La règle des nombres impairs est une règle de composition souvent méconnue des photographes, mais qui pourtant peut métamorphoser une photo lorsqu’elle est correctement maîtrisée.

Cette règle définit qu’une photo comportant un nombre impair de sujets sera visuellement plus intéressante et plus agréable. Elle est importante lorsque vous essayez d’obtenir une composition visuellement agréable de plusieurs objets. Pour cela, une utilisation courante est d’inclure trois sujets dans le cadre plutôt que deux. Ils forment ainsi une ligne ou un triangle, deux formes visuellement agréables et forçant l’oeil à se déplacer à travers le cadre. La photo devient ainsi plus dynamique.

 

règle des nombres impairs

 

Scientifiquement parlant, ce principe vient du fait que lorsqu’une image possède un nombre pair de sujets, l’œil tend à diviser les deux sujets du reste de la scène et donc l’image n’est pas considérée comme un tout, mais comme des morceaux séparés. Les nombres impairs permettent ainsi à l’œil de circuler plus naturellement à travers l’image et de créer un sentiment d’unité.

Pour illustrer ce principe, nous avons ci-dessous deux photos au cadrage identique. Cependant, sur celle de gauche deux traces de pas sont visibles tandis que sur celle de droite on en distingue 3. En observant les deux photos indépendamment, on remarque que sur celle ayant un nombre pair de pas, l’oeil se déplace lentement dans le cadre et peine à dépasser le 2e tiers supérieur de l’image, tandis que sur celle ayant un nombre impair de pas, l’oeil suit la courbe sinueuse formée par ces empreintes et est alors rapidement conduit du bas droit de l’image jusqu’au coin supérieur gauche.

 

 

règle des nombres impairs

 

 

En revanche, cette règle des nombres impairs n’aura plus aucune influence lorsque le nombre de sujets devient trop important. Prenons comme exemple la photo d’un troupeau de moutons. Qu’il y ait 24 ou 25 moutons, l’oeil ne verra aucune différence et dans les deux cas, la seule notion interprétée sera celle de l’abondance.

 

règle des nombres impairs

 

 

Implicitement, connaître cette règle vous permettra également de mieux savoir exploiter les sujets pairs. En effet, nous venons de voir que les nombres impairs créaient du dynamisme et unifiaient la photo, ainsi si vous souhaitez retranscrire une atmosphère de calme et isolez les sujets du reste de la photo, mieux vaut utiliser un nombre pair.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.