L’achat d’un nouvel appareil photo représente un investissement qu’il est parfois difficile de s’offrir, mais l’achat d’un boîtier d’occasion peut s’avérer être une bonne alternative à condition de suivre certains conseils.

Dans cet article, nous allons voir les différents paramètres à inspecter lors de l’achat d’un boîtier d’occasion afin d’éviter toute mauvaise surprise.

 

 

  • Contrôlez l’aspect extérieur 

L’aspect extérieur d’un appareil photo en dit long sur son propriétaire et sur le soin qu’il a porté à son matériel.

Si quelques traces d’usures sont normales et ne posent pas de problèmes, un choc même minime peut signifier que le boîtier est tombé et que certains composants internes peuvent être endommagés. Je vous déconseille donc fortement d’acheter un appareil ayant le moindre choc. Peut être que l’appareil fonctionnera parfaitement, mais dans le doute mieux vaut s’abstenir.

Ensuite, vérifiez que tous les différents boutons s’enclenchent normalement et qu’il n’y a pas de trace d’oxydation au niveau des connecteurs de carte, de batterie et d’objectif. Si c’est le cas, cela signifie que l’appareil a certainement eu de la condensation due à un changement brutal de température et il est fort probable qu’il y ait le même problème à l’intérieur du boîtier.

 

 

  • Contrôlez le nombre de déclenchement 

Aujourd’hui, la plupart des appareils photo possèdent encore un obturateur mécanique. Il s’agit du rideau qui s’ouvre et se referme pour laisser rentrer la lumière à chaque fois que vous prenez une photo. Tous les appareils photo, même les appareils professionnels possèdent ainsi une limite de déclenchement due à l’usure de cet obturateur.

Le nombre de déclenchements varie énormément en fonction des gammes et du modèle d’appareil photo. Pour vous faire une idée, voici les valeurs moyennes en fonction des différentes gammes:

 

  • Entrée de gamme : 50 000 – 60 000 déclenchements
  • Milieu de gamme : 100 000 – 150 000 déclenchements
  • Professionnel : 300 000 déclenchements

 

Ainsi, avant d’acheter un appareil photo d’occasion, renseignez-vous sur internet sur le nombre de déclenchements propre au modèle de cet appareil photo. Vous trouverez des valeurs moyennes communiquées par les constructeurs, ce qui n’est donc pas des valeurs sûres, mais cela vous permettra de vous faire une idée sur l’état d’usure de l’appareil. Si vous remarquez que le boîtier arrive presque ou dépasse la limite donnée par le constructeur, il vaudra mieux vous orienter vers un autre appareil ou alors négocier une très grosse remise.

 

Attention, le nombre de déclenchements ne correspond pas toujours au numéro de la photo, car la plupart des appareils réinitialisent ce nombre à partir de 10 000 photos. Pour le connaître, il faudra soit utiliser les données EXIF, soit utiliser des sites internet dédiés à cette fonction. Je vous recommande Camera Shutter Count qui s’avère être le plus simple à utiliser.

 

acheter appareil photo d'occasion

 

 

  • Contrôlez la cellule d’exposition

La cellule d’exposition est l’outil qui va vous permettre de calculer l’exposition de la photo en mode automatique et semi-automatique.

Pour vous assurer de son bon fonctionnement, calez votre appareil sur trépied ou sur un autre support de façon à toujours photographier la même scène. Ensuite, sélectionnez le mode Priorité à la vitesse et  prenez plusieurs photos en faisant à chaque fois varier la vitesse d’obturation. Comparez ensuite les photos pour voir si l’exposition reste constante. Si c’est le cas, c’est que la cellule fonctionne correctement.

 

acheter appareil photo d'occasion
Bon fonctionnement de la cellule

 

 

acheter appareil photo d'occasion
Mauvais fonctionnement de la cellule

 

Faites ensuite de même pour le mode priorité à l’ouverture et le mode programme.

 

 

  • Contrôlez l’état du capteur 

Le capteur est l’élément le plus important d’un appareil photo, il se doit alors d’être dans un état irréprochable. Mais avec le temps, il se peut qu’il ait subi des rayures suite à un mauvais nettoyage ou que des pixels soient morts. Il est donc primordial d’inspecter son état avant de passer à l’achat.

