Comment prendre une photo en intérieur ?

De belles photos d’intérieur sont indispensables pour accélérer la vente ou la location d’un bien immobilier, que ce soit une maison ou un appartement. Il n’est cependant pas toujours facile de prendre des photos d’intérieur comme on en voit dans les magazines. Les espaces sont souvent restreints, la lumière inégale et la décoration n’est pas forcément au goût de tout le monde. Cependant, avec quelques techniques et astuces, vous pourrez facilement faire passer vos photos d’intérieur au niveau supérieur. Dans ce guide, nous allons voir en détail ces différentes techniques pour que vous puissiez capturer des photos d’intérieur dignes des meilleurs magazines afin de booster vos ventes. 

 

Éteignez les lumières 

Si nous devions vous donner qu’un unique conseil pour prendre une photo en intérieur, ce serait d’éteindre toutes les lumières d’une pièce avant de déclencher. En effet, tous les luminaires d’une pièce ne présentent pas la même luminosité ou la même température de couleur. Il en résulte une disparité de l’éclairage et de la colorimétrie, avec pour résultat une image peu attrayante ne donnant pas envie de visiter le bien immobilier. Un éclairage artificiel va également fausser la balance des blancs, avec un risque important d’avoir un aspect jaune ou vert sur l’image. C’est pourquoi, lorsque vous photographiez en intérieur, il est préférable d’utiliser uniquement la lumière naturelle. Les couleurs seront ainsi plus fidèles, les ombres proviendront de directions plus naturelles et vous aurez moins de travail en post-production. Les seules fois où vous pourrez utiliser une source de lumière artificielle seront pour montrer une fonction d’éclairage de l’habitat, comme un éclairage encastré ou un lustre, par exemple. Dans ce cas, il sera indispensable d’effectuer un bracketing pour obtenir différentes expositions, comme nous le verrons par la suite.  

prendre une photo en intérieur
Exploitez la lumière naturelle pour obtenir des couleurs plus fidèles et créer une photo plus attrayante.

Lorsque vous travaillez sans éclairage artificiel, la plupart des habitations apparaissent relativement sombres, même en pleine journée. Vous aurez donc besoin d’utiliser un trépied et une vitesse d’obturation plus lente pour maximiser la lumière captée. De plus, même en travaillant avec la lumière naturelle, certaines conditions sont meilleures que d’autres. Il est en effet préférable d’éviter les moments de la journée où le soleil vient directement frapper la fenêtre d’une pièce. La lumière qui en résulte va être dure et former des ombres très marquées. Si vous ne pouvez pas faire autrement, vous pouvez essayer de tirer un rideau blanc devant la fenêtre pour adoucir la lumière. 

 

Effectuez un bracketing 

En travaillant avec la lumière naturelle, vous aurez de grandes disparités de luminosité entre les différentes parties de la pièce. Les éléments à proximité des fenêtres seront très lumineux, tandis que les coins plus éloignés seront souvent très sombres. Même avec un appareil haut de gamme, la plage dynamique du capteur sera généralement insuffisante pour capturer une exposition parfaite de ces différentes intensités lumineuses sur une même image. La solution consiste alors à réaliser un bracketing d’exposition. Celui-ci repose sur la capture de plusieurs images de la même scène, mais avec un décalage d’exposition pour chaque photo. Vous pourrez ainsi prendre une photo normale, une photo sous-exposée de 2 IL et une photo surexposée de 2 IL. Vous pouvez également choisir d’effectuer plus d’expositions différentes pour profiter d’une plage dynamique encore plus grande. Cela peut être le cas lorsque vous souhaitez également afficher le paysage à travers la fenêtre afin de mettre en avant la vue offerte depuis la pièce. Certains appareils disposent d’un mode bracketing capable d’assembler automatiquement les différentes images en une unique photo à l’exposition parfaite. Si cela n’est pas le cas du vôtre, vous pourrez les assembler manuellement depuis Photoshop ou encore depuis l’outil Fusion HDR de Lightroom, par exemple.

