Les différences entre Lightroom et Photoshop

Lorsque l’on débute en photo, il est très fréquent d’hésiter entre Lightroom et Photoshop pour éditer ses photos. Quel logiciel est le plus performant ? Quelle solution est la plus adaptée aux photographes débutants ou aux professionnels ? Pour vous aider à choisir l’outil le plus adapté à vos besoins, nous allons voir dans cet article les principales différences entre Lightroom et Photoshop. Cela vous aidera à déterminer quand et pourquoi utiliser chaque programme.

Que pouvez-vous faire dans Photoshop ?

Créé en 1987, Adobe Photoshop est le logiciel de montage et de retouche photo le plus utilisé à travers le monde, notamment parce qu’il est de loin le plus polyvalent. Graphistes, photographes, architectes, éditeurs, etc., les secteurs d’activité pour lesquels Photoshop constitue le meilleur outil de travail sont innombrables. Cette polyvalence est due aux nombreuses améliorations apportées au programme au cours de ses deux décennies d’existence. Il serait par conséquent difficile de lister toutes les possibilités offertes par Photoshop, car la liste serait interminable. Seule votre imagination constitue en effet les limites du logiciel. Que vous souhaitiez améliorer la netteté d’une image, modifier une couleur, amincir une personne, etc., tout cela est possible depuis Photoshop. 

lightroom ou photoshop
Photoshop offre un nombre infini d’outils et de fonctionnalités pour les photographes, graphistes, etc.

L’un des grands avantages de Photoshop par rapport à Lightroom est qu’il permet de travailler à partir de calques et de masques afin d’effectuer des modifications uniquement sur certains éléments spécifiques d’une image. Les retouches locales sont donc facilitées. Photoshop permet également une retouche matricielle des images. Cela signifie qu’il est possible de modifier individuellement chaque pixel de couleur qui constitue une image numérique. 

lightroom ou photoshop
Photoshop peut zoomer sur l’image pour travailler pixel par pixel.

Depuis maintenant quelques années, Photoshop est compatible avec les fichiers RAW de la plupart des appareils photo numériques de Canon, Nikon, Sony, Pentax, etc. Photoshop ne peut en revanche pas directement traiter les images brutes par lui-même. Pour ce faire, il repose sur l’intégration du logiciel Adobe Camera RAW. Ainsi, lorsque vous ouvrez un fichier .RAW dans Photoshop, la photo est dans un premier temps affichée dans la fenêtre contextuelle d’Adobe Camera RAW. Cette extension va vous permettre d’ajuster les différents aspects de la photo, comme la balance des blancs, l’exposition, les couleurs, la correction de l’objectif, etc. Les options sont nombreuses, mais légèrement moins poussées que celles offertes par Lightroom. Une fois que vous avez terminé d’ajuster les différents paramètres de la photo dans Camera Raw, l’image va pouvoir être importée dans Photoshop. C’est à partir de cette étape que vous pourrez profiter de toutes les fonctionnalités du logiciel. 

lightroom ou photoshop
Il est nécessaire de passer par Lightroom ou par Adobe Camera RAW pour ouvrir un fichier RAW dans Photoshop.

Que pouvez-vous faire dans Lightroom ? 

Arrivé beaucoup plus tard sur le marché, Lightroom est un éditeur d’image spécifiquement conçu pour les photographes. Les outils disponibles sont ainsi nettement moins nombreux étant donné que seules les fonctionnalités réservées aux photographes sont conservées. L’utilisation de Lightroom s’avère donc plus intuitive et plus facile. Le logiciel pourra par conséquent tout aussi bien être utilisé par un photographe débutant que professionnel. 

lightroom ou photoshop
L’utilisation de Lightroom s’avère plus intuitive et plus facile que Photoshop.

Contrairement à Photoshop, Lightroom propose une gestion complète de votre bibliothèque d’image. En effet, après avoir importé vos photos dans Lightroom, vous avez la possibilité d’ajouter des mots-clés pour chaque image et de les trier à l’aide de drapeaux de couleurs. À l’intérieur de la bibliothèque de Lightroom, vous pouvez créer des dossiers (par exemple: shooting 15/05/19) pour classer vos photos par séance ou par thème. L’ajout de photos dans des dossiers peut également être réalisé automatiquement à l’aide des mots-clés, des métadonnées ou des drapeaux. Lightroom prend donc l’avantage pour classer toutes vos images afin que vous puissiez rapidement les retrouver. Vous pouvez en savoir plus sur le classement et la gestion de vos images dans Lightroom sur l’article “comment classer ses photos dans Lightroom en 5 étapes”.

lightroom ou photoshop
Lightroom offre une solution complète pour classer et éditer ses photos.

