Comment photographier la lune ?

Notre satellite naturel représente un excellent sujet à photographier et à intégrer dans un paysage nocturne. Photographier la lune peut cependant s’avérer quelque peu difficile et déroutant. Très souvent, la lune ressort floue ou surexposée sur les photos. Cela est parfaitement normal, car sa forte luminosité contraste avec l’environnement sombre et induit en erreur les capteurs de l’appareil photo. Pour vous aider dans cet exercice, nous allons voir dans ce guide comment prendre en photo la lune avec un appareil reflex, un appareil hybride ou un appareil compact.

Les différentes phases de la lune

Avant d’étudier comment photographier la lune, il est nécessaire de se pencher sur les différentes phases de la lune. Comme vous le savez déjà tous, notre satellite naturel aborde différentes phases au cours du mois, passant ainsi de nouvelle lune (absence totale de lune dans le ciel), à pleine lune. Ce cycle se répète indéfiniment tous les 29,53 jours. Durant ce laps de temps, la lune passe de nouvelle lune, à un croissant, puis un quartier, suivi d’une étape gibbeuse, puis d’une pleine lune. Ensuite, l’ombre passe de l’autre côté et le cycle se répète en sens inverse jusqu’à l’obtention d’une nouvelle lune. À noter que dans l’hémisphère sud, le processus est inverse. Connaître ce cycle naturel vous permettra de facilement identifier quel jour vous pourrez photographier une pleine lune ou toute autre phase. Par exemple, si vous êtes dans l’hémisphère nord et que la lune du jour est illuminée par un croissant sur sa partie droite, il faudra attendre une dizaine de jours pour photographier la pleine lune. À l’inverse, si le croissant est illuminé à gauche, il faudra cette fois-ci attendre un peu plus de deux semaines pour photographier la pleine lune.

photographier la lune
Cette animation montre un ensemble de vues simulées de la Lune, à partir de l’hémisphère nord, sur une période d’un mois.

Un moyen encore plus simple de connaître les dates des différentes phases de la lune et donc le jour de la pleine lune est d’utiliser un calendrier lunaire. Vous pouvez également utiliser une application comme Google Earth. Celle-ci vous permettra non seulement de trouver la phase exacte de la lune pour chaque jour de l’année, mais également sa position dans le ciel en fonction de votre emplacement et des différentes heures de la journée.

Les conditions pour photographier la lune 

Il est bien évidemment nécessaire qu’il n’y ait pas de nuages ni de brume pour capturer un maximum de détails sur la lune. En ville, une pollution trop importante peut ainsi grandement réduire le niveau de détail. De nombreux autres paramètres tels que l’atmosphère terrestre, les particules de poussière ou encore l’humidité peuvent également impacter la netteté finale de vos photos. Par conséquent, l’idéal est de photographier la lune lorsque celle-ci est haute dans le ciel. Cela permet ainsi de réduire de potentielles perturbations. Si vous souhaitez photographier la lune depuis une fenêtre, faites attention à la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. En hiver, la différence est trop importante et la chaleur s’échappant de votre intérieur formera des turbulences qui peuvent dégrader la netteté de l’image.

photographier la lune
Les nuages peuvent ajouter un élément de composition, mais réduisent les détails de la surface de la lune.

Quel objectif pour photographier la lune ?

L’objectif à utiliser pour prendre en photo la lune dépendra des images que vous souhaitez réaliser. Si vous souhaitez uniquement inclure la lune à l’intérieur d’un paysage nocturne, tout objectif grand angle ou standard sera amplement suffisant. En revanche, si vous souhaitez réaliser des gros plans et remplir le cadre uniquement avec la lune, le zoom de votre objectif devra être le plus grand possible. Ainsi, une focale de minimum 200 à 300 mm sur un capteur plein format constitue un bon départ. Si vous disposez d’un appareil photo doté d’un capteur APS-C ou micro 4/3, cela est encore mieux, car le facteur de recadrage va vous permettre de photographier la lune d’encore plus près. Il faut en effet savoir qu’un objectif de 200 mm devient un 300 mm sur un capteur APS-C, puis un 400 mm sur un capteur micro 4/3. Vous pouvez facilement connaître le facteur de recadrage de votre appareil à l’aide de l’article “les différents capteurs photo et leurs conséquences”.

photographier la lune
Photo de la lune réalisée à 600 mm avec un objectif Sigma 150-600mm F5-6.3 DG OS HSM.

Si vous ne disposez pas d’une grande focale, une solution moins onéreuse que d’acheter un nouvel objectif consiste à étendre la portée de votre optique actuelle à l’aide d’un téléconvertisseur. Par exemple, avec le convertisseur Canon 2x extender III, l’objectif Canon 70-200 mm f/4 devient un téléobjectif de 140 à 400 mm.

Attention ! Tous les objectifs ne sont pas compatibles avec les téléconvertisseurs. Il est donc important de s’assurer que le téléconvertisseur choisi convient à vos optiques. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet sur le guide des meilleurs téléconvertisseurs pour Canon ou sur le guide des meilleurs téléconvertisseurs pour Nikon.

photographier la lune
Le téléconvertisseur Kenko Teleplus Pro 300 permet de multiplier par 1,6 la focale d’un objectif Canon ou Nikon.

Un appareil bridge doté d’une très grande focale constitue également une excellente solution pour photographier la lune. Dans cette catégorie, les Nikon P900 et Nikon P1000 excellent. Ce dernier dispose d’une focale équivalente à un 3000 mm sur un appareil photo plein format. De quoi littéralement photographier en gros plan chaque petit détail de la lune.

photographier la lune
Le Nikon P1000 dispose d’un impressionnant zoom offrant une focale équivalente à un 3000 mm.

Photographier la lune au télescope 

Si vous aimez l’astronomie ou l’observation des animaux, vous pourrez également envisager l’achat d’une longue-vue ou d’un télescope pour prendre en photo la lune. Il est possible sur certains modèles d’y relier un appareil photo reflex, hybride, compact ou même un smartphone en insérant un petit adaptateur à la place de l’oculaire. Si vous recherchez un télescope peu onéreux, ceux de la marque Skywatcher disposent d’un excellent rapport qualité/prix. Nous vous recommandons le modèle Skymax 90 – 1250 mm qui sera tout aussi performant pour photographier la lune et des planètes que pour prendre en photo des oiseaux.

photographier la lune
Il est également possible de photographier la lune à l’aide d’un télescope comme le Skymax 90 – 1250 mm.

Utilisez un trépied

Si votre focale n’est pas trop grande, que votre ouverture est large et que votre appareil dispose d’une bonne montée en ISO, vous pourriez réussir à prendre des photos de la lune suffisamment nettes à main levée. En revanche, dès que la focale devient assez conséquente ou que vous utilisez une plus petite ouverture, l’utilisation d’un trépied se révèle indispensable pour éviter tout flou de bougé. Vous pourrez ainsi obtenir une exposition parfaite en allongeant la durée de l’exposition tout en capturant un maximum de détails sur la lune. En plus du trépied, vous pouvez également utiliser un déclencheur à distance pour ne pas avoir à manipuler l’appareil et ainsi éviter toute vibration néfaste. Si vous souhaitez photographier la lune avec un reflex, désactivez également le miroir afin que celui-ci n’engendre pas de vibrations lors de la prise de vue.

photographier la lune
Si vous utilisez un téléobjectif, un trépied est indispensable pour prendre en photo la lune.

Utilisez le mode d’exposition manuel

En mode d’exposition automatique classique, l’appareil réalise une moyenne de l’ensemble de la scène photographiée pour calculer l’exposition de l’image. C’est pour cela que la lune est généralement surexposée, car il va chercher à compenser les zones sombres du ciel ou du premier plan. Il est possible de résoudre ce problème en utilisant le mode d’exposition spot, qui vous permettra d’obtenir une exposition correcte à partir du mode tout automatique ou des différents modes semi-automatiques. Ce mode nécessite en revanche que la lune soit parfaitement centrée dans votre image ou de recomposer la scène tout en conservant le déclencheur enfoncé à mi-course. Cette solution ne s’avère donc pas des plus efficaces. Par conséquent, pour correctement photographier la lune, il est préférable d’utiliser le mode d’exposition manuel. Vous bénéficierez ainsi d’un contrôle total sur les différents paramètres du triangle d’exposition que sont l’ouverture, la sensibilité ISO et la vitesse d’obturation. Voici comment régler et ajuster chacun de ces trois paramètres pour facilement photographier la lune.

La sensibilité ISO. Premier paramètre du triangle d’exposition à configurer, l’ISO définit la sensibilité du capteur à la lumière. Plus la valeur est élevée, plus le capteur est sensible à la lumière et donc plus la photo pourra rapidement être capturée. Cependant, une trop forte sensibilité ISO présente l’inconvénient de former du bruit numérique sur l’image. Commencez donc par placer l’ISO sur la plus faible valeur autorisée par votre appareil. Celle-ci est généralement comprise entre 50 et 200 ISO.