À lire : comprendre et maîtriser le bracketing d’exposition

prendre une photo en intérieur
Un bracketing vous permet d’optimiser l’exposition pour obtenir une luminosité la plus uniforme possible sur l’ensemble de l’image.

 

Utilisez un objectif adapté 

En photographie d’intérieur, on utilise généralement un objectif grand angle pour capturer une large scène et maximiser l’espace d’une pièce. Il faut cependant faire attention de ne pas tomber dans l’excès en utilisant une focale trop faible qui aura pour effet de déformer les murs et les éléments de la pièce, rendant alors votre image inexploitable. Par conséquent, un objectif dont la focale est située entre 16 et 25 mm sur un appareil plein format ou entre 10 et 16 mm sur un appareil APS-C constitue la meilleure solution pour concilier large scène et proportions naturelles. Dans de très petites pièces comme vous pouvez en rencontrer dans un appartement ou de petites maisons, vous ne pourrez pas toujours photographier l’intégralité de la pièce avec ces focales. Cependant, sachez que cela peut être un véritable avantage en permettant aux personnes visualisant l’image de se projeter dans la pièce. Vous n’avez en effet pas besoin de tout montrer. Le spectateur est capable de reconstituer les différents éléments de l’image, même s’il ne voit qu’une demi-armoire, qu’un accoudoir ou encore qu’une section d’un lit. 

prendre une photo en intérieur
Avec sa focale grand angle et un très haut niveau de piqué, l’objectif Sigma 14-24 mm f/2,8 DG DN ART est idéal pour des photos d’intérieur dignes des meilleurs magazines.

 

Utilisez un trépied 

Comme nous venons de la voir, vous devrez éteindre les lumières artificielles pour maximiser la qualité de vos images. Par conséquent, cela signifie que vous aurez généralement besoin d’effectuer de plus longues expositions pour compenser le manque de lumière. Cependant, lorsque vous photographiez à main levée, cela engendrerait un flou de bougé en raison des légers mouvements de vos mains. L’alternative serait d’augmenter la sensibilité ISO, mais cela risque d’introduire des grains à l’image et d’impacter la finesse des détails. L’utilisation d’un trépied reste donc la meilleure solution. Celui-ci vous permet également de vous concentrer davantage sur votre composition en ajustant plus précisément le cadrage et les éléments du cadre avant de déclencher. Enfin, comme nous le verrons dans la suite de ce guide, de nombreux autres conseils pour la photo d’intérieur nécessitent l’emploi d’un trépied. Si vous ne souhaitez pas trop vous encombrer, vous pourrez opter pour un trépied en carbone, habituellement employé par les voyageurs. N’hésitez donc pas à consulter le guide du meilleur trépied de voyage pour en savoir plus à ce sujet. 

prendre une photo en intérieur
Un trépied vous permet de composer avec une plus grande précision et de maximiser la capture de la lumière.

 

Photographiez à mi-hauteur de la pièce

Si vous utilisez un objectif à décentrement, vous pouvez vous permettre de photographier à l’angle de votre choix tout en conservant une maîtrise totale de la perspective. Cependant, avec un objectif classique, la meilleure solution est de placer votre appareil légèrement au-dessus de la mi-hauteur de la pièce. Ce placement va vous permettre de conserver l’appareil photo parfaitement droit pour que les lignes verticales des murs ne se courbent pas en raison de la distorsion optique. Pour vous assurer de la parfaite planéité de votre matériel, la plupart des appareils intègrent un niveau électronique. Si ce n’est pas le cas du vôtre, vous pouvez y fixer sur sa griffe flash un niveau à bulle comme le modèle Fotosnow à trois axes. Vous serez ainsi assuré de conserver des murs droits. 

prendre une photo en intérieur
Photographier à mi-hauteur de la pièce vous permet de limiter la distorsion, même dans de petites pièces.

 

Déplacez les éléments de la pièce 

En photographie d’intérieur, la plus grande contrainte réside souvent dans le manque d’espace, nomment lorsque vous photographiez de petites pièces comme la salle de bain ou le bureau. Comme nous l’avons vu, utiliser une focale plus large n’est pas la meilleure solution, car vous risquez d’engendrer de la distorsion et de rendre l’image inexploitable. En réalité, il est plus efficace de modifier votre environnement en déplaçant certains éléments pour maximiser votre angle de vue ou votre composition. Si vous ne pouvez pas prendre une photo parfaite du salon parce qu’un meuble cache la vue, il suffit de déplacer ce meuble. S’il y a une plante ou une décoration à l’intérieur où vous devez poser votre trépied, déplacez cet élément. Cela vaut pour tous les câbles apparents, ainsi que pour les décorations trop personnelles. Vous pouvez également modifier la position ou apporter des éléments externes pour renforcer la composition, l’intérêt et la perspective de l’image. Par exemple, un beau livre disposé sur la table basse du salon constitue un exemple courant, mais très efficace pour combler un espace négatif et donner du vivant à la pièce. 

prendre une photo en intérieur
N’hésitez pas à déplacer des éléments de la pièce pour optimiser l’espace ou créer une composition plus attrayante.

 

Photographiez en RAW

Pratiquement tous les appareils photo peuvent enregistrer vos images au format RAW. Contrairement au JPEG qui effectue une compression avec une perte de données lors de l’enregistrement, le format RAW conserve l’intégralité des informations enregistrées par le capteur. Concrètement, cela vous confère un contrôle accru sur de nombreux paramètres de votre image lors de la phase de post-production. En effet, en incluant beaucoup plus d’informations, un fichier RAW pourra modifier la luminosité, la teinte ou encore la balance des blancs avec une plus grande efficacité et surtout de manière non destructrice pour l’image. 

prendre une photo en intérieur
Photographiez en RAW vous permet d’optimiser la luminosité et la teinte de votre image en post-production.

 

Utilisez un flash d’appoint

Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer un bracketing d’exposition, une alternative pour réduire la plage dynamique consiste à utiliser un flash externe. Orientez alors ce dernier pour que la lumière se réfléchisse idéalement sur le plafond ou sur les murs derrière vous pour atténuer les ombres. Il est possible de le faire avec un flash cobra monté sur l’appareil ou avec un flash déporté. Faites en revanche attention que le mur utilisé pour la réflexion de la lumière soit blanc et non coloré, ce qui aurait pour incidence de modifier la teinte de votre image. 

Photographiez en RAW vous permet d’optimiser la luminosité et la teinte de votre image en post-production. 
Un flash déporté peut être utilisé pour combler un manque de luminosité en faisant réfléchir la lumière sur le plafond ou les murs.

 

Adaptez le format au support 

Avant de photographier en intérieur, il est indispensable de penser au format auquel sera destinée votre image. Celui-ci risque en effet d’imposer l’orientation du cadre. Ainsi, pour partager les images sur Internet, le cadrage horizontal est le plus courant pour faciliter l’intégration sur des sites web ou des articles de blog. En revanche, si vous souhaitez publier vos images dans des magazines, un cadrage vertical est privilégié par les éditeurs. Ce cadrage vertical signifie que vous ne pourrez montrer qu’une scène plus étroite d’une pièce. Pensez donc à inclure de petits bouts de différents objets pour que le lecteur puisse se projeter et s’imaginer la continuité des meubles coupés par le cadre. 

Photographiez en RAW vous permet d’optimiser la luminosité et la teinte de votre image en post-production. 
Un cadrage horizontal sera à privilégier pour un usage web, tandis qu’un cadrage vertical est préférable pour des magazines.

On arrive à la fin de ce guide et vous savez désormais comment prendre une photo en intérieur pour obtenir des images dignes des meilleurs magazines. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions ou que vous rencontrez la moindre difficulté pour photographier en intérieur. 

Photographiez en RAW vous permet d’optimiser la luminosité et la teinte de votre image en post-production. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *