L’autofocus est le système de mise au point automatique de nos appareils que nous utilisons en permanence et pourtant l’utilisation de cette fonction n’est jamais à son optimum. Dans cet article, nous allons voir les différents modes d’autofocus à utiliser suivant la situation ainsi que le choix du collimateur afin que nos photos soient les plus nettes possibles.

 

 

Les différents modes d’autofocus

 

Différents modes sont présents dans votre appareil pour qu’il puisse effectuer une mise au point de qualité, peu importe la situation. Il en existe 3 qui sont:

 

  • L’autofocus ponctuel (AF-S pour NIKON et OneShot pour CANON)

C’est le mode d’autofocus défini par défaut sur votre appareil photo. Avec ce mode, lorsque vous enfoncez légèrement le déclencheur, l’appareil effectue la mise au point, qui est alors verrouillée. Les collimateurs AF effectuant la mise au point s’affichent en rouge et un bip se fait généralement entendre.

Tant que vous restez appuyé sur le déclencheur à mi-course, la mise au point sera conservée au même endroit, même si le sujet ou l’appareil bouge.

Ce mode de mise au point est donc idéal pour les sujets immobiles, tels que les paysages, les portraits, l’architecture, etc.

 

 

  • L’autofocus continu (AF-C pour Nikon et AI Servo pour Canon)

Dans ce mode, lorsque vous enfoncez légèrement le déclencheur, l’appareil effectue la mise au point sur le sujet. La différence avec le précédent mode est que tant que vous maintenez le déclencheur légèrement enfoncé, l’appareil adapte la mise au point à mesure que le sujet bouge et que la distance de mise au point change. Ensuite, lorsque vous déclenchez, la photo est prise avec la dernière zone de mise au point.

Ce mode est à utiliser quand le sujet ou le photographe est en mouvement ou lorsque la profondeur de champ est très faible.

 

 

  • L’autofocus automatique (AF-A pour Nikon et AI Focus pour Canon) 

Ici, l’appareil détecte automatiquement si le sujet est statique ou en mouvement et va adapter l’autofocus en choisissant le mode ponctuel ou continu suivant la situation. Je vous recommande peu d’utiliser ce mode car si un sujet se met soudainement à bouger, l’appareil sera plus lent à faire la mise au point que si vous étiez directement en mode continu.

 

 

 

 

Choisir la zone de mise au point 

 

Maintenant que vous avez choisi votre mode d’autofocus, il faut choisir la zone où il sera effectué. Cette  zone de mise au point est définie par les collimateurs. Ils correspondent aux petits carrés ou rectangles que vous voyez lorsque vous regardez à travers le viseur de votre appareil. Vous en avez plus ou moins suivant l’âge et la gamme de votre appareil photo.

 

autofocus photo
Canon EOS 60D avec 9 collimateurs
autofocus
Canon 5D Mark III avec 61 collimateurs

 

 

 

 

 

 

 

 

Grâce aux collimateurs, vous pouvez définir la zone où sera effectuée la mise au point en sélectionnant l’un des 3 modes suivants:

 

 Les collimateurs AF automatiques. Dans ce mode, l’appareil détecte lui même la zone où la mise au point doit être effectuée et va choisir le collimateur le plus adapté à la situation. Il va en général effectuer la mise au point sur le sujet le plus proche ou le plus lumineux et peut par conséquent l’effectuer sur un sujet non désiré. Je suis sûr que vous avez déjà rencontré ce problème.

 

 

autofocus
Dans ce mode, la mise au point peut être effectuée sur n’importe quelle zone de l’image

 

 

 Les collimateurs AF sélectifs. Dans ce mode, vous choisissez vous même le collimateur qui servira à faire la mise au point. On choisira en général le collimateur central car c’est le plus rapide et le plus précis. Si votre sujet se trouve sur le côté (ce qui est probablement le cas si vous avez lu l’article sur la règle des tiers), effectuez la mise au point avec le collimateur central, ensuite recardrez sans lâcher le déclencheur puis appuyez entièrement pour prendre la photo.

 

 

autofocus
Dans ce mode, la mise au point sera effectuée uniquement sur la zone du collimateur sélectionnée.
mise au point automatique
Vous n’êtes bien sûr pas obligé de sélectionner le collimateur central mais la mise au point risque d’avoir plus de mal à se faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Les collimateurs AF dynamiques (ou 3D).  Dans ce mode, vous ne sélectionnez pas un collimateur, mais un ensemble de collimateurs. La mise au point va se faire sur un des collimateurs du groupe sélectionné et si le sujet bouge, elle s’adaptera en utilisant l’un des autres collimateurs sélectionnés.

 

 

mise au point automatique
Ce mode est malheureusement disponible que sur des appareils récents car il nécessite un grand nombre de collimateurs.

 

 

 

 

Comment bien choisir son mode d’autofocus ? 

 

Au début, le choix du bon mode de mise au point peut paraître compliqué, mais lorsque vous aurez pris l’habitude de le faire, cela vous permettra d’obtenir des photos nettes dans n’importe quelle situation. D’autant plus qu’en réalité, ce choix est très simple et se fait en fonction de 2 petites questions qu’il faut se poser avant de photographier.

 

  • Le sujet est-il statique ou en mouvement ? Cette question vous permettra de choisir votre mode d’autofocus.
  • Sur quelle zone dois-je faire la mise au point ? Cette deuxième question vous permettra de choisir le ou les collimateurs à utiliser.

 

J’espère que cet article vous permettra de mieux comprendre le dispositif d’autofocus de votre appareil et ainsi de mieux le maîtriser pour obtenir des photos plus nettes.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou pour partager votre utilisation de l’autofocus.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être informé lorsque les prochains sujets seront publiés et pour recevoir gratuitement votre livre photo.