Fujifilm GFX 100S : un hybride moyen format de 102 Mpx

Fujifilm vient d’annoncer le Fujifilm GFX 100S, un appareil photo moyen format de 102 Mpx avec stabilisation d’image intégrée. Il reprend la plupart des caractéristiques de son grand frère, le Fujifilm GFX 100, mais dans un format plus compact et plus ergonomique. 

Fujifilm GFX 100S : capteur moyen format stabilisé 

À l’intérieur de son boîtier relativement compact, l’appareil photo hybride Fujifilm GFX 100S reprend le capteur moyen format CMOS BSI de 102 Mpx du GFX 100 de première génération. Ce capteur mesure 43,8 x 32,9 mm, soit une superficie 1,7 fois plus importante qu’un capteur plein format et 4 fois plus grande qu’un capteur APS-C. Cela signifie qu’il reçoit environ 2/3 IL de lumière en plus lorsqu’il utilise les mêmes valeurs d’exposition qu’un appareil photo plein format. Ce capteur est ici monté sur un mécanisme de stabilisation d’image plus petit, dérivé des systèmes IS embarqués dans les appareils Fujifilm X-H1, X-T4 et X-S10. Malgré cette réduction de la taille, ce nouveau mécanisme se montre encore plus efficace, avec une compensation pouvant aller jusqu’à 6 IL. Cela correspond à un gain moyen de ½ IL par rapport au GFX 100, mais avec certains objectifs Fujifilm, la différence peut s’établir à plus de 1 IL. De plus, ce nouveau système peut fonctionner en tandem avec les objectifs stabilisés du fabricant pour maintenir un haut niveau de correction, même avec de longues focales. 

Le Fujifilm GFX 100S intègre un capteur moyen format de 102 Mpx couplé à un système de stabilisation d’image sur 5 axes. 

Fujifilm GFX 100S : mode haute résolution 

Le mécanisme de stabilisation d’image de l’appareil Fujifilm GFX 100S peut également être mis à profit pour profiter d’un mode haute résolution à huit prises. Dans celui-ci, le capteur est légèrement déplacé entre chaque prise de vue, d’abord pour garantir qu’un pixel rouge, vert et bleu a été capturé pour chaque emplacement, puis pour refaire la même chose avec un léger décalage. Il est ainsi possible de profiter d’un maximum d’informations de couleur, ainsi qu’un nombre de pixels plus important. Cependant, l’absence de correction des mouvements rend ce mode uniquement exploitable avec des sujets entièrement statiques, tels que la reproduction d’œuvres d’art ou la photo de produit. 

En décalant son capteur, l’appareil Fujifilm GFX 100S peut réaliser une série de huit images pour capturer un maximum d’informations et augmenter sa résolution. 

Fujifilm GFX 100S : autofocus hybride 

Outre son capteur de 102 Mpx, un autre point fort du Fujifilm GFX 100S réside dans son système autofocus hybride. Celui-ci met en œuvre plusieurs millions de pixels, dont les modèles à détection de phase couvrent 100% de la surface du capteur. Cela permet au Fujifilm GFX 100S de fournir des performances autofocus jamais vues auparavant dans un appareil photo moyen format. Il peut en effet réaliser la mise au point en moins de 0,16 seconde, même dans un environnement peu lumineux, jusqu’à -5,5 IL. Cela concerne en revanche uniquement l’appareil, car les objectifs Fujifilm sont beaucoup moins rapides. Ainsi, malgré l’inclusion de la détection de phase, la mise au point automatique sera plus lente qu’avec certains appareils concurrents. En revanche, ce système autofocus est couplé au processeur d’image X-Processor 4 et bénéficie de nouveaux algorithmes pour optimiser la précision du suivi en continu du sujet, ainsi que des modes de détection des yeux et du visage.

Le système autofocus du Fujifilm GFX 100S se montre extrêmement performant, mais est quelque peu limité par la réactivité des optiques. 

Fujifilm GFX 100S : design & ergonomie 

L’appareil Fujifilm GFX 100S propose une gestion très similaire à celle des précédentes itérations de la gamme GFX. Son châssis en alliage métallique mesure 150 mm de long pour une hauteur de 100 mm et un poids de 900 g. Cela reste assez conséquent, mais représente tout de même plus de 500 grammes en moins que le Fujifilm GFX 100 de première génération. Son transport et la prise en main sont ainsi grandement optimisés. Cette dernière est assurée par une poignée bien formée dotée d’un revêtement en caoutchouc dense offrant une bonne adhésion. La face supérieure de l’appareil dispose d’un écran pouvant être configuré pour afficher au choix : les informations de prise de vue, un graphique représentant la vitesse d’obturation, une molette ISO ou encore un histogramme. L’appareil conserve des paramètres distincts pour les photos et la vidéo. Enfin, un petit bouton «lampe» sur le côté du viseur illumine le panneau pour faciliter la visualisation des réglages dans l’obscurité. 

La face supérieure du Fujifilm GFX 100S intègre un écran pour visualiser rapidement différents paramètres et réglages. 

Sur sa face arrière, l’appareil photo moyen format Fujifilm GFX 100S dispose d’un viseur OLED fixe, contrairement à celui du GFX 100 ou du GFX 50S qui pouvait s’orienter en fonction de l’angle de cadrage. Ce nouveau viseur voit également sa résolution chuter, passant de 5,76 millions de points à 3,69 millions de points, pour un grossissement de 0,77x. Sous celui-ci, on trouve un écran tactile et orientable sur 3 axes. Un mode Boost est disponible dans les paramètres d’alimentation de l’appareil pour augmenter le taux de rafraîchissement ou la résolution.

La face arrière du Fujifilm GFX 100S intègre un écran tactile orientable, ainsi qu’un viseur OLED de 3,69 millions de points. 

Fujifilm GFX 100S : UHD 4K 

La section vidéo du nouveau Fujifilm GFX 100S reste inchangée, avec la possibilité d’enregistrer en UHD 4K jusqu’à 30 images par seconde en 10 bits 4:2:0 en interne ou 10 bits 4:2:2 via un enregistreur externe relié en HDMI. La cadence peut être poussée à 60 images par seconde en 1080p. La prise en charge des modes d’enregistrements F-Log et Hybrid Log Gamma HLG est assurée, ainsi que la simulation de film “Eterna” née avec le Fujifilm X-H1.

Fujifilm GFX 100S : prix & disponibilité 

Le nouvel appareil photo moyen format Fujifilm GFX 100S sera disponible à la fin du mois de février 2021 au tarif de 7 000 €. Il va ainsi proposer une solution plus compacte, plus facilement transportable et moins onéreuse que le Fujifilm GFX100 qui était commercialisé à 10 000 € lors de sa sortie en 2019. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *