Comment photographier un objet brillant ?

Photographier des objets avec des surfaces brillantes et réfléchissantes s’avère généralement assez difficile et complexe. Ces surfaces agissent comme de véritables miroirs et provoquent des zones surexposées, sans textures ni détails. Très fréquents en photo de produit avec des objets en verre ou en métal, ces reflets impliquent une bonne gestion de la puissance et de la directivité de l’éclairage pour se supprimer. 

Pourquoi les objets reflètent-ils la lumière ? 

Pour photographier un objet brillant, il est avant tout nécessaire de bien comprendre pourquoi certains éléments réfléchissent la lumière tandis que d’autres semblent l’absorber. Concrètement, tous les objets réfléchissent la lumière sans quoi ils apparaîtraient d’un noir profond. Cette réflexion se montre donc indispensable pour voir les objets. On sait que chaque source lumineuse émet un spectre colorimétrique qui lui est propre. Lorsque ce spectre frappe la surface d’un objet, certaines de ces couleurs sont absorbées, tandis que d’autres sont réfléchies. C’est cette réflexion qui donne la couleur aux objets. Cependant, un objet rugueux et texturé réfléchit la lumière sous de nombreux angles différents et la disperse. La réflexion est alors plus diffuse et donne un aspect mat à l’objet. En revanche, lorsque la surface est lisse comme du verre ou de l’argenterie, la lumière se concentre pour se diffuser à un angle bien précis, sans la moindre dispersion. C’est pour cette raison que les objets aux surfaces brillantes sont si difficiles à photographier.

Des éléments lisses et brillants comme les couverts en argent reflètent la lumière et peuvent s’avérer difficiles à photographier.  

Comment prédire l’angle de réflexion ? 

Supprimer les reflets à la surface d’un objet s’effectue facilement dès lors que l’on comprend comment la lumière se comporte. Toute source lumineuse répond aux mêmes lois de la physique et présente un comportement prévisible. Chaque reflet peut ainsi se prédire à l’aide de la loi de la réflexion, plus communément appelée loi de Snell-Descartes. Celle-ci définit que la lumière incidente qui frappe une surface réfléchissante sous un angle sera réfléchie sous le même angle par rapport au point d’incidence. En d’autres termes, le reflet présent sur la photo est strictement égal à l’angle de la lumière utilisée pour la prise de vue. En modifiant l’angle incident ou la provenance de la lumière, on peut donc modifier la réflexion ou la quantité de brillance à la surface d’un objet. 

Un objet brillant va présenter un reflet selon le même angle que la source de lumière. 

Comment supprimer les reflets sur de petits objets ? 

Maintenant que vous comprenez pourquoi et comment les objets reflètent la lumière, il devient plus facile de traiter ces défauts. Pour ce faire, vous devez supprimer toute source de lumière directe, au profit d’une lumière diffuse et plus homogène. Pour ce faire, la meilleure manière consiste à utiliser une softbox ou une boîte à lumière. Avec cette dernière, il suffit d’y placer à l’intérieur le produit à photographier, puis les lumières à l’extérieur. Idéalement, placez ces dernières sur les côtés de manière parallèle ou à 45°, ou encore à l’arrière pour effectuer un rétroéclairage. Le matériau blanc de la boîte va alors diffuser la lumière pour adoucir les reflets et faciliter la photographie de sujets brillants. Si vous n’avez pas de boîte à lumière ou que votre sujet est trop grand pour y tenir, vous pouvez essayer de faire rebondir la source de lumière sur un autre objet comme un mur pour étaler les angles d’incidence et éviter qu’elle ne se reflète directement sur le sujet. Il est aussi possible d’utiliser différents modificateurs de lumière ou une simple feuille blanche devant le flash, par exemple. 

Une softbox ou une boîte à lumière permet de supprimer en grande partie des reflets indésirables à la surface des objets. 

Si vous avez fait de votre mieux pour régler l’angle d’incidence (la source de l’éclairage), mais que l’image souffre toujours de reflets, vous pouvez envisager de modifier l’autre variable de la loi de Snell-Descartes, soit ici l’angle de l’appareil photo. Un léger ajustement de son positionnement peut faire une grande différence. Enfin, vous pouvez aussi utiliser un spray ternissant ou une poudre matifiante pour réduire la brillance des objets. Ces dernières sont très fréquemment employées en photo culinaire ou au cinéma pour empêcher qu’un objet brillant ne vienne perturber le rendu. 

Il est possible d’appliquer une poudre ternissante sur les objets brillants pour créer une patine et augmenter leur résistance aux reflets.

Comment supprimer les reflets sur de gros objets ? 

Tous les objets brillants que vous désirez prendre en photo ne tiennent pas dans une boîte à lumière. Cela peut être le cas d’une voiture dont la carrosserie polie se montre aussi réfléchissante que de l’argenterie. Pour limiter ces reflets, évitez tout d’abord les séances lors des journées lumineuses ou sous le soleil du début d’après-midi. Dans ces conditions, la lumière est beaucoup trop forte et vous aurez du mal à gérer les reflets. Au lieu de cela, privilégiez les séances juste après le lever du soleil ou juste avant le coucher, lorsque la lumière est naturellement diffuse et plus douce. Vous pouvez également opter pour un jour couvert pour lequel les nuages vont former une boîte à lumière géante. Même sous ces conditions idéales, certains reflets risquent de persister sur la carrosserie ou les vitres des voitures. Pour les limiter, placez le véhicule dans un espace ouvert ou aucun élément du décor ne peut s’y refléter. Enfin, un filtre polarisant pour aussi aider à supprimer certains reflets. 

Un filtre polarisant peut limiter certains reflets à la surface de grands éléments comme la carrosserie ou les vitres d’une voiture. 

Supprimer les reflets en post traitement 

Si vous avez pris une photo sur le vif et que vous n’avez pas pu gérer les reflets directement sur le terrain, vous pourrez tenter de les supprimer en post-production. Photoshop et Lightroom proposent tous deux des outils capables de traiter les reflets. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les outils de clonage et de correction pour éliminer de petites zones de réflexion. Pour de plus grosses zones, vous pouvez exploiter l’outil de correction du voile de Lightroom. Ce dernier ne va pas supprimer le voile, mais réintroduire un peu de détails et de textures sur les zones concernées. Enfin, vous pouvez effectuer un traitement local pour réduire les hautes lumières. Vous ne pourrez pas entièrement supprimer les reflets avec cette méthode, mais ils seront plus légers et moins nuisibles au rendu global de l’image. 

En post-traitement, vous pourrez supprimer certains reflets, notamment sur des verres de lunettes en utilisant les outils de clonage. 

Conclusion

Dès que vous devez photographier un objet brillant, un véritable défi se présente pour gérer la lumière et parvenir à supprimer les reflets. Pour ce faire, souvenez-vous que l’angle de réflexion est toujours égal à l’angle de la lumière incidente. Par conséquent, opter pour une lumière plus diffuse et placée dans un angle opposé à l’appareil photo fournira généralement les résultats les plus satisfaisants. Enfin, n’oubliez pas que quelques reflets résiduels ne sont pas dramatiques et apportent au contraire de la profondeur et de la dynamique dans l’image. Il n’y a donc rien de mal à avoir un peu de réflexion dans une photo et ce que vous devez avant tout éviter, ce sont des reflets beaucoup trop lumineux qui suppriment les détails de l’élément photographié. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *