Lorsque l’on souhaite réaliser des photos plus créatives, on se retrouve vite bloqué par le mode tout automatique. Pour contrer ce problème, il existe 4 modes que vous avez sûrement déjà remarqués sur la molette de votre appareil photo qui permettent d’augmenter les possibilités de réglages tout en conservant les automatismes pour 3 d’entre eux, permettant d’obtenir des photos correctement exposées. Dans cet article, nous allons voir comment utiliser chacun de ses modes et dans quelle situation.

 

 

 

Le mode programme (P)

 

 

 

Dans ce mode, l’appareil effectue des mesures et vous donne différents couples « vitesse d’obturation/ouverture » entraînant comme résultat final la même exposition. Vous pourrez ensuite sélectionner le couple qui vous convient en fonction de la profondeur de champ voulue ou de votre souhait de figer l’action ou pas.
Ce mode permet de faire le premier pas dans les réglages plus personnalisés tout en conservant les automatismes qui permettront d’obtenir une photo correctement exposée. Vous devrez tout de même connaître l’impact de la vitesse d’obturation et de l’ouverture du diaphragme.

 

 

 

 

 

Le mode priorité à la vitesse (S ou Tv)

 

 

 

Dans ce mode, vous pouvez modifier la vitesse d’obturation et l’appareil adapte l’ouverture pour garder une exposition correcte.

Ce mode est à utiliser lorsque le sujet est en mouvement. Par exemple, en photo de sport, elle vous permet d’adapter rapidement votre vitesse pour figer l’action ou au contraire démontrer le mouvement à l’aide d’un flou de mouvement sans avoir à vous soucier des autres réglages.
Pour rappel, plus la vitesse d’obturation sera longue, plus l’action sera floue.

Pour en savoir plus sur la vitesse d’obturation, je vous invite à lire l’article entièrement consacré à ce sujet en cliquant ici.

 

 

 

 

Le mode priorité à l’ouverture (A ou Av)

 

 

 

Dans ce mode, vous modifiez l’ouverture du diaphragme et l’appareil photo adaptera la vitesse d’obturation en fonction de la valeur choisie. Ce mode permet de modifier la profondeur de champ sans pour autant devoir ajuster les autres réglages pour que l’exposition soit correcte.

Pour rappel, plus l’ouverture est grande (petit F/x), plus la profondeur de champ est faible et inversement, plus l’ouverture est faible (grand F/x), plus la profondeur de champ est grande.

 

Pour en savoir plus sur l’ouverture du diaphragme et son influence, je vous invite à lire l’article entièrement consacré à ce sujet.

 

 

 

 

Le mode Manuel (M)

 

 

 

Dans ce mode, l’appareil photo ne gère aucun réglage mis à part la possibilité de laisser la sensibilité ISO en automatique, mais je vous le déconseille. C’est à vous de déterminer les réglages à utiliser soit en effectuant des essais soit par habitude. Il vous permet un contrôle total du résultat final, pour le meilleur comme pour le pire.

Je vous conseille d’utiliser ce mode uniquement lorsque vous maîtriserez parfaitement les réglages de bases de l’exposition qui sont: la vitesse d’obturation, la sensibilité ISO et l’ouverture du diaphragme.

Ce mode est à utiliser que lorsque vous avez le temps de vous appliquer. Il est en revanche obligatoire si vous utilisez un flash en mode manuel, car l’appareil photo sera incapable de mesurer la lumière que celui-ci émettra et effectuera donc ses réglages en fonction de la lumière ambiante, ce qui entraînera au final une photo surexposée. (cliquez ici pour comprendre comment fonctionne un flash)

 

 

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions et à vous abonner à la newsletter pour être tenu informé lors de la publication d’un nouvel article et pour recevoir gratuitement votre guide photo.