Camera RAW vs Lightroom : qui est le meilleur ?

Si vous désirez éditer des photos RAW, il est possible que vous hésitiez entre Adobe Camera RAW et Lightroom. Ces deux programmes offrent des fonctionnalités très proches, avec la possibilité d’ajuster de nombreux paramètres de l’image dont la teinte, l’exposition, la perspective, le vignetage, etc. Ils ne fonctionnent cependant pas de la même manière et répondent à des besoins différents. Découvrez ainsi quel programme d’édition vous convient le mieux entre Camera RAW et Lightroom. 

Qu’est-ce qu’Adobe Camera Raw ?

Depuis 2003, Adobe Camera RAW (ACR) est le système qui permet de convertir et d’éditer des photos au format RAW à partir de tout logiciel Adobe. En effet, des logiciels comme Photoshop sont incapables d’ouvrir directement des fichiers Raw. Ils nécessitent un autre programme pour décoder les fichiers. C’est le travail d’Adobe Camera Raw. Celui-ci assure alors la prise en charge des formats RAW propres à chaque marque d’appareils (.CR2 ou .CR3 pour Canon, .RAW pour Sony ou encore .DNG chez d’autres marques) pour les décoder et les disposer dans un format lisible par Photoshop ou autre. Si vous travaillez sur un logiciel Adobe et que vous photographiez en RAW, vous avez donc très certainement déjà utilisé Adobe Camera RAW sans même vous en rendre compte. Lightroom est quant à lui basé sur la même architecture que Camera RAW, avec un module de développement presque identique. Il existe cependant quelques différences entre Camera RAW et Lightroom, si bien que le duel Camera RAW vs Lightroom persiste encore auprès de nombreux photographes. 

Adobe Camera RAW est un plugin nativement intégré dans Photoshop, Photoshop Elements, Bridge et After Effects pour éditer des images RAW. 

Camera RAW vs Lightroom : espace de travail 

Adobe Camera Raw a été lancé en 2003 pour développer des fichiers RAW. Il est nativement intégré dans Adobe Photoshop, Photoshop Elements, Bridge et After Effects. En 2007, Adobe a publié Lightroom, un logiciel dédié à l’édition d’images, basé sur le même module de développement que Camera Raw. Les interfaces utilisateur des deux programmes ont ainsi beaucoup en commun. La dernière version de Camera Raw est notamment un mixe entre Lightroom CC et Lightroom Classic, présentant ainsi des outils identiques et organisés de la même manière. Que ce soit dans Camera Raw ou Lightroom, les réglages d’image tels que la balance des blancs, l’exposition, la teinte, etc., sont regroupés dans des onglets qu’il est possible d’étendre pour contrôler individuellement chaque paramètre. Vous pouvez également effectuer des ajustements locaux à l’aide des filtres radiaux et gradués ainsi que du pinceau d’ajustement.

L’espace de travail et la disposition des commandes sont très similaires entre Adobe Camera RAW et Lightroom. 

Camera RAW vs Lightroom : automatisation et réglages 

Comme nous l’avons vu, les outils de retouche photo dans Lightroom et Camera RAW sont assez similaires. Les deux offrent des réglages de base de la couleur et de l’exposition. Les algorithmes associés à chaque fonction ou réglage sont identiques entre Adobe Camera Raw et Lightroom, si bien qu’une image retouchée avec les mêmes paramètres dans les deux programmes donne exactement le même rendu. Aucune différence ne sera perceptible. En revanche, le mode édition automatique peut donner de légères variantes d’un logiciel à l’autre. 

Il existe cependant quelques différences entre les deux logiciels, avec notamment un avantage pour Lightroom qui facilite le traitement d’images par lots. Après avoir effectué le traitement d’une photo, vous pouvez synchroniser les modifications pour les appliquer sur toute une série d’images. Une autre façon d’appliquer les mêmes modifications à plusieurs images consiste à exploiter des préréglages. Vous pouvez enregistrer vos modifications en tant que presets ou télécharger des presets pour plus de simplicité et d’efficacité (découvrir les packs de presets Lightroom). Vous pouvez ensuite prévisualiser les presets simplement en les survolant dans Lightroom, ce qui facilite la navigation entre les différents effets. Enfin, Lightroom présente aussi l’avantage de conserver l’historique des modifications effectuées sur une image, même si vous fermez le logiciel et revenez sur l’édition ultérieurement. La retouche ne s’effectue donc pas de manière destructive, avec la possibilité de toujours revenir à une version antérieure si vous n’êtes pas satisfait. 

