Dans la nuit du 27 juillet 2018 aura lieu la plus longue éclipse totale de Lune du 21e siècle. Cet incroyable spectacle de la nature sera facilement observable depuis la France et sera un excellent sujet à photographier.

 

Qu’est-ce qu’une éclipse lunaire ? 

 

Contrairement aux éclipses solaires, les éclipses lunaires peuvent être observées à l’oeil nu et ne nécessitent aucun équipement pour protéger vos appareils photo, vos objectifs ou vos yeux. Ce type d’éclipse se produit à chaque fois que la Terre passe entre la Lune et le Soleil, de telle sorte qu’elle projette une partie de son ombre sur la lune. Il est ainsi possible d’observer les différentes phases lunaires au fur et à mesure que la Lune entre dans la pénombre. Lorsque celle-ci se trouve entièrement dans l’ombre, elle prend alors des teintes rougeâtres, plus ou moins sombres selon l’alignement Soleil-Terre-Lune. Cette lumière apparaît rougeâtre, car une partie de la lumière rouge du Soleil est courbée autour du globe terrestre par son atmosphère, de la même manière qu’un coucher de soleil ou un lever de soleil.

 

 

Comment observer l’éclipse du 23 juillet 2018 ? 

 

En France, l’éclipse commencera à 19h15, quand la Lune entrera dans la pénombre de la Terre. À ce moment-là, la luminosité de la Lune commencera à diminuer, car elle sera moins éclairée par le Soleil, mais sera toujours visible.

Ensuite, à 20h25, le premier bord du disque de la Lune pénétrera dans l’ombre de la Terre. Il sera ainsi possible d’observer pendant une heure, l’ombre circulaire de notre planète balayer la surface de la Lune.

Enfin, la Lune passera entièrement dans l’ombre de la Terre à 21h30, et l’éclipse totale commencera. Elle s’étendra jusque 23h14, heure à laquelle elle commencera à sortir de l’ombre de la terre, puis de la pénombre.

Le schéma ci-dessous répertorie les différentes étapes de l’éclipse du 23 juillet 2018 :

 

photographier éclipse
©in-the-sky.org

  

Comment photographier une éclipse lunaire ? 

 

Maintenant que vous savez ce qu’est une éclipse lunaire et comment observer celle du 23 juillet 2018, nous allons voir en détail comment la photographier.

 

  • Planifiez votre séance photo: 

Si vous souhaitez prendre une photo de l’éclipse avec un élément précis en premier plan, il est important d’effectuer un repérage la veille. Il faut savoir que chaque jour, la lune est environ 50 minutes en retard à la position où elle était la nuit précédente. Par conséquent, si vous souhaitez capturer la lune rouge à 21h30, vérifiez la veille le ciel à 20h30 pour voir où la lune est située.

 

photographier éclipse

 

Si vous n’avez pas eu le temps d’effectuer un repérage, vous pouvez utiliser des applications permettant de simuler le déplacement de la lune et des étoiles. Parmi celles-ci, j’utilise Goskywatch et Planètes qui sont toutes les deux très complètes.

 

  • Photographier l’ensemble de l’éclipse : 

Vous avez très certainement déjà vu une photo sur laquelle toutes les phases de l’éclipse sont visibles. Ce type de cliché est très esthétique et relativement simple à effectuer. Le plus important est de bien prendre en compte toute la zone sur laquelle va se dérouler le phénomène.

Pour connaître l’étendue de l’éclipse, il suffit de multiplier la vitesse de déplacement de la lune par la durée totale de l’éclipse. Ainsi, en sachant que la lune se déplace dans le ciel à environ 15 degrés par heure et que l’éclipse du 23 juillet dure près de 4h, il faudra un champ de vision de minimum 75° pour l’avoir dans son intégralité. Vous aurez donc besoin d’un objectif grand angle d’environ 24 à 35 mm.

Une fois votre focale sélectionnée, fixez votre appareil sur un trépied et placez la lune sur le côté gauche du cadre, car dans l’hémisphère nord, la lune se déplace de gauche à droite à travers le ciel. Faites également attention d’avoir suffisamment de ciel dans votre cadre car la lune va monter.

Ensuite, effectuez vos réglages et la mise au point et utilisez un intervalométre pour avoir un intervalle de temps identique entre chaque photo afin que les différentes étapes de la lune sur l’assemblage final soient uniformément espacées. Une prise de vue toutes les 10 à 15 minutes est suffisante pour capturer toutes les étapes de transformations.

 

photographier éclipse

 

Étant donné que la luminosité de la lune va varier en fonction des différentes phases de l’éclipse, vous devrez ajuster votre exposition durant toute la séance photo afin d’obtenir une luminosité constante.

 

  • Photographier les détails de la lune: 

Si vous ne souhaitez pas intégrer le paysage dans vos clichés, vous pouvez utiliser un téléobjectif pour obtenir des gros plans de la lune. Plus la focale sera grande, plus vous pourrez zoomer sur la lune, mais il faudra faire attention à votre vitesse d’obturation. Pendant les premières étapes de l’éclipse, la luminosité de la lune permettra des expositions très courtes (entre 1/125 et 1/200 s), ce qui permet d’obtenir des photos suffisamment nettes, même à main levée. En revanche, lorsque la lune sera entièrement dans l’ombre de la terre, la luminosité sera fortement diminuée et il faudra alors exposer pendant plusieurs secondes et pousser la sensibilité ISO. L’utilisation d’un trépied sera alors indispensable.

Attention, plus la focale sera grande, plus la durée maximale d’exposition sera réduite. Cela vient du fait que la lune se déplace dans le ciel à une vitesse d’environ 1 kilomètre par seconde. En effectuant un zoom sur celle-ci, ce déplacement est alors nettement plus visible qu’avec un objectif grand angle et la lune apparaîtra alors floue, voire comme une traînée lumineuse pour de très longues expositions. Il faudra donc augmenter la sensibilité ISO et l’ouverture afin de conserver une vitesse d’obturation suffisamment courte.

 

photographier éclipse
Canon EOS 5D Mark III 600.0mm · ƒ/8.0 · 8/10s · ISO 1600

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.