Les 4 filtres indispensables en photo de paysage

À l’époque de la photographie argentique, les filtres étaient nombreux (filtre de couleur, filtre de lumière, filtre UV, etc.) et constituaient les solutions les plus simples pour modifier le résultat et les couleurs d’une image. Avec l’apparition du numérique et les possibilités offertes par les logiciels de retouches, de nombreux filtres sont devenus obsolètes, mais la photographie de paysage reste un domaine dans lequel l’utilisation de filtres est indispensable. En effet, tout ne peut pas être fait numériquement, et même le meilleur appareil photo associé au plus puissant des logiciels de retouche ne pourra simuler l’effet de certains filtres. Ils sont ainsi indispensables pour faire ressortir certaines couleurs ou textures, ajuster l’exposition, supprimer des reflets, créer une atmosphère particulière et sublimer vos photos. Dans cet article, nous allons voir les 4 filtres qui restent indispensables à l’ère de la photo numérique pour sublimer vos photos de paysages.

 

Les filtres polarisants 

Le filtre polarisant est le plus fréquemment utilisé en photographie de paysage et celui que vous devriez acheter en premier pour améliorer vos photos. Ce filtre est très polyvalent et son effet ne peut être reproduit avec précision par ordinateur. Il permet d’augmenter la saturation en intensifiant les couleurs et en supprimant les reflets de lumière. Les couleurs apparaissent ainsi plus vibrantes, le ciel gagne en contraste et l’image en détails. Les filtres polarisants sont très efficaces pour supprimer les reflets de lumière sur une surface vitrée ou une étendue d’eau. Si vous souhaitez par exemple capturer un lac avec une eau cristalline, un filtre polarisant supprimera tous les reflets sur la surface de l’eau, permettant ainsi de voir les éléments gisants au fond du lac.

L’effet des filtres polarisants est facilement ajustable en faisant tourner le filtre. Le rendu dépendant cependant entièrement de votre position par rapport au soleil. Celui-ci doit idéalement être placé dans votre dos ou sur le côté. Vous devrez donc essayer d’ajuster le cadre de votre image pour que l’effet soit optimal.

filtre photo paysage
Photo sans filtre polarisant à gauche et avec filtre polarisant à droite.

Les filtres polarisants présentent cependant quelques inconvénients, notamment une diminution de l’exposition de l’ordre de 2 à 3 IL en fonction du niveau de polarisation utilisé. Cela peut être quelque peu handicapant dans des conditions de faible luminosité, mais peut en revanche devenir un avantage pour photographier en plein jour avec de larges ouvertures. Deuxième inconvénient, les filtres polarisants peuvent engendrer un important vignettage et un effet inégal sur le ciel lorsqu’ils sont utilisés avec de très larges focales (en dessous de 24 mm sur un appareil plein format et 18 mm sur un capteur APS-C). N’hésitez pas à lire l’article sur les filtres polarisants pour savoir comment les utiliser et comment les choisir.

 

Les filtres à densité neutre (Filtres ND) 

Après un filtre polarisant, le filtre à densité neutre (également nommé filtre ND pour neutral density) est le deuxième filtre que vous devriez acheter par améliorer vos photos de paysages. Ces filtres sont des modèles incolores permettant de diminuer plus ou moins fortement la quantité de lumière traversant l’objectif. Ils sont déclinés en plusieurs niveaux de teinte, dont les plus courants pour la photographie de paysage sont les ND2, ND4, ND8, ND400 et ND1000. Plus l’indice est élevé, plus le filtre sera foncé. Il sera ainsi possible de réaliser en plein jour des photos avec de larges ouvertures sans devoir ajuster la vitesse d’obturation.

Les filtres ND sont également indispensables pour réaliser des poses longues et rendre les mouvements d’une cascade, des nuages ou d’une rivière plus ou moins flous. Plus le filtre sera foncé, plus il sera possible d’allonger la durée et l’exposition et plus l’effet de flou ou de filé sera présent. Par exemple, un filtre ND1000 permet de diminuer par 1000 la quantité captée par l’appareil photo. Ainsi, si vous obtenez une exposition correcte sans filtre à 1/60 de seconde, vous pourrez prolonger la durée de l’exposition jusqu’à 16 secondes sans risque de surexposition. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation de ces filtres, découvrez l’article « comment réaliser de sublimes poses longues en plein jour grâce aux filtres ND« .

filtre photo paysage
Photo sans filtre ND à gauche et avec filtre ND à droite.

 

Les filtres à densité neutre dégradés

Les filtres ND classiques diminuent la luminosité de manière homogène sur l’ensemble de la scène. Cependant, en photo de paysage, la scène est rarement éclairée de manière uniforme et vous vous retrouvez souvent avec un ciel très clair et un sol relativement peu lumineux. Dans cette situation, l’utilisation d’un filtre ND dégradé s’avère idéale pour équilibrer l’exposition et capturer un maximum de détails dans les hautes et basses lumières. Comme leur nom l’indique, ces deniers ont un effet dégradé, allant d’une très forte teinte sur la partie supérieure du filtre, jusqu’à une parfaite transparence sur la partie inférieure. Cela signifie donc que la partie supérieure du capteur reçoit moins de lumière que le bas, permettant ainsi de facilement équilibrer des conditions d’éclairage inégales. Généralement, l’utilisation d’un filtre dégradé en plaque est plus pratique à utiliser qu’un filtre circulaire, car il permet un plus grand contrôle de la zone assombrie. Les filtres dégradés sont également disponibles en teintes de couleurs pour notamment améliorer les couleurs d’un coucher de soleil.

filtre photo paysage
Photo sans filtre dégradé à gauche et avec filtre dégradé à droite.