Lightroom permet de traiter par lots des images, de sauvegarder automatiquement chaque modification et autorise l’utilisation de nombreux préréglages.  

Dans Adobe Camera RAW, vous pouvez effectuer une retouche individuelle ou par lots, mais uniquement si vous décidez dès le début d’appliquer les réglages à plusieurs images. Pour cela, il est nécessaire d’ouvrir la série de photos dans ACR, puis de les sélectionner. Ensuite, chaque modification effectuée sera automatiquement appliquée aux autres images de la série. À noter qu’il est aussi possible d’enregistrer des modifications en tant que préréglage, ainsi que de télécharger des presets pour ACR. Ces derniers sont en revanche moins nombreux que pour Lightroom. Enfin, si vous souhaitez revenir à un certain stade du processus d’édition d’une image dans Camera RAW, il sera nécessaire d’enregistrer régulièrement les instantanés. Ces derniers sont stockés dans un fichier XMP, disponible à tout moment, à condition de penser à les créer et de les actualiser régulièrement. Si vous oubliez, vous n’aurez aucun moyen de revenir dans votre historique d’édition si vous fermez le logiciel. Dans ce domaine, Lightroom se révèle ainsi meilleur qu’Adobe Camera Raw. 

Des profils peuvent être utilisés dans Adobe Camera RAW pour accélérer les retouches, mais ces derniers sont moins nombreux qu’avec Lightroom. 

Camera RAW vs Lightroom : gestion des fichiers 

La gestion des fichiers est l’une des plus grosses différences entre Lightroom et Camera Raw. Lightroom est en effet plus polyvalent en étant à la fois un logiciel d’édition et d’organisation des images, tandis que Camera Raw est uniquement dédié à la retouche photo. Par conséquent, il est impossible de gérer et de trier directement vos images dans ACR, à moins d’utiliser le plugin dans un logiciel externe comme Adobe Bridge. L’avantage du couple Camera Raw et Bridge est que vous travaillez directement avec vos fichiers originaux sur votre disque dur, permettant un chargement plus rapide qu’avec le processus d’importation de Lightroom. Depuis Bridge, vous pouvez accéder ensuite au plugin Adobe Camera Raw pour traiter vos images. Toutes les modifications sont enregistrées dans un fichier annexe propre à chaque photo, permettant d’avoir une retouche non destructive. 

Abode bridge vous permet de rechercher directement les images de votre ordinateur pour les éditer avec Camera RAW. 

Lightroom peut quant à lui directement indexer et gérer vos images. Lorsque vous importez des photos, vous pouvez leur attribuer des mots-clés, les classer dans des dossiers ou encore les synchroniser sur plusieurs appareils si vous utilisez Lightroom CC. L’importation des images peut cependant être assez longue, car Lightroom télécharge les fichiers et crée des aperçus haute résolution. En revanche, une fois l’importation terminée, la recherche et l’organisation de vos images s’avèrent plus rapides que dans Bridge. 

Dans Lightroom, vous pouvez ajouter des mots-clés, des tags et des notes aux images pour rapidement les retrouver. 

Camera RAW ou Lightroom : quelle solution choisir ? 

Comme vous l’avez certainement remarqué, il n’y a pas de réponse claire au débat Lightroom vs Camera RAW. Chaque programme offre des avantages et des inconvénients qui lui sont propres. Vous pouvez cependant prendre en considération ces derniers pour sélectionner la solution qui convient le mieux à votre flux de travail et à vos préférences. Si vous débutez, Lightroom s’impose comme la solution la plus simple et la plus intuitive à utiliser. Il vous permet d’ajuster facilement de nombreux paramètres, d’organiser vos images et d’utiliser des presets pour des retouches en toute simplicité. Dans la majorité des cas, Lightroom est amplement suffisant et vous n’aurez même pas besoin de passer par Photoshop. Lightroom est également idéal pour un photographe professionnel qui a besoin de sélectionner, d’ajouter des mots-clés ou de modifier rapidement de grandes séries d’images. Le système d’organisation de Lightroom est bien meilleur que celui de Bridge. Ce dernier s’impose cependant lorsque vous désirez travailler avec une image RAW dans Photoshop, sans passer au préalable par Lightroom ou Bridge. ACR offre alors une gestion des modifications de base plus rapide qu’en utilisant les calques de réglage individuels de Photoshop. 

Adobe Lightroom s’impose comme la solution la plus simple et la plus intuitive pour un photographe débutant. 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *