Dans le monde de la photo, les ingénieurs ne cessent de développer de nouvelles technologies. Certaines vont révolutionner le marché des appareils photo, tandis que d’autres seront rapidement placés sous silence après un flop total. Dans cette deuxième catégorie, on retrouve le brevet de Canon pour des capteurs d’empreintes digitales pour les appareils photo et les objectifs et plus récemment un brevet déposé par Nikon pour des capteurs biométriques qui liront les émotions du photographe.

Ce nouveau brevet découvert par le site internet The New Camera, montre des capteurs biométriques placés sur différentes parties de l’objectif ainsi que devant le bouton de l’obturateur de l’appareil photo pour enregistrer les informations biométriques du photographe durant le tournage.

Capteur biométrique nikon

 

Ces différents capteurs pourront détecter la fréquence cardiaque, la température du corps, la pression artérielle, la transpiration, et même la force avec laquelle vous tenez votre appareil. Toutes ces informations seront ensuite analysées par un système d’intelligence artificielle qui va interpréter les émotions du photographe et étiqueter les photos selon plusieurs catégories (normal, joie, amour, honte, impatience, douleur, Surpris, confus, indifférent, tristesse, colère et désespoir).

 

Capteur biométrique nikon

Sur le brevet, Nikon indique que « souvent les photographes ressentent de fortes émotions lorsqu’ils capturent des photos, mais que ces sentiments sont parfois incapables d’être transmis à travers les photos elles-mêmes. Étant donné que les spectateurs peuvent apprécier davantage les photos s’ils connaissaient l’état d’esprit du photographe au moment de la prise de vue, les capteurs biométriques pourraient permettre d’apprécier l’image plus profondément ».

Pour ma part, je ne suis pas vraiment convaincu par cette technologie. Quel est l’intérêt que vos émotions soient incluses dans la photo sous la forme d’un émotionne alors que vous pouvez très bien transmettre cette émotion directement dans la photo en jouant avec la composition, l’éclairage, les couleurs, etc. Cela reste mon avis, n’hésitez pas à partager le vôtre dans les commentaires.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.