 

Les filtres anti pollution lumineuse 

Aujourd’hui plus que jamais auparavant, le photographe de paysage est dérangé par l’urbanisation et la pollution lumineuse résultant des lampadaires et autres sources de lumière artificielle. Si cela est votre cas, l’utilisation d’un filtre anti pollution lumineuse (également nommé filtre LPR) vous permettra de précisément « bloquer » les longueurs d’onde des éclairages artificiels et ainsi supprimer les reflets oranges dans le ciel et sur l’environnement alentour. Les filtres LPR sont indispensables pour réaliser des photos du ciel profond dans des zones polluées par un éclairage public. Ils ne permettront pas de capturer autant d’étoiles qu’en plein désert, mais le ciel retrouvera sa couleur naturelle.

filtre photo paysage
Photo sans filtre à gauche et photo avec filtre anti pollution lumineuse NISI. ©Alex Conu

 

Filtre circulaire ou filtre en plaque ? 

Les filtres pour objectif sont déclinés en deux principaux formats :

  • Les filtres circulaires 

Les filtres circulaires sont les plus courants et les plus simples à utiliser. Ils viennent se viser sur le devant de votre objectif et permettent ainsi une installation et un retrait rapide. Ils assurent une application homogène de l’effet sur l’image et permettent d’éviter toute fuite de lumière lors de longues expositions. Le diamètre du filtre circulaire doit cependant être identique à celui de votre objectif pour qu’il puisse y être vissé. Cela peut vite devenir contraignant et onéreux si vous utilisez de nombreux objectifs de différentes tailles. Une solution astucieuse consiste alors à utiliser des bagues de progression pour adapter un filtre de grand diamètre sur un plus petit objectif. Vous n’avez ainsi plus qu’à acheter un filtre correspond au plus gros objectif que vous possédez, puis un jeu de bagues correspond aux diamètres de vos autres optiques. Attention, si la différence de diamètre entre votre plus grande et votre plus petite optique est trop importante, il sera nécessaire d’utiliser plusieurs bagues et cela peut engendrer un fort vignettage sur un objectif grand angle.

filtre photo paysage
Filtre circulaire ND variable Hoya.

 

  • Les filtres en plaque 

Les filtres en plaque adoptent une forme carrée ou rectangulaire et sont plus appréciés des photographes professionnels. Ils s’insèrent dans un porte-filtre adaptable à toutes les tailles d’optique et présentent donc l’avantage d’être compatibles avec tous vos objectifs. De pus, les filtres gradués sont généralement uniquement disponibles dans ce format. Bien qu’il existe quelques filtres gradués circulaires, le résultat est souvent moins efficace et il ne sera pas possible de précisément placer la zone de transition. Les filtres en plaque présentent cependant l’inconvénient d’être encombrants et moins rapides à installer.

filtre photo paysage
Filtre en plaque NISI avec porte filtre.

 

Les meilleures marques de filtres 

Que vous choisissiez un filtre circulaire ou en plaque, il est indispensable de vous assurer qu’il soit de bonne qualité. En effet, comme celui-ci est destiné à être placé sur le devant de l’objectif, il se doit d’être d’une qualité irréprochable pour ne pas détériorer les propriétés optiques de votre matériel. Un filtre de mauvaise qualité peut créer une dominante de couleurs, des reflets de lumière, des images fantômes et réduire la quantité de détails. Il est donc indispensable de toujours choisir un filtre de marque. Parmi celles-ci, voici les meilleures marques de filtres en fonction de votre optique :

  • Les filtres HOYA 

La marque HOYA propose des filtres circulaires avec un excellent rapport qualité/prix. Pour un objectif de kit ou standard, la gamme HMC sera suffisante. Pour un objectif plus performant, la gamme PRO s’avère légèrement meilleure.

Voir les différentes offres pour les filtres HOYA 

  • Les filtres B+W 

La marque B+W est depuis de nombreuses années spécialisée dans la production de filtre haut de gamme. Si vous avez une optique de qualité professionnelle, l’utilisation d’un filtre de cette marque est fortement recommandée. B+W propose également des versions « Slim » très pratiques pour superposer plusieurs filtres ou pour éviter l’apparition de vignettage sur un objectif ultra grand angle.

Voir les différentes offres pour les filtres B+W

  • Les filtres Cokin

Si vous optez pour des filtres en plaque, la marque Cokin est l’une des meilleures et la plus utilisée par les photographes professionnels, notamment parce que la qualité est excellente pour un prix très raisonnable.

Voir les différentes offres pour les filtres Cokin

  • Les filtres NISI 

Si vous recherchez les meilleurs filtres en plaque ou circulaires du marché, ceux de la marque NISI sont les plus performants. La marque dispose d’une gamme très vaste, allant des filtres ND, aux filtres UV et anti pollution. Cette qualité a cependant un prix et il faudra souvent débourser plus de 100 € par filtre.

Voir les différentes offres pour les filtres NISI

 

Pour résumer, vous pouvez utiliser un filtre polarisant pour ajouter de l’éclat aux couleurs et supprimer les reflets, un filtre ND pour compenser des écarts d’exposition et réaliser des poses longues, un filtre anti pollution lumineuse pour des paysages urbains ou de l’astrophotographie et éventuellement un filtre transparent ou UV pour protéger la lentille frontale de votre objectif des éclaboussures et de la saleté.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *