La symétrie comme élément de composition

En photographie, de nombreuses règles de composition comme la règle des tiers impliquent de décentrer le sujet de l’image pour en améliorer l’impact. Cependant, dans certaines circonstances, la symétrie s’avère plus efficace. En effet, lorsque les conditions sont réunies, elle permet de créer des photos ayant un équilibre et une harmonie parfaite. Dans cet article, vous allez apprendre à repérer la symétrie et à en tirer parti pour améliorer la composition de vos photos.

 

Comprendre et maîtriser la symétrie en photo  

Comme en géométrie, une photographie est dite symétrique lorsque chaque moitié de l’image est parfaitement (ou presque) identique à son opposé. La composition symétrique met en oeuvre deux types de symétrie : la symétrie parfaite et la symétrie imparfaite. Une photographie possède une symétrie parfaite lorsque chaque moitié du cadre est strictement identique à son opposé. Ainsi, si vous pliez l’image en deux à partir de sa ligne de symétrie, chaque élément se superposera parfaitement. Ce type de composition instaure une harmonie et un équilibre des proportions dans l’image. Il en résulte une image calme, très esthétique et agréable à regarder.

symétrie photo
Cette photo de Hambourg présente une symétrie horizontale presque parfaite.

Cependant, une photo possédant une symétrie parfaite peut engendrer une image très statique, ce qui n’est pas toujours souhaité. Ainsi, la solution la plus simple et la plus efficace pour dynamiser une image symétrique est de briser cette symétrie parfaite en incluant dans le cadre un élément perturbateur qui sera alors automatiquement mis en valeur. C’est ce que l’on appelle la symétrie imparfaite. Elle s’avère souvent plus efficace et plus attrayante. En effet, avec ce type de composition, la symétrie attire l’oeil du spectateur, qui va alors contempler la scène, mais rapidement se concentrer sur l’élément brisant la symétrie. Cela entraîne ainsi une tension dans l’image, ce qui la rend nettement plus intéressante.

symétrie photo
La présence des visiteurs sur la photo permet de briser la symétrie et de dynamiser l’image.

 

Comment photographier une symétrie ? 

Effectuer une photo symétrique n’est pas très compliqué. Il suffit de trouver une scène pouvant être découpée en deux parties identiques ou presque identiques, que ce soit verticalement, horizontalement ou encore diagonalement. Avec l’habitude, vous remarquerez que la symétrie est partout autour de vous. Pour débuter, les endroits les plus simples pour trouver cette symétrie sont dans les constructions humaines telles que les bâtiments, les jardins aménagés, les routes, etc. Dans la nature, l’exemple le plus courant de symétrie est les reflets sur une surface d’eau. Il suffit ensuite de précisément placer la ligne de symétrie entre ces deux moitiés de l’image. L’emplacement de cette ligne dépendra du type de symétrie photographié. Il en existe trois principaux que vous rencontrerez en photo :

 

  • La symétrie verticale 

La symétrie verticale est le type de symétrie le plus présent dans les constructions humaines. On la rencontre sur les bâtiments, les routes, les jardins, etc. Elle est très simple à utiliser et il suffit de placer précisément la ligne de symétrie au centre de l’image en prenant soin à ce que votre appareil soit parallèle à la scène. En photo d’architecture, la symétrie verticale est plus efficace lorsqu’elle est parfaite. Elle permet alors d’accentuer la taille, la conception et le niveau de perfection des bâtiments.

C’est par exemple le cas pour la photo ci-dessous où le milieu du bâtiment est parfaitement placé au centre de l’image. Les parties gauches et droites de l’image sont ainsi identiques et peuvent être superposées sans décalage. Si le centre du bâtiment était légèrement décalé vers la droite ou vers la gauche, la symétrie aurait été brisée et la photo aurait eu moins d’impact.

symétrie composition

La symétrie verticale ne se limite pas à l’architecture et peut être mise à profit pour des photos de portraits, de groupes ou de mariage. L’exemple le plus courant est celui du couple s’avançant vers l’autel de l’église. Placé au centre de la scène, le couple est mis en valeur grâce à la symétrie formée par les rangées de bancs de chaque côté de l’allée.

  • La symétrie horizontale 

La symétrie horizontale est très souvent utilisée en photographie de paysage. Les reflets en sont l’exemple parfait. Pour ce faire, il suffit de placer la ligne d’horizon au milieu du cadre, afin d’inclure les mêmes éléments en haut et en bas de l’image. L’utilisation d’un trépied est recommandée pour cadrer précisément et obtenir une symétrie presque parfaite.

symétrie photo
Les reflets sur une surface d’eau sont un excellent moyen de créer une symétrie en photo de paysages.

 

  • La symétrie radiale 

La symétrie radiale est plus subtile à détester, mais s’avère souvent très efficace et dynamique. Ce type de symétrie met généralement en oeuvre des formes circulaires avec des motifs identiques. C’est par exemple le cas d’une roue de vélo, des pétales d’une fleur, ou encore d’une ondulation sur l’eau. Avec la symétrie radiale, la ligne de symétrie est réduite en un point précis sur lequel le spectateur va se focaliser.

symétrie photo
Les ondulations d’une pierre lancée sur une surface d’eau forment une symétrie radiale particulièrement efficace.

 

Le matériel nécessaire pour photographier une symétrie

L’un des grands avantages de la composition symétrique est qu’elle ne nécessite que très peu de matériel et peut être effectuée avec le plus basique des appareils photo. Cependant, le processus de prise de vue peut être optimisé avec quelques simples astuces et outils :

 

  • Utilisez un trépied pour composer vos images avec précision et ajuster au millimètre votre cadrage. Le trépied permettra également de conserver une symétrie parfaite en éliminant les mouvements des mains.
  •  Si vous utilisez le mode live view pour composer vos images, activez la grille de repère pour facilement placer un des repères sur la ligne de symétrie afin de vous assurer de sa parfaite horizontalité ou verticalité.
  • Enfin, si votre appareil n’est pas équipé d’une grille de repère, vous pouvez utiliser un niveau à bulle pour déterminer la parfaite linéarité de votre appareil.

 

Conclusion sur la composition symétrique 

La symétrie est un moyen simple d’ajouter de l’intérêt et de la profondeur à vos images. Rappelez-vous qu’il existe deux types de symétrie. La symétrie parfaite, qui va permettre d’instaurer un sentiment de calme et de satisfaction, et la symétrie imparfaite qui va améliorer l’équilibre de vos images, tout en la dynamisant et en attirant facilement l’oeil du spectateur sur le sujet désiré.

En revanche, comme nous l’apprend la règle des tiers, toutes les scènes ne se prêtent pas à la symétrie. Avec l’expérience, vous identifierez rapidement les scènes au fort potentiel de symétrie ou d’asymétrie. En attendant d’acquérir cette vision photographique, vous pouvez effectuer deux photos pour chaque sujet photographié. Une première utilisant la règle des tiers et de l’asymétrie, et une seconde avec autant de symétrie que possible. Vous pourrez ensuite facilement sélectionner la meilleure des deux compositions en post-production et vous entraîner à détecter les scènes dans lesquelles la symétrie est la plus efficace.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *