 

  • star trailsPrenez une photo de base au flash pour éclairer votre premier plan (ou tout simplement à l’aide d’une lampe torche en light painting).
  • Ensuite, effectuez les étapes correspondant au style de photo que vous souhaitez réaliser.
  • Assemblez les différentes photos à l’aide de Starmax ou de Photoshop.

 

 

J’espère que cet article vous aura aidé, n’hésitez pas à laisser un commentaire si c’est le cas ou pour n’importe quelle autre précision.