Pour commencer, nous allons inspecter les pixels morts. Il s’agit de pixels qui ne réagissent plus à la prise de vue et ressortent sur la photo en un petit point blanc lorsque l’on zoom sur celle-ci.

Pour les repérer, placez le bouchon sur votre objectif et prenez plusieurs photos avec une vitesse d’obturation comprise entre 1/100 et 1/250 et une sensibilité ISO la plus faible possible. Pensez également à désactiver l’autofocus sinon l’appareil ne voudra sûrement pas prendre les photos.

Une fois les photos faites, agrandissez-les à 100%, si possible sur un autre écran que celui de l’appareil et inspectez chaque zone de l’image. Si la photo est entièrement noire, c’est qu’aucun pixel n’est mort, mais en revanche si vous voyez des points blancs au même emplacement sur chacune des photos, c’est qu’il s’agit de pixel mort.

 

acheter appareil photo d'occasion
Capteur en bon état
acheter appareil photo d'occasion
Capteur avec 3 pixels morts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la plupart des cas, si le capteur possède un ou deux pixels morts ce ne sera pas gênant, vous ne les remarquez pas, mais en revanche, si de nombreux pixels sont morts, il vaut mieux laisser tomber l’affaire.

Une fois l’étape des pixels morts passée, il faut inspecter les rayures et les poussières. Pour ce faire, commencez par nettoyer la lentille frontale de l’objectif de façon à ce que le test ne soit pas faussé. Ensuite, passez l’appareil en mode manuel, réglez l’ouverture sur F/22 et débrayez la mise au point automatique de façon à pouvoir la régler manuellement sur la plus petite distance. Enfin, visez une zone de couleur unie comme un mur, le ciel bleu, etc. et ajustez la vitesse d’obturation de façon à obtenir une exposition correcte. N’ayez pas peur des basses vitesses, le flou de bougé n’aura pas d’influence pour ce test.

Si vous constatez des petits points noirs et flous comme sur la photo ci-dessous c’est qu’il s’agit de poussière. Quelques points de poussières ne sont pas gênants, mais s’il y en a beaucoup trop, il faudra faire nettoyer le capteur et de préférence par un professionnel. Ce service vous coûtera environ 50€, alors essayez si possible de négocier ce rabais à l’acheteur.

 

poussière sur appareil photo

 

En revanche, si vous constatez des traits noirs, c’est qu’il s’agit de rayure et dans ce cas, le capteur est irrécupérable. Comme le changement coûtera dans la majorité des cas presque aussi cher qu’un appareil neuf, il vaut mieux ici abandonner l’offre, même si le prix est intéressant.

 

 

  • Contrôlez l’autofocus 

Pour vérifier le bon fonctionnement de l’autofocus, sélectionnez le mode priorité à l’ouverture sur l’appareil photo et choisissez une grande ouverture (un petit chiffre). Effectuez ensuite plusieurs photos avec un sujet proche, à moyenne distance et éloigné. Une fois les différentes photos prises, visualisez-les et zoomez sur le sujet pour vérifier que la zone où a été effectuée la mise au point est la plus nette de l’image.

Si l’appareil dispose d’un mode autofocus dynamique, faites un test en mode rafale sur une personne se rapprochant vers vous. Comme le test précédent, zoomez ensuite sur le sujet pour vérifier qu’il est suffisamment net.

 

 

Pour résumer: 

 

  • Contrôlez l’état extérieur de l’appareil. Pas de trace de choc ni de trace d’oxydation au niveau des connecteurs
  • Contrôlez le nombre de déclenchements. Si l’appareil à un nombre de déclenchements proche ou supérieur à celui annoncé par le constructeur, mieux vaut passer votre chemin.
  • Contrôlez la cellule d’exposition. En mode semi-automatique, vous devez obtenir une exposition constante lorsque vous changez les paramètres d’ouverture, de vitesse d’obturation, etc.
  • Contrôlez l’état du capteur. Le capteur ne doit pas avoir la moindre rayure et trop de pixels morts. S’il est très sale, demandez une réduction afin de pouvoir le faire nettoyer chez un photographe.
  • Contrôlez l’autofocus. Effectuez plusieurs tests sur des sujets plus ou moins loin et en déplacement.

 

On arrive à la fin de cet article et j’espère qu’il vous permettra d’éviter les mauvaises surprises lorsque vous achèterez un appareil photo d’occasion. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.