L’ouverture. Ce paramètre noté f/nombre définit la quantité de lumière que l’objectif laisse entrer sur le capteur. Plus le f/nombre est petit, plus l’ouverture est large et donc plus l’appareil va pouvoir capter de lumière. Cependant, la lune étant si brillante que même une petite ouverture permet d’obtenir une exposition correcte. Il est donc conseillé pour prendre des photos de la lune d’utiliser une ouverture de f/8, valeur à laquelle un objectif atteint généralement son pic de netteté.

La vitesse d’obturation. Ce dernier paramètre représente la durée durant laquelle l’obturateur va rester ouvert afin que le capteur de l’appareil puisse enregistrer la lumière. Le réglage de la vitesse d’obturation doit tenir compte de la focale que vous utilisez. Plus celle-ci est grande, plus la durée maximale de l’exposition devra être réduite. Cela provient du fait que la lune se déplace dans le ciel à une vitesse très rapide d’environ 1 kilomètre par seconde. Par conséquent, si l’exposition est trop longue, la lune aura eu le temps de se déplacer durant la prise de vue et elle apparaîtra alors floue. Ce phénomène arrive d’autant plus vite que votre focale est grande. Utilisez donc une vitesse d’obturation comprise entre 1/125s et 1/400s en fonction de votre objectif. Si l’exposition est trop courte pour capturer suffisamment de lumière, il faudra compenser en augmentant légèrement la sensibilité ISO ou l’ouverture.

photographier la lune
Photo réalisée avec un objectif de 600 mm. Les paramètres d’exposition sont de f/9, 1/320s et ISO400.

Utilisez la mise au point manuelle 

À moins de photographier avec un très grand téléobjectif, de sorte que la lune remplisse tout le cadre, l’autofocus de votre appareil sera généralement incapable de réaliser une mise au point parfaite sur la lune. Il est alors nécessaire d’utiliser la mise au point manuelle et de l’effectuer sur l’infini pour prendre en photo la lune. Pour ce faire, certains objectifs intègrent une échelle de mise au point sur laquelle on trouve à l’extrémité le symbole infini. Il suffit alors de tourner la bague de mise au point jusqu’à tant que ce symbole soit positionné en face du repère. Si votre objectif n’est pas équipé d’une telle option, tournez la bague au maximum, comme pour réaliser la mise au point sur un sujet éloigné, puis revenez très légèrement en arrière. Vous pouvez ensuite, si besoin, l’ajuster avec une plus grande précision à l’aide du mode live view en effectuant un zoom numérique sur le centre de la lune. Une fois que la mise au point est réalisée, vous n’aurez plus à ajuster ce paramètre, même si vous déplacez votre appareil. Il faudra en revanche la refaire si vous changez de focale.

photographier la lune
La mise au point manuelle est nécessaire pour correctement photographier la lune.

Comment intégrer la lune au paysage ? 

Si vous souhaitez photographier un paysage nocturne dans lequel la lune est visible, il sera uniquement possible d’obtenir une photo sur laquelle le paysage est correctement exposé, mais la lune surexposée ou inversement. Dans ce cas, la solution la plus simple pour correctement exposer l’ensemble de l’image consiste à placer votre appareil sur un trépied et à capturer deux images avec deux expositions différentes. Une première sur laquelle la lune sera correctement exposée, puis une seconde pour exposer le paysage. Il suffit ensuite d’assembler ces différentes images en post-production à l’aide d’un logiciel de retouche comme Photoshop.

photographier la lune
Il est nécessaire d’assembler deux images avec deux expositions différentes pour avoir à la fois la lune et le premier plan de correctement exposé.

Comment obtenir une lune géante ? 

Vous avez tous très certainement déjà vu sur internet la photo d’un paysage sur laquelle la lune apparaît immense et surréaliste. Ce qui peut sembler être un montage n’en est pourtant pas un. Il est en effet possible de facilement obtenir le même résultat sur vos photos en utilisant un téléobjectif. En effet, si vous souhaitez prendre des photos d’un paysage avec la lune en arrière-plan, plus la longueur focale sera grande, plus la lune paraîtra grosse. Pensez donc à vous éloigner de votre sujet si vous souhaitez réaliser cet effet.

photographier la lune
Photo réalisée avec un objectif de 600mm et un téléconvertisseur de 2x.

On arrive à la fin de cet article et vous savez désormais comment photographier la lune. Comme vous avez pu le constater, prendre la lune en photo n’est pas très compliqué, mais nécessite de réaliser manuellement les différents réglages d’exposition et de mise au point. Cela représente donc un excellent exercice pour progresser et devenir un meilleur photographe. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres questions ou pour partager d’autres astuces pour photographier la lune.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *