Photographier un feu d’artifice n’est pas chose facile. La rapidité de l’action nécessite une bonne installation du matériel ainsi que de bons réglages. Effectuez vos réglages avant que le feu d’artifice commence sous peine de louper les premières prises de vues. Pour l’installation du matériel, il faudra peaufiner l’emplacement au dernier moment. Nous allons commencer par voir le matériel nécessaire.

 

Le matériel :

 

La prise de photos d’un feu d’artifice nécessite peu de matériel, mais il doit être correctement installé.

 


1-L’appareil:
Un reflex est l’idéal pour réaliser ce type de photos, mais vous pourrez en faire avec tout autre appareil disposant du réglage du temps de pose ( mode bulb ou manuel ).

Il est également possible d’en réaliser avec un compact en mode nuit ou feu d’artifice pour certains, même si je le déconseille.

 

 

-L’objectif: Pour le choix de l’objectif, tout dépendra de la distance du feu d’artifice. Il est préférable de repérer les lieux avant ainsi que l’emplacement d’où sera tiré le feu d’artifice, même s’il est difficile d’imaginer la hauteur à laquelle ils exploseront. Le mieux que je vous conseille est d’équiper votre appareil photo d’un zoom grand angle (18-55 mm par exemple ). Si vous disposez d’un objectif très grand angle, n’hésitez pas une seconde avant de l’équiper sur votre appareil pour éviter tout risque d’être déçus par un cadrage trop serré.

 

2

 

 

Cette photo réalisée avec un zoom trop important illustre bien ce problème de cadrage.

Il vaut mieux privilégier un grand angle ou une plus faible focale et effectuer un recadrage sur ordinateur si nécessaire.

 

 

 

 

Un cadrage large assure votre sécurité et aura souvent un meilleur rendu qu’un feu d’artifice tout serré dans son cadre.

3

 

 

 

 

4– Le trépied : Le trépied est indispensable pour photographier un feu d’artifice. Pour une fois, ne cherchez pas d’excuses pour ne pas vous le porter. Il a beau être lourd et encombrant, mais la qualité à un prix.

Essayez de préparer au mieux la scène avant que le feu d’artifice commence en y installant votre appareil dessus et peaufiner le cadre une fois le spectacle commencé. Lorsque vous aurez trouvé le cadre parfait, votre trépied ne devra plus bouger jusqu’à la fin du spectacle.

 

 

 

 

– Le déclencheur à distance :

Le déclencheur à distance est également un élément indispensable pour ce type de photos. Il va vous permettre de déclencher l’appareil sans avoir à le toucher et ainsi éviter le flou de bougé. La légère pression du doigt exercé sur le déclencheur suffit largement pour rendre un léger flou sur la photo.

Il existe différents types de déclencheurs à distance comme la télécommande filaire, la télécommande non filaire, ou même avec votre smartphone pour les appareils récents.

Si vous ne disposez d’aucun système de déclenchement à distance, MacGyver vous recommande d’utiliser le retardateur de votre appareil comme solution d’extrême recours.

 

 

Les réglages :

 

 

– Mise au point manuel :

Passez votre appareil en mise au point manuel correspondant au bouton MF sur votre objectif ou dans les réglages de votre appareil suivant la marque de votre matériel.6

Une fois passé en mise au point manuel, faite cette mise au point sur l’infini en tournant la bague sur votre objectif de façon à ce que les objets éloignés deviennent le plus net possible.

Une fois ceci fait ne toucher plus à la mise au point.

 

 

– Le temps de pose :

Pour le temps de pose, vous pouvez vous mettre en mode Bulb (B) et restez appuyé sur la télécommande le temps de la prise de vue. Commencez à appuyer au tout début du tir.

Si vous ne disposez pas de ce mode, vous pouvez utiliser le mode manuel et régler votre vitesse d’obturation entre 3 et 10 secondes. Plus vous exposerez longtemps, plus vous pourrez avoir de tir sur la même photo. En revanche plus vous exposez longtemps, plus vous risquerez d’être surexposé, notamment s’il y a 7des éclairages publics dans le cadre. Le ciel peut lui aussi être surexposé par la pollution lumineuse ou un soleil pas totalement couché.

Pour éviter ce problème de surexposition, MacGyver vous recommande de disposer un carton noir mat devant l’objectif entre chaque bouquet afin de ne capter que les moments de tir.

 

 

– L’ouverture :

Comme nous effectuons une pose longue pour la prise de vue, nous allons opter pour une faible ouverture comprise entre F/8 et F/16. Nous gagnerons en plus un peu de profondeur de champ.

 

8

 

 

– La sensibilité ISO

Mettez votre ISO à son plus faible réglage pour éviter d’être surexposé, car la lumière sera déjà apportée par la pose longue.

 

 

 

 

Tous ces réglages ne sont bien sûr qu’à titre informatif, vous devrez les ajuster en fonction des premiers résultats que vous obtiendrez.

10

 

 

 

  • Fermez un peu plus votre diaphragme si vous êtes surexposé ou ouvrez le un peu plus si vous êtes sous-exposé.

 

  • Augmentez votre temps de pose pour avoir plus de retombées lumineuses ou diminuez-le si l’effet est trop fouillis.