La deuxième grosse différence entre Lightroom et Photoshop, est la possibilité de traiter simultanément un très grand nombre d’images dans Lightroom. En effet, pour les photographes professionnels, il n’est pas rare d’avoir parfois plus de 500 images par shooting à traiter. Dans Photoshop, il serait nécessaire de les traiter une à une, ce qui prendrait un temps considérable. Lightroom s’avère donc indispensable pour traiter rapidement de grosses séries d’images. 

Lightroom permet également de réaliser des retouches non destructrices sans pour autant multiplier le poids des images. En effet, lorsque vous réalisez des modifications sur une image, comme la balance des blancs, l’exposition, la teinte, etc., les modifications seront uniquement visibles depuis l’interface de Lightroom. Ces modifications sont enregistrées sous la forme de métadonnées pesant seulement quelques centaines d’octets dans le catalogue de Lightroom et non pas dans un nouveau fichier d’image. L’ensemble de ces modifications sera toujours accessible depuis Lightroom, même après avoir exporté l’image. Vous pourrez donc à tout moment revenir sur vos réglages. Cette retouche non destructrice est également possible depuis Photoshop, mais uniquement en utilisant des calques d’ajustement ou des objets dynamiques et en enregistrant les modifications dans un fichier PSD ou DNG. Cela nécessite donc de créer et de stocker un fichier supplémentaire. Celui-ci peut de plus très rapidement peser plusieurs dizaines ou centaines de mégaoctets. 

Pour mieux comprendre, prenons pour exemple un fichier RAW de 26 Mo. Nous ouvrons dans un premier temps ce fichier dans Lightroom pour ajuster les contrastes, la luminosité, la balance des blancs et la teinte. Ces modifications ne prendront alors que quelques centaines d’octets dans le catalogue de Lightroom. En réalisant les mêmes modifications de manière non destructive sous Photoshop, il sera nécessaire de les sauvegarder dans un nouveau fichier au format PSD. Celui-ci pèse pas moins de 180 Mo. Par conséquent, avec Lightroom, la retouche d’une photo occupe une place supplémentaire presque infime, tandis que Photoshop multiplie considérablement le poids total (fichier brut + fichier source). Photoshop est donc une fois de plus moins performant pour traiter un grand nombre d’images. 

lightroom ou photoshop
Toutes les modifications effectuées sur Lightroom sont enregistrées sous la forme de métadonnées.

Que choisir entre Lightroom et photoshop ? 

Comme nous venons de le voir, Photoshop présente l’avantage d’être ultra polyvalent et de proposer un nombre infini de fonctionnalités. Cet avantage constitue également sa plus grande faiblesse, car il en devient très difficile à maîtriser. Il sera ainsi nécessaire de consulter de nombreux tutoriels pour comprendre le logiciel, contrairement à Lightroom qui s’avère être très intuitif. Photoshop ne permet pas non plus de gérer votre bibliothèque d’image, contrairement à Lightroom qui conserve toutes vos photos importées et permet d’y ajouter des mot-clés, de les classer par sessions photo, etc. Photoshop s’avère donc moins adapté pour traiter un grand nombre d’images. Photoshop n’en reste cependant pas entièrement inutile et le flux de travail optimal de tout photographe devrait être d’allier le meilleur des deux logiciels. Chaque photographe devrait ainsi commencer par importer ses photos dans Lightroom pour les classer dans leur bibliothèque d’images, puis pour appliquer différents réglages sur les photos. L’exposition, la balance des blancs, la colorimètre, la correction de l’objectif, etc., plus de 95 % des réglages s’effectue rapidement et facilement depuis Lightroom. Ensuite, Photoshop peut être utilisé (si nécessaire) pour des retouches plus poussées. Cela est par exemple le cas pour supprimer un élément d’une image (Lightroom peut le faire, mais de manière moins précise), modifier les traits d’un visage, etc. 

On arrive à la fin de cet article et nous espérons qu’il vous aura permis de faire la différence entre Lightroom et Photoshop. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de Lightroom ou Photoshop. 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *